ITER va créer sur Terre ce qu'il se passe au centre du Soleil

Proposé par
le
dans

ITER est l'un des projets internationaux les plus ambitieux dans le domaine de l'énergie. Il consiste à recréer la fusion nucléaire qui se passe au coeur même du Soleil. Le Tokamak sera la machine produisant et contenant la fusion, qui atteindra les 150 000 000 °C soit 10 fois plus qu'au coeur du Soleil.

Ce sera la première machine à fusion à générer une production nette d'énergie, en amplifiant de 10 la puissance apportée pour la faire fonctionner (50 MW -> 500 MW).


Commentaires préférés (3)

Oui enfin je trouve l'anecdote un brin prématuré: "sera la première machine à réussir", calme, on n'y est pas encore et rien de dit qu'elle y arrivera, peut-être qu'elle crachotera juste quelque étincelles et c'est tout. Tant que la mise en route n'a pas eu lieu il faut tempérer nos ardeurs.

a écrit : Oui enfin je trouve l'anecdote un brin prématuré: "sera la première machine à réussir", calme, on n'y est pas encore et rien de dit qu'elle y arrivera, peut-être qu'elle crachotera juste quelque étincelles et c'est tout. Tant que la mise en route n'a pas eu lieu il faut tempérer nos ardeurs. On y arrive déjà (durant quelques micro secondes) . La difficulté est de maintenir la fusion sur la durée. Mais effectivement, on y est pas encore...
Pour info, ça se passe en France, à Cadarache sur le site du CEA (Commissariat à l'énergie atomique).

Il faut savoir que la fusion nucléaire et la source d'énergie la plus propre qui soit. Pas de déchets comme la fission nucléaire, pas de matériaux extra polluants comme pour les panneaux solaires, pas de pollution visuelle et surtout sonore perturbant la vie animale locale comme les éoliennes, pas de destruction d'écosystèmes comme les barrages.
Et en plus, une production largement supérieure à tout ce que l'on fait actuellement.

Personnellement je pense que l'avenir de l'énergie au quotidien réside dans la production personnel. Mais une grosse puissance assurée par la fusion sera toujours nécessaire pour les villes et l'industrie. Et puis si on veut que l'humanité progresse et conquière de nouveaux espaces on va pas s'arrêter à l'éolien.


Tous les commentaires (139)

Oui enfin je trouve l'anecdote un brin prématuré: "sera la première machine à réussir", calme, on n'y est pas encore et rien de dit qu'elle y arrivera, peut-être qu'elle crachotera juste quelque étincelles et c'est tout. Tant que la mise en route n'a pas eu lieu il faut tempérer nos ardeurs.

Maintenant on a notre réponse sur la manière dont l'homme s'éteindra..
La terre aussi helas.

a écrit : Maintenant on a notre réponse sur la manière dont l'homme s'éteindra..
La terre aussi helas.
Bwoa, faut juste espérer qu'ils inventent un truc capable de contenir une telle énergie avant :)

Posté le

android

(14)

Répondre

Ça craint pas un peu leur truc ? Perso jsui pas contre tte ces avancées mais faut avoué qu'ils font flippé des fois

Posté le

android

(4)

Répondre

m'assurez vous que cette puissance générée servira au moins au citoyens lambda, aulieu d'elucubration de scientifiques pour des dizaines d'année???

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Bwoa, faut juste espérer qu'ils inventent un truc capable de contenir une telle énergie avant :) Contenir un temps cette énergie ils y arriveront. Le jour ou une catastrophe naturelle là libérera je serai ''curieux'' de voir le résultat.

a écrit : Oui enfin je trouve l'anecdote un brin prématuré: "sera la première machine à réussir", calme, on n'y est pas encore et rien de dit qu'elle y arrivera, peut-être qu'elle crachotera juste quelque étincelles et c'est tout. Tant que la mise en route n'a pas eu lieu il faut tempérer nos ardeurs. On y arrive déjà (durant quelques micro secondes) . La difficulté est de maintenir la fusion sur la durée. Mais effectivement, on y est pas encore...
Pour info, ça se passe en France, à Cadarache sur le site du CEA (Commissariat à l'énergie atomique).

Il faut savoir que la fusion nucléaire et la source d'énergie la plus propre qui soit. Pas de déchets comme la fission nucléaire, pas de matériaux extra polluants comme pour les panneaux solaires, pas de pollution visuelle et surtout sonore perturbant la vie animale locale comme les éoliennes, pas de destruction d'écosystèmes comme les barrages.
Et en plus, une production largement supérieure à tout ce que l'on fait actuellement.

Personnellement je pense que l'avenir de l'énergie au quotidien réside dans la production personnel. Mais une grosse puissance assurée par la fusion sera toujours nécessaire pour les villes et l'industrie. Et puis si on veut que l'humanité progresse et conquière de nouveaux espaces on va pas s'arrêter à l'éolien.

a écrit : Il faut savoir que la fusion nucléaire et la source d'énergie la plus propre qui soit. Pas de déchets comme la fission nucléaire, pas de matériaux extra polluants comme pour les panneaux solaires, pas de pollution visuelle et surtout sonore perturbant la vie animale locale comme les éoliennes, pas de destruction d'écosystèmes comme les barrages.
Et en plus, une production largement supérieure à tout ce que l'on fait actuellement.

