Les reins ne sont pas au bas du dos

Proposé par
le
dans

On pense souvent que les reins sont situés dans le bas du dos, mais ils sont en réalité situés bien au-dessus, dans la partie postérieure de l'abdomen, sous les dernières côtes. Lors de douleur dans le bas du dos, parler de douleurs rénales est donc une erreur, surtout que les reins ne sont pas innervés sensitivement.


Commentaires préférés (3)

Dire que l'on s'est fait un "tour de rein" quand on a la dos bloqué est faux également j'imagine.
Y a t il un médecin dans l'assistance !?

Bonjour, je suis en 3è Bachelier de médecine à Namur (une université de Belgique). Je vois souvent des petites fautes dans les affirmations que font les gens sur tel ou tel aspect de l'anatomie ou de la physiologie sur cette appli et en général je ne dis rien... Mais ici c'est trop. Dire que le rein n'est pas innervé... Franchement! Il est vrai que les viscères abdominaux n'ont pas la même innervation nociceptive que la peau où les douleurs sont localisée en un endroit précis: les viscères atteintes d'inflammation, de distension auront comme csq une douleur sourde, diffuse (qu'on ne sait pas pointer en un point précis et qui irradie tout autour de la lésion). Idem pour le rein. Je me permets aussi de vous mettre ces quelques lignes de mon syllabus d'anatomie: "les nerfs rénaux proviennent du plexus solaire et des nerfs petits Splanchniques; ils forment un plexus entourant l'artère rénale. Ils ne contiennent que des fibres vasomotrices ou des éléments moteurs pour la musculature des calices. Il en résulte l'insensibilité du rein à l'exploration manuelle lors de l'examen clinique: tout rein sensible est par cela même un rein pathologique." Voilà, ceux qui liront ce commentaire, veillez à rester critique sur tout ce que vous pouvez lire ou voir. Bonne journée :)

a écrit : Excuse moi si je me trompe mais tu semble parler du plexus solaire ou coeliaque en genral ou tu dits que les reins font parties de ce systeme mais tu ne sembles pas parler du rein en lui même. Donc, je ne comprends pas très bien, tu veux dire que les reins ne sont pas innervés mais le systeme auquel ils appartiennent l'est ou que les reins sont innervés ? Je précise que je ne suis pas du tout dans le domaine médical que mon but dans cette anecdote est surtout de casser cette idée reçue sur l'emplacement des reins. ;) Afficher tout Salut Nascarfan, désolé si j'ai été un peu agressif dans mon commentaire en haut, en effet les reins sont bien situé au niveau des dernières côtes et souvent les gens pensent qu'ils sont situé plus caudalement. Tu aurais même pu rajouter que le rein gauche est plus volumineux et se situe un peu plus haut que le rein droit, le foie poussant vers caudal ce dernier... Mais pour l'innervation tu te fourvoie. Je vais essayer d'expliquer en résumé (et résumé un tel système est presque impossible, les raccourcis amenant souvent beaucoup de fautes...): tu as, dans le corps humain, 2 grands groupes de nerfs: les nerfs spinaux qui sont mixtes (contrôlent les muscles, la sensibilité de la peau entre autre - et dans la sensibilté de la peau tu en as 3 différentes tactile, thermique et nociceptive (la douleur) qui transitent jusqu'au cerveau par des fibres nerveuses spécifiques pour chaque voie et qui, dans le cerveau, se projettent sur des aires corticales différentes. C'est le système nerveux périphérique
Et puis tu as le système nerveux autonome qui nait des nerfs crâniens (pour le plexus cœliaque tu as des afférences du nerf X pour les fibres parasympathiques et des nerfs petits et gd splanchniques pour les fibres orthosympathiques). Le système sympathique sert entre autre à coordonner de façon automatique les viscères (tube digestif, foie, poumon, cœur, reins,...) avec le cerveau et la moelle allongée: par exemple quand tu t'apprêtes à manger, de façon automatique tu aura un influx nerveux partant du nerf vague vers l'estomac qui va "dire" à ce dernier de fabriquer de L'HCl pour digérer ce qu'il s'apprête à recevoir (c'est ce qu'on appelle la phase céphalique de la digestion). Pour le rein c'est la même chose: il doit être coordonné avec le cerveau et s'adapter par exemple au changement de pression artérielle du sang et il le fait grâce à son innervation orthosympathique (le parenchyme est innervé exclusivement par de l'orthosympathique et la capsule par de l'ortho et du parasympathique). Mais le système sympathique, en plus d'être un intermédiaires des messages "fonctionnels" (augmenter les résistances vasculaires des artérioles rénale afférente pour diminuer la diurèse par exemple) peut parfois aussi médier un influx douloureux. Mais ici ce sera une information beaucoup moins précise dans l'espace (où se situe la douleur exactement) et dans l'amplitude de la douleur (=douleur sourde)


