Le syndrome de Paris : quand on est très déçu de ce que l'on y voit

Proposé par
le
dans

Décrit pour la première fois par le psychiatre Hiroaki Ōta travaillant à Paris, le syndrome de Paris désigne le choc psychologique négatif qu'ont certains voyageurs lors qu'ils réalisent la différence entre le vrai Paris et leur vision idéalisée. Les Japonais, ayant une représentation particulièrement idéalisée de Paris, sont les cas les plus souvent répertoriés.


Commentaires préférés (3)

En même temps Paris n'est pas un parc d'attraction. Les gens disent que les parisiens sont pas sympa dans le métro, ils marchent vite, ils ne sourient pas etc.. mais c'est normal ils ne travaillent pas dans le tourisme.

Bon après c'est vrai que les serveurs qui nous annoncent la pinte à 10€ sans un sourire et nous foutant dehors méritent des petites claques

a écrit : Ils ont pris la ligne 13 à l heure de pointe? Erreur! Non, ils ont pris le RER B après avoir atterri à Roissy.
Garanti anti-glamour.


Tous les commentaires (88)

Ah le vrai Paris... :)
Moi ça m'a fait la même chose (dans une moindre mesure) à Amsterdam

Posté le

android

(26)

Répondre

La première source indique que 20 sont touchés sur 6 millions; je me serais attendu à bien plus.
Les Japonais ont en général une idée idéalisée de la France, et de Paris en particulier, mais la connaissent très mal. Il est rare qu'ils parlent la langue, encore plus aient lu la littérature, c'est encore en peinture et en musique que leur culture spécifique est la moins déficiente.
Voyageant dans un avion japonais, il y avait des petits échantillons de parfum, intitulés "Soie de Reine". Impossible, les deux mots sont séparément évocateurs de luxe, mais j'ai immédiatement pensé au peu flatteur "soie de porc".

En même temps Paris n'est pas un parc d'attraction. Les gens disent que les parisiens sont pas sympa dans le métro, ils marchent vite, ils ne sourient pas etc.. mais c'est normal ils ne travaillent pas dans le tourisme.

Bon après c'est vrai que les serveurs qui nous annoncent la pinte à 10€ sans un sourire et nous foutant dehors méritent des petites claques

a écrit : Ils ont pris la ligne 13 à l heure de pointe? Erreur! Non, ils ont pris le RER B après avoir atterri à Roissy.
Garanti anti-glamour.

Selon les spécialistes les touristes (essentiellement japonnais) atteints de ce trouble s'imaginait pour la plupart un Paris resté dans les années folles.

Le causes sont souvent la barrière de la langue; l'épuisement et la différence de relationnel que nous avons avec eux.

Source : wiki

Posté le

android

(38)

Répondre

Moi si je viens à Paris c'est avant tout pour me dire que finalement ma belle-mère n'est pas si exécrable que ça ;-)

a écrit : La première source indique que 20 sont touchés sur 6 millions; je me serais attendu à bien plus.
Les Japonais ont en général une idée idéalisée de la France, et de Paris en particulier, mais la connaissent très mal. Il est rare qu'ils parlent la langue, encore plus aient lu la littérature, c'est encore
en peinture et en musique que leur culture spécifique est la moins déficiente.
Voyageant dans un avion japonais, il y avait des petits échantillons de parfum, intitulés "Soie de Reine". Impossible, les deux mots sont séparément évocateurs de luxe, mais j'ai immédiatement pensé au peu flatteur "soie de porc".
Afficher tout
C'est 20 personnes qui deviennent vraiment malades. Quand on voit les symptomes(sueur, délires, tachycardie, vertige, hallucinations,...), heureusement qu'il n'y en a pas plus.

Posté le

windowsphone

(43)

Répondre

Les premiers symptômes apparaissent souvent lorsqu'ils entreprennent de prendre un taxi !

Il doit y avoir bien d'autres facteurs: physiologiques (décalage horaire, nourriture, climat) et psychologiques (les passants n'ont aucun contact avec eux, ont un comportement gestuel tout à fait différent, une intonation de langage aussi, les affiches sont dures rien qu'à déchiffrer - sans comprendre). Lors d'un séjour court, vu le prix, il est normal de ne pas s'y habituer, et de se trouver dans un monde aliénant où il seraient perdus sans leur guide: d'ailleurs, ils se pressent autour, même quand il a un haut-parleur.

