Quand deux voitures se percutent, on ne cumule pas leurs vitesses

Proposé par
le
dans

Un choc frontal entre deux voitures roulant à 100 km/h n'est pas équivalent à un choc contre un mur à 200 km/h. Cela reste équivalent à un choc à 100 km/h, car les vitesses "ne se cumulent pas" : l'énergie cinétique libérée par le choc lors d'une collision entre deux véhicules est dissipée par les deux, tandis qu'une voiture qui heurte un mur va être seule à dissiper cette énergie.


Commentaires préférés (3)

Vrai seulement si les deux véhicules sont de même masse.
Allez dire ça à un père de famille dans son Picasso qui se prend un semi-remorque sur la nationale ...

Les vitesses ne se cumulent pas pour le bilan énergétique car l'énergie cinétique est fonction du carré de la vitesse (voir com ci dessus) et non simplement de la vitesse elle-même
Concernant la non dissipation de l'énergie par le mur, cela implique que le mur soit infiniment rigide, ce qui n'est pas toujours le cas dans la vraie vie, heureusement (si j'ose dire...)

Posté le

android

(102)

Répondre

a écrit : Dans les deux cas pour le conducteur ça fait aucune différence..

D'ailleurs avec l'arrivée des voitures autonome, qui sera responsable en cas d'accident ?
Actuellement, c'est la convention de Vienne qui chapeaute la question de la responsabilité. Et elle est assez claire: le conducteur est responsable. Point barre ou presque. Les constructeurs de véhicules semi-autonomes, à l'instar de Tesla, précisent bien au client qu'ils doivent être attentifs et être prêts à reprendre le volant à tout moment.
Par contre, la loi ne dit rien d'un véhicule entièrement autonome. Actuellement, pour procéder à une expérimentation sur route publique, il faut suivre une procédure complexe, en France comme aux Etats-Unis. Mais la tendance va pour déterminer le constructeur comme futur responsable car c'est lui qui est à l'origine de l'algorithme gérant la voiture. Google, Volvo et Mercedes ont déjà affirmé qu'ils accepteront de prendre la responsabilité juridique en cas d'accident causé par leur voiture autonome.


Tous les commentaires (97)

Dans les deux cas pour le conducteur ça fait aucune différence..

D'ailleurs avec l'arrivée des voitures autonome, qui sera responsable en cas d'accident ?

Posté le

android

(12)

Répondre

Vrai seulement si les deux véhicules sont de même masse.
Allez dire ça à un père de famille dans son Picasso qui se prend un semi-remorque sur la nationale ...

Mouai enfin bon, un choc frontal à 100km/h. Qu'il soit contre un mur ou une voiture. Le résultat sera malheureusement le même.

Je ne sais même pas s'il reste une chance de survie

La formule de l'énergie cinétique est la demi de la masse X vitesse au carré. Donc, pour une masse identique, une voiture circulant à 200 km/h à quatre fois plus d'énergie accumulé. La force d'impact quant à elle est définie par la relation temps / distance sur laquelle l'énergie est dissipée. Donc, l'énergie n'est pas "partagée" entre les voitures. Si chaque voiture est stoppée dans le même ratio temps / distance, celle circulant à 200 km/h à quatre fois plus d'énergie à dissiper donc une force d'impact quatre fois plus grande.

Les vitesses ne se cumulent pas pour le bilan énergétique car l'énergie cinétique est fonction du carré de la vitesse (voir com ci dessus) et non simplement de la vitesse elle-même
Concernant la non dissipation de l'énergie par le mur, cela implique que le mur soit infiniment rigide, ce qui n'est pas toujours le cas dans la vraie vie, heureusement (si j'ose dire...)

Posté le

android

(102)

Répondre

Tout dégât subi par le mur est l'expression de sa part d'énergie absorbée pendant le choc

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Dans les deux cas pour le conducteur ça fait aucune différence..

D'ailleurs avec l'arrivée des voitures autonome, qui sera responsable en cas d'accident ?
Techniquement le conducteur puisqu'il est sensé rester vigilant et garder les main sur le volant, mais le débat fait toujour rage....

Posté le

android

(12)

Répondre

Une question qui est passé il y a quelques jours dans l'émission Mythbuster

a écrit : Dans les deux cas pour le conducteur ça fait aucune différence..

D'ailleurs avec l'arrivée des voitures autonome, qui sera responsable en cas d'accident ?
Actuellement, c'est la convention de Vienne qui chapeaute la question de la responsabilité. Et elle est assez claire: le conducteur est responsable. Point barre ou presque. Les constructeurs de véhicules semi-autonomes, à l'instar de Tesla, précisent bien au client qu'ils doivent être attentifs et être prêts à reprendre le volant à tout moment.
Par contre, la loi ne dit rien d'un véhicule entièrement autonome. Actuellement, pour procéder à une expérimentation sur route publique, il faut suivre une procédure complexe, en France comme aux Etats-Unis. Mais la tendance va pour déterminer le constructeur comme futur responsable car c'est lui qui est à l'origine de l'algorithme gérant la voiture. Google, Volvo et Mercedes ont déjà affirmé qu'ils accepteront de prendre la responsabilité juridique en cas d'accident causé par leur voiture autonome.

