L'odeur des livres pourrait aider à les conserver

Proposé par
le

L'odeur que l'on sent lorsque l'on ouvre un vieux livre peut permettre aux scientifiques de savoir quel âge il a et s'il est proche de la décomposition. En effet, selon son époque d'impression, le livre a une plus ou moins grande durée de vie (les plus récents utilisent des encres et papiers tenant moins bien dans le temps), ce qui est très utile à savoir pour les bibliothèques.


Commentaires préférés (3)

C'est une des raisons qui me font mille fois préférer un livre avec son odeur particulière à une liseuse ou un ebook. Ça peut paraître bizarre mais j'adore l'odeur des livres.

Si les encres modernes tiennent moins bien, c'est à cause de leur composition : auparavant, on les créait avec un mélange d'acide gallique et de sulfate de fer, qui produisait une encre noire bleutée. Lorsque l'on s'est mis à utiliser des plumes métalliques, il a fallu changer la composition de l'encre, car elle attaquait le métal. Les encres actuelles sont composées essentiellement de colorants, qui s'altèrent sous l'effet du temps.
Les parchemins encore plus anciens, comme ceux d'Égypte ou de Chine, sont restés aussi bien conservés car leurs encres étaient préparées à partir de carbone pur (issu de la fumée ou du charbon), qui lui ne s'altère pas.

Source : je n'ai pas été chercher bien loin hélas, l'ami Wikipédia.

Je ne sais pas vous, mais moi, l'odeur un peu renfermé et les pages jaunis me donnent l'impression d'ouvrir une merveille des anciens temps. C'est pour ça que je préfère à chaque fois, acheter des vieilles éditions, car pour une raison étrange, j'ai l'impression qu'il est plus authentique comme ça


Tous les commentaires (47)

C'est une des raisons qui me font mille fois préférer un livre avec son odeur particulière à une liseuse ou un ebook. Ça peut paraître bizarre mais j'adore l'odeur des livres.

Si les encres modernes tiennent moins bien, c'est à cause de leur composition : auparavant, on les créait avec un mélange d'acide gallique et de sulfate de fer, qui produisait une encre noire bleutée. Lorsque l'on s'est mis à utiliser des plumes métalliques, il a fallu changer la composition de l'encre, car elle attaquait le métal. Les encres actuelles sont composées essentiellement de colorants, qui s'altèrent sous l'effet du temps.
Les parchemins encore plus anciens, comme ceux d'Égypte ou de Chine, sont restés aussi bien conservés car leurs encres étaient préparées à partir de carbone pur (issu de la fumée ou du charbon), qui lui ne s'altère pas.

Source : je n'ai pas été chercher bien loin hélas, l'ami Wikipédia.

Je ne sais pas vous, mais moi, l'odeur un peu renfermé et les pages jaunis me donnent l'impression d'ouvrir une merveille des anciens temps. C'est pour ça que je préfère à chaque fois, acheter des vieilles éditions, car pour une raison étrange, j'ai l'impression qu'il est plus authentique comme ça

Donc si je comprends bien, dans mille ans, les gens auront plus d'informations sur la culture antique ou du moyen âge que sur notre culture actuelle ?
Edit : c'est un peu de mauvaise foi car je ne tiens compte que des traces écrites, mais j'aime bien les raccourcis faciles ;)

a écrit : C'est une des raisons qui me font mille fois préférer un livre avec son odeur particulière à une liseuse ou un ebook. Ça peut paraître bizarre mais j'adore l'odeur des livres. Sans oublier la sensation et le bruit des pages qui se tournent !

