En 1800, Napoléon échappa à un attentat

Proposé par
le

Le 24 décembre 1800, alors Premier Consul, Napoléon réchappa de peu à un attentat rue Saint-Nicaise : alors qu'il passait en carrosse pour se rendre à un oratorio de Haydn, une machine infernale (sorte de bombe artisanale) explosa à son passage, faisant 22 morts et une centaine de blessés. Les soupçons s'orientèrent d'abord vers les Jacobins, mais il fut finalement prouvé que c'était une conspiration royaliste.


Commentaires préférés (3)

Un oratorio est une œuvre lyrique dramatique représentée sans mise en scène, ni costumes, ni décors. Généralement composé pour voix solistes, chœur et orchestre symphonique, avec parfois un narrateur, son sujet est le plus souvent religieux (épisode extrait de la Bible, de la vie de Jésus, d’un(e) saint(e)… ) mais peut être aussi profane (héros mythologique, sujet historique, hymne à la nature…). Formellement assez proche de la cantate et de l’opéra, l'oratorio comprend généralement une ouverture, des récitatifs, des airs et des chœurs.
Source: Wikipedia...

Posté le

android

(144)

Répondre

Sauf erreur de ma part (et après vérification sur Wikipédia), le commanditaire de cet attentat était Georges Cadoudal, un fervent royaliste, que Napoléon avait quand même essayé d'avoir de son côté (y compris après l'attentat), ce que Cadoudal a toujours refusé.
Cadoudal a d'ailleurs dérogé à la règle qui voulait que le chef d'une bande soit exécuté le dernier, car il ne voulait pas que ses hommes pensent qu'il s'était rallié à Bonaparte. Il fut donc le premier exécuté, et ses derniers mots furent "Vive le Roi".
Ma source : "Complots", de Pierre Bellemare :) (avec vérification sur Wikipédia, quand même)

a écrit : 3e référence à Napoléon en une semaine ! On sent la rentrée qui approche :D

Pourquoi "réchappa" ? Il en a connu d'autres ?
Bah... "réchappa" parce qu'il n'est pas mort dans l'attentat, tout simplement. Je crois qu'on utilise toujours le verbe réchapper et pas échapper, dans ces cas là.
Edit : J'ai un doute sur ce que je viens de dire, en y repensant.


Tous les commentaires (37)

Un oratorio est une œuvre lyrique dramatique représentée sans mise en scène, ni costumes, ni décors. Généralement composé pour voix solistes, chœur et orchestre symphonique, avec parfois un narrateur, son sujet est le plus souvent religieux (épisode extrait de la Bible, de la vie de Jésus, d’un(e) saint(e)… ) mais peut être aussi profane (héros mythologique, sujet historique, hymne à la nature…). Formellement assez proche de la cantate et de l’opéra, l'oratorio comprend généralement une ouverture, des récitatifs, des airs et des chœurs.
Source: Wikipedia...

Posté le

android

(144)

Répondre

Sauf erreur de ma part (et après vérification sur Wikipédia), le commanditaire de cet attentat était Georges Cadoudal, un fervent royaliste, que Napoléon avait quand même essayé d'avoir de son côté (y compris après l'attentat), ce que Cadoudal a toujours refusé.
Cadoudal a d'ailleurs dérogé à la règle qui voulait que le chef d'une bande soit exécuté le dernier, car il ne voulait pas que ses hommes pensent qu'il s'était rallié à Bonaparte. Il fut donc le premier exécuté, et ses derniers mots furent "Vive le Roi".
Ma source : "Complots", de Pierre Bellemare :) (avec vérification sur Wikipédia, quand même)

3e référence à Napoléon en une semaine ! On sent la rentrée qui approche :D

Pourquoi "réchappa" ? Il en a connu d'autres ?

a écrit : 3e référence à Napoléon en une semaine ! On sent la rentrée qui approche :D

Pourquoi "réchappa" ? Il en a connu d'autres ?
Bah... "réchappa" parce qu'il n'est pas mort dans l'attentat, tout simplement. Je crois qu'on utilise toujours le verbe réchapper et pas échapper, dans ces cas là.
Edit : J'ai un doute sur ce que je viens de dire, en y repensant.

