Les Irlandais sont surtout en-dehors de l'Irlande

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : En même temps vu le temps pourri là-bas... Il me semble que c'est dû à la grande famine qui toucha l'Irlande au milieu du 19eme siècle, ils n'avaient pas d'autre choix que de quitter leurs terres d'où cette émigration massive vers les Usa. Je comprends évidemment votre blague qui n'est pas drôle mais c'est un autre débat.

Posté le

android

(257)

Répondre

Cela s'explique par les migrations massives du XIXème siècle pour fuir la famine qui sévissait en Irlande. En effet, l'essentiel de la production agricole de subsistance reposait sur les pommes de terre. Alors quand la maladie a commencé à tuer tous les plants de patates, vous imaginez bien les ravages que cela à entrainé.
Parrallèlement à ceux qui partaient à l'étranger (notamment aux États-Unis), ceux qui restaient mourraient de faim ; d'ou la différence énorme de population entre les citoyens irlandais actuels et les personnes d'origines irlandaises.

Posté le

android

(166)

Répondre

a écrit : Il me semble que c'est dû à la grande famine qui toucha l'Irlande au milieu du 19eme siècle, ils n'avaient pas d'autre choix que de quitter leurs terres d'où cette émigration massive vers les Usa. Je comprends évidemment votre blague qui n'est pas drôle mais c'est un autre débat. J'avais vu il y a longtemps que l'Irlande d'avant la famine, comptait plus de 8 millions d'habitants, et qu'après les migrations massives de la 2e moitié du 19e siècle, elle passait en dessous des 3 millions d'habitants.

Edit : source : fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Irlande_(pays)


Tous les commentaires (51)

En même temps vu le temps pourri là-bas...

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : En même temps vu le temps pourri là-bas... Il me semble que c'est dû à la grande famine qui toucha l'Irlande au milieu du 19eme siècle, ils n'avaient pas d'autre choix que de quitter leurs terres d'où cette émigration massive vers les Usa. Je comprends évidemment votre blague qui n'est pas drôle mais c'est un autre débat.

Posté le

android

(257)

Répondre

Cela s'explique par les migrations massives du XIXème siècle pour fuir la famine qui sévissait en Irlande. En effet, l'essentiel de la production agricole de subsistance reposait sur les pommes de terre. Alors quand la maladie a commencé à tuer tous les plants de patates, vous imaginez bien les ravages que cela à entrainé.
Parrallèlement à ceux qui partaient à l'étranger (notamment aux États-Unis), ceux qui restaient mourraient de faim ; d'ou la différence énorme de population entre les citoyens irlandais actuels et les personnes d'origines irlandaises.

Posté le

android

(166)

Répondre

a écrit : En même temps vu le temps pourri là-bas... Les naissances de ces personnes ont t'elles eu lieu sur le sol irlandais ?
Car dans le cas contraire peut on vraiment dire quelles sont irlandaise ?

Edit : Pardon je ne voulais pas mettre le commentaire en réponse.

Posté le

android

(12)

Répondre

C'est vrai qu'il y a toujours un mec qu'on appelle "L'Irlandais" dans les films américains.

Posté le

android

(38)

Répondre

a écrit : Un peu comme les portugais tu m'as devancé ! la diaspora portugaise est assez impressionnante, surtout vu la taille du Portugal, tout comme la diaspora irlandaise.

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Les naissances de ces personnes ont t'elles eu lieu sur le sol irlandais ?
Car dans le cas contraire peut on vraiment dire quelles sont irlandaise ?

Edit : Pardon je ne voulais pas mettre le commentaire en réponse.
D'un point de vue scientifique, les frontières politiques et les différents droits, arbitraires, de la nationalité n'ont guère d'importance.
Ne compte que la génétique des populations.

C'est juste un abus de language. Ces personnes ne sont plus Irlandaises mais ont des origines irlandaises.
Attention aux choix des mots!

