La France a attaqué en premier l'Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale

Proposé par
le
dans

Le 9 septembre 1939, les Français lancèrent l'offensive de la Sarre et pénétrèrent sur 8 km sans rencontrer de résistance. La France fut donc la première à attaquer l'Allemagne lors de la Seconde Guerre mondiale. Le 17 septembre, les troupes françaises se retirèrent, et une contre-offensive eut lieu en octobre de la part de l'Allemagne. Les historiens estiment que si l'offensive avait été prolongée, elle aurait été dangereuse pour l'Allemagne qui était concentrée sur la Pologne et avait une défense très faible à l'Ouest.


Commentaires préférés (3)

Nous quand on attaque c'est uniquement si il y a personne en face
D'un coup j'ai peur pour l'euro

Posté le

android

(258)

Répondre

Wiki : "Dans un village, une seule mitrailleuse allemande contint l'avance française pendant plus d'un jour."

Je pense que dans tout les cas, on ne serait pas allé si loin que ça.

a écrit : Avec des "si" on refait l'histoire. Perso, avec des si, je coupe des arbres.... (ok je sors)


Tous les commentaires (53)

Nous quand on attaque c'est uniquement si il y a personne en face
D'un coup j'ai peur pour l'euro

Posté le

android

(258)

Répondre

Heureusement que les "fucking basterd" sont venues finir la guerre

Avec des "si" on refait l'histoire.

Wiki : "Dans un village, une seule mitrailleuse allemande contint l'avance française pendant plus d'un jour."

Je pense que dans tout les cas, on ne serait pas allé si loin que ça.

C'est toujours facile de dire après coup "on aurait dû" mais n'empêche...si seulement on avait continué

D'ailleurs le général De Gaulle souhaitait la création d'un corps d'armée offensif capable d'attaquer et perforer les défenses allemandes rapidement, et ce dès les années 30. Ainsi la France ayant des alliances avec les pays d'Europe de l'est, aurait empêchée l'Allemagne de démarrer la guerre en découvrant et offrant tout son flanc ouest la France.

a écrit : Avec des "si" on refait l'histoire. Perso, avec des si, je coupe des arbres.... (ok je sors)

La 1ère comme la 2e Guerre Mondiale sont les fruits de l'idéologie républicaine qui est née avec la 3e RF. A savoir le renoncement à la France, son Histoire et ses Traditions, lors que Thiers, Simon, Ferry entre autre décidèrent de se compromettre au service de Bismarck à l'encontre de Gambetta qui comme Napoléon avait compris la lutte à mort qui s'était engagé.

Résultat, nos militaires ont été dépouillés d'armements, les civils ont été massacrés (surtout les campagnes catholiques : vendéens, bretons, languedoc, aquitains) délibéremment non par l'Allemagne mais par la République Française.

Cette offensive comme celles de la 1ère Guerre Mondiale n'avait pas d'objectif politique ni militaire, résultat défaite et millions de morts.

Moi même militaire, je trouve que 39-45 n'a pas été des plus glorieuse en terme de tactique. Par exemple, quand les dirigeants français, notamment les futures vichystes, ne voyaient dans les tanks que des armes d'appui, Hitler a envoyé ses panzers direct sur les pauvres cavaliers polonais puis ont filé jusqu'à Paris. Et ce n'est qu'un exemple.
Une autre façon de voir la guerre, qui a donne un avantage certain aux nazis.

À l'époque, l'invasion nazie arrangeait beaucoup de français.

a écrit : À l'époque, l'invasion nazie arrangeait beaucoup de français. Pourquoi ?

Parce qu'ils aimaient être massacrés!

Sinon moi non plus je ne vois pas en quoi ca arrangeait.

D'autant qu'après les accords de Munich, qui livrait la Tchécoslovaquie aux allemands, Daladier, avait compris la suite de la tournure que prendrait les événements et se qualifiait de con. Accueilli en héros par les français qui pensait que la paix était préservé, aurait pensé "non ce sont eux les cons" ou un truc dans le genre.
Comme quoi certains savaient ce qui allait leur arriver, la guerre

a écrit : Moi même militaire, je trouve que 39-45 n'a pas été des plus glorieuse en terme de tactique. Par exemple, quand les dirigeants français, notamment les futures vichystes, ne voyaient dans les tanks que des armes d'appui, Hitler a envoyé ses panzers direct sur les pauvres cavaliers polonais puis ont filé jusqu'à Paris. Et ce n'est qu'un exemple.
Une autre façon de voir la guerre, qui a donne un avantage certain aux nazis.
Afficher tout
Niveau armée, la france de l'époque avait toujours un train de retard par rapport a l'Allemagne. Lors de la première Guerre Mondiale, on était encore aux techniques de la guerre de 70, et en 40, on se retranchait derrière la ligne Maginot, très bonnes copies des défenses allemandes de la guerre précédente. C'est pareil au niveau des uniformes (le bleu azur était encore utilisé dans les tranchée quand les allemand avait des tons plus neutres), de l'armement de pointe, etc...

a écrit : La 1ère comme la 2e Guerre Mondiale sont les fruits de l'idéologie républicaine qui est née avec la 3e RF. A savoir le renoncement à la France, son Histoire et ses Traditions, lors que Thiers, Simon, Ferry entre autre décidèrent de se compromettre au service de Bismarck à l'encontre de Gambetta qui comme Napoléon avait compris la lutte à mort qui s'était engagé.

Résultat, nos militaires ont été dépouillés d'armements, les civils ont été massacrés (surtout les campagnes catholiques : vendéens, bretons, languedoc, aquitains) délibéremment non par l'Allemagne mais par la République Française.

