Nadal et Federer se sont déjà affrontés sur leurs surfaces préférées, en même temps

Proposé par
Invité
le
dans

Le 2 mai 2007 eut lieu la Bataille des surfaces. Roger Federer et Rafael Nadal s'affrontèrent sur un court "hybride" mi terre battue mi gazon. Ce match d’exhibition avait pour but de départager les deux joueurs sur leur surface de prédilection. Nadal remporta le match (7/5 4/6 7/6).


Commentaires préférés (3)

a écrit : N'empêche que depuis qu'il se dope plus il a du mal l'ami Nadal Je suis un grand fan de Federer qui est pour moi le meilleur joueur de tout les temps malgré l'anecdote. Mais je ne peux m'empêcher de respecter profondément Nadal qui, en plus d'être un joueur exceptionnel, est d'un fair-play à tout épreuve envers l'adversaire, c'est pour cela que je ne crois pas un seul instant qu'il puisse tricher en trompant l'adversaire avec du dopage, ce que tu dis est de la calomnie, et la plus grave qu'on puisse faire contre un sportif pro.

Posté le

android

(131)

Répondre

C'est assez étrange.
En plus il faut définir si on préfère que sa surface de prédilection soit là où on bouge / reçoit la balle ou là où notre balle arrive.
Pour un attaquant comme Federer sur gazon, il est davantage important que la surface de prédilection soit celle de l'autre côté, pour que la balle fuse et les coups soient tranchants.
Pour un défenseur comme Nadal, il est davantage important que la surface de prédilection soit de son côté, pour pouvoir glisser, avoir le temps de défendre et mettre en place son jeu de défense.

a écrit : Je suis un grand fan de Federer qui est pour moi le meilleur joueur de tout les temps malgré l'anecdote. Mais je ne peux m'empêcher de respecter profondément Nadal qui, en plus d'être un joueur exceptionnel, est d'un fair-play à tout épreuve envers l'adversaire, c'est pour cela que je ne crois pas un seul instant qu'il puisse tricher en trompant l'adversaire avec du dopage, ce que tu dis est de la calomnie, et la plus grave qu'on puisse faire contre un sportif pro. Afficher tout Autant j'adore le tennis mais à un moment il faut être lucide, Agassi a reconnu s'être dopé tout au long de sa carrière. A partir de ce moment là comment d'autres joueurs peuvent surpasser ses performances sans user de substances similaires. C'est valable pour tous, tant Nadal que Djokovic ou Murray (et même si ça me brise le coeur je pense qu'on peut mettre Federer dans cette liste).
La question qu'on pourrait se poser est : pourquoi est-ce qu'on en entend pas parler ? A l'exception de Sharapova ou de Cilic il y a quelques années aucune affaire de dopage n'éclate. Et bien un des premiers éléments de réponse tient dans le fait que les contrôles anti-dopages sur le circuit pro du tennis sont gérés par le syndicat des joueurs (syndicat dont le Président et le vice-président sont respectivement Federer et Nadal pour la petite histoire).
Donc oui Nadal est un athlète hors-pair qui a fait preuve d'un grand fair-play tout au long de sa carrière, mais être convaincu qu'il n'use pas de substances illicites tient de la naïveté (remarque qui vaut aussi bien pour Nadal que pour les autres top players)

Posté le

android

(125)

Répondre


Tous les commentaires (34)

N'empêche que depuis qu'il se dope plus il a du mal l'ami Nadal

Posté le

android

(0)

Répondre

Dans les sources, on apprend que le court a coûté 1 630 000 dollars, une somme assez folle quand on sait qu'il n'a servi que pour ce match

a écrit : N'empêche que depuis qu'il se dope plus il a du mal l'ami Nadal Je suis un grand fan de Federer qui est pour moi le meilleur joueur de tout les temps malgré l'anecdote. Mais je ne peux m'empêcher de respecter profondément Nadal qui, en plus d'être un joueur exceptionnel, est d'un fair-play à tout épreuve envers l'adversaire, c'est pour cela que je ne crois pas un seul instant qu'il puisse tricher en trompant l'adversaire avec du dopage, ce que tu dis est de la calomnie, et la plus grave qu'on puisse faire contre un sportif pro.

