En Guyane non plus la loi de 1905 n'est pas appliquée

Proposé par
le

Outre l'Alsace-Moselle, la Guyane Française compte parmi les départements où la loi de 1905 de séparation de l'Eglise et de l'Etat n'est pas appliquée, et seul le culte catholique est reconnu. C'est une ordonnance royale du 27 août 1828 qui considère ce département comme terre de Mission.

En Alsace-Moselle, c'est le concordat de 1802 qui est appliqué et qui reconnaît le culte catholique, les cultes protestants luthérien et réformé, le culte israélite.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Ne pas oublier que la Guyane "est une île" (Emmanuel Macron) et pourquoi une loi ultérieure n'a pas abrogé les décrets émis au XIXeme siècle ? Soit parce que personne n'en a trouvé l'utilité soit parce que la contestation autour du retrait du regret est trop forte.

Les régions aiment bien avoir leur petites particularités.

Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?!

a écrit : Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?! Oui, tout comme les rabbins et les pasteurs.


Tous les commentaires (72)

Ne pas oublier que la Guyane "est une île" (Emmanuel Macron) et pourquoi une loi ultérieure n'a pas abrogé les décrets émis au XIXeme siècle ?

a écrit : Ne pas oublier que la Guyane "est une île" (Emmanuel Macron) et pourquoi une loi ultérieure n'a pas abrogé les décrets émis au XIXeme siècle ? Soit parce que personne n'en a trouvé l'utilité soit parce que la contestation autour du retrait du regret est trop forte.

Les régions aiment bien avoir leur petites particularités.

Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?!

a écrit : Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?! Oui, tout comme les rabbins et les pasteurs.

Exactement. Ils sont payé par le ministère de l'intérieur.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?! ils sont appelés les ministres de culte.

a écrit : Oui, tout comme les rabbins et les pasteurs. C'est une blague?
Si non, ça veut dire qu'en tant qu'athée, une partie de mes impôts servirait à payer ces ... les religions?
Okay, ca me va. Je m'en fous, je vis dans le sud-est, et son culte de la Sainte Pastaga, religieusement vénérée tous les jours à 14 heures du mat depuis 316 avant ma soeur. Chacun son truc hein, on est ouverts d'esprit ;)

a écrit : C'est une blague?
Si non, ça veut dire qu'en tant qu'athée, une partie de mes impôts servirait à payer ces ... les religions?
Okay, ca me va. Je m'en fous, je vis dans le sud-est, et son culte de la Sainte Pastaga, religieusement vénérée tous les jours à 14 heures du mat depuis 316 avan
t ma soeur. Chacun son truc hein, on est ouverts d'esprit ;) Afficher tout
C'est une blague ?
Si non, cela veut dire qu'en tant que non consommateur d'alcool, une partie de mes impôts serviraient à aider des gens à en boire ?

a écrit : Oui, tout comme les rabbins et les pasteurs. Mais pas les imam pour l'islam, ni les brahmanes pour l'hindouisme (pour ne citer qu'eux en exemple). Ce qui, dans un pays qui se veux égalitaire envers tous et laïque en plus, ne devrait pas être accepté.
Certe, cela s'explique par l'histoire de ces règles de fonctionnement spécifiques et de financement, pour autant, il serait normal que cela change car c'est une réelle inégalité de traitement des citoyens.

Posté le

android

(19)

Répondre

"Une république une et indivisible, laïque [...], assure l'égalité devant la loi de tout les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion". Art 1 de la Constitution Française.

Je crois que ca fait un bout de temps que personne n'a lu ce 'passage'... Il serait temps d'y remédier en ces temps électoraux.

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?! En Alsace et MOSELLE !!!C'est très bien écrit dans l'anecdote en plus. MOSELLE !! Pas Lorraine !!!!!

Posté le

android

(37)

Répondre

a écrit : Mais pas les imam pour l'islam, ni les brahmanes pour l'hindouisme (pour ne citer qu'eux en exemple). Ce qui, dans un pays qui se veux égalitaire envers tous et laïque en plus, ne devrait pas être accepté.
Certe, cela s'explique par l'histoire de ces règles de fonctionnement spécifiques e
t de financement, pour autant, il serait normal que cela change car c'est une réelle inégalité de traitement des citoyens. Afficher tout
À l'époque où cela a été établi, l'Islam était très minoritaire, voir une exception, en France. Pour l'hindouisme, c'est encore le cas.
De plus, cette loi a été abrogée partout en France... à une période où l'Alsace et la Lorraine n'étaient plus françaises. D'où l'exception.
Pour la Guyane, je ne sais pas d'où cette particularité provient.

Et les cours de religion dont théoriquement obligatoires en primaire et au collège. En pratique, l'énorme majorité des parents signe une dispense et l'affaire est réglée.
Source : mon enfance mosellane.

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : À l'époque où cela a été établi, l'Islam était très minoritaire, voir une exception, en France. Pour l'hindouisme, c'est encore le cas.
De plus, cette loi a été abrogée partout en France... à une période où l'Alsace et la Lorraine n'étaient plus françaises. D'où l'exceptio
n.
Pour la Guyane, je ne sais pas d'où cette particularité provient.
Afficher tout
Elle provient peut-être de l'expression française "loin des yeux, loin du cœur" ou de l'expression guyanaise "Dieu est bien haut et le roi est bien loin"...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : "Une république une et indivisible, laïque [...], assure l'égalité devant la loi de tout les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion". Art 1 de la Constitution Française.

Je crois que ca fait un bout de temps que personne n'a lu ce 'passage'... Il serait temps d'y remédier en ces temps électoraux.
Apparemment le lire ne suffit pas, il faut avant tout comprendre la portée du texte. Cette article parle d'égalité mais pas générale, une égalité pour une catégorie de personne (les citoyens) et vis à vis d'une norme (la loi)...rien avoir avec l'anecdote puisqu'il s'agit d'une part de religieux qui ne sont pas des citoyens comme les autres et d'ailleurs pas nécessairement citoyens et d'autre part le concordat et les ordonnances ne sont pas des lois. Cette article n'a pas vocation à s'appliquer et n'est pas un obstacle.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Apparemment le lire ne suffit pas, il faut avant tout comprendre la portée du texte. Cette article parle d'égalité mais pas générale, une égalité pour une catégorie de personne (les citoyens) et vis à vis d'une norme (la loi)...rien avoir avec l'anecdote puisqu'il s'agit d'une part de religieux qui ne sont pas des citoyens comme les autres et d'ailleurs pas nécessairement citoyens et d'autre part le concordat et les ordonnances ne sont pas des lois. Cette article n'a pas vocation à s'appliquer et n'est pas un obstacle. Afficher tout Donc le fait que des lois s'appliquent à certains territoires (concordat en Alsace-Moselle, corridas dans le Sud..) n'a aucun rapport avec l'égalité des citoyens entre eux devant la loi.
No-té !

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?! Oui mais cela n'en fait pas des fonctionnaires pour autant.... les chômeurs ne sont pas fonctionnaires par exemple...

Vive le cours de catéchisme a l'école! (c'était toujours nos cours préférés en primaire et au collège)

Étant alsacien je peux dire que grâce a cette exception les églises et autres bâtiments religieux dans notre région et en Moselle sont encore en bon état. Et pour ceux qui seraient tenté de dire que l'état n'a pas à aider les prêtres, pasteurs et autres il faut savoir que la plupart vivent d'aides et notamment du RSA dans le reste de la France. Je précise que je suis athée et à fond pour la laïcité ^^.

Posté le

android

(9)

Répondre