Kim Ung-Yong, l'enfant prodige

Proposé par
le

Le coréen Kim Ung-Yong fut un enfant aux capacités exceptionnelles. Il comprenait le calcul différentiel à moins de 2 ans, et le maîtrisait à 4 ans, à ce même âge il pouvait lire 4 langues. Son QI était estimé autour de 210, et de 5 à 8 ans, il assista aux cours universitaires de physique. Il est spécialisé aujourd'hui dans le génie civil et est professeur à l'Université de Chungbuk en Corée du Sud.


Commentaires préférés (3)

J'ai mis un peu de temps avant de comprendre que l'anecdote ne parlait pas de "Kim jong-un"

J'ai 27 ans et je ne sais même pas ce qu'est le calcul différentiel.
Je crois que je me coucherai toujours bête :(

Je me coucherai moins bête mais je me sentirai quand même con... C'est assez paradoxal.


Tous les commentaires (63)

Comment peut-ont comprendre 4 langues à 4 ans...? o.O Le cerveau humain m'impressionne..

J'ai mis un peu de temps avant de comprendre que l'anecdote ne parlait pas de "Kim jong-un"

J'ai 27 ans et je ne sais même pas ce qu'est le calcul différentiel.
Je crois que je me coucherai toujours bête :(

Je me coucherai moins bête mais je me sentirai quand même con... C'est assez paradoxal.

Si ses capacités étaient fonction de son âge, je me demande bien ce qu'il est capable de faire aujourd'hui (53 ans).
Je l'imagine lire la page Wikipedia sur les arts martiaux et dire "I Know Kung Fu"

ont il trouvé la raison de son intellingence si exceptionnel, ou bien sont ils dans le flou total.
fort heureusement pour lui il aura put faire ce qu'il voulait et heureusement pour le reste du monde il est né en corée du sud.

Posté le

windowsphone

(36)

Répondre

Ce mec aurait pu traiter Einstein d'attardé, la classe !
En cherchant sur le net, on se rend compte qu'il y a encore 2 personnes avec un QI encore plus élevé (225!)

La Corée du Nord devrait donc revendiquer avoir son propre prodige, avec 500 de QI, qui parle toutes les langues et à découvert l'immortalité :p

a écrit : ont il trouvé la raison de son intellingence si exceptionnel, ou bien sont ils dans le flou total.
fort heureusement pour lui il aura put faire ce qu'il voulait et heureusement pour le reste du monde il est né en corée du sud.
Reste juste à espérait qu il sauve le monde

Et moi, à 19 ans, un bac S et un DUT en poche je me rappelle plus comment marche un calcul différentiel... Respect

a écrit : Comment peut-ont comprendre 4 langues à 4 ans...? o.O Le cerveau humain m'impressionne.. Pout le coup, pas besoin d'être un génie. Je vis aux pays-bas et donnes des cours de français à des tous petits (3-4 ans) et l'une de mes élèves a 4 ans et parle déjà 4 langues plutôt bien. L'allement, langue de sa mère, le français, langue de son père, l'anglais, langue que ses parents utilisent entre eux, et le néerlandais, langue qu'elle entend et utilise au quotidien. À cet âge le cerveau est une éponge, si placé dans dans le bon environnement tu apprendras tout et n'importe quoi !

a écrit : Pout le coup, pas besoin d'être un génie. Je vis aux pays-bas et donnes des cours de français à des tous petits (3-4 ans) et l'une de mes élèves a 4 ans et parle déjà 4 langues plutôt bien. L'allement, langue de sa mère, le français, langue de son père, l'anglais, langue que ses parents utilisent entre eux, et le néerlandais, langue qu'elle entend et utilise au quotidien. À cet âge le cerveau est une éponge, si placé dans dans le bon environnement tu apprendras tout et n'importe quoi ! Afficher tout Question langues étrangères, mon cerveau est alors une éponge sèche.

a écrit : Comment peut-ont comprendre 4 langues à 4 ans...? o.O Le cerveau humain m'impressionne.. Il est plus simple en bas âge de comprendre et d'apprendre plusieurs langages ;)

a écrit : La Corée du Nord devrait donc revendiquer avoir son propre prodige, avec 500 de QI, qui parle toutes les langues et à découvert l'immortalité :p Cet homme c'est kim jung un

a écrit : J'ai 27 ans et je ne sais même pas ce qu'est le calcul différentiel.
Je crois que je me coucherai toujours bête :(
En gros et pour réumer c'est le calcul des variations d'une quantité sur un intervalle de temps court.
La vitesse qui est la variation de ta position en est un exemple parfait.

C'est à la base de tout les phénomènes physiques qui se déroulent dans le temps : diffusion de son, de chaleur, mouvement ...

a écrit : J'ai 27 ans et je ne sais même pas ce qu'est le calcul différentiel.
Je crois que je me coucherai toujours bête :(
Idem. Et même pire. Je sais même plus faire une division sur papier...

