En Inde, on ne peut savoir si on va avoir une fille ou un garçon

Proposé par
le

En Inde, la loi interdit aux médecins de révéler aux futurs parents s'ils attendent un garçon ou une fille. L'objectif est d'éviter des avortements en raison du sexe de l'enfant, dans un pays où les hommes ont une place prépondérante par rapport aux femmes et où les familles des femmes qui se marient doivent verser une dot.


Commentaires préférés (3)

Il faut savoir que dans d'autre pays c'est bien l'homme qui doit verser la dot mais dans ce cas c'est la femme qui décide de son montant (qui peut d'ailleurs etre de 0)

Encore une loi qui ne s'appliquera qu'à ceux qui n'ont pas les moyens de verser un pot-de-vin à l'ancienne.

a écrit : Privilégier le nombre des garçons sur celui des filles ne me paraît pas une très bonne politique à moyen terme (disons 20 ans) pour une société.
Je soupçonne que ça va créer des problèmes sauf pour les homosexuels, non?
En effet par exemple en Chine la difficulté de trouver une femme est grande car le nombre de celle ci est bien moindre par rapport aux hommes et cela peut pousser l'homme qui veut se marier à verser une somme astronomique en tant que dot er cela peut aller jusqu'à plusieurs milliers d'euros


Tous les commentaires (79)

Simone Veil aurait remis de l'ordre en Inde en moins de deux !

a écrit : Simone Veil aurait remis de l'ordre en Inde en moins de deux ! La loi ne date que de 1994 donc si ça se trouve elle n'aurait même pas été née...

Il faut savoir que dans d'autre pays c'est bien l'homme qui doit verser la dot mais dans ce cas c'est la femme qui décide de son montant (qui peut d'ailleurs etre de 0)

Encore une loi qui ne s'appliquera qu'à ceux qui n'ont pas les moyens de verser un pot-de-vin à l'ancienne.

Privilégier le nombre des garçons sur celui des filles ne me paraît pas une très bonne politique à moyen terme (disons 20 ans) pour une société.
Je soupçonne que ça va créer des problèmes sauf pour les homosexuels, non?

a écrit : Privilégier le nombre des garçons sur celui des filles ne me paraît pas une très bonne politique à moyen terme (disons 20 ans) pour une société.
Je soupçonne que ça va créer des problèmes sauf pour les homosexuels, non?
En effet par exemple en Chine la difficulté de trouver une femme est grande car le nombre de celle ci est bien moindre par rapport aux hommes et cela peut pousser l'homme qui veut se marier à verser une somme astronomique en tant que dot er cela peut aller jusqu'à plusieurs milliers d'euros

a écrit : Privilégier le nombre des garçons sur celui des filles ne me paraît pas une très bonne politique à moyen terme (disons 20 ans) pour une société.
Je soupçonne que ça va créer des problèmes sauf pour les homosexuels, non?
C'est justement l'inverse !

a écrit : Privilégier le nombre des garçons sur celui des filles ne me paraît pas une très bonne politique à moyen terme (disons 20 ans) pour une société.
Je soupçonne que ça va créer des problèmes sauf pour les homosexuels, non?
N'est-ce pas déjà le cas avec toutes les affaires de viol en Inde?

C'est génial comme ca, au lieu d'avorter ils le tuent à la naissance......

a écrit : C'est génial comme ca, au lieu d'avorter ils le tuent à la naissance...... "Vous voulez la prendre dans vos bras ? Oups elle est tombé ! C'est pas grave c'était une fille... Elle est ou la poubelle ?"

Bien que le fait de savoir le sexe de l'enfant avant sa naissance soit interdit, ça n'empêche pas des parents d'abandonner leur fille. Avoir une fille signifie devoir payer la dot à la famille du futur mari pour dédommager l'éducation de celui-ci.
Ces abandons et mêmes parfois les infanticides ont entraîné un fossé entre le nombre de fille et de garçon dans certaines régions, surtout dans les zones reculées. Certaines traditions comme le système des castes ou la tradition de la dot ont encore une certaine influence, et franchement la situation des femmes en Inde est très préoccupante pour la plus grande démocratie du monde..

a écrit : Il faut savoir que dans d'autre pays c'est bien l'homme qui doit verser la dot mais dans ce cas c'est la femme qui décide de son montant (qui peut d'ailleurs etre de 0) Voir plusieurs centaines de milliers
La mode actuelle étant d offrir un appartement à l élue de son cœur (sans que cela ne l oblige légalement à accepter par la suite la demande en mariage, bon, il va sans dire que socialement et moralement ça doit quand même pas mal engager la douce).

