Le premier cas de dopage identifié fut à la bière

Proposé par
le
dans

Le premier cas de dopage aux Jeux olympiques modernes date de 1968. Durant le pentathlon, le suédois Hans-Gunnar Liljenwall but 2 bières avant l'épreuve de tir au pistolet, pour diminuer les tremblements du corps. Cette triche entraîna la disqualification de toute l'équipe suédoise de pentathlon qui perdit sa médaille de bronze.


Commentaires préférés (3)

Est ce que boire avant un match est toujours considéré comme du dopage aujourd'hui ?
Ou est il admis de boire pour ne pas trembler dans certains sports uniquement ? (Ceux ne nécessitant pas de grande précision par exemple)

a écrit : Pourquoi avoir pris de l'alcool alors que celui-ci diminue l'acuité visuelle ? C'est mieux de voir parfaitement pour une épreuve de tir non ? L'alcool est un bêta bloquant, c'est a dite qu'il fait baisser le rythme cardiaque. A faible dose il peut aider dans des activités comme le tir.

Comparé aux drogues actuelles et le fait qu'il voulait simplement se détendre, peut-on vraiment considéré cela comme de la triche ?


Tous les commentaires (25)

Deux bières! d'un coup?
ho le méchant tricheur

Est ce que boire avant un match est toujours considéré comme du dopage aujourd'hui ?
Ou est il admis de boire pour ne pas trembler dans certains sports uniquement ? (Ceux ne nécessitant pas de grande précision par exemple)

Pourquoi avoir pris de l'alcool alors que celui-ci diminue l'acuité visuelle ? C'est mieux de voir parfaitement pour une épreuve de tir non ?

Il est écrit dans les sources que c'était la première année que l'on pratiquait les tests antidopage mais si j'ai bien compris tous les athlètes avait été briffé la dessus avant la compétition ! Je pense donc qu'il n'est pas excusable ..
Sur ce il est presque 11h, je vais m'ouvrir une bière ;)

a écrit : Pourquoi avoir pris de l'alcool alors que celui-ci diminue l'acuité visuelle ? C'est mieux de voir parfaitement pour une épreuve de tir non ? L'alcool est un bêta bloquant, c'est a dite qu'il fait baisser le rythme cardiaque. A faible dose il peut aider dans des activités comme le tir.

Pour ceux comme moi qui ont pu se demander ce que du tir au pistolet pouvait avoir comme rapport avec le pentathlon, le pentathlon de l'anecdote est celui dit "moderne" et regroupe comme 5 épreuves (comme son nom l'indique) l'escrime, la natation, le tir au pistolet, l'équitation et la course à pied.

Et aujourd'hui un athlete propre c'est un mec qui utilise des produits pas encore interdit. Les moeurs changent

Comparé aux drogues actuelles et le fait qu'il voulait simplement se détendre, peut-on vraiment considéré cela comme de la triche ?

Anecdote déjà publié sous une autre formulation le 23/11/14

a écrit : Est ce que boire avant un match est toujours considéré comme du dopage aujourd'hui ?
Ou est il admis de boire pour ne pas trembler dans certains sports uniquement ? (Ceux ne nécessitant pas de grande précision par exemple)
Il est interdit d'être alcoolisé pour la pratique de tout sport en compétition sauf la pétanque.

a écrit : L'alcool est un bêta bloquant, c'est a dite qu'il fait baisser le rythme cardiaque. A faible dose il peut aider dans des activités comme le tir. Il est aussi utilisé en compétition automobile, notamment en Formule 1.

a écrit : Pourquoi avoir pris de l'alcool alors que celui-ci diminue l'acuité visuelle ? C'est mieux de voir parfaitement pour une épreuve de tir non ? Vaut mieux avoir un champ de vision un peu diminué (plus ou moins approximatif) que tu contrôles que d'avoir des tremblements intempestifs, aléatoire et non contrôlés quand tu fais du tire !

Cette anecdote existe deja ...
C'est même la France qui a empoché la medaille à la place de la suède

Moi qui croyais que j'étais bourré, je comprends mieux maintenant pourquoi j'étais moins timide en fin de soirée en boîte, j'étais juste dopé ! Et à l'insu de mon plein gré !

Reste plus qu'à inventer les jeux alcoholympiques !

Avait-il mangé avant de boire ? Car tout le monde sait que manger c'est aussi tricher ! ;)

a écrit : Il est interdit d'être alcoolisé pour la pratique de tout sport en compétition sauf la pétanque. En même temps, rester toute la journée à côté d'une buvette, sans pouvoir boire, ça fout les boules ;).
Oui, à la pétanque quand tu a perdu, tu attend les copains à la buvette. Le gagnant lui, il fête la victoire, logique quoi.
Non se n'est pas un sport d'alcoolos, puisque être alcoolo est déjà un sport en soit. On va pas pratiqué deux sports le même jour, on est pas fou (sauf bebert il l'est devenu après 6 pastis, 3 calvados et 4 bibines, mais faut dire que le soleil tapé fort se jour là, pour sa défense...)
Récit type d'un amoureux de la pétanque qui défend les valeurs de son sport :)

C'est plutôt le premier cas AVERE de dopage qu'il faudrait dire. Ça faisait déjà longtemps que les athlètes "salaient la soupe".

Proverbe de militaire: tirez bien, tirez plein...

a écrit : Il est interdit d'être alcoolisé pour la pratique de tout sport en compétition sauf la pétanque. Beaucoup de cavaliers de complet, meme a haut niveau, s en mettent un derriere la cravatte avant d attaquer le cross pour se donner du courage ;p En equitation on controle tres rarement les cavaliers.

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre