Les volcans sous-marins peuvent couler des bateaux

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Triangle des Bermudes : ça pourrait expliquer pour les bateaux. Même principe physique pour les avions perdus dans cette zone ?

Posté le

android

(161)

Répondre

C'est d'ailleurs ce phénomène que l'on suspecte pour expliquer la disparition soudaine de bateaux mais également d'avion dans le triangle des Bermudes.

Si un navire se trouve par malchance à cet endroit pendant une éruption, il se retrouve dans de l'eau "gazeuse" et ne flotte plus - il coule alors à pic en raison de la flottaison qui s'en trouve diminuée. Cette force de flottaison, ou poussée d’Archimède, équivaut au poids du volume d'eau déplacé (sous la ligne de flottaison du navire). Si du méthane est mélangé à l’eau, la densité équivalente est diminuée donc le poids de l'eau déplacée aussi. Le navire s’enfonce dans l’eau et finit par couler s'il s'enfonce au-delà de la limite de la coque.

De plus, il a été expérimenté qu'un faible taux de méthane dans l'air (de l'ordre de 1% à 3%) est suffisant pour étouffer le moteur à piston d'un avion. Ceci expliquerait la disparition de quelques avions dans cette zone : ils seraient passés à travers une nappe de méthane émanant de la mer.

Posté le

android

(331)

Répondre

Il semblerait que le nombre de disparitions soit disant mystérieuses dans le triangle des Bermudes ne soit pas supérieur à ailleurs si on compare la densité des trafics et la superficie de la zone concernée, ce qui rendrait toutes ses rumeurs, légendes ou malédictions complêtement erronées.

Posté le

android

(143)

Répondre


Tous les commentaires (34)

Triangle des Bermudes : ça pourrait expliquer pour les bateaux. Même principe physique pour les avions perdus dans cette zone ?

Posté le

android

(161)

Répondre

C'est d'ailleurs ce phénomène que l'on suspecte pour expliquer la disparition soudaine de bateaux mais également d'avion dans le triangle des Bermudes.

Si un navire se trouve par malchance à cet endroit pendant une éruption, il se retrouve dans de l'eau "gazeuse" et ne flotte plus - il coule alors à pic en raison de la flottaison qui s'en trouve diminuée. Cette force de flottaison, ou poussée d’Archimède, équivaut au poids du volume d'eau déplacé (sous la ligne de flottaison du navire). Si du méthane est mélangé à l’eau, la densité équivalente est diminuée donc le poids de l'eau déplacée aussi. Le navire s’enfonce dans l’eau et finit par couler s'il s'enfonce au-delà de la limite de la coque.

De plus, il a été expérimenté qu'un faible taux de méthane dans l'air (de l'ordre de 1% à 3%) est suffisant pour étouffer le moteur à piston d'un avion. Ceci expliquerait la disparition de quelques avions dans cette zone : ils seraient passés à travers une nappe de méthane émanant de la mer.

Posté le

android

(331)

Répondre

Il semblerait que le nombre de disparitions soit disant mystérieuses dans le triangle des Bermudes ne soit pas supérieur à ailleurs si on compare la densité des trafics et la superficie de la zone concernée, ce qui rendrait toutes ses rumeurs, légendes ou malédictions complêtement erronées.

Posté le

android

(143)

Répondre

Une théorie avancée pour expliquer le nombre de naufrages et de crash dans le triangle des Bermudes reprend cette idées mais avec des poches de méthane sous marines

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Il semblerait que le nombre de disparitions soit disant mystérieuses dans le triangle des Bermudes ne soit pas supérieur à ailleurs si on compare la densité des trafics et la superficie de la zone concernée, ce qui rendrait toutes ses rumeurs, légendes ou malédictions complêtement erronées. Pour les Bermudes je ne savais pas !
Dans le même genre, pour les "miracles" de Lourdes ça a été prouvé par les statistiques. En prenant en compte la forte proportion de gens malades se rendant à Lourdes, il n'y a pas plus de guérison innexpliquées là-bas que dans les hôpitaux classiques.

a écrit : Triangle des Bermudes : ça pourrait expliquer pour les bateaux. Même principe physique pour les avions perdus dans cette zone ? Effectivement c'est une des hypothèses pour expliquer le nombres important de naufrages... pour ma part je pense également que cela est dû à une circulation maritime plus importante qu'ailleurs

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Effectivement c'est une des hypothèses pour expliquer le nombres important de naufrages... pour ma part je pense également que cela est dû à une circulation maritime plus importante qu'ailleurs C'est bizarre, tout le monde parle du triangle des Bermudes dans les commentaires et pas de la Grenade. Pourtant le volcan sous-marin qui fait l'actualité c'est à la Grenade. Il vient justement de se réveiller. L'actualité des Caraïbes n'est pas aussi passionnante que que la légende des Bermudes ? En plus d'un éventuel risque de tsunami qui pourrait toucher les autres îles, si le volcan venait à exploser, le risque immédiat est pour les navires et une zone d'exclusion a été définie par les autorités pour empêcher les navires d'être exposés à ce risque de couler.

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : C'est bizarre, tout le monde parle du triangle des Bermudes dans les commentaires et pas de la Grenade. Pourtant le volcan sous-marin qui fait l'actualité c'est à la Grenade. Il vient justement de se réveiller. L'actualité des Caraïbes n'est pas aussi passionnante que que la légende des Bermudes ? En plus d'un éventuel risque de tsunami qui pourrait toucher les autres îles, si le volcan venait à exploser, le risque immédiat est pour les navires et une zone d'exclusion a été définie par les autorités pour empêcher les navires d'être exposés à ce risque de couler. Afficher tout La Grenade, qui du coup porte bien son nom ...

a écrit : Triangle des Bermudes : ça pourrait expliquer pour les bateaux. Même principe physique pour les avions perdus dans cette zone ? Ça a déjà été expliqué, renseignez-vous sur internet :)

Posté le

android

(0)

Répondre

A 1 détails près : il n'y a pas de volcan sous marin dans la zone du triangle des bermudes . La ceinture volcanique des caraibes est bien plus basse .

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Triangle des Bermudes : ça pourrait expliquer pour les bateaux. Même principe physique pour les avions perdus dans cette zone ? Rien à voir, pour les avions ce sont les aliens.

Posté le

android

(9)

Répondre

Non ça ne peut pas expliquer le triangle des Bermudes car on perdait tout contact comme si les gens à l'intérieur etaient morts instantanément.Tandis qu'un avion perdant de l'altitude anormalement ou ayant le moindre problème va tenter un contact radio.Par bateau pareil mais là strictement rien.

Posté le

android

(3)

Répondre

C'est la même avec les avion, dans un autre gaz que l'air ça vole moin bien !

a écrit : C'est la même avec les avion, dans un autre gaz que l'air ça vole moin bien ! J'ai mal lu ou les sources ne parlent pas de ce qui est dans l'anecdote ?
Pardon, je ne voulais pas répondre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non ça ne peut pas expliquer le triangle des Bermudes car on perdait tout contact comme si les gens à l'intérieur etaient morts instantanément.Tandis qu'un avion perdant de l'altitude anormalement ou ayant le moindre problème va tenter un contact radio.Par bateau pareil mais là strictement rien. Généralement ce sont des petits avions avec équipage amateur, et des petits bateaux. Pas forcément des gros engins en communication h24. De plus
, plus nos moyens de locomotion sont perfectionnés et moins cette zone est dangereuse.

