Un béton chauffant pour éviter le gel des routes

Proposé par
le
dans

Afin de sécuriser les routes régulièrement exposées au gel, des chercheurs américains ont mis au point une nouvelle forme de béton bitumineux. Son revêtement a la particularité d'être chauffant, permettant ainsi de faire fondre la neige et la glace, par une alimentation électrique. Son coût étant élevé, il serait surtout destiné aux carrefours et axes fréquentés.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux... Plus que la neige, qui s'enlève "facilement" avec une déneigeuse, c'est sans doute le verglas qui pose des problèmes de sécurité. On aura toujours une meilleure adhérence sur une route mouillée que sur une route glacée, surtout que les voitures américaines sont en moyenne bien plus imposantes et donc plus lourdes que dans les pays européens

a écrit : Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux... Globalement je ne pense pas que ça transformera les routes en rivières, souvent c est une fine pellicule de glace qui se forme. C est apparemment plus écologique que du sel ou autres produits chimiques et pour les aéroports c est une grosse valeur ajoutée quand on voit l incidence de la glace sur le traffic aérien. L inconvénient c est le coût, quand on voit le prix des péages sur nos autoroutes pour du bitume classique... mais ça c est un autre débat.

Posté le

android

(88)

Répondre

Le viaduc de Millau est également équipe de résistance chauffante dans son tablier. En effet, le viaduc étant très haut, il est très exposé au vent. Dès que la température passe en dessous de 5 degrés, et qu'il y a du vent (création de verglas) les résistances se mettent à fonctionner.
Leur coût de fonctionnement (électricité) est estimé approximativement à 5000€ par jour.


Tous les commentaires (36)

Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux... Plus que la neige, qui s'enlève "facilement" avec une déneigeuse, c'est sans doute le verglas qui pose des problèmes de sécurité. On aura toujours une meilleure adhérence sur une route mouillée que sur une route glacée, surtout que les voitures américaines sont en moyenne bien plus imposantes et donc plus lourdes que dans les pays européens

a écrit : Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux... Globalement je ne pense pas que ça transformera les routes en rivières, souvent c est une fine pellicule de glace qui se forme. C est apparemment plus écologique que du sel ou autres produits chimiques et pour les aéroports c est une grosse valeur ajoutée quand on voit l incidence de la glace sur le traffic aérien. L inconvénient c est le coût, quand on voit le prix des péages sur nos autoroutes pour du bitume classique... mais ça c est un autre débat.

Posté le

android

(88)

Répondre

Le viaduc de Millau est également équipe de résistance chauffante dans son tablier. En effet, le viaduc étant très haut, il est très exposé au vent. Dès que la température passe en dessous de 5 degrés, et qu'il y a du vent (création de verglas) les résistances se mettent à fonctionner.
Leur coût de fonctionnement (électricité) est estimé approximativement à 5000€ par jour.

a écrit : Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux... Les routes peuvent être légèrement dénivelées pour que la pluie coule vers l'extérieur ;)

Posté le

android

(9)

Répondre

Quand on voit l'état de la France dès qu'il tombe 5cm de neige !... accidents, bouchons, autoroutes bloquées, des gens qui passent la nuit dans leurs voitures... on se dit que c'est quand même une belle invention. Certes, trois fois plus cher... mais l'insécurité routière a un coût aussi ; l'équilibre financier global devrait être étudié.
Et là, pour le coup, on est vraiment dans la "sécurité routière", et ils arrêteront peut-être de nous faire C.... à baisser les vitesses partout, dont on sait très bien que c'est anecdotique sur le plan "comptable" accident ; aujourd'hui on se rend compte que la réduction de vitesse sur beaucoup d'axes principaux est remise en question et on revient à la situation antérieur car il y a plus d'accidents avec la réduction !
Balisons les routes avec des catadioptres ; faisons des routes avec ce genre de revêtements, et poreux pour éviter l'aquaplaning... et on fera alors de la vraie sécurité routière.

Ouep... Il paraît que ça chauffera jusqu'au péage ! Il faudra penser à mettre un système de refroidissement dans le lecteur de CB ! Enfin, j'dis ça, j'dis rien !

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux... La neige et la glace sont moins dense que l'eau liquide. Une épaisseur de 10cm de neige ne donnera pas une épaisseur de 10cm d'eau liquide. Du coup, ça reviendrait au même qu'en temps de pluie. Une sécurité accrue

Ça existe déjà en Islande pour les trottoirs, mais là, c'est parce qu'ils utilisent l'énergie géothermique, qu'ils ont en large excédent. Donc ça ne leur coûte quasiment rien, contrairement au bitume de l'anecdote. Tant mieux pour eux !

