Quand le prédateur des nuisibles devient lui-même nuisible

Proposé par
Invité
le

Pour lutter contre les rats qui proliféraient sur l'archipel, des mangoustes furent introduites à Hawaï. Mais les rats sortent plutôt la nuit tandis que les mangoustes sont des animaux diurnes, ce qui fait qu'ils ne se croisent quasiment pas. Depuis, les mangoustes ont proliféré et sont aussi devenues un problème car elles mangent les oeufs d'oiseaux.


Commentaires préférés (3)

Heureusement, il suffit d'introduire des serpents, qui se chargeront des rats la nuit, et qui seront mangés par les mangouste le jours ! ( puis suffirait d'introduire des crocodiles pour s'occuper des mangoustes...)

Posté le

windowsphone

(244)

Répondre

a écrit : En définitive, le plus dangereux prédateur est l'homme.
Les animaux introduits ne sont pas responsables, mais lui a été irresponsable.
Je rêve qu'un jour ceux qui decrient en permanence l'homme prennent enfin leur courage à deux mains et se suicident. "Et c'est le pire prédateur, et c'est l'animal le plus méchant, et tatati. .."
Ca ferait de la place, ça serait cohérent avec leurs idées et ça nous débarrasserait des traites à la race humaine.

Posté le

android

(160)

Répondre

Par ailleurs cete anecdote me rappelle l'histoire des renards en australie. De mémoire un mec, fan de chasse aux lapins en a fait venir d'angleterre. Mais les lapins ont plus proliférer que les chasseurs n'en n'abattaient. Du coup ils ont fait venir des renards. Qui a plus ou moins régler le problème car si il y avait moins de lapins, le renard n'avait pas de prédateur en Australie. En plus il a propagé des maladies comme la rage.


Tous les commentaires (54)

Quand on veut bien faire, des fois le sort est contre soi !

Posté le

android

(14)

Répondre

En définitive, le plus dangereux prédateur est l'homme.
Les animaux introduits ne sont pas responsables, mais lui a été irresponsable.

Pour lutter contre les mangoustes et les rats, des volcans ont alors été introduits. Mais les volcans ne vivant ni le jour ni la nuit, ils ont proliféré depuis !

Heureusement, il suffit d'introduire des serpents, qui se chargeront des rats la nuit, et qui seront mangés par les mangouste le jours ! ( puis suffirait d'introduire des crocodiles pour s'occuper des mangoustes...)

Posté le

windowsphone

(244)

Répondre

a écrit : En définitive, le plus dangereux prédateur est l'homme.
Les animaux introduits ne sont pas responsables, mais lui a été irresponsable.
Je rêve qu'un jour ceux qui decrient en permanence l'homme prennent enfin leur courage à deux mains et se suicident. "Et c'est le pire prédateur, et c'est l'animal le plus méchant, et tatati. .."
Ca ferait de la place, ça serait cohérent avec leurs idées et ça nous débarrasserait des traites à la race humaine.

Posté le

android

(160)

Répondre

a écrit : Je rêve qu'un jour ceux qui decrient en permanence l'homme prennent enfin leur courage à deux mains et se suicident. "Et c'est le pire prédateur, et c'est l'animal le plus méchant, et tatati. .."
Ca ferait de la place, ça serait cohérent avec leurs idées et ça nous débarrasserait des traites à la race humaine.
Quel prédateur, ce parabolik! Mais bon exemple qui confirme ma boutade.

a écrit : Je rêve qu'un jour ceux qui decrient en permanence l'homme prennent enfin leur courage à deux mains et se suicident. "Et c'est le pire prédateur, et c'est l'animal le plus méchant, et tatati. .."
Ca ferait de la place, ça serait cohérent avec leurs idées et ça nous débarrasserait des traites à la race humaine.
Tout à fait d'accord avec toi, c'était parti d'une bonne intention de base mais ils se sont planté.
L'erreur est humaine après tout.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Tout à fait d'accord avec toi, c'était parti d'une bonne intention de base mais ils se sont planté.
L'erreur est humaine après tout.
Moi, j'appelle ça être un apprenti sorcier.
Les exemples d'introduction d'espèces animales ou végétales étrangères, sans prédateur local qui les régulariserait, et qui deviennent incontrôlables, sont innombrables (comme les dromadaires en Australie).
Inversement, la destruction d'une espèce locale qui régularisait les autres conduit à la prolifération de celles-ci (comme la réintroduction forcée du loup dans les Rocheuses, les brouteurs détruisant trop de végétation).
La nature n'est ce qu'elle est que grâce à des systèmes très complexes, mal connus, alors il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de sauter sur la première solution qui vient à l'esprit, si l'on veut la conserver.