Inutile de préciser que lorsque que le bateau commence à couler, ou que l'avion tombe à pique, le premier réflexe est d'essayer de se sauver, et non de dire "mayday" à la radio. Un peu comme lorsque tu es entrain d'avoir un accident ident avec ta voiture. Ton premier réflexe est d'éviter l'accident, pas d'appeler la police, les pompiers, ou meme ta famille.

a écrit : Ça a déjà été expliqué, renseignez-vous sur internet :) Ça a déjà été expliqué, renseignez-vous sur Se coucher moins bête :)

a écrit : Triangle des Bermudes : ça pourrait expliquer pour les bateaux. Même principe physique pour les avions perdus dans cette zone ? Non c'est illogique ça change la densité que de l'eau pas de l'air :)

a écrit : C'est d'ailleurs ce phénomène que l'on suspecte pour expliquer la disparition soudaine de bateaux mais également d'avion dans le triangle des Bermudes.

Si un navire se trouve par malchance à cet endroit pendant une éruption, il se retrouve dans de l'eau "gazeuse" et ne fl
otte plus - il coule alors à pic en raison de la flottaison qui s'en trouve diminuée. Cette force de flottaison, ou poussée d’Archimède, équivaut au poids du volume d'eau déplacé (sous la ligne de flottaison du navire). Si du méthane est mélangé à l’eau, la densité équivalente est diminuée donc le poids de l'eau déplacée aussi. Le navire s’enfonce dans l’eau et finit par couler s'il s'enfonce au-delà de la limite de la coque.

De plus, il a été expérimenté qu'un faible taux de méthane dans l'air (de l'ordre de 1% à 3%) est suffisant pour étouffer le moteur à piston d'un avion. Ceci expliquerait la disparition de quelques avions dans cette zone : ils seraient passés à travers une nappe de méthane émanant de la mer.
Afficher tout
Théorie admise aujourd'hui et scientifiquement expérimentée en labo mais encore jamais observée dans la nature (car difficile de tomber exprès sur ces sources de méthane naturelles éphémères) car il n'y a jamais eu de survivants pour témoigner.
A noter aussi qu'elle rend les gilets et les canots pneumatiques de sauvetage inefficaces pour les mêmes raisons, même les Zodiac coulent.

a écrit : Théorie admise aujourd'hui et scientifiquement expérimentée en labo mais encore jamais observée dans la nature (car difficile de tomber exprès sur ces sources de méthane naturelles éphémères) car il n'y a jamais eu de survivants pour témoigner.
A noter aussi qu'elle rend les gilets et les canots pn
eumatiques de sauvetage inefficaces pour les mêmes raisons, même les Zodiac coulent. Afficher tout
si le phénomène est éphémère, les gilets, canots pneumatiques et autres zodiaques devraient remonter à la surface dès la fin de celui-ci.

a écrit : C'est d'ailleurs ce phénomène que l'on suspecte pour expliquer la disparition soudaine de bateaux mais également d'avion dans le triangle des Bermudes.

Si un navire se trouve par malchance à cet endroit pendant une éruption, il se retrouve dans de l'eau "gazeuse" et ne fl
otte plus - il coule alors à pic en raison de la flottaison qui s'en trouve diminuée. Cette force de flottaison, ou poussée d’Archimède, équivaut au poids du volume d'eau déplacé (sous la ligne de flottaison du navire). Si du méthane est mélangé à l’eau, la densité équivalente est diminuée donc le poids de l'eau déplacée aussi. Le navire s’enfonce dans l’eau et finit par couler s'il s'enfonce au-delà de la limite de la coque.

De plus, il a été expérimenté qu'un faible taux de méthane dans l'air (de l'ordre de 1% à 3%) est suffisant pour étouffer le moteur à piston d'un avion. Ceci expliquerait la disparition de quelques avions dans cette zone : ils seraient passés à travers une nappe de méthane émanant de la mer.
Afficher tout
Le méthane - gaz constitutif des pets des mammifères, humains inclus - est un gaz combustible, voire explosif quand il atteint un certain pourcentage dans l'air, il n'y a pas de raisons pour que, surtout à un taux aussi faible, les moteurs, dont ceux "à pistons" s’étouffent. Il serait intéressant de connaitre tes sources