Le programme d'extermination nazi des handicapés dût s'interrompre officiellement

Proposé par
le
dans

L'Aktion T4 était un programme nazi d'extermination des handicapés. L'opération a été rapidement découverte par le biais de témoignages et d'erreurs diverses pour tenter de cacher le triste sort des personnes intégrant ces camps. Devant la protestation générale de la population allemande majoritairement chrétienne, Hitler annula ce programme, ce qui n'empêcha pas la poursuite de l'activité, officieusement.


Commentaires préférés (3)

a écrit : C'est horrible... l'histoire nous montre que l'homme est capable du pire ! Dans le fond, c'est juste qu'ils ne savaient pas détecter les handicaps avant la naissance... On a seulement trouvé un moyen plus moderne pour ne pas avoir à s'occuper d'eux.

a écrit : Les chrétiens ils ont le sens moral Ca ont peut pas leur enlever
Les handicapés non, mais les femmes les bébés les hommes juifs allez Ca passe
Malheureuse pour toi tu blâmes des personnes qui n'étaient pas au courant du génocide juif. Le monde ne prend clairement conscience de existence des camps que dans l'année 45. Et très peu de personne l'étaient auparavant. A moins que tu ne travailles là bas ou que tu sois haut placé dans la hiérarchie militaire il y a peu de chance de savoir ce qu'il se passait réellement là-bas.

Posté le

android

(270)

Répondre

a écrit : Les chrétiens ils ont le sens moral Ca ont peut pas leur enlever
Les handicapés non, mais les femmes les bébés les hommes juifs allez Ca passe
Je ne pense pas que la majeure partie de la population soit au courant de l'extermination massive des juifs, il n'y a qu'a voir les reactions des allemands suite a la decouverte des chambres a gaz pour se douter qu'ils n'accepteraient pas se massacre...


Tous les commentaires (100)

C'est horrible... l'histoire nous montre que l'homme est capable du pire !

Posté le

android

(4)

Répondre

Les chrétiens ils ont le sens moral Ca ont peut pas leur enlever
Les handicapés non, mais les femmes les bébés les hommes juifs allez Ca passe

a écrit : C'est horrible... l'histoire nous montre que l'homme est capable du pire ! Dans le fond, c'est juste qu'ils ne savaient pas détecter les handicaps avant la naissance... On a seulement trouvé un moyen plus moderne pour ne pas avoir à s'occuper d'eux.

a écrit : Les chrétiens ils ont le sens moral Ca ont peut pas leur enlever
Les handicapés non, mais les femmes les bébés les hommes juifs allez Ca passe
Malheureuse pour toi tu blâmes des personnes qui n'étaient pas au courant du génocide juif. Le monde ne prend clairement conscience de existence des camps que dans l'année 45. Et très peu de personne l'étaient auparavant. A moins que tu ne travailles là bas ou que tu sois haut placé dans la hiérarchie militaire il y a peu de chance de savoir ce qu'il se passait réellement là-bas.

Posté le

android

(270)

Répondre

a écrit : Les chrétiens ils ont le sens moral Ca ont peut pas leur enlever
Les handicapés non, mais les femmes les bébés les hommes juifs allez Ca passe
Je ne pense pas que la majeure partie de la population soit au courant de l'extermination massive des juifs, il n'y a qu'a voir les reactions des allemands suite a la decouverte des chambres a gaz pour se douter qu'ils n'accepteraient pas se massacre...

J'adore ce genre de commentaire dans les anecdotes 'la population allemande alors majoritairement chrétienne' être chrétien ne confère pas une morale plus importante que les autres, pas plus que d'être juif ou musulman, ou medecin ou pompiste ou ce que vous voulez, c'est un argument qui n'en est pas un.

