La Station Spatiale Internationale a accueilli des touristes

Proposé par
le
dans

La Station Spatiale Internationale n'accueille pas toujours que des astronautes professionnels. En effet, de 2001 à 2009, sept touristes ont pu y séjourner, en général pour une dizaine de jours. Ces voyageurs durent débourser jusqu'à 35 millions d'euros pour avoir ce privilège et durent tout de même passer des examens de santé et se préparer physiquement au voyage.


Commentaires préférés (3)

la première source liste le prix qu'a payé chaque touriste/astronaute : le dernier en date a coûté 35 million de dollars, mais d'autres en ont "seulement" coûté une vingtaine.

Depuis, le terme de touriste étant jugé préjudiciable, il n'y en plus dans L'ISS.
A ce titre, j'aurai écrit "L'ISS n'a pas toujours accueilli..."

Aujourd'hui, tous les astronautes ont l'obligation de participer aux expériences et autres travaux à effectuer dans la station.
En effets, les touristes qui ont eu cette opportunité y étaient en vacances, sans rien faire de leur journées.

Posté le

android

(96)

Répondre

a écrit : Et des enfants meurent de faim .... mais ils ne les ont pas vu de là haut ! Si chaque membre de ce site qui parle de la faim dans le monde, à chaque fois qu'on parle de dépenses de riches sur ce site, donnait 10 euros à l'UNICEF, le problème de la faim dans le monde serait presque résolu ! Mais forcément c'est plus facile de dire aux autres comment dépenser leur argent que de donner soi même en fonction de son temps et de ses moyens financiers... Je suppose même que les personnes qui ont payé très cher pour réaliser leur rêve de vivre dans l'espace, consacrent aussi une partie de leur argent à différentes associations caritatives, et font donc beaucoup plus pour soulager la misère dans le monde que ceux qui se contentent de râler sur ce site...

Posté le

android

(211)

Répondre


Tous les commentaires (55)

35 millions d'euros ?
Celà me semble beaucoup.
J'avais entendu dire 25 millions de dollars.
Quid?

Posté le

android

(19)

Répondre

la première source liste le prix qu'a payé chaque touriste/astronaute : le dernier en date a coûté 35 million de dollars, mais d'autres en ont "seulement" coûté une vingtaine.

Depuis, le terme de touriste étant jugé préjudiciable, il n'y en plus dans L'ISS.
A ce titre, j'aurai écrit "L'ISS n'a pas toujours accueilli..."

Aujourd'hui, tous les astronautes ont l'obligation de participer aux expériences et autres travaux à effectuer dans la station.
En effets, les touristes qui ont eu cette opportunité y étaient en vacances, sans rien faire de leur journées.

Posté le

android

(96)

Répondre

a écrit : 35 millions d'euros ?
Celà me semble beaucoup.
J'avais entendu dire 25 millions de dollars.
Quid?
en 2001, 25 millions de dollars plus en euros. Le dollar US était fort à cette époque, avoisinant les 1,17 € pour $1. Mais même avec ce taux on arrive à 30 millions d'euros.

35 millions ? Je les touche demain j'avoue que ce n'est pas ma priorité mais bon c'est parce que je dois être encore pauvre ...

Posté le

android

(21)

Répondre

Si ils font l'aller / retour avec Ouigo c'est plus dans mon budget

J'espère que l'intégralité de ces sommes reviennes aux programmes spatiaux !

Posté le

android

(3)

Répondre

Faire de l'espace un lieu touristique ne me semble pas être une bonne idée, ni une priorité.
A une époque où l'enjeu climatique est déterminant, où l'on demande à ces citoyens de prendre des responsabilités écologiques ( circulation alternée, investissement dans un véhicules écologique. ..), les industries spatiales vendent des billets par dizaines de milliers pour des vols dans la stratosphère à la minorité ultra riche.
Le types de propulsion, les dépôts dans la stratosphère, la perturbation atmosphérique auront des conséquences dramatiques.
Enfin l'argent corrompt même le bon sens.

sciences.blogs.liberation.fr/2010/10/22/le-tourisme-spatial-une-menace-climatique/

Posté le

android

(29)

Répondre

Ce genre de voyages permettent de financer la conquête spatiale, au même titre que des gens paient pour abattre des animaux protégés (un animal tué contre plusieurs dizaines de milliers de dollars), les sous dépensés ainsi sont ensuite redistribuer en faveur de la protection animale et l'amélioration du système de surveillance des réserves. Il me semble :D

Posté le

android

(8)

Répondre

Et des enfants meurent de faim .... mais ils ne les ont pas vu de là haut !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : 35 millions d'euros ?
Celà me semble beaucoup.
J'avais entendu dire 25 millions de dollars.
Quid?
C'est vrai que "seulement" 25 millions c'est beaucoup plus abordable : )

Et pendant ce temps certains ne peuvent pas s'acheter à manger quand d'autres vont faire mumuse dans l'espace. Triste monde....

