Roger Waters est un musicien difficile

Proposé par
le

Avant de quitter le groupe, l'égocentrisme de Roger Waters, bassiste et compositeur de Pink Floyd, devenait difficile pour le groupe. Waters vira le pianiste, se disputa avec le guitariste et le fit remplacer sur certains morceaux, tout comme le batteur. Derrière la pochette de l'album "The Final Cut", on peut d'ailleurs lire : "un album de Roger Waters, interprété par Pink Floyd".


Commentaires préférés (3)

Waters a été égocentrique certes, mais il a été un véritable moteur pour le groupe. Il a composé avec David Gilmour des succès internationaux qui traverseront les décennies sans prendre une ride.
Malgré les rancunes au sein du groupe et le départ de Waters en 1985, les pink Floyd ont refait un dernier concert tous les 4 en 2005.

A noter qu'à l'origine, en 1968, le leader du groupe était Syd Barett. Suite à une prise de drogue trop élevée, son état de santé s'est dégradé et David Gilmour l'a remplacé rapidement.

D'ailleurs, il a même sorti une réédition de l'album "The wall" à son nom car écrit et composé par lui même d'après sa propre histoire. Sur la pochette, ce n'était plus "Pink Floyd: The Wall" mais "Roger Waters: The Wall". Par la suite, il essaya de s'opposer à la reformation du groupe et à la sortie de l'album "The Division Bell". Car persuadé que le groupe lui appartenait.

Posté le

android

(67)

Répondre

a écrit : Malheureusement, même si il eut été bon que cet égocentrisme lui en coûte, ce n'est pas vraiment le cas.
En l'occurrence, tout les fans de Pink Floyd connaissent Roger Waters, qui à écrit The Wall et Dark side of the moon. Il se produit en concert régulièrement avec le répertoire des Pink Floyd dont il
est l'auteur, et rempli encore les salles aujourd'hui!.
C'est d'ailleurs le seul membre du groupe à avoir encore une vie scénique active, et nombre de fans associent son nom directement au succès des Pink Floyd.
Beaucoup disent même que c'est un génie.
Afficher tout
Je ne suis pas d'accord sur la fin.
Le guitariste/chanteur (David Gilmour) a aussi une vie scénique active avec des albums solo et des tournées.
Pour le reste, le premier guitariste et le claviériste étant morts, il ne reste que le batteur qui est à la retraite. D'ailleurs ce même batteur est le seul membre du groupe à être présent sur tous les albums de Pink Floyd.

Posté le

android

(59)

Répondre


Tous les commentaires (29)

ils auraient du le virer depuis le début mais j'aime bien cette petite phrase

Posté le

android

(4)

Répondre

Pour une fois qu'un bassiste a un peu de reconnaissance il exagère !

Posté le

android

(7)

Répondre

J'aime bien quand un gars est si égocentrique que je ne le connais que pour cela après avoir vu une anecdote...

Posté le

android

(1)

Répondre

Waters a été égocentrique certes, mais il a été un véritable moteur pour le groupe. Il a composé avec David Gilmour des succès internationaux qui traverseront les décennies sans prendre une ride.
Malgré les rancunes au sein du groupe et le départ de Waters en 1985, les pink Floyd ont refait un dernier concert tous les 4 en 2005.

A noter qu'à l'origine, en 1968, le leader du groupe était Syd Barett. Suite à une prise de drogue trop élevée, son état de santé s'est dégradé et David Gilmour l'a remplacé rapidement.

Est ce vraiment de l'égocentrisme? Je pense, et bien entendu cela ne concerne que moi, qu'il était perfectionniste et que personne arrivait a reproduire ce quil visualisait de la musique...

Posté le

android

(7)

Répondre

D'ailleurs, il a même sorti une réédition de l'album "The wall" à son nom car écrit et composé par lui même d'après sa propre histoire. Sur la pochette, ce n'était plus "Pink Floyd: The Wall" mais "Roger Waters: The Wall". Par la suite, il essaya de s'opposer à la reformation du groupe et à la sortie de l'album "The Division Bell". Car persuadé que le groupe lui appartenait.

Posté le

android

(67)

Répondre

a écrit : J'aime bien quand un gars est si égocentrique que je ne le connais que pour cela après avoir vu une anecdote... Malheureusement, même si il eut été bon que cet égocentrisme lui en coûte, ce n'est pas vraiment le cas.
En l'occurrence, tout les fans de Pink Floyd connaissent Roger Waters, qui à écrit The Wall et Dark side of the moon. Il se produit en concert régulièrement avec le répertoire des Pink Floyd dont il est l'auteur, et rempli encore les salles aujourd'hui!.
C'est d'ailleurs le seul membre du groupe à avoir encore une vie scénique active, et nombre de fans associent son nom directement au succès des Pink Floyd.
Beaucoup disent même que c'est un génie.

a écrit : Malheureusement, même si il eut été bon que cet égocentrisme lui en coûte, ce n'est pas vraiment le cas.
En l'occurrence, tout les fans de Pink Floyd connaissent Roger Waters, qui à écrit The Wall et Dark side of the moon. Il se produit en concert régulièrement avec le répertoire des Pink Floyd dont il
est l'auteur, et rempli encore les salles aujourd'hui!.
C'est d'ailleurs le seul membre du groupe à avoir encore une vie scénique active, et nombre de fans associent son nom directement au succès des Pink Floyd.
Beaucoup disent même que c'est un génie.
Afficher tout
Je ne suis pas d'accord sur la fin.
Le guitariste/chanteur (David Gilmour) a aussi une vie scénique active avec des albums solo et des tournées.
Pour le reste, le premier guitariste et le claviériste étant morts, il ne reste que le batteur qui est à la retraite. D'ailleurs ce même batteur est le seul membre du groupe à être présent sur tous les albums de Pink Floyd.