Dans tous les cas il est toujours impressionnant de constater à quels points les coutumes, lois ou religions peuvent par endroit aller contre le bon sens voir la nature humaine (dont fait partie pour la majorité d entre nous le besoin de reproduction)...

a écrit : C'est génial comme ca, au lieu d'avorter ils le tuent à la naissance...... Il semblerait plus raisonnable, humain et rentable de leur enseigner le plus vieux métier du monde. Comme il y aura de la demande, ce serait un marché en pleine expansion.

a écrit : En effet par exemple en Chine la difficulté de trouver une femme est grande car le nombre de celle ci est bien moindre par rapport aux hommes et cela peut pousser l'homme qui veut se marier à verser une somme astronomique en tant que dot er cela peut aller jusqu'à plusieurs milliers d'euros Des milliers d euros voir plusieurs centaines de milliers d euros.
La mode actuelle étant d offrir un appartement à l élue de son cœur (sans que cela ne l oblige légalement à accepter par la suite la demande en mariage, bon, il va sans dire que socialement et moralement ça doit quand même pas mal engager la douce).

Dans tous les cas il est toujours impressionnant de constater à quels points les coutumes, lois ou religions peuvent par endroit aller contre le bon sens voir la nature humaine (dont fait partie pour la majorité d entre nous le besoin de reproduction)...

Sans doute un des pays les pires en droit des femmes (si pas le pire au monde). A croire que les indiens n'aiment les femmes que dans leurs bordels, où souffrent des milliers de mineures enfermées dans des boîtes et violées 30 fois par jours. Désolée d'être aussi directe, c'est la vérité. On accusé souvent les musulmans (alors que c'est une minorité qui est vraiment horrible avec les femmes) alors qu'en inde c'est une généralité, mais bon l'inde c'est le pays de Gandhi alors continuons de faire comme si c'était la plus grande démocratie du mode. A se demander si l'avortement n'aurait pas été préférable à leur triste sort finalement...

En même temps pour la plus haute caste (bhramane) il est écrit noir sur blanc dans leur texte religieux que la femme à le devoir de considérer et de traiter son mari comme un Dieux vivant, alors quand on a ça comme base de la société et de la vie de famille... et je suis désolée si mes propos heurte certains indiens, ça ne veut pas dire que vous êtes forcément comme ca, mais on ne peut pas nier qu'il y a un gros problème et que personne n'a envie de changer quoi que ce soit...

Et donc il y a plus de garçons que filles, ce qui a comme conséquence que des hommes ne pourront jamais se marier et donc pas de descendance et cela va mener à un trou démographique.

a écrit : Sans doute un des pays les pires en droit des femmes (si pas le pire au monde). A croire que les indiens n'aiment les femmes que dans leurs bordels, où souffrent des milliers de mineures enfermées dans des boîtes et violées 30 fois par jours. Désolée d'être aussi directe, c'est la vérité. On accusé souvent les musulmans (alors que c'est une minorité qui est vraiment horrible avec les femmes) alors qu'en inde c'est une généralité, mais bon l'inde c'est le pays de Gandhi alors continuons de faire comme si c'était la plus grande démocratie du mode. A se demander si l'avortement n'aurait pas été préférable à leur triste sort finalement... Afficher tout Le statut des femmes indiennes est un problème connu, mais loin d'être étonnant venant d'un pays où le système des castes est encore existant. Personne n'a dit qu'il s'agissait d'une grande et belle démocratie.

Difficile de tolérer ce type de politique sexiste dans notre société, néanmoins nous ne pouvons pas faire le travail à leur place. Je ne pense pas que nous fermions les yeux, mais de quel droit pouvons-nous leur dire ce qu'ils doivent faire et comment ?

C'est aux indiennes et indiens de se révolter, mais contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, combattre sa propre culture n'est pas chose facile.

a écrit : Sans doute un des pays les pires en droit des femmes (si pas le pire au monde). A croire que les indiens n'aiment les femmes que dans leurs bordels, où souffrent des milliers de mineures enfermées dans des boîtes et violées 30 fois par jours. Désolée d'être aussi directe, c'est la vérité. On accusé souvent les musulmans (alors que c'est une minorité qui est vraiment horrible avec les femmes) alors qu'en inde c'est une généralité, mais bon l'inde c'est le pays de Gandhi alors continuons de faire comme si c'était la plus grande démocratie du mode. A se demander si l'avortement n'aurait pas été préférable à leur triste sort finalement... Afficher tout Bonjour,

Je ne souhaite pas créé de débat sans fin mais quand on "juge" un pays il faut au minimum savoir de quoi on parle.

Ps: l'Inde a la 3eime plus grande communauté musulman au monde, 135 millions de personnes.

a écrit : Bonjour,

Je ne souhaite pas créé de débat sans fin mais quand on "juge" un pays il faut au minimum savoir de quoi on parle.

Ps: l'Inde a la 3eime plus grande communauté musulman au monde, 135 millions de personnes.
Certes mais 135 millions de musulmans sur plus d' un milliard de non musulmans...