Le volcanologue Maurice Krafft prédit sans le vouloir le jour de sa mort

Proposé par
Invité
le

Les deux volcanologues français Katia et Maurice Krafft étaient connus pour faire des documentaires au plus proche des éruptions volcaniques. Cette passion les tua en 1991 lorsqu'ils furent pris dans une nuée ardente. Ironiquement, la veille, Maurice Krafft déclarait : "je n'ai jamais peur car j'ai vu tellement d'éruptions en 23 ans que même si je mourais demain, je m'en ficherais".


Commentaires préférés (3)

En complément d'anecdote, ça me rappelle Martin Luther King, qui dit dans un discours qu'il n'avait plus peur de la mort car "il avait atteint les sommets" de ce qu'il pouvait espérer.
Il fut assassiné le lendemain.

Posté le

android

(242)

Répondre

Aujourd'hui c'est la journée spéciale "scientifiques morts en faisant leur travail" sur SCMB.

Posté le

android

(154)

Répondre

Maurice krafft etais un ami intime de mon grand père, il m'a raconté que lors de sa derniere expedition il est volontairement resté au coeur de l'eruption pour filmer cette scene malgres les avertissements de son équipe

Posté le

android

(227)

Répondre


Tous les commentaires (34)

En complément d'anecdote, ça me rappelle Martin Luther King, qui dit dans un discours qu'il n'avait plus peur de la mort car "il avait atteint les sommets" de ce qu'il pouvait espérer.
Il fut assassiné le lendemain.

Posté le

android

(242)

Répondre

Aujourd'hui c'est la journée spéciale "scientifiques morts en faisant leur travail" sur SCMB.

Posté le

android

(154)

Répondre

Maurice krafft etais un ami intime de mon grand père, il m'a raconté que lors de sa derniere expedition il est volontairement resté au coeur de l'eruption pour filmer cette scene malgres les avertissements de son équipe

Posté le

android

(227)

Répondre

"La peur n'évite pas le danger", dit-on... Mais Maurice a "appris" à ses dépends que l'inconscience l'augmente.
Quoi qu'il en soit, un grand merci à tous ces hommes, toutes ces femmes, qui prennent des risques pour que nous comprenions mieux la nature qui nous accueille.

Je suis allée voir sur Wikipedia pour être sûre et on peut également dire "vulcanologue"

Posté le

android

(30)

Répondre

Une autre anecdote sur Maurice Krafft qui m'a été racontée: à un journaliste qui lui demandait s'il n'avait pas l'impression de risquer sa vie trop souvent, il aurait répondu qu'il trouvait son métier moins dangereux que de conduire sur l'autoroute en Belgique.... Perso, ça m'a bien fait rire (pardon à nos amis belges)

Il faut lire la bd de Pénélope Bagieu sur Katia Krafft dans "les culottées" ! C'est génial :)

Mourir pour des idées, l'idée est excellente moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eue...

Posté le

android

(12)

Répondre

Je ne comprends pas en quoi c'est une prédiction.

a écrit : Je suis allée voir sur Wikipedia pour être sûre et on peut également dire "vulcanologue" C'est Haroun Tazieff qui en ayant vu sur la devanture d'une garage "vulcanologue" ( la vulcanisation est le collage à chaude du caoutchouc des pneus et des chambres à air) avait décidé d'abandonner cette qualification pour son metier

A part une faute qui fait débat, y a t il un passionné pour expliquer ce qu'est une nuée ardente?

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : A part une faute qui fait débat, y a t il un passionné pour expliquer ce qu'est une nuée ardente? Il est bien connu qu'un volcan projette des pierres et/ou fait couler de la lave.
Dans certains cas, il y a aussi une nuée ardente, ou coulée pyroclastique.

Il s'agit de poussières et de gaz sous forme d'aérosols qui dévalent à une vitesse et une température effroyables (de l'ordre de 500 km/h et 500° C). Il n'y a donc aucun moyen de se protéger, alors qu'avec un casque et en se tenant à l'écart des coulées de laves, on peut espérer se sauver, voire regarder tranquillement, comme à Hawaï.

Une illustration tragique a eu lieu à Herculanum lors de l'éruption du Vésuve de 79 CE. Les habitants n'ont pas été vraiment pris par surprise, et certains (ceux qui n'avaient pas fui) s'étaient réfugiés dans des hangars à bateaux en dur (Herculanum était alors un port) où il se croyaient à l'abri. Des chutes de pierres, des coulées de lave, oui. Mais ils ont été brûlés instantanément par la coulée pyroclastique, au point que les crânes de certains explosaient, leur cerveau étant en ébullition.