Posté le

android

(59)

Répondre

La formulation de l'anecdote est étrange:
"Avant de quitter le groupe, l'égocentrisme de Roger Waters [...] devenait difficile pour le groupe."

En reformulant autrement, ça donnerait:
"Avant que l'égocentrisme de Roger Walters [...] quitte le groupe, il était difficile pour le groupe."
Ce qui est évidemment absurde, le problème venant de la confusion entre deux sujets différents, le principal étant l'égocentrisme.

Il aurait mieux fallu laisser tomber l'infinitif de "quitter" et en profiter pour évincer la redondance de "groupe":
"Avant que le bassiste et compositeur Roger Walters ne quitte Pink Floyd, son égocentrisme était difficile pour le groupe."
Deux sujets distincts bien que le second se rapporte au premier, pas de confusion, tout va bien.

Je me demande si c'est le verbe ou le sujet qui manque dans la première phrase de l'anecdote ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : ils auraient du le virer depuis le début mais j'aime bien cette petite phrase En réalité, ils n'ont même pas pu le virer, c'est lui qui a dit aux autres que Pink Floyd c'est fini pour tout le monde ! Deux autres membres ont voulu continuer et il les a poursuivi en justice ... Au final, le groupe s'est réformé en reversant 30% des bénéfices futurs à Waters

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Waters a été égocentrique certes, mais il a été un véritable moteur pour le groupe. Il a composé avec David Gilmour des succès internationaux qui traverseront les décennies sans prendre une ride.
Malgré les rancunes au sein du groupe et le départ de Waters en 1985, les pink Floyd ont refait un dernier concert to
us les 4 en 2005.

A noter qu'à l'origine, en 1968, le leader du groupe était Syd Barett. Suite à une prise de drogue trop élevée, son état de santé s'est dégradé et David Gilmour l'a remplacé rapidement.
Afficher tout
Ils ont peut-être remplacé rapidement Syd, mais ils ont vraiment essayé de le sortir de la drogue. Du Psychiatre aux séjours à Ibiza... mais ils ne pouvaient plus rien pour lui !
D'ailleurs, quand il a essayé de réécrire des albums en solo, Roger Waters et David Gilmour étaient là pour l'épauler.

Dommage qu'ils se soient séparé. Le groupe fonctionnait parfaitement à 4, avec des apports de la part de chacun. Même si il faut le reconnaître Waters était le plus productif.

Pour ma part, je trouve que "The Final Cut" reste l'album le plus sombre du groupe.

a écrit : Et il est devenu quoi du coup? Il a continué en solo.
Essaye d'écouter son album "Radio Chaos", vraiment excellent !

On lui doit énormément pour Pink Floyd. Mon album favori reste "Animals", et il y est pour beaucoup dans la conception de cet album ! (Les paroles !!)

J'adore sa musique, je n'aime pas sa personnalité ! :/

a écrit : La formulation de l'anecdote est étrange:
"Avant de quitter le groupe, l'égocentrisme de Roger Waters [...] devenait difficile pour le groupe."

En reformulant autrement, ça donnerait:
"Avant que l'égocentrisme de Roger Walters [...] quitte le groupe, il était dif
ficile pour le groupe."
Ce qui est évidemment absurde, le problème venant de la confusion entre deux sujets différents, le principal étant l'égocentrisme.

Il aurait mieux fallu laisser tomber l'infinitif de "quitter" et en profiter pour évincer la redondance de "groupe":
"Avant que le bassiste et compositeur Roger Walters ne quitte Pink Floyd, son égocentrisme était difficile pour le groupe."
Deux sujets distincts bien que le second se rapporte au premier, pas de confusion, tout va bien.
Afficher tout
Tout à fait, j'ai eu la même interrogation à la lecture... quand on relit en tenant compte des virgules, c'est l'égocentrisme qui quitte le groupe ; pas Waters ;) Bon, on avait compris, on a de l'imagination ; SCMB nous la fait d'ailleurs travailler de plus en plus ! ;)

a écrit : Tout à fait, j'ai eu la même interrogation à la lecture... quand on relit en tenant compte des virgules, c'est l'égocentrisme qui quitte le groupe ; pas Waters ;) Bon, on avait compris, on a de l'imagination ; SCMB nous la fait d'ailleurs travailler de plus en plus ! ;) Oui effectivement...
Ça ne gêne d'ailleurs pas vraiment pour cette anecdote mais la même erreur sur un sujet plus pointu peut rendre une anecdote incompréhensible à moins de beaucoup d'imagination justement ;-)

Bref, c'est une erreur de syntaxe assez bête et innocente pour le coup mais qui pourrait aussi facilement être évitée.

Roger waters est un descendant de l'inventeur du tournevis cruciforme

Il touchait , du temps de Pink Floyd , des royalties importantes

Est ce pour cela??

a écrit : Waters a été égocentrique certes, mais il a été un véritable moteur pour le groupe. Il a composé avec David Gilmour des succès internationaux qui traverseront les décennies sans prendre une ride.
Malgré les rancunes au sein du groupe et le départ de Waters en 1985, les pink Floyd ont refait un dernier concert to
us les 4 en 2005.

A noter qu'à l'origine, en 1968, le leader du groupe était Syd Barett. Suite à une prise de drogue trop élevée, son état de santé s'est dégradé et David Gilmour l'a remplacé rapidement.
Afficher tout
Mort de Syd Barett qui a inspiré le titre "Shine on you crasy diamont" (désolé si cela a déjà été précisé

Posté le

android

(0)

Répondre