Posté le

android

(131)

Répondre

a écrit : N'empêche que depuis qu'il se dope plus il a du mal l'ami Nadal Je doute qu'il se soit dopé une seule fois, et si c'est le cas, alors c'est que de nombreux autres joueurs le font aussi ! Et je ne vois pas en quoi il a du mal... il a eu un passage à vide, mais est revenu à un très grand niveau ces derniers temps, tout comme Federer (d'ailleurs, ils se sont affrontés plusieurs fois en finales de tournois cette année). Ça arrive de moins bien jouer, tous les joueurs ont eu des creux à un moment...

Posté le

android

(12)

Répondre

C'est assez étrange.
En plus il faut définir si on préfère que sa surface de prédilection soit là où on bouge / reçoit la balle ou là où notre balle arrive.
Pour un attaquant comme Federer sur gazon, il est davantage important que la surface de prédilection soit celle de l'autre côté, pour que la balle fuse et les coups soient tranchants.
Pour un défenseur comme Nadal, il est davantage important que la surface de prédilection soit de son côté, pour pouvoir glisser, avoir le temps de défendre et mettre en place son jeu de défense.

a écrit : Je suis un grand fan de Federer qui est pour moi le meilleur joueur de tout les temps malgré l'anecdote. Mais je ne peux m'empêcher de respecter profondément Nadal qui, en plus d'être un joueur exceptionnel, est d'un fair-play à tout épreuve envers l'adversaire, c'est pour cela que je ne crois pas un seul instant qu'il puisse tricher en trompant l'adversaire avec du dopage, ce que tu dis est de la calomnie, et la plus grave qu'on puisse faire contre un sportif pro. Afficher tout Autant j'adore le tennis mais à un moment il faut être lucide, Agassi a reconnu s'être dopé tout au long de sa carrière. A partir de ce moment là comment d'autres joueurs peuvent surpasser ses performances sans user de substances similaires. C'est valable pour tous, tant Nadal que Djokovic ou Murray (et même si ça me brise le coeur je pense qu'on peut mettre Federer dans cette liste).
La question qu'on pourrait se poser est : pourquoi est-ce qu'on en entend pas parler ? A l'exception de Sharapova ou de Cilic il y a quelques années aucune affaire de dopage n'éclate. Et bien un des premiers éléments de réponse tient dans le fait que les contrôles anti-dopages sur le circuit pro du tennis sont gérés par le syndicat des joueurs (syndicat dont le Président et le vice-président sont respectivement Federer et Nadal pour la petite histoire).
Donc oui Nadal est un athlète hors-pair qui a fait preuve d'un grand fair-play tout au long de sa carrière, mais être convaincu qu'il n'use pas de substances illicites tient de la naïveté (remarque qui vaut aussi bien pour Nadal que pour les autres top players)

Posté le

android

(125)

Répondre

a écrit : Autant j'adore le tennis mais à un moment il faut être lucide, Agassi a reconnu s'être dopé tout au long de sa carrière. A partir de ce moment là comment d'autres joueurs peuvent surpasser ses performances sans user de substances similaires. C'est valable pour tous, tant Nadal que Djokovic ou Murray (et même si ça me brise le coeur je pense qu'on peut mettre Federer dans cette liste).
La question qu'on pourrait se poser est : pourquoi est-ce qu'on en entend pas parler ? A l'exception de Sharapova ou de Cilic il y a quelques années aucune affaire de dopage n'éclate. Et bien un des premiers éléments de réponse tient dans le fait que les contrôles anti-dopages sur le circuit pro du tennis sont gérés par le syndicat des joueurs (syndicat dont le Président et le vice-président sont respectivement Federer et Nadal pour la petite histoire).
Donc oui Nadal est un athlète hors-pair qui a fait preuve d'un grand fair-play tout au long de sa carrière, mais être convaincu qu'il n'use pas de substances illicites tient de la naïveté (remarque qui vaut aussi bien pour Nadal que pour les autres top players)
Afficher tout
Être convaincu qu'il use de substances illicites tient également de la naïveté.