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux... l'humain en général ne sera jamais satisfait à 100%
comme je le dis souvent "c'est toujours mieux que rien "

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quand on voit l'état de la France dès qu'il tombe 5cm de neige !... accidents, bouchons, autoroutes bloquées, des gens qui passent la nuit dans leurs voitures... on se dit que c'est quand même une belle invention. Certes, trois fois plus cher... mais l'insécurité routière a un coût aussi ; l'équilibre financier global devrait être étudié.
Et là, pour le coup, on est vraiment dans la "sécurité routière", et ils arrêteront peut-être de nous faire C.... à baisser les vitesses partout, dont on sait très bien que c'est anecdotique sur le plan "comptable" accident ; aujourd'hui on se rend compte que la réduction de vitesse sur beaucoup d'axes principaux est remise en question et on revient à la situation antérieur car il y a plus d'accidents avec la réduction !
Balisons les routes avec des catadioptres ; faisons des routes avec ce genre de revêtements, et poreux pour éviter l'aquaplaning... et on fera alors de la vraie sécurité routière.
Afficher tout
Je suis entièrement d'accord avec la seconde partie de ton raisonnement. Étant moi même motard, la politique de la sécurité routière est vraiment absurde. Pour autant, si la France est autant dans la merde dès qu'il y a de la neige c'est à cause d'un énorme manque d'éducation. Les gens n'ont pas de chaînes. Pire, ils en ont mais ne les mettent pas. Ou ils ne veulent pas acheter de pneus hiver. Et on se retrouve avec des embouteillages records en Rhône-alpes tout les hivers. Roulant régulièrement en montagne l'hiver, les gens me sidère. Sous prétexte qu'ils ont un suv, ou un 4x4, ils ne mettent aucun équipements et ils paralysent la circulation...

a écrit : Sont biens gentils avec leur idée de béton qui fait fondre neige et glace, mais sur un axe fréquenté une route inondée d'eau c'est pas spécialement mieux... La pluie ne bloque pas la circulation comme la neige et le verglas et ne provoque pas autant d'accidents et pourtant elle mouille la route. On ne parle pas de détourner un torrent pour qu'il y ait 1 mètre d'eau sur la route mais de faire fondre ce qui tombe du ciel, au fur et à mesure...

Posté le

android

(1)

Répondre

J'ai déjà rencontré de telles routes chauffées au Massachusetts durant l'hiver il y a environ 5 ans.

Posté le

android

(0)

Répondre

Ça risque pas d'attirer des insectes ou des animaux qui viendraient se réchauffer ?

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Ça existe déjà en Islande pour les trottoirs, mais là, c'est parce qu'ils utilisent l'énergie géothermique, qu'ils ont en large excédent. Donc ça ne leur coûte quasiment rien, contrairement au bitume de l'anecdote. Tant mieux pour eux ! Il y a déjà pas mal de route (surtout pour les hôtels de luxe) et de trottoir chauffés ou j'habite en Haute-Savoie. Et cela despuis quelques années déjà.

En Suisse ça fait longtemps que c'est interdit, c'est tellement nul ecologiquement.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Le viaduc de Millau est également équipe de résistance chauffante dans son tablier. En effet, le viaduc étant très haut, il est très exposé au vent. Dès que la température passe en dessous de 5 degrés, et qu'il y a du vent (création de verglas) les résistances se mettent à fonctionner.
Leur coût de fonction
nement (électricité) est estimé approximativement à 5000€ par jour. Afficher tout
D'autant plus que les ponts modernes créent un effet venturi en dessous du tablier. Cela accélère le vent pour créer une dépression sous le tablier afin de le "plaquer" sur ses piliers. Le principe d'une aile d'avion renversée en somme.
Le problème est que cette dépression refroidi plus encore le tablier. C'est pour cette raison, et qu'ils sont loin de la terre, le vent passant dessus et dessous, que le verglas est plus "intense" sur les ponts que sur les routes.

Posté le

android

(7)

Répondre

Pourquoi ne pas tout simplement récupérer la chaleur du sous-sol?

Enfin, dépenser un peu de jus c'est certes pas vraiment écolo, mais ca l'est plus qu'un carambolage. C'est qu'une bagnole, ca pollue aussi pour la fabriquer et la réparer, voir la jeter juste parce qu'on a bousillé le châssis en se mangeant un trottoir à 50kmh.

Il y a un projet de revêtement photovoltaïque assez emballant, qui permettrait à la fois de faire fondre la neige, mais aussi de produire de l'électricité, ou de modifier facilement la signalisation sur la route. Voir goo.gl/nKRjun par exemple

a écrit : Globalement je ne pense pas que ça transformera les routes en rivières, souvent c est une fine pellicule de glace qui se forme. C est apparemment plus écologique que du sel ou autres produits chimiques et pour les aéroports c est une grosse valeur ajoutée quand on voit l incidence de la glace sur le traffic aérien. L inconvénient c est le coût, quand on voit le prix des péages sur nos autoroutes pour du bitume classique... mais ça c est un autre débat. Afficher tout Le prix des avions immobilisés au sol est tellement colossal que ça peut vite être rentable sur les gros aéroports.