Une cinquième personne est présente sur la pochette de l'album des Beatles

Proposé par
le
dans

Il y a 5 personnes identifiables sur la pochette de l'album "Abbey Road" des Beatles. En plus des 4 membres du groupe, on peut apercevoir une cinquième personne dans l'arrière plan à droite, regardant le groupe du trottoir. Il s'agit de Paul Cole, touriste américain en voyage à Londres à ce moment-là, et présent sur la photo par pur hasard et donc sur la pochette du deuxième album le plus vendu des Beatles.


Commentaires préférés (3)

Aujourd'hui âgé de 92ans, le monsieur avoue n'avoir jamais écouté cet album (bon je pense qu'il a du l'écouter au moins une fois par curiosité du coup) mais pour dire, je pense qu'il a fait plus d'un envieux. Placé au bon moment au bon endroit pour le coup

Il y a également un groupe de deux ou trois personnes sur le trottoir à gauche!

Anecdote plutôt sympa.
Quelques décennies plus tard ce fameux touriste aurait probablement été "photoshopé".

Posté le

android

(149)

Répondre


Tous les commentaires (24)

Aujourd'hui âgé de 92ans, le monsieur avoue n'avoir jamais écouté cet album (bon je pense qu'il a du l'écouter au moins une fois par curiosité du coup) mais pour dire, je pense qu'il a fait plus d'un envieux. Placé au bon moment au bon endroit pour le coup

Il y a également un groupe de deux ou trois personnes sur le trottoir à gauche!

Avec cette pochette d'album ils ont marché vers le succès.

Anecdote plutôt sympa.
Quelques décennies plus tard ce fameux touriste aurait probablement été "photoshopé".

Posté le

android

(149)

Répondre

a écrit : Il y a également un groupe de deux ou trois personnes sur le trottoir à gauche! Mais ils ne sont peut être pas identifiable.
(Trop loin et trop flouté ?)

De nos jours, on appelle cela un 'photo bomber'

Cela donne un charme justement à la photo,on laisse en millieu "naturelle"

Aujourd'hui tout est Photoshoper pour être parfait et être vendeur.

Autre temps, autre mœurs... aujourd'hui, une telle photo sur un album serait impossible, tant le "droit à l'image" a pris une proportion démente dans notre société moderne. Le groupe verserait des dommages et intérêts considérables !
Des avocats sont spécialisés dans ce domaines (j'ai un ami qui ne fait que ça)... pas de plaidoiries, pas de procès (ou rarement), tout se passe en négociations entre avocats, sur des barèmes bien établis et chiffrés : rentabilité du produit, visibilité et reconnaissance de l'individu qui n'a rien à faire ici, impact éventuel sur sa vie privée, etc... L'ami dont je parle n'a jamais plaidé ! Jamais mis son "habit de lumière" d'avocat ! Tout au téléphone, et il se fait des C....... en platine...

En tant que rédacteur de l'anecdote, je vous livre la source originelle qui m'a donné envie de la partager : "Le coiffeur de Marie-Antoinette et autres oubliés de l'Histoire" de Frédéric Richaud, aux éditions du Cherche Midi !
Excellent recueil de petites histoires sui font l'Histoire.

Posté le

android

(56)

Répondre

Le plus marrant, dans mes souvenirs, c'est qu'il était avec sa femme. Ou pas... Elle voulait visiter les studios ; et lui, en bon grincheux a refusé et est resté sur ce trottoire pour parler au policier (dans la voiture face à lui) en attendant le retour de sa femme.
C'est sa femme, en achetant l'album plus tard, qui lui a fait remarquer sa présence !
(Si je me trompe sur quelques points, corrigez mais dans les grandes lignes, ainsi sont mes souvenirs)

Posté le

android

(35)

Répondre

a écrit : Autre temps, autre mœurs... aujourd'hui, une telle photo sur un album serait impossible, tant le "droit à l'image" a pris une proportion démente dans notre société moderne. Le groupe verserait des dommages et intérêts considérables !
Des avocats sont spécialisés dans ce domaines (j'ai un
ami qui ne fait que ça)... pas de plaidoiries, pas de procès (ou rarement), tout se passe en négociations entre avocats, sur des barèmes bien établis et chiffrés : rentabilité du produit, visibilité et reconnaissance de l'individu qui n'a rien à faire ici, impact éventuel sur sa vie privée, etc... L'ami dont je parle n'a jamais plaidé ! Jamais mis son "habit de lumière" d'avocat ! Tout au téléphone, et il se fait des C....... en platine... Afficher tout
Tant d'effort et d'argent en jeu pour si peu... comme c'est triste.

a écrit : Il y a également un groupe de deux ou trois personnes sur le trottoir à gauche! Oui et une personne au 3eme plan à droite, et certainement dans les voitures sur la route et ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Anecdote plutôt sympa.
Quelques décennies plus tard ce fameux touriste aurait probablement été "photoshopé".
La retouche photo existe depuis plus longtemps qu'il n'y paraît mon ami, Staline a usé et abusé de ce genre de pratique pour faire disparaître de photos officielles certains personnages.

a écrit : Le plus marrant, dans mes souvenirs, c'est qu'il était avec sa femme. Ou pas... Elle voulait visiter les studios ; et lui, en bon grincheux a refusé et est resté sur ce trottoire pour parler au policier (dans la voiture face à lui) en attendant le retour de sa femme.
C'est sa femme, en achetant l&#
039;album plus tard, qui lui a fait remarquer sa présence !
(Si je me trompe sur quelques points, corrigez mais dans les grandes lignes, ainsi sont mes souvenirs)
Afficher tout
Mec, ÇA c'est de l'anecdote avec une chute de ouf! Sérieux!

Posté le

android

(13)

Répondre

C'est ce qui s'appelle rentrer dans l'histoire par la petite porte.
Gustavo Woltmann

a écrit : Aujourd'hui âgé de 92ans, le monsieur avoue n'avoir jamais écouté cet album (bon je pense qu'il a du l'écouter au moins une fois par curiosité du coup) mais pour dire, je pense qu'il a fait plus d'un envieux. Placé au bon moment au bon endroit pour le coup Il est mort en 2008 hein :)

Posté le

android

(1)

Répondre

Cette pochette à également donné du grain à moudre aux théories les plus farfelues : en effet certaines personnes étaient persuadées selon la rumeur de l'époque, que Paul Mc Cartney était mort et avait été remplacé au sein du groupe par un sosie. Ainsi le fait d'être le seul à marcher pieds nus était selon eux une des interprétations de cette rumeur. Mais surtout si on regarde bien la plaque de la cocinelle sur la gauche on y lit " 28 IF " soit "28 (ans) si" , autrement dit : l'âge qu'aurait Macca à cette èpoque s'il n'avait pas été mort...
Du grand n'importe quoi bien évidemment, puisque Paulo est toujours là pour notre plus grand plaisir à tous.

a écrit : La retouche photo existe depuis plus longtemps qu'il n'y paraît mon ami, Staline a usé et abusé de ce genre de pratique pour faire disparaître de photos officielles certains personnages. Oui c'est sûr. Il n'a jamais dit le contraire. Juste que même si à l'époque cela existait ce n'a pas été fait car pas dans les moeurs et je ne pense pas que cela soit la volonté d'une telle photo.

Posté le

android

(1)

Répondre