Posté le

android

(9)

Répondre

Et comme disait le "GRAND" Coluche:
"Le tour de France sans doping... pour arriver le 14 Juillet, faudra qu'ils partent à Noël".

a écrit : Être convaincu qu'il use de substances illicites tient également de la naïveté. Je vois pas vraiment en quoi, surtout que les témoignages de sportifs de haut niveau qui racontent avoir pris des substances sont légion, dans le tennis ils sont un peu plus rares mais ils sont quand même là. J'ai pu parler avec pas mal de personnes qui côtoient des gens plus ou moins haut placés dans la Fédération Française de Tennis et qui m'ont confirmé que c'est une pratique assez largement répandue. Ils m'ont même raconté que plusieurs fois par saison des joueurs ou des joueuses se font contrôler positif, mais pour éviter que ça se sache on leur met des suspensions dissimulées oú on pousse le joueur ou la joueuse à se déclarer blessé et à abandonner un ou plusieurs tournois le temps de purger leur suspension. Après quant à savoir quelles blessures relèvent de cette pratique ou sont de vraies blessures ça relève de la spéculation donc on ne peut pas vraiment donner d'exemples concrets.

Posté le

android

(11)

Répondre

Le style de jeu de Federer non basé sur la puissance est quand même exceptionnel, en plus il sort régulièrement des trucs improbables... Je trouve qu'un joueur défensif comme Nadal fait moins rêver, même si c'est l'un des meilleurs.

a écrit : Je vois pas vraiment en quoi, surtout que les témoignages de sportifs de haut niveau qui racontent avoir pris des substances sont légion, dans le tennis ils sont un peu plus rares mais ils sont quand même là. J'ai pu parler avec pas mal de personnes qui côtoient des gens plus ou moins haut placés dans la Fédération Française de Tennis et qui m'ont confirmé que c'est une pratique assez largement répandue. Ils m'ont même raconté que plusieurs fois par saison des joueurs ou des joueuses se font contrôler positif, mais pour éviter que ça se sache on leur met des suspensions dissimulées oú on pousse le joueur ou la joueuse à se déclarer blessé et à abandonner un ou plusieurs tournois le temps de purger leur suspension. Après quant à savoir quelles blessures relèvent de cette pratique ou sont de vraies blessures ça relève de la spéculation donc on ne peut pas vraiment donner d'exemples concrets. Afficher tout A ma connaissance, Federer a été d'une régularité étonnante dans sa carrière. Jusqu'a récemment, il avait jamais raté un tournoi de grand chelem. La question est donc de savoir si c'est parce qu'il est clean qui a jamais été déclaré blessé ?

a écrit : N'empêche que depuis qu'il se dope plus il a du mal l'ami Nadal Euuh je suis un grand admirateur de Federer Mais tu peux pas dire que Nadal a du mal en ce moment... Il a déjà gagné 2 tournois majeurs sur 6 possibles cette année (d'ailleurs 3 pour Roger, qui n'a perdu qu'un seul match cette année)

a écrit : Être convaincu qu'il use de substances illicites tient également de la naïveté. Si je développe ta réponse; quand on pense qu'ils se dopent, on est naïf. Du moins tout autant que celui qui pense qu'ils ne se dopent pas.

Celui qui n'est pas naïf, dans l'histoire, c'est celui qui s'en fout, en somme ?

Bonne nouvelle pour moi, alors.

a écrit : Je vois pas vraiment en quoi, surtout que les témoignages de sportifs de haut niveau qui racontent avoir pris des substances sont légion, dans le tennis ils sont un peu plus rares mais ils sont quand même là. J'ai pu parler avec pas mal de personnes qui côtoient des gens plus ou moins haut placés dans la Fédération Française de Tennis et qui m'ont confirmé que c'est une pratique assez largement répandue. Ils m'ont même raconté que plusieurs fois par saison des joueurs ou des joueuses se font contrôler positif, mais pour éviter que ça se sache on leur met des suspensions dissimulées oú on pousse le joueur ou la joueuse à se déclarer blessé et à abandonner un ou plusieurs tournois le temps de purger leur suspension. Après quant à savoir quelles blessures relèvent de cette pratique ou sont de vraies blessures ça relève de la spéculation donc on ne peut pas vraiment donner d'exemples concrets. Afficher tout Autant pour moi.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Autant j'adore le tennis mais à un moment il faut être lucide, Agassi a reconnu s'être dopé tout au long de sa carrière. A partir de ce moment là comment d'autres joueurs peuvent surpasser ses performances sans user de substances similaires. C'est valable pour tous, tant Nadal que Djokovic ou Murray (et même si ça me brise le coeur je pense qu'on peut mettre Federer dans cette liste).
La question qu'on pourrait se poser est : pourquoi est-ce qu'on en entend pas parler ? A l'exception de Sharapova ou de Cilic il y a quelques années aucune affaire de dopage n'éclate. Et bien un des premiers éléments de réponse tient dans le fait que les contrôles anti-dopages sur le circuit pro du tennis sont gérés par le syndicat des joueurs (syndicat dont le Président et le vice-président sont respectivement Federer et Nadal pour la petite histoire).
Donc oui Nadal est un athlète hors-pair qui a fait preuve d'un grand fair-play tout au long de sa carrière, mais être convaincu qu'il n'use pas de substances illicites tient de la naïveté (remarque qui vaut aussi bien pour Nadal que pour les autres top players)
Afficher tout
Mais si au final le top des joeurs se dopent tous ça les remet un peu sur une sirte de pied d'égalité non ??