a écrit : C'est horrible... l'histoire nous montre que l'homme est capable du pire ! Pour moi c est exactement la même chose que de vouloir avorter d un bébé destiné a etre "handicapé" juste qu on ne le voit pas mourir comme les nazis l aurait fait mais l idée est exactement la meme..
Donc ce nest pas forcément l histoire qui nous montre le pire mais l actualité elle aussi a mon humble avis..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Malheureuse pour toi tu blâmes des personnes qui n'étaient pas au courant du génocide juif. Le monde ne prend clairement conscience de existence des camps que dans l'année 45. Et très peu de personne l'étaient auparavant. A moins que tu ne travailles là bas ou que tu sois haut placé dans la hiérarchie militaire il y a peu de chance de savoir ce qu'il se passait réellement là-bas. Afficher tout Escuse moi mais je suis d'accord avec le commentaire précédent , c'est facile de dire "Ils savaient pas" , pourtant ils voyaient bien les autodafés , les déportations , les humiliations , les ghettos,... Alors ils ne savaient peut être pas qu'ils allaient mourir , mais je pense que leur "Morale Chrétienne " avaient certaines limites ...

a écrit : Malheureuse pour toi tu blâmes des personnes qui n'étaient pas au courant du génocide juif. Le monde ne prend clairement conscience de existence des camps que dans l'année 45. Et très peu de personne l'étaient auparavant. A moins que tu ne travailles là bas ou que tu sois haut placé dans la hiérarchie militaire il y a peu de chance de savoir ce qu'il se passait réellement là-bas. Afficher tout C'est ce qu'une philosophe (Arent Hannah) a appellée la banalité du mal, suivre le troupeaux et ce taire, car on suit les odres ou les régles sans forcement être un monstre mais parfois des personnes tous ce qu'il y a de plus ordinaire, par contre dire que les camps non été connu que en 45 c'est un mensonge historique.

a écrit : C'est ce qu'une philosophe (Arent Hannah) a appellée la banalité du mal, suivre le troupeaux et ce taire, car on suit les odres ou les régles sans forcement être un monstre mais parfois des personnes tous ce qu'il y a de plus ordinaire, par contre dire que les camps non été connu que en 45 c'est un mensonge historique. Connaîtrais-tu le livre/l'événement dans lequel elle dit cela ?
Je n'ai lu d'elle que "les origines du totalitarisme" et j'aimerais creuser un peu cette philosophe.

Les Américaind ont fait pareil, pour ceux que ça intéressent

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Malheureuse pour toi tu blâmes des personnes qui n'étaient pas au courant du génocide juif. Le monde ne prend clairement conscience de existence des camps que dans l'année 45. Et très peu de personne l'étaient auparavant. A moins que tu ne travailles là bas ou que tu sois haut placé dans la hiérarchie militaire il y a peu de chance de savoir ce qu'il se passait réellement là-bas. Afficher tout Regardez Amen. Ce film montre que le Pape ainsi que d'autre sommité de l'époque était au courant. Mais pour des raisons politiques ils fit les sourds et aveugle. À noté que le Vatican cacha des juifs pendants la guerre et des nazis après la guerre.

a écrit : Les Américaind ont fait pareil, pour ceux que ça intéressent Oui, c'est ce qu'on appelle l'eugénisme qui est en quelque sorte l'alternative étatique à la sélection naturelle...

Les américains (les allemands aussi probablement) ont poussé le vice jusque à stériliser les mères d'enfants handicapés, malades ou mêmes criminels! Comme si le crime était une maladie héréditaire...
Autant dire que ces "campagnes" visaient plus particulièrement certaines couches de la société.

a écrit : Pour moi c est exactement la même chose que de vouloir avorter d un bébé destiné a etre "handicapé" juste qu on ne le voit pas mourir comme les nazis l aurait fait mais l idée est exactement la meme..
Donc ce nest pas forcément l histoire qui nous montre le pire mais l actualité elle aussi a mon humble avis..
Je comprends ton opinion. Mais sans vouloir lancer un débat, je tiens a exposer mon avis, sans parler de l'avortement en général qui prête malheureusement encore plus à polémique mais seulement de l'avortement pour des raisons purement médicales.
L'avortement de fœtus (on ne parle pas de bébé alors) détectés comme handicapés et donc destinés à une vie extrêmement difficile voir de souffrance permanente est pour moi un acte de miséricorde. (Attention tous les handicaps ne sont pas sujet à l'avortement)
Alors oui, certains diront que quand on est en vie on cherche à le rester et qu'un foetus avorté aurait pu désirer après sa naissance lutter toute sa vie.
Mais pour moi c'est comme dire qu'une femme refusant d'enfanter est mauvaise car ses ovules aurait pu devenir des hommes ou femmes heureux.

En somme je dis que l'on doit refuser de détruire la vie. Mais que l'on peut choisir de ne pas créer la vie.