Posté le

windowsphone

(30)

Répondre

a écrit : Il me semble que c'est dû à la grande famine qui toucha l'Irlande au milieu du 19eme siècle, ils n'avaient pas d'autre choix que de quitter leurs terres d'où cette émigration massive vers les Usa. Je comprends évidemment votre blague qui n'est pas drôle mais c'est un autre débat. J'avais vu il y a longtemps que l'Irlande d'avant la famine, comptait plus de 8 millions d'habitants, et qu'après les migrations massives de la 2e moitié du 19e siècle, elle passait en dessous des 3 millions d'habitants.

Edit : source : fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Irlande_(pays)

Je pensais que le fait qu'une diaspora soit bien plus nombreuse que la population autochtone du pays d'origine était quelque chose d'assez courant, mais en faisant quelque recherches c'est finalement assez rare, en tout cas dans de telles proportions.
On peut citer aussi le Liban qui compte 4,5 millions de personnes pour un diaspora estimée entre 4 et 14 millions.

a écrit : Il me semble que c'est dû à la grande famine qui toucha l'Irlande au milieu du 19eme siècle, ils n'avaient pas d'autre choix que de quitter leurs terres d'où cette émigration massive vers les Usa. Je comprends évidemment votre blague qui n'est pas drôle mais c'est un autre débat. Rabat-joie pour pas grand chose. C'est triste.

a écrit : Rabat-joie pour pas grand chose. C'est triste. Mon influence est telle que j'ai réussi à troubler votre joie concernant la "blague", je suis désolé ce n'était pas mon but. Des goûts et des couleurs on ne discute pas.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D'un point de vue scientifique, les frontières politiques et les différents droits, arbitraires, de la nationalité n'ont guère d'importance.
Ne compte que la génétique des populations.
Oula si on suit une telle logique on arrive vite à la race irlandaise, aux sang pur, et on invite Hitler à bouffer à la maison.

Seul la ou les nationalités inscrites sur le passeport compte pour se revendiquer d'une nationalité.

a écrit : Oula si on suit une telle logique on arrive vite à la race irlandaise, aux sang pur, et on invite Hitler à bouffer à la maison.

Seul la ou les nationalités inscrites sur le passeport compte pour se revendiquer d'une nationalité.
Génétiquement (et donc scientifiquement) ces personnes sont irlandaises, plus que les natifs qui n'ont pas d'origine irlandaise. C'est uniquement une question de filiation et personne n'a dit que c'est bien ou mal, c'est juste ainsi. Légalement, elles ne sont pas (toutes) irlandaises car elles ne remplissent pas les critères pour être nées irlandaises. Cependant, il est très facile d'acquérir la nationalité si l'on descend d'irlandais. Par exemple un ami a réussi à devenir irlandais sans problème car sa grand mère était irlandaise.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Génétiquement (et donc scientifiquement) ces personnes sont irlandaises, plus que les natifs qui n'ont pas d'origine irlandaise. C'est uniquement une question de filiation et personne n'a dit que c'est bien ou mal, c'est juste ainsi. Légalement, elles ne sont pas (toutes) irlandaises car elles ne remplissent pas les critères pour être nées irlandaises. Cependant, il est très facile d'acquérir la nationalité si l'on descend d'irlandais. Par exemple un ami a réussi à devenir irlandais sans problème car sa grand mère était irlandaise. Afficher tout Et @walloverik... Je rejoins Echino. Il y a danger sur ce sujet à parler "génétique" et "scientifique" ; l'histoire nous a déjà démontré quel type de danger, et l'actualité nous le montre chaque jour.
Si les millions de personnes dont parlent l'anecdote sont "d'origine irlandaise", elles ne sont pas "irlandaises" pour autant, mais américaines, australiennes, etc... Et peu importe leurs origines sur plusieurs générations. L'anecdote fait donc une erreur importante sur les mots utilisés.

Si j'ai bien compris c'est 40millions d'irlandais aux USA ? Ca me paraît plus qu'invraisemblable

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Si j'ai bien compris c'est 40millions d'irlandais aux USA ? Ca me paraît plus qu'invraisemblable 40 millions de descendants d'Irlandais.

C'est pareil pour les Antilles Françaises. La première île antillaise en terme de population est l'île de France ! Il y a plus d'un million de personnes qui se disent antillaises en région parisienne contre moins d'un million pour le total de la Martinique et la Guadeloupe.

Posté le

android

(6)

Répondre