Par contre deux véhicules se faisant face à 100km/h multiplie par 2 la distance restante à parcourir lors de la dernière seconde. Véhicule contre mur: 2,77m, véhicule contre véhicule: 5,4m

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Mouai enfin bon, un choc frontal à 100km/h. Qu'il soit contre un mur ou une voiture. Le résultat sera malheureusement le même.

Je ne sais même pas s'il reste une chance de survie
Si, quand même, les voitures sont de mieux en mieux conçues.

En fait, paradoxalement, le plus dangereux, c'est un choc frontal, mais pas au milieu de la voiture, juste la partie gauche ou droite, parce que la surface pour dissiper l'impact est beaucoup plus petite. Donc le choc va entraîner une destruction de la voiture plus en profondeur qu'un choc complètement frontal.

Une vidéo qui explique ça bien, malheureusement en anglais. Je vous recommande de regarder les autres vidéos, ça permet de faire tomber pas mal de préjugés sur la sécurité automobile :
youtu.be/mLLanPwRgio

Posté le

android

(23)

Répondre

Cela ne se passe jamais comme dans les sources, qui partent d'hypothèses très restrictives: choc purement frontal de deux véhicules identiques, déformables, animés de la même vitesse (en valeur absolue).
Les équations réelles sont bien plus compliquées; je n'ai pas trouvé de source sur Internet, seulement des livres de mécanique traitant spécifiquement du choc.

En gros ça veut dire que rentrer dans une voiture arrêtée c'est la même chose que dans une qui roule à 100km/h ? Bizarre

Et bien moi, JMCMB... j'étais sur le sujet en plein dans "l'inconscient collectif", et j'aurais misé mon dernier caleçon sur le fait que deux voitures en face à 100km/h prenaient 200 dans la figure.
Donc on saura qu'en cas de risque de collision, il faudra éviter un arbre ou un mur, et choisir en face une voiture qui arrive, mais plus petite que la sienne ! Et là, on amorti mieux le choc... c'est ça ? ;)

a écrit : En gros ça veut dire que rentrer dans une voiture arrêtée c'est la même chose que dans une qui roule à 100km/h ? Bizarre Non, bien sûr, il vaut mieux rentrer dans quelque chose de déformable (voiture arrêtée, de préférence plus petite et fragile, panneaux, vitrines, motocyclistes et piétons, etc., et si possible un peu de côté); l'anecdote et ses sources ne traitent que d'un cas très particulier.
"L'idéal", qui existe dans certains pays, est "l'escape line" de sable.

a écrit : Par contre deux véhicules se faisant face à 100km/h multiplie par 2 la distance restante à parcourir lors de la dernière seconde. Véhicule contre mur: 2,77m, véhicule contre véhicule: 5,4m C'est faux. On peut d'ailleurs imaginer une feuille de contreplaqué très mince qu'on mettrait entre les deux voitures à l'endroit de l'impact. Si les deux voitures sont à peu près identiques, et si le contreplaqué est bien placé à l'endroit de l'impact, on pourrait constater que le feuille de contreplaqué est à peine déformée et que chaque voiture s'est écrasée de son côté. Donc c'est comme si chaque voiture s'était écrasée contre un mur bien solide.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Non, bien sûr, il vaut mieux rentrer dans quelque chose de déformable (voiture arrêtée, de préférence plus petite et fragile, panneaux, vitrines, motocyclistes et piétons, etc., et si possible un peu de côté); l'anecdote et ses sources ne traitent que d'un cas très particulier.
"L'idéal",
qui existe dans certains pays, est "l'escape line" de sable. Afficher tout
Ça existe en France aussi, on peut voir des "escape lane" sur le côté des autoroutes en bas des descente. C'est surtout destiné aux camions qui auraient des problèmes de freins.

Posté le

android

(18)

Répondre

Bien sûr c'est une équivalence théorique mais cela se confirme bien en pratique comme on peut le voir dans la vidéo proposée en source sur le site de caradisiac qu'avec des voitures modernes et un mur suffisamment solide.

En réalité, aucun mur n'est parfaitement indéformable donc absorbera toujours un peu du choc même si l'on ne voit pas en surface.

A ce titre, n'hésitez jamais à rédiger un constat même à la suite d'un petit choc qui ne semble pas avoir déformé la carrosserie, les dommages ne sont pas toujours en surface. (Suite à un petit choc dans mon pare-choc arrière qui n'a laissé aucune trace sur la carrosserie, j'ai tout de même eu une caméra de recul HS et j'étais bien heureux d'avoir fait un constat malgré les réticences de l'autre conducteur)

a écrit : Dans les deux cas pour le conducteur ça fait aucune différence..

D'ailleurs avec l'arrivée des voitures autonome, qui sera responsable en cas d'accident ?
En principe si on réfléchit bien il ne devrait plus y avoir d'accidents.
La quasi totalité des accidents sont dû à des défaillances humaines ou à une conduite non appropriée et non à une défaillance mécanique. Alors si tout les critères de sécurité sont respectés, il n'y a aucune raison qu'il y ait un accident.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ça existe en France aussi, on peut voir des "escape lane" sur le côté des autoroutes en bas des descente. C'est surtout destiné aux camions qui auraient des problèmes de freins. Oui, et ce n'est pas principalement pour protéger le camion et son conducteur, qui souffriraient bien moins que ceux qui seraient heurtés.
Merci d'avoir corrigé discrètement mon lapsus; comment "escape lane" est-elle nommée en français?