Un vulcanologue ne peut ignorer ce risque terrible et aléatoire.

a écrit : A part une faute qui fait débat, y a t il un passionné pour expliquer ce qu'est une nuée ardente? Je ne suis pas une passionnée mais de mes souvenirs il y a deux types éruptions volcaniques
Un avec une coulée de laves dans ce cas il sera effusif
Et l'autre avec explosions de cendres avec nuées ardentes il sera explosif
Dans ce dernier cas c'est une cendre chaude et dense pour vulgariser ... pour situer c'est celui en Islande qui empêchaient tout vol aérien etc ... jesperz avoir pu t eclairer

a écrit : Je ne suis pas une passionnée mais de mes souvenirs il y a deux types éruptions volcaniques
Un avec une coulée de laves dans ce cas il sera effusif
Et l'autre avec explosions de cendres avec nuées ardentes il sera explosif
Dans ce dernier cas c'est une cendre chaude et dense pour vulgarise
r ... pour situer c'est celui en Islande qui empêchaient tout vol aérien etc ... jesperz avoir pu t eclairer Afficher tout
Il y a en fait quatre types principaux d'éruptions:
- effusives ou explosives, comme définies par @boubouna;
mais aussi:
- limnique, dégazage brutal;
- péléenne, avec des laves très visqueuses qui ne s'écoulent guère mais s'empilent; le Puy-de Dôme est un exemple, il ne reste après érosion que le noyau plein du volcan, alors que le Vésuve, explosif et à l'occasion aussi limnique (la preuve, Pompéi), est un cratère.

a écrit : Il y a en fait quatre types principaux d'éruptions:
- effusives ou explosives, comme définies par @boubouna;
mais aussi:
- limnique, dégazage brutal;
- péléenne, avec des laves très visqueuses qui ne s'écoulent guère mais s'empilent; le Puy-de Dôme est un exemple, il ne reste apr
ès érosion que le noyau plein du volcan, alors que le Vésuve, explosif et à l'occasion aussi limnique (la preuve, Pompéi), est un cratère. Afficher tout
Je ne connaissais pas les deux autres, merci !

a écrit : Je ne connaissais pas les deux autres, merci ! La classication en quatre catégories est sommaire, j'ai simplifié. J'aurais pu citer le type krakatoen, comme dans l'île de Thera/Santorin, qui a créé une gigantesque caldeira (= chaudron) et probablement causé la destruction de la civilisation crétoise et le mythe de l'Atlantide. Bien que prévenu, en voyant la caldeira on ne peut être qu'ébahi de l'explosion qui a eu lieu, certainement bien plus puissante que celle d'une bombe atomique - évidemment, pas du tout du même genre.

a écrit : A part une faute qui fait débat, y a t il un passionné pour expliquer ce qu'est une nuée ardente? Je me permets de rajouter quelques détails sur ce qu'est une coulée pyroclastique:
Quand on fume une cigarette dans une pièce close, il arrive souvent que la fumée stagne a une certaine hauteur et s'accumule jusqu'à créer une couche de plus en plus épaisse de fumée coincée entre deux couches d'air clair.
Une coulée pyroclastique réagit de la même façon, le volcan crache doucement des cendres qui s'accumulent à une certaine hauteur, et ce mélange gaz-cendres brûlantes s'accumule et se densifie peu à peu jusqu'à ce qu'il devienne plus lourd que l'air ambiant et finisse par tomber d'un seul coup.
On pourrait comparer ca à un sablier bouché dont on remplirait lentement le réservoir du haut jusqu'à ce que le bouchon cède sous le poids et se déverse d'un seul coup, où dans le cas d'un volcan, que l'air normal sur lequel repose le nuage de cendre plus dense et très chaud, cède et que tout s'effondre.
Je ne sais pas si ce que j'ai écrit est clair, c'est pas évident de décrire un phénomène physique^^ enfin j'aurai essayé.

Je me souviens avoir vu au collège la vidéo de leur mort à la fin d'un petit documentaire qui leur était consacré. Ça m'avait assez terrifié, je me rappelle qu'on voit un homme courir devant une camionnette en hurlant.
EDIT: Après quelques recherches, j'ai trouvé la vidéo en question. Âmes sensibles toussa toussa
www.youtube.com/watch?v=c5CAyaRIW8s

a écrit : Maurice krafft etais un ami intime de mon grand père, il m'a raconté que lors de sa derniere expedition il est volontairement resté au coeur de l'eruption pour filmer cette scene malgres les avertissements de son équipe Ce fût visiblement le bon choix. Pas d'image, plus de Maurice!