Tous les commentaires (42)

Dire que l'on s'est fait un "tour de rein" quand on a la dos bloqué est faux également j'imagine.
Y a t il un médecin dans l'assistance !?

Ça m'innerve ce genre d abus de langage! Plus sérieusement, que les reins ne soient pas innervés cela signifie t il qu' aucune douleur ne peut être ressentie?

Posté le

android

(8)

Répondre

Comment cela se fait alors que quand on a eu une infection urinaire qui se transforme en pyélonéphrite on est une douleur insupportable dans les reins ? C'est du vécu ^^

a écrit : Comment cela se fait alors que quand on a eu une infection urinaire qui se transforme en pyélonéphrite on est une douleur insupportable dans les reins ? C'est du vécu ^^ Sans doute une douleur de l'uretere. :)

a écrit : Ça m'innerve ce genre d abus de langage! Plus sérieusement, que les reins ne soient pas innervés cela signifie t il qu' aucune douleur ne peut être ressentie? En fait souvent, ce sont des douleurs venant du dos en lui même et non des reins. Il me semble que le tour de rein est un lumbago en language courant. A confirmer par un spécialiste.

a écrit : Dire que l'on s'est fait un "tour de rein" quand on a la dos bloqué est faux également j'imagine.
Y a t il un médecin dans l'assistance !?
Je voulais te répondre mais je me suis trompé de destinataire, j'ai répondu à Dimoud à la place.

a écrit : Ça m'innerve ce genre d abus de langage! Plus sérieusement, que les reins ne soient pas innervés cela signifie t il qu' aucune douleur ne peut être ressentie? Les sensations se transmettent par les nerfs, pas de nerfs pas de douleurs

a écrit : Comment cela se fait alors que quand on a eu une infection urinaire qui se transforme en pyélonéphrite on est une douleur insupportable dans les reins ? C'est du vécu ^^ Cela ne doit pas être les reins qui te font souffrir mais tous les "canaux" qui en sortent ou en viennent ^^

a écrit : Ça m'innerve ce genre d abus de langage! Plus sérieusement, que les reins ne soient pas innervés cela signifie t il qu' aucune douleur ne peut être ressentie? Oui, exactement comme dans le coude, tu peux te le pincer aussi fort que tu veux, tu ne ressentira aucune douleur!

Bonjour, je suis en 3è Bachelier de médecine à Namur (une université de Belgique). Je vois souvent des petites fautes dans les affirmations que font les gens sur tel ou tel aspect de l'anatomie ou de la physiologie sur cette appli et en général je ne dis rien... Mais ici c'est trop. Dire que le rein n'est pas innervé... Franchement! Il est vrai que les viscères abdominaux n'ont pas la même innervation nociceptive que la peau où les douleurs sont localisée en un endroit précis: les viscères atteintes d'inflammation, de distension auront comme csq une douleur sourde, diffuse (qu'on ne sait pas pointer en un point précis et qui irradie tout autour de la lésion). Idem pour le rein. Je me permets aussi de vous mettre ces quelques lignes de mon syllabus d'anatomie: "les nerfs rénaux proviennent du plexus solaire et des nerfs petits Splanchniques; ils forment un plexus entourant l'artère rénale. Ils ne contiennent que des fibres vasomotrices ou des éléments moteurs pour la musculature des calices. Il en résulte l'insensibilité du rein à l'exploration manuelle lors de l'examen clinique: tout rein sensible est par cela même un rein pathologique." Voilà, ceux qui liront ce commentaire, veillez à rester critique sur tout ce que vous pouvez lire ou voir. Bonne journée :)