Les livres qui puent le plus à mon humble avis sont les trucs imprimés dans les années 70/80, ça sent l'hôpital mêlé à de la moisissure, un peu de naphtaline avec un soupçon d'eau de javel et une pincée d’ammoniac pour lier le tout. Même le papier est merdique, on a l'impression de toucher de la toile de jute en tournant chaque page!^^
Par contre, au niveau SF, c'était les meilleurs ;)

a écrit : Donc si je comprends bien, dans mille ans, les gens auront plus d'informations sur la culture antique ou du moyen âge que sur notre culture actuelle ?
Edit : c'est un peu de mauvaise foi car je ne tiens compte que des traces écrites, mais j'aime bien les raccourcis faciles ;)
Malheureusement tu dis vrai, les support actuels ne dureront pas bien longtemps. Ca m'étonnerait que l'on retrouve des blue-ray encore décodables dans 1000 ans, même en les conservant exprès, car le plastique se dégrade quoi que l'on fasse pour le protéger.

a écrit : C'est une des raisons qui me font mille fois préférer un livre avec son odeur particulière à une liseuse ou un ebook. Ça peut paraître bizarre mais j'adore l'odeur des livres. Pas bizarre non, moi non plus je ne comprends pas les liseuses, un vrai livre sent tellement bon! Et puis ce bruit, quand tu tournes les pages *__*

Posté le

windowsphone

(12)

Répondre

a écrit : Malheureusement tu dis vrai, les support actuels ne dureront pas bien longtemps. Ca m'étonnerait que l'on retrouve des blue-ray encore décodables dans 1000 ans, même en les conservant exprès, car le plastique se dégrade quoi que l'on fasse pour le protéger. Les blue ray de technologie Mdisc le font.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Si les encres modernes tiennent moins bien, c'est à cause de leur composition : auparavant, on les créait avec un mélange d'acide gallique et de sulfate de fer, qui produisait une encre noire bleutée. Lorsque l'on s'est mis à utiliser des plumes métalliques, il a fallu changer la composition de l�39;encre, car elle attaquait le métal. Les encres actuelles sont composées essentiellement de colorants, qui s'altèrent sous l'effet du temps.
Les parchemins encore plus anciens, comme ceux d'Égypte ou de Chine, sont restés aussi bien conservés car leurs encres étaient préparées à partir de carbone pur (issu de la fumée ou du charbon), qui lui ne s'altère pas.

Source : je n'ai pas été chercher bien loin hélas, l'ami Wikipédia.
Afficher tout
Du carbone pur ça s'appelle du diamant.

a écrit : Du carbone pur ça s'appelle du diamant. Du carbone pur ça s'appelle du carbone pur.

Selon comment il est empilé, on appelle ça du graphène, du graphite, du diamant, ...

Plus en rapport avec l'anecdote : le parfum d'un vieux livre fait partie de l'expérience de la lecture. Quand je me souviens d'une histoire, les sensations réelles des conditions de lecture se mélangent au ressenti en tant que lecteur, pour fabriquer le "souvenir de l'histoire".

C'est ça qui est merveilleux avec ces bouts de papier, et c'est qui à mes yeux fait de n'importe quel livre quelque chose de "sacré", qui doit être protégé et traité avec égard. Les instruments de musique me fond cet effet aussi.

Posté le

android

(26)

Répondre

il faut aussi pour cette raison, tirer vos photos sur papier , l’espérance de vie de vos ordinateurs , disque dur , CD etc! etc! est limité ds le temps et vos descendants n'auront aucune photo de vous si vous faites pas de tirage papier
j'ais des photos de famille de 1870, c'est inestimable , de pouvoir voir le visage de mes ancêtres , mais ds 100 ans vos arrières petit enfants ignoreront votre visage si vous ne faites pas le nécessaire , le problème des films de famille est aussi obtus ,pour un film fait en 1968 , on passe a la cassette pour magneto et ensuite le CD et ensuite c'est le vide, comment mes petits enfant verront leur grand mere a 5 ans , j'en sais rien !

a écrit : Malheureusement tu dis vrai, les support actuels ne dureront pas bien longtemps. Ca m'étonnerait que l'on retrouve des blue-ray encore décodables dans 1000 ans, même en les conservant exprès, car le plastique se dégrade quoi que l'on fasse pour le protéger. Pas si sûr, en tout cas je pense qu'un autre support moins obsoléte enregistre actuellement les données de notre ère. De plus la majeure partie de nos données étant actuellement《dématéiralisées》, il est extrêmemement simple de les conserver et on peut également penser à la potentiel mémoire d'une clé USB qui peut enregistrer une énorme partie de données. Donc non, les gens n'auront pas plus d'informations sur la culture antique ou du Moyen-Âge ( de toute façon même nous en savons relativement très peu), mais énormément sur notre ère. Et le support papier est pratiquement devenu obselete de nos jours.

