L'avion de chasse Heinkel He 219 était en avance sur son époque

Proposé par
le
dans

Le Heinkel He 219 "Uhu" fut un chasseur de nuit allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Son équipement était très moderne pour l'époque : cabine pressurisée, radar, train d'atterrissage tricycle, tourelle télécommandée, mais ce fut surtout le premier avion de série au monde à être doté d'un siège éjectable.Il ne fut produit qu'à un faible nombre d'exemplaires par manque de personnel compétent pour le produire en quantité.


Commentaires préférés (3)

Comme tout pendant la guerre , les allemands manquaient de personnel pour en produire. Il me semble qu'ils appliquaient une politique plus qu'illogique vu qu'ils envoyaient leurs meilleurs chercheurs / ingénieurs etc. en camps uniquement car ils étaient juifs.

Ça doit être plus facile de coller que de décoller avec uhu...

Pour ceux qui ne le savent pas, un siège éjectable (ceux des avions de chasse français en tout cas) fonctionne entièrement avec des mécanismes pyrotechniques et barostatiques. Quand le pilote tire sa poignée, toute un cinématique est mise en route par la percussion de cartouches, qui vont en activer d'autres, et selon les conditions d'éjection (altitude, vitesse) le pilote + le siège vont être éjectés, stabilisés, puis séparés, le parachute s'ouvrira à un moment précis, etc. La société qui produit les sièges éjectables de nos avions est Martin Baker, leur fiabilité n'est plus a prouver, c'est de la très bonne mécanique. En même temps, il vaut mieux...


Tous les commentaires (38)

Comme tout pendant la guerre , les allemands manquaient de personnel pour en produire. Il me semble qu'ils appliquaient une politique plus qu'illogique vu qu'ils envoyaient leurs meilleurs chercheurs / ingénieurs etc. en camps uniquement car ils étaient juifs.

Ça doit être plus facile de coller que de décoller avec uhu...

Pour ceux qui ne le savent pas, un siège éjectable (ceux des avions de chasse français en tout cas) fonctionne entièrement avec des mécanismes pyrotechniques et barostatiques. Quand le pilote tire sa poignée, toute un cinématique est mise en route par la percussion de cartouches, qui vont en activer d'autres, et selon les conditions d'éjection (altitude, vitesse) le pilote + le siège vont être éjectés, stabilisés, puis séparés, le parachute s'ouvrira à un moment précis, etc. La société qui produit les sièges éjectables de nos avions est Martin Baker, leur fiabilité n'est plus a prouver, c'est de la très bonne mécanique. En même temps, il vaut mieux...

Un avion redoutable (Il était utilisé comme chasseur de nuit, d'où son nom, qui signifie "chouette" en allemand), mais qu'est-ce qu'il est laid !

Les allemands avaient la fâcheuse manie de garder leurs meilleurs pilotes sur le front afin de causer le maximum de pertes aux alliés (les As allemands de la 2nde Guerre ont bien plus de victoire que les As alliés) tandis que les américains et les anglais préféraient ramener les meilleurs d'entre eux pour qu'ils forment les nouveaux pilotes inexpérimentés. J'ai toujours pensé que si le 3eme Reich avait développé son aéronautique plus tôt, il aurait gagné la guerre.

a écrit : Les allemands avaient la fâcheuse manie de garder leurs meilleurs pilotes sur le front afin de causer le maximum de pertes aux alliés (les As allemands de la 2nde Guerre ont bien plus de victoire que les As alliés) tandis que les américains et les anglais préféraient ramener les meilleurs d'entre eux pour qu'ils forment les nouveaux pilotes inexpérimentés. J'ai toujours pensé que si le 3eme Reich avait développé son aéronautique plus tôt, il aurait gagné la guerre. Afficher tout Les allemands n'auraient jamais pu gagner la guerre car leur économie était incapable de mener une guerre d'usure. De plus, ils étaient incapables de donner la priorité à un quelconque projet et l'organisation de leur industrie était chaotique car divisée en fiefs. Ces raisons, parmi d'autres, expliquent la faible production du IIIe Reich.

Posté le

android

(20)

Répondre

Juste, la tourelle télécommandée est où?
Son faible nombre produit s'explique aussi par le grand nombre de versions, ce qui ralentissait les chaines de production

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : Juste, la tourelle télécommandée est où?
Son faible nombre produit s'explique aussi par le grand nombre de versions, ce qui ralentissait les chaines de production
Sur les côtés le long du fuselage. Elles pivotaient vers le haut et le bas pour abbatre les bombardiers par en dessous, là ou ils sont le moins protégés par leurs mittrailleuses (souvent sur les côtés, le dessus et l'arrière)

En aéronautique et plus généralement dans le domaine de l'armement, le IIIeme reich etait en avance sur tous les autres pays alliés; juste qu'ils on commencé trop de projets à la fois pour qu'ils soient aboutis (armement individuel, blindés missiles guidés,sous marins à autonomie accrue,systèmes anti sonar, chasseurs/bombardiers à réaction....).
Tellement en avance qu'à la fin de la guerre les alliés lanceront l'opération Paperclip (opération similaire du coté sovietique) pour rapporter chez eux savant et nouvelles technologie allemande, qui aboutiront pour la plus connus à la mission Apollo 11)

a écrit : Sur les côtés le long du fuselage. Elles pivotaient vers le haut et le bas pour abbatre les bombardiers par en dessous, là ou ils sont le moins protégés par leurs mittrailleuses (souvent sur les côtés, le dessus et l'arrière) J'ai jamais vu ça sur un 219 (si c'est le cas c'est pas flagrant), en revanche ce que tu décris est typique des me-210/410 :)