a écrit : Bonjour, je suis en 3è Bachelier de médecine à Namur (une université de Belgique). Je vois souvent des petites fautes dans les affirmations que font les gens sur tel ou tel aspect de l'anatomie ou de la physiologie sur cette appli et en général je ne dis rien... Mais ici c'est trop. Dire que le rein n'est pas innervé... Franchement! Il est vrai que les viscères abdominaux n'ont pas la même innervation nociceptive que la peau où les douleurs sont localisée en un endroit précis: les viscères atteintes d'inflammation, de distension auront comme csq une douleur sourde, diffuse (qu'on ne sait pas pointer en un point précis et qui irradie tout autour de la lésion). Idem pour le rein. Je me permets aussi de vous mettre ces quelques lignes de mon syllabus d'anatomie: "les nerfs rénaux proviennent du plexus solaire et des nerfs petits Splanchniques; ils forment un plexus entourant l'artère rénale. Ils ne contiennent que des fibres vasomotrices ou des éléments moteurs pour la musculature des calices. Il en résulte l'insensibilité du rein à l'exploration manuelle lors de l'examen clinique: tout rein sensible est par cela même un rein pathologique." Voilà, ceux qui liront ce commentaire, veillez à rester critique sur tout ce que vous pouvez lire ou voir. Bonne journée :) Afficher tout Excuse moi si je me trompe mais tu semble parler du plexus solaire ou coeliaque en genral ou tu dits que les reins font parties de ce systeme mais tu ne sembles pas parler du rein en lui même. Donc, je ne comprends pas très bien, tu veux dire que les reins ne sont pas innervés mais le systeme auquel ils appartiennent l'est ou que les reins sont innervés ? Je précise que je ne suis pas du tout dans le domaine médical que mon but dans cette anecdote est surtout de casser cette idée reçue sur l'emplacement des reins. ;)

a écrit : Ça m'innerve ce genre d abus de langage! Plus sérieusement, que les reins ne soient pas innervés cela signifie t il qu' aucune douleur ne peut être ressentie? Le tissu rénal ne possède pas d'innervation sensitive, cependant les uretères, à la sortie du rein, possèdent une innervation sensitive ce qui peut provoquer des douleurs en cas de présence d'un calcul rénal par exemple.

a écrit : Oui, exactement comme dans le coude, tu peux te le pincer aussi fort que tu veux, tu ne ressentira aucune douleur! Le coude n'est pas du tout interventions. C'est pour l'instant l'endroit le plus douloureux où je me suis fait tatouer

a écrit : Oui, exactement comme dans le coude, tu peux te le pincer aussi fort que tu veux, tu ne ressentira aucune douleur! Étant donné que l on ressent une sensation de toucher l'issue l on se touche le coude, la douleur ne peut pas être inexistante, les deux vont de pair ;)

a écrit : Excuse moi si je me trompe mais tu semble parler du plexus solaire ou coeliaque en genral ou tu dits que les reins font parties de ce systeme mais tu ne sembles pas parler du rein en lui même. Donc, je ne comprends pas très bien, tu veux dire que les reins ne sont pas innervés mais le systeme auquel ils appartiennent l'est ou que les reins sont innervés ? Je précise que je ne suis pas du tout dans le domaine médical que mon but dans cette anecdote est surtout de casser cette idée reçue sur l'emplacement des reins. ;) Afficher tout Salut Nascarfan, désolé si j'ai été un peu agressif dans mon commentaire en haut, en effet les reins sont bien situé au niveau des dernières côtes et souvent les gens pensent qu'ils sont situé plus caudalement. Tu aurais même pu rajouter que le rein gauche est plus volumineux et se situe un peu plus haut que le rein droit, le foie poussant vers caudal ce dernier... Mais pour l'innervation tu te fourvoie. Je vais essayer d'expliquer en résumé (et résumé un tel système est presque impossible, les raccourcis amenant souvent beaucoup de fautes...): tu as, dans le corps humain, 2 grands groupes de nerfs: les nerfs spinaux qui sont mixtes (contrôlent les muscles, la sensibilité de la peau entre autre - et dans la sensibilté de la peau tu en as 3 différentes tactile, thermique et nociceptive (la douleur) qui transitent jusqu'au cerveau par des fibres nerveuses spécifiques pour chaque voie et qui, dans le cerveau, se projettent sur des aires corticales différentes. C'est le système nerveux périphérique
Et puis tu as le système nerveux autonome qui nait des nerfs crâniens (pour le plexus cœliaque tu as des afférences du nerf X pour les fibres parasympathiques et des nerfs petits et gd splanchniques pour les fibres orthosympathiques). Le système sympathique sert entre autre à coordonner de façon automatique les viscères (tube digestif, foie, poumon, cœur, reins,...) avec le cerveau et la moelle allongée: par exemple quand tu t'apprêtes à manger, de façon automatique tu aura un influx nerveux partant du nerf vague vers l'estomac qui va "dire" à ce dernier de fabriquer de L'HCl pour digérer ce qu'il s'apprête à recevoir (c'est ce qu'on appelle la phase céphalique de la digestion). Pour le rein c'est la même chose: il doit être coordonné avec le cerveau et s'adapter par exemple au changement de pression artérielle du sang et il le fait grâce à son innervation orthosympathique (le parenchyme est innervé exclusivement par de l'orthosympathique et la capsule par de l'ortho et du parasympathique). Mais le système sympathique, en plus d'être un intermédiaires des messages "fonctionnels" (augmenter les résistances vasculaires des artérioles rénale afférente pour diminuer la diurèse par exemple) peut parfois aussi médier un influx douloureux. Mais ici ce sera une information beaucoup moins précise dans l'espace (où se situe la douleur exactement) et dans l'amplitude de la douleur (=douleur sourde)