J'ai un pote qui a "essayé" de me faire rêver, lors d'un très bref passage à Paris, en me faisant voir la vue depuis le sacré coeur... sérieux quand je vois la vue depuis la bonne mère à Marseille, on a rien à leur envier !! (Sans chauvinisme aucun!)

Personnellement je suis du Nord, et je me souviens de ma première visite en mode touriste de Paris quand j'étais adolescent je me suis dis « Ah... C'est pour ça que les gens viennent de partout dans le monde ? », quand j'ai vu la Tour Effeil idem...

Après je dois pas être le public visé, étant nettement plus attiré par les paysages naturels j'ai étais ébloui par la beauté des Gorge du Verdon ou l'Auvergne par exemple... Peut être aussi le fait de vivre dans une région plate ;-)

Enfin voilà juste pour dire que Paris bah... Moi aussi jai été surpris entre les mérites qu'on lui vante au travers des Médias (même étrangers), et sur place J'ai pas capté le truc...

Ce choc culturel l'est aussi pour les Français...

a écrit : J'ai un pote qui a "essayé" de me faire rêver, lors d'un très bref passage à Paris, en me faisant voir la vue depuis le sacré coeur... sérieux quand je vois la vue depuis la bonne mère à Marseille, on a rien à leur envier !! (Sans chauvinisme aucun!) Erreur, il faut la voir du haut de la Tour Montparnasse: c'est le seul endroit d'où elle ne gâche pas la vue, le "sky-line".
Non, sérieusement, c'est des tours de Notre-Dame. Et l'on montre au passage la cellule d'Esmeralda (cf Victor Hugo); interloqué, j'ai demandé à la gardienne en chef s'il y avait du vrai dans ce que j'avais toujours pris pour de la pure fiction; elle m'a répondu que bien sûr c'était tout faux, et pour les touristes.

a écrit : Personnellement je suis du Nord, et je me souviens de ma première visite en mode touriste de Paris quand j'étais adolescent je me suis dis « Ah... C'est pour ça que les gens viennent de partout dans le monde ? », quand j'ai vu la Tour Effeil idem...

Après je dois pas être le public visé, éta
nt nettement plus attiré par les paysages naturels j'ai étais ébloui par la beauté des Gorge du Verdon ou l'Auvergne par exemple... Peut être aussi le fait de vivre dans une région plate ;-)

Enfin voilà juste pour dire que Paris bah... Moi aussi jai été surpris entre les mérites qu'on lui vante au travers des Médias (même étrangers), et sur place J'ai pas capté le truc...
Afficher tout
On ne compare pas un site particulier ou une région, et une ville... Il faut comparer une ville et une autre... Et c'est vrai que Paris est une ville absolument magnifique (globalement bien sûr ; il y a toujours des quartiers pourris, comme partout).
Il suffit d'y flâner au mois d'août et d'ouvrir les yeux et son esprit : on y trouve partout des architectures magistrales, des petits coins sympatoches. Il y a des quartiers pour chaque goût.

Je trouve que ça craint sévère. Le mythe de la plus belle ville du monde....
C'est fini depuis les années 1900. Quand on voit des photos d'époque. Là on rêve !

Jai visité Rome et Amsterdam. J'ai trouver c'est deux villes bien plus belle. Plus Amsterdam que Rome.

a écrit : Je trouve que ça craint sévère. Le mythe de la plus belle ville du monde....
C'est fini depuis les années 1900. Quand on voit des photos d'époque. Là on rêve !

Jai visité Rome et Amsterdam. J'ai trouver c'est deux villes bien plus belle. Plus Amsterdam que Rome.
parce qu'en 1900, c était "la vie en rose", dans tous les quartiers et proche périphérie de paris ?
je pense plutôt que c'était même pire qu'aujourd'hui (bidonvilles, etc)

On leur avait dit pourtant de pas s'approcher de la banlieue !