Aux îles Kerguelen, on est vraiment isolé du monde

Proposé par
le

Tous les commentaires (83)

a écrit : Une centaine de scientifiques, nuance. Ce qui est synonyme de recherche, de progrès, peut être même de sécurité dans les prévisions naturelles ... je ne sais pas trop ce qu'ils étudient sur cette île, mais ça doit avoir un intérêt commun pour qu'ils s'isolent dans un lieu si peu plaisant. Quand j'y suis allé les sientifiques me disait qu'ils étudiaient surtout les manchots (il y en a des milliers qui viennent se reproduire). Ceux-ci ont aussi une facultée de régénérecense tout simplement énorme. Si tu leur arrache un muscle il se reforme tres tres rapidement. Ils cherchent à voir si ca pourrait s'appliquer à l'homme. Il étudient aussi la reproduction etc... source: les scientifiques qui ont bossé labas.

a écrit : L'archipel (pour creuser des archi-trous) se trouve entre l'Antarctique et l'Afrique du sud pour les curieux ! Mince je pensais que c'était l'inverse ...

a écrit : C'est aussi une base spatiale; j'ai rencontré un scientifique qui en revenait. Il m'a dit que l'on s'y ennuyait ferme, et que cela justifiait l'ancien nom de "îles de la Désolation". J'y débarquerais bien pour 6 mois certains de nos hommes et femmes politiques.
Juste histoire de les calmer un peu et de nous laisser le temps de souffler.

Les scientifiques sur place etudient les oiseaux, les plantes (le fameux choux de Kerguelen) et les insectes (la mouche aptère par exemple, dépourvu d'ailes pour mieux résister aux vents violents).

Il y a aussi un programme qui étudie les chats (programme Popchat) afin de les réguler car ils ont été importés sur l'île avec les premiers colons (des fermiers je crois) et se reproduisent plutot bien, et cela nuit a la population d'oiseaux présente sur l'archipel (notamment sur l'île aux cochons, un petit îlot ne comportant plus que quelques centaines de couples au lieu de milliers)

Sources : Des conférences de scientifiques revenant d'expéditions et des connaissances participants au programme popchat

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : J'y débarquerais bien pour 6 mois certains de nos hommes et femmes politiques.
Juste histoire de les calmer un peu et de nous laisser le temps de souffler.
Une station spatiale, sans module de retour ni moyen de communication, serait encore plus efficace. Cher, mais finalement rentable.

a écrit : Le séjour minimum revient donc à six mois.
Et avant de séjourner sur l'île il est nécessaire de passer un test psychologique afin de vérifier la résistance de notre mental face à l'isolement. Car parfois les voyageurs craquent et dépriment, en particulier lorsqu'ils apprennent une mauvaise nouvell
e venant de la famille ou amis et qu'ils sont dans l'incapacité de les rejoindre. Afficher tout
Alors là pour Mars faut vraiment des asociaux. Une bande d'accro à CS ce serait bien : ).

a écrit : L'archipel des Kerguelen fait 7215 km2... Soit une taille comparable à celle de la Corse (8680 km2).

C'est grand !

Un rapide tour sur Google Map permet de comprendre que c'est un amas de cailloux pelés, avec quelques km de route seulement, une côte déchiquetée (2800 km de côtes
contre 1047 pour la Corse) où tout débarquement est problématique, une calotte glaciaire de 400 km2 et un climat froid malgré une latitude qui correspond -dans l'hémisphère Sud- à celle de la Haute-Normandie.

Bref, cet archipel a bien mérité son premier nom d'Iles de la Désolation.
Afficher tout
Cela pose un autre problème dont je n'ai jamais trouvé de solution; comment mesure-t-on la longueur des côtes? Elles sont presque des fractales (au sens courant, pas mathématique).
Sur une carte (et à quelle échelle?) au curvimètre?
Sur place à la loupe avec un double-décimètre?
Par marée basse ou haute? Et à quelle époque de l'année?

a écrit : J'y débarquerais bien pour 6 mois certains de nos hommes et femmes politiques.
Juste histoire de les calmer un peu et de nous laisser le temps de souffler.
"souffler", ou "expirer" ?

a écrit : Les iles Kerguelen ont donné leur nom à un phénomène cité dans les cours de management : le syndrome des Iles Kerguelen. Ce nom désigne une organisation inefficace où la plupart des postes sont occupés par des administratifs qui s'autoalimentent mais ne produisent rien de concret... Initialement, il y avait une dizaine de scientifiques sur l’île, mais rapidement les ministères ont voulu savoir si l'argent était bien employé alors ils ont envoyé un contrôleur financier et des comptables, puis des analystes pour analyser tout ça et des secrétaires pour remplir tous les formulaires, ensuite il fallait un chargé de communication interne pour animer toute cette petite communauté, etc. Et pendant ce temps les scientifiques étaient repartis et les administratifs continuaient à collecter les données comptables et produire des rapports ! C'est sûrement très exagéré et c'est plutôt une légende mais c'est néanmoins le nom qu'on donne à cette forme d'organisation. cpe-reseau.viabloga.com/news/le-syndrome-de-kerguelen Afficher tout Dommage que ton commentaire arrive si tard il mériterait d'être tout en haut... Il serait pas mal d'afficher les commentaires en ordre aléatoire

Posté le

android

(12)

Répondre

Il y a 300 îles là-bas, ils pourraient avoir chacun plusieurs îles privatives...

a écrit : Pas vraiment il est plutôt entre l'Afrique du Sud et L'australie Entre les trois, ça revient au même...

a écrit : Une centaine de scientifiques, nuance. Ce qui est synonyme de recherche, de progrès, peut être même de sécurité dans les prévisions naturelles ... je ne sais pas trop ce qu'ils étudient sur cette île, mais ça doit avoir un intérêt commun pour qu'ils s'isolent dans un lieu si peu plaisant. C'est une île volcanique, la géologie est intéressante...
C'est je crois pour ça et l'astrologie

a écrit : L'archipel a d'ailleur été découvert par Yves Joseph de Kerguelen en février 1772 et qui lui donna justement son nom. Ah le voilà le lien avec la Bretagne!

a écrit : Il y a aussi un petit détachement militaire sur place . Affirmatif c'est un détachement opex

a écrit : J'espère pour eux qu'ils ont la possibilité d'avoir une bonne connexion internet, même si j'en doute. Les joies de l'Internet par satellite ;)

a écrit : Ça fait bien Breton Kerguelen pour le coup. Il y a un lien? La réponse est dans le 5e commentaire.

a écrit : Cela pose un autre problème dont je n'ai jamais trouvé de solution; comment mesure-t-on la longueur des côtes? Elles sont presque des fractales (au sens courant, pas mathématique).
Sur une carte (et à quelle échelle?) au curvimètre?
Sur place à la loupe avec un double-décimètre?
Par marée bas
se ou haute? Et à quelle époque de l'année? Afficher tout
On les mesure comme on le veux. Cependant les différentes méthodes et unités utilisées feront varier obligatoirement les résultats car comme tu l'a dit c'est un problème de fractales. ;-)
fr.m.wikipedia.org/wiki/Lewis_Fry_Richardson#Recherche_sur_les_fractales