a écrit : Excuse moi si je me trompe mais tu semble parler du plexus solaire ou coeliaque en genral ou tu dits que les reins font parties de ce systeme mais tu ne sembles pas parler du rein en lui même. Donc, je ne comprends pas très bien, tu veux dire que les reins ne sont pas innervés mais le systeme auquel ils appartiennent l'est ou que les reins sont innervés ? Je précise que je ne suis pas du tout dans le domaine médical que mon but dans cette anecdote est surtout de casser cette idée reçue sur l'emplacement des reins. ;) Afficher tout Et pour aller un peu plus loin: ici, pour le rein, le système sympathique ne s'occupe pas de l'info sensitive du parenchyme (par contre je ne sais plus pour la capsule si elle est sensible, il faut vérifier). Comme dit par d'autre l'uretère lui a une sensibilité douloureuse. En fait il présente un péristaltisme ( les cellules musculaires lisses qui l'entourent se contractent "à tour de rôle" pour faire descendre l'urine jusqu'à la vessie (comme si tu poussais sur un tube de dentifrice de l'extrémité à l'orifice sans décoller tes doigts). Et il y a plusieurs rétrécissement dans le trajet de l'uretère. Du coup si un calcul précipite dans les voies excrétrices rénal et s'engage dans l'uretère, il y a des chances pour qu'il se coince à un dès rétrécissement et se fasse "écraser" de manière cyclique par cette vague de contraction musculaire. La sensibilité de l'uretère étant une sensibilté de distension, le calcul va donner des douleurs excquises parfois transfixiantes (qui irradie dans le dos par exemple). On peut alors le casser grâce à des ultrasons par exemple. Mais il existe aussi des médicaments excrétés par les reins pour lyser le calcul.

a écrit : Et pour aller un peu plus loin: ici, pour le rein, le système sympathique ne s'occupe pas de l'info sensitive du parenchyme (par contre je ne sais plus pour la capsule si elle est sensible, il faut vérifier). Comme dit par d'autre l'uretère lui a une sensibilité douloureuse. En fait il présente un péristaltisme ( les cellules musculaires lisses qui l'entourent se contractent "à tour de rôle" pour faire descendre l'urine jusqu'à la vessie (comme si tu poussais sur un tube de dentifrice de l'extrémité à l'orifice sans décoller tes doigts). Et il y a plusieurs rétrécissement dans le trajet de l'uretère. Du coup si un calcul précipite dans les voies excrétrices rénal et s'engage dans l'uretère, il y a des chances pour qu'il se coince à un dès rétrécissement et se fasse "écraser" de manière cyclique par cette vague de contraction musculaire. La sensibilité de l'uretère étant une sensibilté de distension, le calcul va donner des douleurs excquises parfois transfixiantes (qui irradie dans le dos par exemple). On peut alors le casser grâce à des ultrasons par exemple. Mais il existe aussi des médicaments excrétés par les reins pour lyser le calcul. Afficher tout Interessant comme sujet, bien qu'il va me falloir une deuxieme relecture pour mieux assimiler les informations. Si j'ai bien compris, les nerfs ont de multiples fonction en fonction de leur "type" ou "groupe" et ceux des reins, bien que pouvant generer une douleur assez "vague" ont une fonction autre que celle de la sensibilité que nous connaissons tous. En gros, si je résume les nerfs, bien que ce soit évident, c'est bien plus complexe que la simple transmission d'une sensation.

