Les particules fines des voitures ne viennent pas que du moteur

Proposé par
le

Le moteur d'un véhicule diesel n'est pas le seul à être responsable des émissions de particules fines, très polluantes. En effet, le freinage et le contact des pneus avec la route représentent pas moins de 41% de ces émissions. Une des solutions étudiées est d'avoir un aspirateur qui récupère ces particules lors du freinage.


Commentaires préférés (3)

C'est aussi pour cette raison qu'un conduite trop brusque est tout sauf écologique ! En faisant de trop fortes accélération alors que l'on sait que l'on va devoir s'arrêter plus loin (en ville par exemple), déjà on consomme plus de carburant sur cette petite distance et en plus un freinage plus important émettra plus de particule (et usera les pneus plus vite).
Moralité : be cool !

Commentaire supprimé "Sans fil", c'est très relatif comme notion. Tu as toujours (ou presque) un fil qui te relie à une source d'énergie. Certains aspirateurs ont une source d'énergie embarquée.

Là, en l'occurrence, c'est l'aspirateur qui est embarqué sur la source d'énergie...

Et pour compléter un tout petit peu le commentaire sur les accélérations brutales, le monde du pneu est confronté à un défi de taille avec l'arrivée des voitures électriques, puisque celles-ci ont le mauvais goût de distribuer immédiatement un couple plus important que leur homologues thermiques, et comme c'est le pneu qui est chargé de transmettre ce couple à la route, il souffre beaucoup plus qu'avec une voiture "classique", et s'usera beaucoup plus vite.

Source : www.franceinfo.fr/emission/la-pratique-de-l-auto/2012-2013/des-pneus-speciaux-pour-les-voitures-electriques-04-30-2013-15-55 , entre autres...

Posté le

android

(128)

Répondre

Vu sur science et vie , le projet développé par Tallano technologie : le TAMIC

À chaque freinage le disque et la plaquette frottent l'un sur l'autre , produisant des particules fines ( cuivre et métaux lourds )

-Pour éviter cela , ce système propose de placer une turbine en PVC ( ou Alu pour les sportives )
Entraînée mécaniquement par un galet qui frotte lui aussi sur le disque ( Genre Dynamo )
- les particules sont ensuite envoyées dans un Carter équipé d'un filtre que l'on change entre deux révisions .

Voilà grosso modo le truc quoi !

( cela pourrait s'appliquer également aux transports publics/metro/avions/bus )


Tous les commentaires (73)

C'est aussi pour cette raison qu'un conduite trop brusque est tout sauf écologique ! En faisant de trop fortes accélération alors que l'on sait que l'on va devoir s'arrêter plus loin (en ville par exemple), déjà on consomme plus de carburant sur cette petite distance et en plus un freinage plus important émettra plus de particule (et usera les pneus plus vite).
Moralité : be cool !

Bonjour, Modifier la matière des pneus serait il une solution ? Ou cela n'a rien à voir ?

Sans compter les feux de bois (cheminées, poêles, feuilles et branches dans le jardin...). Si je me souviens bien, j'avais lu qu'un feu de cheminée pendant 60 heures, équivaut à 18.000km en voiture...........

En plus de dégager de la chaleur suite aux frottements !

Nouvelle mesure écologique gouvernementale : "interdiction de freiner aux heures de pointes"

Au point ou on en est ça m'étonnerait même pas!

a écrit : C'est aussi pour cette raison qu'un conduite trop brusque est tout sauf écologique ! En faisant de trop fortes accélération alors que l'on sait que l'on va devoir s'arrêter plus loin (en ville par exemple), déjà on consomme plus de carburant sur cette petite distance et en plus un freinage plus important émettra plus de particule (et usera les pneus plus vite).
Moralité : be cool !
Afficher tout
Keep calm and drive on...

Commentaire supprimé "Sans fil", c'est très relatif comme notion. Tu as toujours (ou presque) un fil qui te relie à une source d'énergie. Certains aspirateurs ont une source d'énergie embarquée.

Là, en l'occurrence, c'est l'aspirateur qui est embarqué sur la source d'énergie...

Et pour compléter un tout petit peu le commentaire sur les accélérations brutales, le monde du pneu est confronté à un défi de taille avec l'arrivée des voitures électriques, puisque celles-ci ont le mauvais goût de distribuer immédiatement un couple plus important que leur homologues thermiques, et comme c'est le pneu qui est chargé de transmettre ce couple à la route, il souffre beaucoup plus qu'avec une voiture "classique", et s'usera beaucoup plus vite.

Source : www.franceinfo.fr/emission/la-pratique-de-l-auto/2012-2013/des-pneus-speciaux-pour-les-voitures-electriques-04-30-2013-15-55 , entre autres...