a écrit : 3e référence à Napoléon en une semaine ! On sent la rentrée qui approche :D

Pourquoi "réchappa" ? Il en a connu d'autres ?
Cela se dit comme ça...autre événement ou pas.
Mais il y a effectivement eu d'autres tentatives d'attentats contre lui.

a écrit : 3e référence à Napoléon en une semaine ! On sent la rentrée qui approche :D

Pourquoi "réchappa" ? Il en a connu d'autres ?
3eme dont 2 par la même personne.... si vous jetez un coup d'oeil à son profil vous comprendrez que ça ne sera peut être pas la dernière...

a écrit : 3e référence à Napoléon en une semaine ! On sent la rentrée qui approche :D

Pourquoi "réchappa" ? Il en a connu d'autres ?
Oui il y a eu un paquets de tentatives à son encontre

Le meneur de l attentat, Geoges Cadoudal, fut guillotiné en 1804 lorsqu'un nouvel attentat contre le premier consul fut déjoué. Il fut guillotiné avec 11 autres royalistes et sa famille a été anoblie par Louis XVIII.

a écrit : 3eme dont 2 par la même personne.... si vous jetez un coup d'oeil à son profil vous comprendrez que ça ne sera peut être pas la dernière... Je pense d'ailleurs avoir deviné son identité : Antoine Polochon, professeur d'histoire de son état. ^^

22 morts, une centaine de blessés... V'là la bombe "artisanale" !
En 1 800, les poseurs de bombes n'avaient rien à envier aux enc.... de djihadistes d'aujourd'hui.

C'est grâce à Arno Dorian qu'il en sortit vivant moi j'vous dis... :P

a écrit : Sauf erreur de ma part (et après vérification sur Wikipédia), le commanditaire de cet attentat était Georges Cadoudal, un fervent royaliste, que Napoléon avait quand même essayé d'avoir de son côté (y compris après l'attentat), ce que Cadoudal a toujours refusé.
Cadoudal a d'ailleurs dérogé à la rè
gle qui voulait que le chef d'une bande soit exécuté le dernier, car il ne voulait pas que ses hommes pensent qu'il s'était rallié à Bonaparte. Il fut donc le premier exécuté, et ses derniers mots furent "Vive le Roi".
Ma source : "Complots", de Pierre Bellemare :) (avec vérification sur Wikipédia, quand même)
Afficher tout
Ce type s'est vu ériger un monument en Vendée.
Discutable.

a écrit : Ce type s'est vu ériger un monument en Vendée.
Discutable.
pourquoi discutable ? œil pour œil , dent pour dent . Cadoudal a essayé de tué Napoléon parce qu'il était royaliste, napoléon a fait assassiné le duc d'enghein
(parce qu'il était royaliste) après un simulacre de jugement,en 1804.
la Vendée est terre royaliste , elle l'a payé très cher, le génocide vendéen est la pour en témoigné, Cadoudal est devenu le héros de la Vendée CQFD

Fait intéressant, cette attaque est recensée comme le premier acte terroriste moderne. En effet si mes souvenirs sont bons, le mot《terroriste》a une affilité avec la période dite de la《Terreur》durant la révolution (hélas je me souviens plus du lien exact). Le terrorisme moderne est donc né dans notre hexagone. :)

la machine infernale n'etait pas une bombe a proprement parler mais plutot une sorte de mitrailleuse Faite de vingt-cinq canons de fusils juxtaposés disposés sur un châssis incliné, l'arme pouvait être mise à feu par un seul individu, tirant simultanément vingt-cinq projectiles de mitraille.

a écrit : pourquoi discutable ? œil pour œil , dent pour dent . Cadoudal a essayé de tué Napoléon parce qu'il était royaliste, napoléon a fait assassiné le duc d'enghein
(parce qu'il était royaliste) après un simulacre de jugement,en 1804.
la Vendée est terre royaliste , elle l'a payé très cher
, le génocide vendéen est la pour en témoigné, Cadoudal est devenu le héros de la Vendée CQFD Afficher tout
Il n'y a pas eu de génocide vendéen. La définition d'un génocide est : "l'extermination ou la tentative d'extermination d'une catégorie de la population par un état".
Or si il y a bien eu des massacres, le gouvernement français ne les a pas organisé. Il s'agit de "l'initiative" de certaines troupes et certains officiers, et là encore ce n'était pas systématique : des troupes ont pu se comporter correctement un moment puis tuer des civils à un autre et vice versa, de même que des officiers punissaient les exactions tandis que d'autres laissaient faire ou encourageaient.