Personnellement je pense que l'avenir de l'énergie au quotidien réside dans la production personnel. Mais une grosse puissance assurée par la fusion sera toujours nécessaire pour les villes et l'industrie. Et puis si on veut que l'humanité progresse et conquière de nouveaux espaces on va pas s'arrêter à l'éolien.
Afficher tout
pour la qualité sonore je sais pas trop... si l'espace séparant le soleil de la terre était remplis d'air, le bruit équivaudrai à une tronçonneuse à 2 cm de tes oreilles h24

edit: pourais tu citer tes sources ?

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : On y arrive déjà (durant quelques micro secondes) . La difficulté est de maintenir la fusion sur la durée. Mais effectivement, on y est pas encore...
Pour info, ça se passe en France, à Cadarache sur le site du CEA (Commissariat à l'énergie atomique).
Hummmm, on y arrive déjà ... mais on n' y est pas encore. En fait on n'y est pas. Et puis tout est dans le titre c'est un projet, mais cela ne le rend pas moins ambitieux. Si tu invente une roue tu n'est pas prés d'avoir une voiture. :-)

Posté le

android

(3)

Répondre

La phrase concernant le tokamak me titille un peu. Elle laisse à penser que c'est le premier réacteur du genre, "le tokamak", alors qu'il en existe plusieurs de par le monde, de différentes tailles mais toujours dans le but de faire de la fusion. Et, alors qu'on arrive déjà à faire cette fusion, on est encore loin de pouvoir exploiter l'énergie générée. Il existe un tokamak dans ma ville, sur le campus de l'école polytechnique fédérale à Lausanne.

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Bwoa, faut juste espérer qu'ils inventent un truc capable de contenir une telle énergie avant :) Les personnes qui ont ce projet n'ont jamais regardé Spider-Man 2 ?

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Oui enfin je trouve l'anecdote un brin prématuré: "sera la première machine à réussir", calme, on n'y est pas encore et rien de dit qu'elle y arrivera, peut-être qu'elle crachotera juste quelque étincelles et c'est tout. Tant que la mise en route n'a pas eu lieu il faut tempérer nos ardeurs. A vrai dire les chinois ont déjà réussi à monter à des températures de 150,000,000 de degrés pendant 102 secondes, le record serait même de 170,000,000. Donc bon ça a l'air plutôt bien partit je trouve :)

a écrit : pour la qualité sonore je sais pas trop... si l'espace séparant le soleil de la terre était remplis d'air, le bruit équivaudrai à une tronçonneuse à 2 cm de tes oreilles h24

edit: pourais tu citer tes sources ?
Aucun rapport, le Soleil est immense par rapport à la Terre et n'est pas contenu dans une enceinte.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : A vrai dire les chinois ont déjà réussi à monter à des températures de 150,000,000 de degrés pendant 102 secondes, le record serait même de 170,000,000. Donc bon ça a l'air plutôt bien partit je trouve :) Bien parti oui, mais de là à affirmer que cette machine va réussir, c'est brûler un peu vite les étapes

Attention, certes la fusion ne produit pas de déchets, mais elle produit des rayonnements nocifs (comme le soleil). Ils seront normalement contenu mais vu les énergies mise en jeu, il n est pas impossible qu'il y ait des incidents qui pourraient tuer des personnes présentes. Il n y aurait cependant pas de contamination à long terme comme à Tchernobyl.

Posté le

android

(8)

Répondre

Je me rappel avoir eu la chance de visiter le réacteur ITER il y a quelques années de sa. Il faut savoir que s'il faut une telle énergie pour le faire fonctionner, c'est essentiellement pour permettre d'alimenter des supraconducteurs qui créent le champ magnétique contenant ainsi le plasma, aucune matière physique ne pouvant supporter une température aussi élevée.

Le problème étant donc de produire plus d'énergie que ce que le réacteur consomme.

www.iter.org/fr/mach/magnets

a écrit : Contenir un temps cette énergie ils y arriveront. Le jour ou une catastrophe naturelle là libérera je serai ''curieux'' de voir le résultat. Aucun risque justement, c'est la l'avantage de la fusion!

Il faut savoir que contrairement à la fission qui en cas de catastrophe naturelle enclenche une réaction en chaine, la fusion ne peut pas s'auto-entretenir et encore moins s'emballer, c'est l'un des interets de la fusion nucléaire.

Une question me brûle la vulve .. c est pas un tantinet dangereux ce genre d expérience... ? Je suis pour le progret ect mais concrètement ils pensent au risque de ce genre de machine ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Maintenant on a notre réponse sur la manière dont l'homme s'éteindra..
La terre aussi helas.
N'importe quoi, il ne faut pas avoir peur de ce que tu ne comprends pas, avec de telles réflexion on en serait encore à la caleche à cheval.
En plus comme je le dis plus haut il n'y a pas de risque d'emballement.

Et voici un source pour confirmer mes dires : www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/fusion-nucleaire

"Les avantages écologiques

La fusion génère peu de déchets radioactifs, en plus de courte durée de vie, et pas de gaz à effet de serre. De plus, elle écarte tout risque d’emballement de la réaction nucléaire et donc toute menace d’explosion. Contrairement au procédé de fission nucléaire, la moindre perturbation au sein d’un réacteur à fusion par confinement magnétique entrainerait un refroidissement puis un arrêt spontané des réactions de fusion."