Pourquoi lave-t-on les verres avant de servir une bière ?

Proposé par
le

Les barmen lavent généralement les verres avant de servir une bière. L'explication est chimique : le gaz carbonique contenu dans la bière est soumis à une forte pression, et pour créer des bulles, il a besoin d'aspérités au fond du verre, constituées par de minuscules dépôts. En lavant le verre avant de servir, on diminue le nombre d'aspérités et on aura donc moins de mousse en servant.


Commentaires préférés (3)

L'explication est surtout hygiénique non ?

Si je demande un verre d'eau il va aussi me le laver, même si il n'y a pas de gaz carbonique dans l'eau

edit : il ne me servira rien du tout en fait si on en croit l'anecdote de la semaine dernière :)

Il est aussi nécessaire d'essuyer les flûtes à champagne avec un chiffon (pour créer des imperfections) afin que les bulles accrochent la paroi du verre.

Dans certains pays (l'Allemagne par exemple), la mousse est un élément important de la bière et grâce au progrès de la technologie améliorant la qualité du verre, le nombre d'aspérité n'est pas suffisamment élevé pour permettre l'obtention d'une mousse "correcte" .
Tout le monde n'apprécie pas de boire une bière sans mousse et sans bulle; oui petite bière de fût servi en gobelet dans les festivals c'est toi que je vise...


Tous les commentaires (48)

Ca marche aussi avec le Coca ? Parce que j'avoue que j'ai souvent des "accidents de mousse" ;)

L'explication est surtout hygiénique non ?

Si je demande un verre d'eau il va aussi me le laver, même si il n'y a pas de gaz carbonique dans l'eau

edit : il ne me servira rien du tout en fait si on en croit l'anecdote de la semaine dernière :)

Il est aussi nécessaire d'essuyer les flûtes à champagne avec un chiffon (pour créer des imperfections) afin que les bulles accrochent la paroi du verre.

Les anfractuosités du verre, ou dans une flûte de champagne par exemple, sont en fait des fibres de cellulose. À l’aide d'une caméra rapide et d’une lentille grossissante, il a été observé que dans la quasi-totalité des cas, il y a une minuscule fibre à la base d’une colonne de bulle. Ces fibres proviennent de l’atmosphère, de nos vêtements, des chiffons utilisés pour essuyer les verres, et fonctionnent comme de véritable usines à produire des bulles.

Ben voilà, enfin une anecdote qui va me servir pour jouer le malin dans mes soirées beuveries !

L'alcoolique dans un bar est lui même soumis à une forte pression ! La cause en est chimique ! Il va donc s'essuyer le cerveau avec une bonne vieille mousse !

Les bulles, qu'elles soient dans un liquide ou de savon, font l'objet d'études très sérieuses dans des laboratoires de physique (et non de chimie) aux USA et en GB et leur modélisation mathématique est extrêmement complexe. Voir par exemple les travaux du Pr Czerski.

Elles en font aussi en économie.

Dans certains pays (l'Allemagne par exemple), la mousse est un élément important de la bière et grâce au progrès de la technologie améliorant la qualité du verre, le nombre d'aspérité n'est pas suffisamment élevé pour permettre l'obtention d'une mousse "correcte" .
Tout le monde n'apprécie pas de boire une bière sans mousse et sans bulle; oui petite bière de fût servi en gobelet dans les festivals c'est toi que je vise...

Contrairement aux idées reçus et à ce que l'on a longtemps pensé, les aspérités du verre ne jouent quasiment aucun rôle dans la formation de bulles. Ce sont les fibres laisses par le chiffon lorsqu'on essuie le verre qui provoque les bulles et donc si on essuie le verre avant de servir, on aura donc encore plus de bulles, ce qui me pousse à dire que l'anecdote est plutôt, voire complètement inexacte.
Pour en savoir plus, regardez cette vidéo qui traite du sujet.
m.youtube.com/watch?v=GVShfOG2Lqg

a écrit : Il est aussi nécessaire d'essuyer les flûtes à champagne avec un chiffon (pour créer des imperfections) afin que les bulles accrochent la paroi du verre. Ce sont les fibres de ton chiffon qui vont causer les bulles, pas les imperfections que tu va créer avec.

