Attention à bien ventiler les stations spatiales

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? Grâce à des velux pardi!

Posté le

android

(221)

Répondre

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? Quand on dit ventilé on veut dire "où Il y a un courant d'air ". ( grâce à un système de ventilation artificielle tout simplement ). C'est sur qu'on va pas ouvrir une fenêtre :-P

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? Ventilation ne signifie pas recyclage de l'air avec une nouvelle air.

Mais plutôt brasse de l'air pour la rendre homogène. Si tu essayes chez toi normalement tu peux le faire les fenêtres fermées...!


Tous les commentaires (38)

Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ?

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? Grâce à des velux pardi!

Posté le

android

(221)

Répondre

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? Quand on dit ventilé on veut dire "où Il y a un courant d'air ". ( grâce à un système de ventilation artificielle tout simplement ). C'est sur qu'on va pas ouvrir une fenêtre :-P

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? C'est le renouvellement de l'air à l'intérieur de la cabine grâce à un système de recyclage.

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? Je dirais qu'ils ont des bouteilles d'oxygène et que l'oxygène est ventilé à l'aide de ventilateurs, comme sur terre sauf qu'il n'y a pas besoin de bouteilles d'oxygène ;)

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? Ventilation ne signifie pas recyclage de l'air avec une nouvelle air.

Mais plutôt brasse de l'air pour la rendre homogène. Si tu essayes chez toi normalement tu peux le faire les fenêtres fermées...!

Entre le système de ventilation et celui qui recycle les urines je tire mon chapeau aux ingénieurs. (Et je suppose que la liste des inventions géniales est bien plus longue)

a écrit : Ventilation ne signifie pas recyclage de l'air avec une nouvelle air.

Mais plutôt brasse de l'air pour la rendre homogène. Si tu essayes chez toi normalement tu peux le faire les fenêtres fermées...!
"Air" est masculin

a écrit : Ventilation ne signifie pas recyclage de l'air avec une nouvelle air.

Mais plutôt brasse de l'air pour la rendre homogène. Si tu essayes chez toi normalement tu peux le faire les fenêtres fermées...!
Concrètement le meilleur exemple, c'est quand on pète sous la couette à mon avis :')

Posté le

android

(32)

Répondre

a écrit : Comment la station spatiale internationale est-elle ventilée alors qu'il n'y a pas d'air dans l'espace ? Une question à l'image du pseudo ^^

Brassé à la manière d'un ventilateur (+ filtres + séparateurs + absorbeurs de Co2) pour créer un courant d'air.

L'anecdote manque de précision par le terme "fusée"; ici on parle plus particulièrement du module habitable (soyouz/shenzu/STS). Les compartiments cryotechniques d'une fusée n'ont pas a etre et ne sont pas ventilés dans ce sens là (refroidissement à l'azote des composants électronique et autres)

a écrit : "Air" est masculin Euh, j'ai toujours cru que "ère" était féminin pourtant?

Dans la première source, j'ai remarqué "Prolonged microgravity dulls tastebuds...". Merci à qui pourrait m'en expliquer la raison.

Question sérieuse (malgré les apparences): vu les conditions, les astronautes ont ils le droit de consommer des fayots et tout ce qui augmente les flatulences?

À noter que dans l'ISS ça ne sent vraiment pas bon: l'air ne pouvant être recyclé à proprement parler mais seulement "brassé", il peut rapidement devenir vicié en cas d'odeurs fortes telles des... flatulences ! C'est une des raisons pour lesquelles le régime alimentaire des astronautes est peu riches en aliments sujets à gaz.

Posté le

android

(38)

Répondre

a écrit : Question sérieuse (malgré les apparences): vu les conditions, les astronautes ont ils le droit de consommer des fayots et tout ce qui augmente les flatulences? Ta question est sérieuse en effet ! leurs repas sont de tres bonne qualité mis sous vide et gelé au prealable poir la plupart sinon il y a la stérilisation thermique et mise sous vide, exposition aux rayonnement des plats que chaque astronaute choisit en fonction des ses envies. Ce qui est interdit c est alcool et boissons gazeuses. Les flatulences sont un effet naturel de notre corps, on ne peut pas l éviter et on ne doit pas car cela est mauvais pour la santé.

a écrit : Question sérieuse (malgré les apparences): vu les conditions, les astronautes ont ils le droit de consommer des fayots et tout ce qui augmente les flatulences? Déjà que dans un avion, les repas sont extrêmement réfléchis (tu n'auras jamais de bon gros "Cassoulet" ou flageolets etc... servis dans avion pour éviter des situations.... problématiques, surtout si tous les passagers s'y mettent en même temps ^^), je pense que pour les astronautes ça l'est encore plus ! Et de toute façon, au menu, ils ne peuvent pas trop manger d'aliments variés car tout peut rapidement devenir un problème ! Dans l'espace, pas de pain ! Uniquement des tortillas car le pain ça fait des miettes et les miettes ça va partout ^^ Je n'imagine même pas ce que le riz peu donner !

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Euh, j'ai toujours cru que "ère" était féminin pourtant? Pauvre hère sans culture, qui confond air et ère, misérable qui n'a que sa haire et erre sur son aire où ne poussent que des ers!

a écrit : Pauvre hère sans culture, qui confond air et ère, misérable qui n'a que sa haire et erre sur son aire où ne poussent que des ers! C'est comme du Perec, le deal est respecté mais ça veut rien dire.

a écrit : C'est comme du Perec, le deal est respecté mais ça veut rien dire. Jaloux, va! Et la dictée de Mérimée, veut-elle dire quelque chose? ;)

a écrit : Question sérieuse (malgré les apparences): vu les conditions, les astronautes ont ils le droit de consommer des fayots et tout ce qui augmente les flatulences? Encore plus sérieux: un décès peut survenir à bord, lors d'une mission prolongée sans retour immédiat possible, par exemple vers Mars. Comment se débarrasser de la dépouille mortelle pour que l'atmosphère ne devienne pas tendue, voire irrespirable? On peut songer à l'enterrer dans l'espace, si j'ose dire, mais elle va devenir satellite de la station (cas prévu par Jules Verne, pour un chien).
La période T=2.π*{a^3/[G*(M1+M2)]}^(1/2) donne un ordre de grandeur de la minute pour que le défunt réapparaisse à chaque fois devant un hublot, une fois envoyé à quelques centaines de mètres. Il y en a qui regretteraient d'avoir prié pour "qu'il reste toujours présent parmi nous".