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et des enfants meurent de faim .... mais ils ne les ont pas vu de là haut ! D'en bas non plus... Au moins dans l'espace on ne les entend pas crier.

Posté le

windowsphone

(26)

Répondre

a écrit : Faire de l'espace un lieu touristique ne me semble pas être une bonne idée, ni une priorité.
A une époque où l'enjeu climatique est déterminant, où l'on demande à ces citoyens de prendre des responsabilités écologiques ( circulation alternée, investissement dans un véhicules écologique. ..), les
industries spatiales vendent des billets par dizaines de milliers pour des vols dans la stratosphère à la minorité ultra riche.
Le types de propulsion, les dépôts dans la stratosphère, la perturbation atmosphérique auront des conséquences dramatiques.
Enfin l'argent corrompt même le bon sens.

sciences.blogs.liberation.fr/2010/10/22/le-tourisme-spatial-une-menace-climatique/
Afficher tout
Si le bon sens existait il n y aurait pas de riche.

Posté le

android

(0)

Répondre

Payer ce prix là pour ne pas avoir le droit de boire une bierre en terrasse. Dommage, la vue dois être belle quand même.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Et des enfants meurent de faim .... mais ils ne les ont pas vu de là haut ! Si chaque membre de ce site qui parle de la faim dans le monde, à chaque fois qu'on parle de dépenses de riches sur ce site, donnait 10 euros à l'UNICEF, le problème de la faim dans le monde serait presque résolu ! Mais forcément c'est plus facile de dire aux autres comment dépenser leur argent que de donner soi même en fonction de son temps et de ses moyens financiers... Je suppose même que les personnes qui ont payé très cher pour réaliser leur rêve de vivre dans l'espace, consacrent aussi une partie de leur argent à différentes associations caritatives, et font donc beaucoup plus pour soulager la misère dans le monde que ceux qui se contentent de râler sur ce site...

Posté le

android

(211)

Répondre

a écrit : Si chaque membre de ce site qui parle de la faim dans le monde, à chaque fois qu'on parle de dépenses de riches sur ce site, donnait 10 euros à l'UNICEF, le problème de la faim dans le monde serait presque résolu ! Mais forcément c'est plus facile de dire aux autres comment dépenser leur argent que de donner soi même en fonction de son temps et de ses moyens financiers... Je suppose même que les personnes qui ont payé très cher pour réaliser leur rêve de vivre dans l'espace, consacrent aussi une partie de leur argent à différentes associations caritatives, et font donc beaucoup plus pour soulager la misère dans le monde que ceux qui se contentent de râler sur ce site... Afficher tout Je suis pas d'accord, pour qu'il est des ultra riches il faut des ultra pauvres.
Je ne dis pas que tous sont des exploiteurs des pays pauvres, ils existent des fortunes liées à l'héritage, aux sports, des rentiers...
Mais un certains nombres d'entre eux ont créé leurs fortunes grâce à l'exploitation des travailleurs dont la législation du travail dans leurs pays est très laxiste..
ecologie.blog.lemonde.fr/2010/10/20/ces-multinationales-europeennes-qui-pillent-les-ressources-des-pays-du-sud/

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je suis pas d'accord, pour qu'il est des ultra riches il faut des ultra pauvres.
Je ne dis pas que tous sont des exploiteurs des pays pauvres, ils existent des fortunes liées à l'héritage, aux sports, des rentiers...
Mais un certains nombres d'entre eux ont créé leurs fortunes grâce à l&
#039;exploitation des travailleurs dont la législation du travail dans leurs pays est très laxiste..
ecologie.blog.lemonde.fr/2010/10/20/ces-multinationales-europeennes-qui-pillent-les-ressources-des-pays-du-sud/
Afficher tout
J'ai failli avoir peur : j'ai cru que tu allais dire que, contrairement à ce que j'affirme, le fait de râler sur ce site contribue à réduire la misère dans le monde !

Posté le

android

(8)

Répondre