Posté le

android

(128)

Répondre

Vu sur science et vie , le projet développé par Tallano technologie : le TAMIC

À chaque freinage le disque et la plaquette frottent l'un sur l'autre , produisant des particules fines ( cuivre et métaux lourds )

-Pour éviter cela , ce système propose de placer une turbine en PVC ( ou Alu pour les sportives )
Entraînée mécaniquement par un galet qui frotte lui aussi sur le disque ( Genre Dynamo )
- les particules sont ensuite envoyées dans un Carter équipé d'un filtre que l'on change entre deux révisions .

Voilà grosso modo le truc quoi !

( cela pourrait s'appliquer également aux transports publics/metro/avions/bus )

Et ne pas oublier que les nouveaux moteurs essence polluent dix fois plus en terme d émission de particules fines depuis la norme euro 6b en vigueur depuis septembre 2015 nouveaux véhicules et septembre 2016 véhicules déjà produit en euro5

a écrit : C'est aussi pour cette raison qu'un conduite trop brusque est tout sauf écologique ! En faisant de trop fortes accélération alors que l'on sait que l'on va devoir s'arrêter plus loin (en ville par exemple), déjà on consomme plus de carburant sur cette petite distance et en plus un freinage plus important émettra plus de particule (et usera les pneus plus vite).
Moralité : be cool !
Afficher tout
Tu as bien raison et je trouve qu'on a tendance à ne pas souligner les comportements peu citoyens des voitures et motos qui font du bruit (exprès chez certains motards , sorte de preuve de leur virilité je pense ) et polluent ..pour faire parfois 500 M. .

a écrit : C'est aussi pour cette raison qu'un conduite trop brusque est tout sauf écologique ! En faisant de trop fortes accélération alors que l'on sait que l'on va devoir s'arrêter plus loin (en ville par exemple), déjà on consomme plus de carburant sur cette petite distance et en plus un freinage plus important émettra plus de particule (et usera les pneus plus vite).
Moralité : be cool !
Afficher tout
Qu'est ce que j'en vois des mongoles de ce genre.
Tu vois que le feu est rouge, la personne est derrière toi, sur une avenue par exemple, elle déboite pour se mettre sur la fil de gauche, accélère pour te dépasser et 20m plus loin freine pour s'arrêter au feu.

Gain de l'opération : zéro.
Mérite pour avoir fait ça : deux claques.

a écrit : Bonjour, Modifier la matière des pneus serait il une solution ? Ou cela n'a rien à voir ? C est pas les pneux eux memes le probleme!
C est la garniture des plaquettes sur les disque qui genere cette pollution.
Tu n as qu a regarder la couleur de leau qui sort de tes jantes quand tu mets un coup de jet d eau dessus...

Posté le

android

(8)

Répondre

Pour repartir encore une fois dans des problèmes coûteux comme avec le fap et la vanne egr.

Le pauvre mécanicien qui se retrouvera chargé d'enlever (le sac) de cet aspirateur.

JLSD, mais, d'ailleurs j'espère qu'un jour on se rendra compte de l'impact des ralentisseurs à ce sujet. Hier soir je rentrais de chez des amis, et j'ai compté 17 dos d'âne entre chez eux et chez moi avec à chaque fois, freinage et réaccélération.

Le metro est un des endroits les plus pollués en particules fines à cause de la friction avec les rails

Apres le soucis des particules c'est que la dangerosité n'est pas qu'affaire de quantités mais aussi de taille, plus elles sont fines plus elles s'incrustent

a écrit : Qu'est ce que j'en vois des mongoles de ce genre.
Tu vois que le feu est rouge, la personne est derrière toi, sur une avenue par exemple, elle déboite pour se mettre sur la fil de gauche, accélère pour te dépasser et 20m plus loin freine pour s'arrêter au feu.

Gain de l'opératio
n : zéro.
Mérite pour avoir fait ça : deux claques.
Afficher tout
En France c est tjrs les autres qui conduisent mal, on remet jamais en cause sa conduite.
Si il respecte le code de la route, c est etre un mongol que de doubler en ville?

Si c'est à oulan-bator oui!

Sinon c'est comme pour l anecdote sur les embouteillages, le vrai problème c'est pas le style de conduite, mais plutôt que y a trop de bagnoles. Y a pas la place ni dehors ni dans nos poumons ni dans l écosystème pour toutes ces caisses, quelque soit le style de conduite.

Je ne suis pas sûr de comprendre, s'agit-il des frottement lors du freinage et entre le sol et la roue qui libèrent directement des particules ? Ou ces frottements sont-ils responsables d'une perte du rendement qui explique donc que le moteur doit tourner plus pour un même travail et produit donc plus de particules ?