a écrit : Moi, j'appelle ça être un apprenti sorcier.
Les exemples d'introduction d'espèces animales ou végétales étrangères, sans prédateur local qui les régulariserait, et qui deviennent incontrôlables, sont innombrables (comme les dromadaires en Australie).
Inversement, la destruction d'une esp
èce locale qui régularisait les autres conduit à la prolifération de celles-ci (comme la réintroduction forcée du loup dans les Rocheuses, les brouteurs détruisant trop de végétation).
La nature n'est ce qu'elle est que grâce à des systèmes très complexes, mal connus, alors il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de sauter sur la première solution qui vient à l'esprit, si l'on veut la conserver.
Afficher tout
Ouais t'as raison butons les chiens aussi. Ces espèces d'abominations de la nature créées par l'homme. Et tant qu'on y est, brûlons les 9/10 de nos cultures qui sont elles aussi issues des manipulations de l'homme.
L'homme est le prédateur le plus dangereux mais c'est également le SEUL doué d'empathie. Preuve en est, ton commentaire politiquement correct. Si toi tu penses comme ça, il te semble plus logique de te considérer comme une exception ? Crois tu être le seul type bienveillant sur Terre ? Es-tu le prédateur sanguinaire et inconscient que tu dénonces ?
Je pense que non. Et Ba c'est pareil pour tout le monde...

a écrit : Heureusement, il suffit d'introduire des serpents, qui se chargeront des rats la nuit, et qui seront mangés par les mangouste le jours ! ( puis suffirait d'introduire des crocodiles pour s'occuper des mangoustes...) Ensuite faudrait introduire dès mec du Bayou pour manger les crocodiles.

a écrit : Ensuite faudrait introduire dès mec du Bayou pour manger les crocodiles. Mais qui mangera les mec du Bayou???

a écrit : Mais qui mangera les mec du Bayou??? C'est là, au bout de la chaîne, qu'on voit les dégâts causés par l'humanité qui a massacré tous les cannibales. ;)

Par ailleurs cete anecdote me rappelle l'histoire des renards en australie. De mémoire un mec, fan de chasse aux lapins en a fait venir d'angleterre. Mais les lapins ont plus proliférer que les chasseurs n'en n'abattaient. Du coup ils ont fait venir des renards. Qui a plus ou moins régler le problème car si il y avait moins de lapins, le renard n'avait pas de prédateur en Australie. En plus il a propagé des maladies comme la rage.

Seules les mangoustes naines et les suricates (race de mangoustes aussi) sont diurnes... je doute qu'ils aient été suffisamment stupides pour importer des suricates ; ni même des mangoustes naines pour flinguer des rats. L'argument de l'anecdote est donc peut-être un léger sur le côté "diurne ou nocturne". Reste que toutes les mangoustes sont opportunistes et effectivement friandes d'oeufs ; et particulièrement d'œuf de serpents d'ailleurs, mais à défaut un œuf d'oiseau fera bien l'affaire...

a écrit : Je rêve qu'un jour ceux qui decrient en permanence l'homme prennent enfin leur courage à deux mains et se suicident. "Et c'est le pire prédateur, et c'est l'animal le plus méchant, et tatati. .."
Ca ferait de la place, ça serait cohérent avec leurs idées et ça nous débarrasserait des traites à la race humaine.
L'appel au suicide est totalement stupide. Et pénalement puni. Car entre celui qui critique l'humanité, et celui qui incite au suicide, le moins utile pour l'humanité est vite trouvé.

Posté le

android

(30)

Répondre

a écrit : Seules les mangoustes naines et les suricates (race de mangoustes aussi) sont diurnes... je doute qu'ils aient été suffisamment stupides pour importer des suricates ; ni même des mangoustes naines pour flinguer des rats. L'argument de l'anecdote est donc peut-être un léger sur le côté "diurne ou nocturne". Reste que toutes les mangoustes sont opportunistes et effectivement friandes d'oeufs ; et particulièrement d'œuf de serpents d'ailleurs, mais à défaut un œuf d'oiseau fera bien l'affaire... Afficher tout En effet, il ne me semble pas que les rats soient encore un problème tandis que les mangoustes ont proliféré faute de prédateur naturel.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Moi, j'appelle ça être un apprenti sorcier.
Les exemples d'introduction d'espèces animales ou végétales étrangères, sans prédateur local qui les régulariserait, et qui deviennent incontrôlables, sont innombrables (comme les dromadaires en Australie).
Inversement, la destruction d'une esp
èce locale qui régularisait les autres conduit à la prolifération de celles-ci (comme la réintroduction forcée du loup dans les Rocheuses, les brouteurs détruisant trop de végétation).
La nature n'est ce qu'elle est que grâce à des systèmes très complexes, mal connus, alors il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de sauter sur la première solution qui vient à l'esprit, si l'on veut la conserver.
Afficher tout
C'est quoi la nature?Si c'est juste le monde, L'homme en fait partie, avec toute sa complexité et ses technologies. Sinon, quidam du castor qui contruisait des barrages bien avant nous, ou des oiseaux et leurs nids ?

a écrit : C'est quoi la nature?Si c'est juste le monde, L'homme en fait partie, avec toute sa complexité et ses technologies. Sinon, quidam du castor qui contruisait des barrages bien avant nous, ou des oiseaux et leurs nids ? Certes mais les barrages de castor et les nids n'ont jamais rongé l'environnement comme les travaux actuels des hommes