Alors etant fille d'hôtelier jai "lavé" un certzin nombre de verres mais j'ai toujours cru que c'etait pr refroidir le verre et garder la biere bien fraiche xD

a écrit : Contrairement aux idées reçus et à ce que l'on a longtemps pensé, les aspérités du verre ne jouent quasiment aucun rôle dans la formation de bulles. Ce sont les fibres laisses par le chiffon lorsqu'on essuie le verre qui provoque les bulles et donc si on essuie le verre avant de servir, on aura donc encore plus de bulles, ce qui me pousse à dire que l'anecdote est plutôt, voire complètement inexacte.
Pour en savoir plus, regardez cette vidéo qui traite du sujet.
m.youtube.com/watch?v=GVShfOG2Lqg
Afficher tout
"il a besoin d'asperités au fond du verre, constituées par de minuscules dépôts. En lavant le verre avant de servir, on diminue le nombre d'asperités.." je crois bien que ton commentaire reformule juste d'une autre manière le contenu de l'anecdote.. Ce qui me pousse à dire que ta conclusion est plutôt, voire complètement inexacte. Pour en savoir plus, relisez l'anecdote qui traite du sujet. ^^

a écrit : Contrairement aux idées reçus et à ce que l'on a longtemps pensé, les aspérités du verre ne jouent quasiment aucun rôle dans la formation de bulles. Ce sont les fibres laisses par le chiffon lorsqu'on essuie le verre qui provoque les bulles et donc si on essuie le verre avant de servir, on aura donc encore plus de bulles, ce qui me pousse à dire que l'anecdote est plutôt, voire complètement inexacte.
Pour en savoir plus, regardez cette vidéo qui traite du sujet.
m.youtube.com/watch?v=GVShfOG2Lqg
Afficher tout
Les barmen rincent le verre avec un jet d'eau, nettoyant les potentielles fibres présentes dans le verre. L'anecdote est donc bonne, mais peut-être imprécise (laver=rincer). Contrairement aux serveurs dans les restaurants qui essuieront la flûte à l'aide d'un linge, pour créer plus de bulles.

To beer or not to beer , telle est la question....

a écrit : Contrairement aux idées reçus et à ce que l'on a longtemps pensé, les aspérités du verre ne jouent quasiment aucun rôle dans la formation de bulles. Ce sont les fibres laisses par le chiffon lorsqu'on essuie le verre qui provoque les bulles et donc si on essuie le verre avant de servir, on aura donc encore plus de bulles, ce qui me pousse à dire que l'anecdote est plutôt, voire complètement inexacte.
Pour en savoir plus, regardez cette vidéo qui traite du sujet.
m.youtube.com/watch?v=GVShfOG2Lqg
Afficher tout
Ce qui devient régulièrement inexact ici, ce sont les commentaires disant que les anecdotes sont inexactes :D

a écrit : Dans certains pays (l'Allemagne par exemple), la mousse est un élément important de la bière et grâce au progrès de la technologie améliorant la qualité du verre, le nombre d'aspérité n'est pas suffisamment élevé pour permettre l'obtention d'une mousse "correcte" .
Tout le mond
e n'apprécie pas de boire une bière sans mousse et sans bulle; oui petite bière de fût servi en gobelet dans les festivals c'est toi que je vise... Afficher tout
Les bulles sont artificielles. Elles sont ajoutee a la fin du processus de fermentation de la biere, qui est a peu pres le meme que pour le vin. Pour l'eau petillante c'est pareil. Pour une femme petillante, malheuresement il y en a des vertes et des pas mures

j ai appris recemment que la biere ne contenait plus de bulle dans les futs et que l' on réinjectait du gaz carbonique au moment de servir via une bonbonne a coté du fut !

a écrit : L'explication est surtout hygiénique non ?

Si je demande un verre d'eau il va aussi me le laver, même si il n'y a pas de gaz carbonique dans l'eau

edit : il ne me servira rien du tout en fait si on en croit l'anecdote de la semaine dernière :)
Il va le laver après qu'un autre client ait vu dedans... Puis le ranger dans son étagère. Et quand toi t'arrives et tu demandes une bière, il va prendre le verre propre sur son étagère et le "rincer" à l'eau avant d'y mettre de la bière. Je doute qu'il fasse ça avant de servir un sirop à l'eau ^^

Et sinon, on peut pencher le verre quand on sert et laisser le contenu se déverser tranquillement