En bref le "génocide vendéen" est en fait une série de massacres, comme il y en a dans la plupart des guerres et particulièrement les guerres civiles. Et d'ailleurs de ce côté, niveau exactions, royalistes et républicains se valaient bien.

a écrit : la machine infernale n'etait pas une bombe a proprement parler mais plutot une sorte de mitrailleuse Faite de vingt-cinq canons de fusils juxtaposés disposés sur un châssis incliné, l'arme pouvait être mise à feu par un seul individu, tirant simultanément vingt-cinq projectiles de mitraille. Tu confonds avec la "machine de Fieschi", qui concerna l'attentat de 1835 contre Louis-Philippe.

Machine infernale est un mot un peu fourre-tout qui concernait toutes les bombes ou autres systèmes perfectionnés pour leur époque servant à un attentat.

a écrit : pourquoi discutable ? œil pour œil , dent pour dent . Cadoudal a essayé de tué Napoléon parce qu'il était royaliste, napoléon a fait assassiné le duc d'enghein
(parce qu'il était royaliste) après un simulacre de jugement,en 1804.
la Vendée est terre royaliste , elle l'a payé très cher
, le génocide vendéen est la pour en témoigné, Cadoudal est devenu le héros de la Vendée CQFD Afficher tout
Napoléon n'a pas fait exécuter le Duc d'Enghein, cela fut le fait d'un officier trop zélé.

Quant à comparer un terroriste à un chef d'état, effectivement l'un comme l'autre cherchent à neutraliser l'autre, mais l'un d'entre eux a tout de même plus de légitimité que l'autre.
Indice, il s'agit de celui qui a un pays derrière lui et non une faction obsolète représentant un système sclérosé, emprunt de religion et de conservatisme ;)

Quant à la justesse historique de ton propos, un commentaire précédent l'a justement retoqué concernant l'appellation fallacieuse de "génocide".

a écrit : Il n'y a pas eu de génocide vendéen. La définition d'un génocide est : "l'extermination ou la tentative d'extermination d'une catégorie de la population par un état".
Or si il y a bien eu des massacres, le gouvernement français ne les a pas organisé. Il s'agit de "l&#
039;initiative" de certaines troupes et certains officiers, et là encore ce n'était pas systématique : des troupes ont pu se comporter correctement un moment puis tuer des civils à un autre et vice versa, de même que des officiers punissaient les exactions tandis que d'autres laissaient faire ou encourageaient.

En bref le "génocide vendéen" est en fait une série de massacres, comme il y en a dans la plupart des guerres et particulièrement les guerres civiles. Et d'ailleurs de ce côté, niveau exactions, royalistes et républicains se valaient bien.
Afficher tout
désolé de te contredire la définition du génocide est: "un génocide est "commis dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel "
se qui fut fait en Vendée , et historiquement les massacres de Vendée sont reconnu comme un génocide

a écrit : Napoléon n'a pas fait exécuter le Duc d'Enghein, cela fut le fait d'un officier trop zélé.

Quant à comparer un terroriste à un chef d'état, effectivement l'un comme l'autre cherchent à neutraliser l'autre, mais l'un d'entre eux a tout de même plus de légitimité
que l'autre.
Indice, il s'agit de celui qui a un pays derrière lui et non une faction obsolète représentant un système sclérosé, emprunt de religion et de conservatisme ;)

Quant à la justesse historique de ton propos, un commentaire précédent l'a justement retoqué concernant l'appellation fallacieuse de "génocide".
Afficher tout
napoleon a fait enlevé le duc d'enghein , il a pas fini devant la justice ds le dos de napoléon et si il a été fusillé c'est pas sans l'accord de l'empereur , napoléon c'est "débarrassé" du duc d'enghein