Cette offensive comme celles de la 1ère Guerre Mondiale n'avait pas d'objectif politique ni militaire, résultat défaite et millions de morts.
Afficher tout
C'est rare que je dise cela mais pour le coup tu racontes vraiment n'importe quoi et je ne sais pas même par quoi commencer . Ah si , Gambetta est bien républicain. Et les monarchistes souhaitaient alors la paix .
Et que dire quand tu affirmes que la 2 e gm est liée à l'idéologie républicaine. .....
Que tu sois antirepublicain, soit , c'est ton droit , maintenant utilise pour la dénoncer de vrais arguments . L'historiographie récente , notamment anglo-saxone est loin de verser dans l'hagiographie quant elle analyse la III e république.

a écrit : Moi même militaire, je trouve que 39-45 n'a pas été des plus glorieuse en terme de tactique. Par exemple, quand les dirigeants français, notamment les futures vichystes, ne voyaient dans les tanks que des armes d'appui, Hitler a envoyé ses panzers direct sur les pauvres cavaliers polonais puis ont filé jusqu'à Paris. Et ce n'est qu'un exemple.
Une autre façon de voir la guerre, qui a donne un avantage certain aux nazis.
Afficher tout
Je dirai au contraire, la 2nd guerre mondiale est riche en tactique, quel que soit le pays, cote francais, ca n a durer que quelques mois donc forcement y en a moins que les autres.
Pour les chars c est facile apres coup de dire ils auraient du le voir venir, a l epoque bcp de pays et dirigeant/chef militaire pensait le char comme arme de soutien et pas de decision. Seul quelques personnalites dans chaque pays croyaient en cette nouvelle doctrine.
Hitler y croyait et pas de chance c etait le chef. En france c etait De Gaulle notemment.

a écrit : Moi même militaire, je trouve que 39-45 n'a pas été des plus glorieuse en terme de tactique. Par exemple, quand les dirigeants français, notamment les futures vichystes, ne voyaient dans les tanks que des armes d'appui, Hitler a envoyé ses panzers direct sur les pauvres cavaliers polonais puis ont filé jusqu'à Paris. Et ce n'est qu'un exemple.
Une autre façon de voir la guerre, qui a donne un avantage certain aux nazis.
Afficher tout
Attention au mythe du cavalier polonais..
www.lapresse.ca/international/dossiers/deuxieme-guerre-mondiale-70-ans-apres/200908/30/01-897192-la-cavalerie-polonaise-contre-des-chars-allemands-un-mythe.php

Comme beaucoup, je pense que la débâcle française est un mélange de manque d'allant pour la guerre, d incompétence, et de sabotage vu que beaucoup voulaient virer les gauchistes, les franc-maçons et les juifs de l hexagone. Grande part de l Europe à l'époque est divisée entre les rouges et les réacs et ici le coup d'état est venu de l'extérieur. (Un peu comme en soixante-dix, quand les républicains ont joué la carte des prussiens contre les révolutionnaires). Je rappelle que la France au lieu de simplement capituler, comme les autres pays, a mis en place la collaboration, c'est pas pour rien.

il faut bien comprendre que cette offensive c'est faite sans réelle motivation... car elle ne faisait pas parti de la doctrine militaire française. La France a misé sur une stratégie défensive symbolisé par la ligne Maginot. le but etait d'attendre les Allemands sur le terrain que l'on voulait et lancer des contre-offensives. Au final dans le cadre de cette doctine nous avons attendus que les Allemands écrasent la Pologne. nous avons laissé tranquillement l'armée allemande revenir dans son pays pour preparer l'operation fall gelb et nous nous sommes fait écraser à notre tour.

Posté le

windowsphone

(12)

Répondre

a écrit : Niveau armée, la france de l'époque avait toujours un train de retard par rapport a l'Allemagne. Lors de la première Guerre Mondiale, on était encore aux techniques de la guerre de 70, et en 40, on se retranchait derrière la ligne Maginot, très bonnes copies des défenses allemandes de la guerre précédente. C'est pareil au niveau des uniformes (le bleu azur était encore utilisé dans les tranchée quand les allemand avait des tons plus neutres), de l'armement de pointe, etc... Afficher tout L'armement français n'était pas en retrait par rapport à celui de l'Allemagne. Par exemple les somua S-35 étaient supérieurs aux panzers I, II et III qui lui étaient opposés. De plus, si l'Allemagne était performante dans certains domaines, elle était souvent technologiquement surpassée par ses ennemis. La ligne Maginot n'était en rien une copie, les français étant depuis longtemps doués dans la construction de fortifications. Ainsi, ces dernières n'ont que rarement été prises d'assaut car cela aurait été très coûteux pour les allemands. La différence tient plus à l'emploi des moyens, domaine où les français ont en 1940 été le plus souvent surclassés bien que certaines batailles ont montré qu'ils pouvaient égaler leurs adversaires.
Tactiquement, les français n'ont pas tant démérité que cela lors de la seconde guerre mondiale. Bir Hakeim ou le Mont Cassin, de même que l'opération Anvil montrent une tactique efficace et moderne. Si l'armée franc n'était plus à ce moment une force de premier plan, elle n'était pas non plus arriérée et inutile.

Posté le

android

(14)

Répondre

Bon vu le paquet de commentaire bien à l'ouest,je conseil ce bouquin
"Olivier WIEVIORKA et Jean Lopez
Les mythes de la Seconde Guerre Mondiale",ça enlèvera beaucoup d'idées reçu sur cette période dont celle citer dans l'anecdote