Voilà juste pour mon avis. Bonne journée!

a écrit : Pour moi c est exactement la même chose que de vouloir avorter d un bébé destiné a etre "handicapé" juste qu on ne le voit pas mourir comme les nazis l aurait fait mais l idée est exactement la meme..
Donc ce nest pas forcément l histoire qui nous montre le pire mais l actualité elle aussi a mon humble avis..
C'est complètement différent, dans un cas les handicapés sont vivants dans l'autre cas ce n'est pas encore considérer comme des êtres vivants.

a écrit : Escuse moi mais je suis d'accord avec le commentaire précédent , c'est facile de dire "Ils savaient pas" , pourtant ils voyaient bien les autodafés , les déportations , les humiliations , les ghettos,... Alors ils ne savaient peut être pas qu'ils allaient mourir , mais je pense que leur "Morale Chrétienne " avaient certaines limites ... Afficher tout Des persécutions, des pogroms, des autodafés, des ghettos et des massacres isolés, ce sont des choses qu'on a connu depuis le moyen-age. L'extermination planifiée, organisée et structurée sur un territoire aussi vaste d'une telle population en revanche c'est inédit. Donc je maintiens ce que je dis la plupart des personnes n'étaient pas au courant de ce qu'il se passait dans les camps.
Et beaucoup de personne pensent qu'on parle de chrétiens dans l'anecdote alors qu'il s'agit surtout du partie chrétien-democrate.

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Malheureuse pour toi tu blâmes des personnes qui n'étaient pas au courant du génocide juif. Le monde ne prend clairement conscience de existence des camps que dans l'année 45. Et très peu de personne l'étaient auparavant. A moins que tu ne travailles là bas ou que tu sois haut placé dans la hiérarchie militaire il y a peu de chance de savoir ce qu'il se passait réellement là-bas. Afficher tout Je suis pas un monstre mais pourtant je préfère encore que les gens avortent plutôt que de le garder et ne pas s'en occuper correctement voir pas du tout .
L'avortement est et restera un sujet sensible , chacun est libre d'avoir son propre opinion là dessus .

a écrit : C'est ce qu'une philosophe (Arent Hannah) a appellée la banalité du mal, suivre le troupeaux et ce taire, car on suit les odres ou les régles sans forcement être un monstre mais parfois des personnes tous ce qu'il y a de plus ordinaire, par contre dire que les camps non été connu que en 45 c'est un mensonge historique. Oui et Anna Arendt parle des SS comme Eichmann, pas de la population qui ne savaient rien des camps d'extermination mais seulement de ceux de concentration. Parce que je rappelle que les camps existent depuis le debut des années 30 et que donc rien ne laissaient suggérer que les population déportés n'étaient pas seulement emprisonnés mais aussi exterminés.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Connaîtrais-tu le livre/l'événement dans lequel elle dit cela ?
Je n'ai lu d'elle que "les origines du totalitarisme" et j'aimerais creuser un peu cette philosophe.
"Hannah Arendt Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal".
Pour ma part je préfère l'expression également utilisée de " bourreau ordinaire " l'apparent oxymore souligne bien la facilité avec laquelle on peut glisser vers une horreur organisée, industrielle " à la chaîne " si j'ose dire.

a écrit : Malheureuse pour toi tu blâmes des personnes qui n'étaient pas au courant du génocide juif. Le monde ne prend clairement conscience de existence des camps que dans l'année 45. Et très peu de personne l'étaient auparavant. A moins que tu ne travailles là bas ou que tu sois haut placé dans la hiérarchie militaire il y a peu de chance de savoir ce qu'il se passait réellement là-bas. Afficher tout Ca c'est un peu la version la plus diffusée car elle arrange beaucoup de monde coté vainqueur pour ne pas avoir a répondre du sentiment d'abandon
Dès 1942 certains survivants ou échappés des camps avaient pu témoigner de l'horreur des camps , ( avec plus ou moins de succès ) et déjà les radios anglaises commençaient à évoquer les chambres à gaz.
Anne Frank dans son célèbre journal y fait même référence.
En 1944 Churchill songe même à bombarder Auschwitz mais faute de moyens et surtout face au risque d'échec il préfère concentrer ses forces sur les zones de combat