Nadal et Federer... que dire? Les duels de Tennis qui m'ont fait le plus rêver

a écrit : A ma connaissance, Federer a été d'une régularité étonnante dans sa carrière. Jusqu'a récemment, il avait jamais raté un tournoi de grand chelem. La question est donc de savoir si c'est parce qu'il est clean qui a jamais été déclaré blessé ? Les déclarations de blessure sont plutôt rares, surtout avec les grands champions que la Fédération a tout intérêt à voir jouer les grands chelems. Après même si le dopage est avéré (parce qu'il n'y a aucune preuve pour l'instant) ça n'enlève en rien le travail et l'hygiène de vie remarquable de ces mecs, Federer le premier mais Nadal et Djokovic ont rien à lui envier là dessus.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Mais si au final le top des joeurs se dopent tous ça les remet un peu sur une sirte de pied d'égalité non ?? Pas vraiment, parce que pour ça il faudrait être sûr qu'ils prennent les mêmes produits en même quantité (ce qui est très difficile à contrôler même en cas de légalisation de certaines substances). Ensuite il faut voir quels aspects sont augmentés par ces substances, si celles ci augmentent l'endurance ou les capacités physiques ça avantage plus les gros coureurs comme Nadal et Murray, si les substances améliorent la concentration/la précision ça va plus dans le sens des gros serveurs comme Raonic ou Isner...
En fait le dopage tel qu'il est soupçonné, c'est à dire insidieux, créérait pas mal d'inégalité.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Autant j'adore le tennis mais à un moment il faut être lucide, Agassi a reconnu s'être dopé tout au long de sa carrière. A partir de ce moment là comment d'autres joueurs peuvent surpasser ses performances sans user de substances similaires. C'est valable pour tous, tant Nadal que Djokovic ou Murray (et même si ça me brise le coeur je pense qu'on peut mettre Federer dans cette liste).
La question qu'on pourrait se poser est : pourquoi est-ce qu'on en entend pas parler ? A l'exception de Sharapova ou de Cilic il y a quelques années aucune affaire de dopage n'éclate. Et bien un des premiers éléments de réponse tient dans le fait que les contrôles anti-dopages sur le circuit pro du tennis sont gérés par le syndicat des joueurs (syndicat dont le Président et le vice-président sont respectivement Federer et Nadal pour la petite histoire).
Donc oui Nadal est un athlète hors-pair qui a fait preuve d'un grand fair-play tout au long de sa carrière, mais être convaincu qu'il n'use pas de substances illicites tient de la naïveté (remarque qui vaut aussi bien pour Nadal que pour les autres top players)
Afficher tout
Dépassement de sois, efforts, progrès, entraînement, nouvelles technologies, progrès de la diététique sportive.. Meilleur hygiène de vie... Je continue ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Mais si au final le top des joeurs se dopent tous ça les remet un peu sur une sirte de pied d'égalité non ?? Sans parler du fait que, comme dit au dessus ça favorisera les jeux basés sur la défense et la puissance au détriment des autres, ça voudrait dire qu'une partie de la victoire ne revient pas au joueur mais à ce qu'il a absorbé avant ou pendant le match...

Et puis quelle image ça renverrait du sport en question ?
"Ici pour gagner il faut se ruiner la santé" ? "Que le ̶m̶e̶i̶l̶l̶e̶u̶r̶ plus blindé gagne ? "L'entrainement c'est indispensable mais les produits aussi" ? "Le mental on s'en fout, y'a des médocs pour gérer le problème" ? ...