Moi aussi je peux être un redoutable chasseur de nuit grâce à la Heineken

a écrit : En aéronautique et plus généralement dans le domaine de l'armement, le IIIeme reich etait en avance sur tous les autres pays alliés; juste qu'ils on commencé trop de projets à la fois pour qu'ils soient aboutis (armement individuel, blindés missiles guidés,sous marins à autonomie accrue,systèmes anti sonar, chasseurs/bombardiers à réaction....).
Tellement en avance qu'à la fin de la guerre les alliés lanceront l'opération Paperclip (opération similaire du coté sovietique) pour rapporter chez eux savant et nouvelles technologie allemande, qui aboutiront pour la plus connus à la mission Apollo 11)
Afficher tout
Le Reich était en retard ds bcp de secteurs tels que les radars ou les moteurs par exemple. De manière générale, l'avance technologique du Reich n'était pas flagrante.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'ai jamais vu ça sur un 219 (si c'est le cas c'est pas flagrant), en revanche ce que tu décris est typique des me-210/410 :) Je suis d'accord avec toi.
Cependant certaines version etaienr equipées du Schräge Musik, des canons qui tiraient presque a la verticale. Les bombardiers britanniques (qui attaquaient de nuit) etaient tres exposés a ces attaque, a cause de l'absence de mitrailleur ventral sur leurs bombardiers

Posté le

windowsphone

(8)

Répondre

a écrit : En aéronautique et plus généralement dans le domaine de l'armement, le IIIeme reich etait en avance sur tous les autres pays alliés; juste qu'ils on commencé trop de projets à la fois pour qu'ils soient aboutis (armement individuel, blindés missiles guidés,sous marins à autonomie accrue,systèmes anti sonar, chasseurs/bombardiers à réaction....).
Tellement en avance qu'à la fin de la guerre les alliés lanceront l'opération Paperclip (opération similaire du coté sovietique) pour rapporter chez eux savant et nouvelles technologie allemande, qui aboutiront pour la plus connus à la mission Apollo 11)
Afficher tout
Le premier avion pressurisé est le proto Lockheed XC-35 (Américain). Le train tricycle rétractable a été breveté dès 1876 par Alphonse Pénaud. Quant au radar embarqué, l'idée est britannique dès 1935 et appliqué en 1940.
Faut relativiser l'avance technologique des allemands... Ils savaient où ils allaient avant les alliés.

Pour ceux à qui UHU et Heinkel évoqueraient de la colle, après vérification, la marque de colle c'est Henkel (sans i), et ce n'est pas le même groupe que la colle UHU, simple coïncidence... UHU a été choisi comme surnom de l'avion chasseur de nuit car c'est le nom, en allemand, du hibou qui voit dans le noir et chasse la nuit, et pour la colle c'est parce que l'usine s'est établie près d'une forêt où l'on entend le hibou.

a écrit : Pour ceux qui ne le savent pas, un siège éjectable (ceux des avions de chasse français en tout cas) fonctionne entièrement avec des mécanismes pyrotechniques et barostatiques. Quand le pilote tire sa poignée, toute un cinématique est mise en route par la percussion de cartouches, qui vont en activer d'autres, et selon les conditions d'éjection (altitude, vitesse) le pilote + le siège vont être éjectés, stabilisés, puis séparés, le parachute s'ouvrira à un moment précis, etc. La société qui produit les sièges éjectables de nos avions est Martin Baker, leur fiabilité n'est plus a prouver, c'est de la très bonne mécanique. En même temps, il vaut mieux... Afficher tout Ah b si t'as un faux contact quand tu tires sur la poignée ça doit pas être là situation la plus facile à gérer...
Sinon ton commentaire mériterait une anecdote complète je serai vraiment intéressé de comprendre le fonctionnement de ce système !

a écrit : Comme tout pendant la guerre , les allemands manquaient de personnel pour en produire. Il me semble qu'ils appliquaient une politique plus qu'illogique vu qu'ils envoyaient leurs meilleurs chercheurs / ingénieurs etc. en camps uniquement car ils étaient juifs. Tu suggères donc ( ce qui est assez raciste ) que le meilleur personnel est toujours juif ?

Pour en savoir plus sur cet avion, lisez la trilogie "le grand duc", bande dessinée de Romain hugault.

a écrit : Pour ceux qui ne le savent pas, un siège éjectable (ceux des avions de chasse français en tout cas) fonctionne entièrement avec des mécanismes pyrotechniques et barostatiques. Quand le pilote tire sa poignée, toute un cinématique est mise en route par la percussion de cartouches, qui vont en activer d'autres, et selon les conditions d'éjection (altitude, vitesse) le pilote + le siège vont être éjectés, stabilisés, puis séparés, le parachute s'ouvrira à un moment précis, etc. La société qui produit les sièges éjectables de nos avions est Martin Baker, leur fiabilité n'est plus a prouver, c'est de la très bonne mécanique. En même temps, il vaut mieux... Afficher tout ils équipent aussi les hélicos ?

a écrit : Tu suggères donc ( ce qui est assez raciste ) que le meilleur personnel est toujours juif ? Non, je pense juste qu'il voulais simplement pointer du doigt la strategie illogique du Reich. Il y avait aussi d'excellents chercheurs non juifs, mais beaucoup d'ingénieur, de scientifiques ou d'autres intellectuels ont fini dans les camps.