Il se peut que je me trompe, n'hésitez pas à me répondre en cas d'erreur. :)

a écrit : Pas bizarre non, moi non plus je ne comprends pas les liseuses, un vrai livre sent tellement bon! Et puis ce bruit, quand tu tournes les pages *__* Il faut avouer que c'est très pratique: 1000 livres dans près de 60g! Et de plus les classiques sont gratuits et c'est moins cher souvent! (20 à 30%)
Personnellement je lis sur papier et sur tablette et je reconnais qu'il y a des avantages dans les deux! Mais le papier c'est vraiment particulier, c'est indéniable!

Oula...
Ils ont pas intérêt de faire ça avec mes livres de maths... actuellement ils sentent plutôt carrément la bouffe en fait...
La vie d'étudiant...

a écrit : Pas si sûr, en tout cas je pense qu'un autre support moins obsoléte enregistre actuellement les données de notre ère. De plus la majeure partie de nos données étant actuellement《dématéiralisées》, il est extrêmemement simple de les conserver et on peut également penser à la potentiel mémoire d'une clé USB qui peut enregistrer une énorme partie de données. Donc non, les gens n'auront pas plus d'informations sur la culture antique ou du Moyen-Âge ( de toute façon même nous en savons relativement très peu), mais énormément sur notre ère. Et le support papier est pratiquement devenu obselete de nos jours.

Il se peut que je me trompe, n'hésitez pas à me répondre en cas d'erreur. :)
Afficher tout
Vous vous trompez...
Je travaille dans l'administration, cela fait maintenant une dizaines d'années que nous sommes passés aux échanges et à l'archivage dématérialisés (normalement plus de papier donc), mais quelques mois après la parution de cette directive une seconde directive est parue nous indiquant que nous devions doubler cette dématérialisation par l'envoi et l'archivage papier !
En effet, le papier est plus "sur" que le numérique, il ne craint pas la panne de courant, le court circuit ou l'inexistence d'appareil permettant de récupérer son contenu. De plus, s'il s'agit d'un papier de bonne qualité et qu'il est utilisé puis stocké correctement (tout comme l'encre qui est apposée dessus d'ailleurs)alors il craint beaucoup moins le temps que les composants électroniques.

a écrit : Pas bizarre non, moi non plus je ne comprends pas les liseuses, un vrai livre sent tellement bon! Et puis ce bruit, quand tu tournes les pages *__* J'aime aussi les vieux livres, j'en ai une centaine dont certains très précieux mais achetés à vil prix chez des brocanteurs ignares.
Mais en voyage je n'emporte que mon "e-book": plus de 1000 livres gratuits dans un format de porte-feuille! Je ne m'ennuie pas dans les salles d'attente d'aéroports ou autres.

a écrit : Du carbone pur ça s'appelle du diamant. Le diamant n'est qu'une des formes du carbone pur. La mine de crayon classique est aussi pure en carbone.

a écrit : Pas si sûr, en tout cas je pense qu'un autre support moins obsoléte enregistre actuellement les données de notre ère. De plus la majeure partie de nos données étant actuellement《dématéiralisées》, il est extrêmemement simple de les conserver et on peut également penser à la potentiel mémoire d'une clé USB qui peut enregistrer une énorme partie de données. Donc non, les gens n'auront pas plus d'informations sur la culture antique ou du Moyen-Âge ( de toute façon même nous en savons relativement très peu), mais énormément sur notre ère. Et le support papier est pratiquement devenu obselete de nos jours.

Il se peut que je me trompe, n'hésitez pas à me répondre en cas d'erreur. :)
Afficher tout
Des souvenirs sur film super8 ou disquette 3 pouces. . Impossible à lire. ..