a écrit : Salut Nascarfan, désolé si j'ai été un peu agressif dans mon commentaire en haut, en effet les reins sont bien situé au niveau des dernières côtes et souvent les gens pensent qu'ils sont situé plus caudalement. Tu aurais même pu rajouter que le rein gauche est plus volumineux et se situe un peu plus haut que le rein droit, le foie poussant vers caudal ce dernier... Mais pour l'innervation tu te fourvoie. Je vais essayer d'expliquer en résumé (et résumé un tel système est presque impossible, les raccourcis amenant souvent beaucoup de fautes...): tu as, dans le corps humain, 2 grands groupes de nerfs: les nerfs spinaux qui sont mixtes (contrôlent les muscles, la sensibilité de la peau entre autre - et dans la sensibilté de la peau tu en as 3 différentes tactile, thermique et nociceptive (la douleur) qui transitent jusqu'au cerveau par des fibres nerveuses spécifiques pour chaque voie et qui, dans le cerveau, se projettent sur des aires corticales différentes. C'est le système nerveux périphérique
Et puis tu as le système nerveux autonome qui nait des nerfs crâniens (pour le plexus cœliaque tu as des afférences du nerf X pour les fibres parasympathiques et des nerfs petits et gd splanchniques pour les fibres orthosympathiques). Le système sympathique sert entre autre à coordonner de façon automatique les viscères (tube digestif, foie, poumon, cœur, reins,...) avec le cerveau et la moelle allongée: par exemple quand tu t'apprêtes à manger, de façon automatique tu aura un influx nerveux partant du nerf vague vers l'estomac qui va "dire" à ce dernier de fabriquer de L'HCl pour digérer ce qu'il s'apprête à recevoir (c'est ce qu'on appelle la phase céphalique de la digestion). Pour le rein c'est la même chose: il doit être coordonné avec le cerveau et s'adapter par exemple au changement de pression artérielle du sang et il le fait grâce à son innervation orthosympathique (le parenchyme est innervé exclusivement par de l'orthosympathique et la capsule par de l'ortho et du parasympathique). Mais le système sympathique, en plus d'être un intermédiaires des messages "fonctionnels" (augmenter les résistances vasculaires des artérioles rénale afférente pour diminuer la diurèse par exemple) peut parfois aussi médier un influx douloureux. Mais ici ce sera une information beaucoup moins précise dans l'espace (où se situe la douleur exactement) et dans l'amplitude de la douleur (=douleur sourde)
Afficher tout
C'est sympa toutes ses infos. Merci.

Mais sans vouloir du tout paraître condescendant, tu aurais pu résumer (si j'ai bien compris, c'est compliqué ;)) simplement par: les reins ne sont pas innervés, ils sont indolores, et le système qui l'"entoure", lui, est sensible à la douleur -> exemple: calcul rénal.

Si j'ai bien compris. Parce que du coup là on apprend plein de choses mais on est noyé sous les infos et on comprend plus trop, comme l'a dit quelqu'un d'autre juste au-dessus de moi, si c'est innervé ou pas, ce qui était à la base même de ta critique ! ;)

a écrit : C'est sympa toutes ses infos. Merci.

Mais sans vouloir du tout paraître condescendant, tu aurais pu résumer (si j'ai bien compris, c'est compliqué ;)) simplement par: les reins ne sont pas innervés, ils sont indolores, et le système qui l'"entoure", lui, est sensible à la doul
eur -> exemple: calcul rénal.

Si j'ai bien compris. Parce que du coup là on apprend plein de choses mais on est noyé sous les infos et on comprend plus trop, comme l'a dit quelqu'un d'autre juste au-dessus de moi, si c'est innervé ou pas, ce qui était à la base même de ta critique ! ;)
Afficher tout
Indolore est un bon terme. Peut être une legere modification du terme sur l'anecdote serait la bienvenue de la part des personnes gérant le site non ?

Pas innervé ? Je souhaite à personne les sympathiques petit cailloux des coliques nefretique....n oubliez pas de boire ,surtout en ce moment