J'ai récemment lu un article passionnant sur l'apprentissage des langues chez les bébés (Pour La Science, juillet 2016).

En résumé, avant 10 mois, le bébé est capable de capter tous les phonèmes ou sons utilisés dans l'ensemble des langues, soit plus ou moins 800 (en moyenne, une langue utilise une quarantaine de sons). Petit à petit à partir des 10 mois, l'enfant se spécialise dans les sons qu'il entend le plus, et perd en précision dans ceux qu'il n'entend pas.

Par exemple, un enfant japonais pourra distinguer les /r/ et les /l/ au même titre qu'un enfant français. Cependant, à l'âge adulte, il ne parviendra plus à faire la différence car son cerveau aura discriminé les phonèmes qu'il n'entend presque jamais, au profit de ceux utilisés couramment dans sa langue natale.

Passée cette fenêtre, entendre un son étranger ne produira pas d'effet aussi spectaculaire, et apprendre une nouvelle langue se révèlera plus difficile.


J'en profite rapidement pour ajouter quelques informations, en vrac, tirées du même article:
-Le bébé réagit plus à la voix maternelle qu'à une voix inconnue.
-Le bébé n'apprend quasiment rien par le biais d'un écran ou d'une bande son, ce qui s'explique entre autre par le fait que le regard est très important dans l'apprentissage de la langue.
-Le bébé apprend mieux lorsqu'il est en présence d'autres bébés.

Et la meilleure pour la fin:
-Le "baby talk", cette façon que nous avons de parler à un bébé, se retrouve dans pratiquement toutes les cultures, et permettrait au bébé d'apprendre jusqu'à deux fois plus de mots sur une même durée que si nous lui parlions comme à un autre adulte.


Je précise que je ne suis nullement un spécialiste dans ce domaine. Si j'ai fait des erreurs, ou ai mal compris certains aspects de l'article, je lirais vos corrections avec plaisir.

a écrit : Idem. Et même pire. Je sais même plus faire une division sur papier... Ça me rappelle un contrôle surprise en calcul mental en terminal s...sans calculatrice
Résultat...sur 30 élèves on a été 10 à avoir la moyenne...moi je ai eu juste 10^^
Mais bon par rapport à ce prodige que lui ont fait ses parents?

a écrit : J'ai récemment lu un article passionnant sur l'apprentissage des langues chez les bébés (Pour La Science, juillet 2016).

En résumé, avant 10 mois, le bébé est capable de capter tous les phonèmes ou sons utilisés dans l'ensemble des langues, soit plus ou moins 800 (en moyenne, une langue u
tilise une quarantaine de sons). Petit à petit à partir des 10 mois, l'enfant se spécialise dans les sons qu'il entend le plus, et perd en précision dans ceux qu'il n'entend pas.

Par exemple, un enfant japonais pourra distinguer les /r/ et les /l/ au même titre qu'un enfant français. Cependant, à l'âge adulte, il ne parviendra plus à faire la différence car son cerveau aura discriminé les phonèmes qu'il n'entend presque jamais, au profit de ceux utilisés couramment dans sa langue natale.

Passée cette fenêtre, entendre un son étranger ne produira pas d'effet aussi spectaculaire, et apprendre une nouvelle langue se révèlera plus difficile.


J'en profite rapidement pour ajouter quelques informations, en vrac, tirées du même article:
-Le bébé réagit plus à la voix maternelle qu'à une voix inconnue.
-Le bébé n'apprend quasiment rien par le biais d'un écran ou d'une bande son, ce qui s'explique entre autre par le fait que le regard est très important dans l'apprentissage de la langue.
-Le bébé apprend mieux lorsqu'il est en présence d'autres bébés.

Et la meilleure pour la fin:
-Le "baby talk", cette façon que nous avons de parler à un bébé, se retrouve dans pratiquement toutes les cultures, et permettrait au bébé d'apprendre jusqu'à deux fois plus de mots sur une même durée que si nous lui parlions comme à un autre adulte.


Je précise que je ne suis nullement un spécialiste dans ce domaine. Si j'ai fait des erreurs, ou ai mal compris certains aspects de l'article, je lirais vos corrections avec plaisir.
Afficher tout
C'est quoi le "baby talk"? C'est dire "areuh areuh","gaga", "poupoule",etc ? Parce que justement avec ma fille, je m'efforce de lui parler normalement.

a écrit : La Corée du Nord devrait donc revendiquer avoir son propre prodige, avec 500 de QI, qui parle toutes les langues et à découvert l'immortalité :p Tu en doutes petite vermine occidentale à la solde du capitalisme! ? ;-)

Posté le

android

(16)

Répondre