Une espèce de papillon est taillée pour piller les ruches

Proposé par
le
dans

Le sphinx tête-de-mort est un grand papillon européen qui serait capable de ne pas être détecté olfactivement par les abeilles, ce qui lui permet de piller les ruches en volant leur miel sans être inquiété. Bien qu'il soit insensible au venin des abeilles, il peut être étouffé si elles se groupent autour de lui.


Commentaires préférés (3)

Il fait le coup du carton à la Metal Gear? :O

Un reportage il y a quelques mois montrait un moyen de défense un peu analogue à celui présenté ici, les abeilles se collant autour du prédateur à l'intérieur de la ruche, battant des ailes, jusqu'à faire monter sa température corporelle finissant par le tuer. Quelle ingéniosité!

a écrit : Un reportage il y a quelques mois montrait un moyen de défense un peu analogue à celui présenté ici, les abeilles se collant autour du prédateur à l'intérieur de la ruche, battant des ailes, jusqu'à faire monter sa température corporelle finissant par le tuer. Quelle ingéniosité! Tout à fait. C'est comme ça que font certaines abeilles pour se débarrasser des frelons par exemples.

Posté le

android

(97)

Répondre


Tous les commentaires (18)

Il fait le coup du carton à la Metal Gear? :O

Un reportage il y a quelques mois montrait un moyen de défense un peu analogue à celui présenté ici, les abeilles se collant autour du prédateur à l'intérieur de la ruche, battant des ailes, jusqu'à faire monter sa température corporelle finissant par le tuer. Quelle ingéniosité!

a écrit : Un reportage il y a quelques mois montrait un moyen de défense un peu analogue à celui présenté ici, les abeilles se collant autour du prédateur à l'intérieur de la ruche, battant des ailes, jusqu'à faire monter sa température corporelle finissant par le tuer. Quelle ingéniosité! Tout à fait. C'est comme ça que font certaines abeilles pour se débarrasser des frelons par exemples.

Posté le

android

(97)

Répondre

a écrit : Tout à fait. C'est comme ça que font certaines abeilles pour se débarrasser des frelons par exemples. ha la vache!
j'avais (mal) lu ...se débarrasser des BreTons... je trouvais ça quand même un peu raide
bon, je sais, "ils" font de l'hydromel, mais quand même...

a écrit : Un reportage il y a quelques mois montrait un moyen de défense un peu analogue à celui présenté ici, les abeilles se collant autour du prédateur à l'intérieur de la ruche, battant des ailes, jusqu'à faire monter sa température corporelle finissant par le tuer. Quelle ingéniosité! Et c'est en battant des ailes en hiver que les abeilles chauffent la ruche pour résister au froid, une abeille peut s'éloigner à 3km de sa ruche. Anecdote marrante, Je connais quelqu'un qui a voulu avoir une ruche, il a fait appel à un apiculteur, pour l'essaim. Mais le premier jour toutes les abeilles sont sortis de leur nouvelle ruche pour aller dans leur ancienne 5 km plus loin !
Lorsque qu'on trouve un essaim dans la nature entrain de chercher un endroit où installer la colonie, Celles-ci n'attaquent pas du tout, On peut prendre une balayette sans protection des mollets d'abeilles sans qu'aucune nous pique, Et même mettre sa main (ne le faite pas quand même on sait jamais ) !

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Un reportage il y a quelques mois montrait un moyen de défense un peu analogue à celui présenté ici, les abeilles se collant autour du prédateur à l'intérieur de la ruche, battant des ailes, jusqu'à faire monter sa température corporelle finissant par le tuer. Quelle ingéniosité! C'est exact, j'ai aussi vu ce reportage : ce moyen ingénieux permet aux abeilles d'éviter de se sacrifier pour sauver leur ruche, mais n'est efficace que contre un ou deux prédateurs à la fois, la suite du reportage montre une invasion de frelons asiatiques dans la ruche, et là elles deviennent malheureusement impuissantes...

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Tout à fait. C'est comme ça que font certaines abeilles pour se débarrasser des frelons par exemples. Pardon mais il s'agit d'une technique élaborée par une espèce d'abeille mielifere japonnaise utilisée contre le frelon Mandarinia. Les apis melifera européennes ne connaissent pas cette technique... donc je doute de la véracité de l'anecdote...

a écrit : Un reportage il y a quelques mois montrait un moyen de défense un peu analogue à celui présenté ici, les abeilles se collant autour du prédateur à l'intérieur de la ruche, battant des ailes, jusqu'à faire monter sa température corporelle finissant par le tuer. Quelle ingéniosité! Non pas tout à fait. Seules les abeilles japonnaise apis cerrana utilisent cette technique au Japon contre les énormes frelons mandarinia. Les abeilles européenne ne connaissent pas cette technique.

a écrit : Tout à fait. C'est comme ça que font certaines abeilles pour se débarrasser des frelons par exemples. Exactement en particulier les espèces provenant du Japon

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Non pas tout à fait. Seules les abeilles japonnaise apis cerrana utilisent cette technique au Japon contre les énormes frelons mandarinia. Les abeilles européenne ne connaissent pas cette technique. Même leurs abeilles sont plus intelligentes que les nôtres ....

a écrit : Un reportage il y a quelques mois montrait un moyen de défense un peu analogue à celui présenté ici, les abeilles se collant autour du prédateur à l'intérieur de la ruche, battant des ailes, jusqu'à faire monter sa température corporelle finissant par le tuer. Quelle ingéniosité! Apparemment seules les abeilles Japonaises connaissent cette astuce pour tuer les fameux frelons Japonais.

Posté le

android

(0)

Répondre

Pourquoi le conditionnel est utilisé au début de l'anecdote est pas à la fin ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Apparemment seules les abeilles Japonaises connaissent cette astuce pour tuer les fameux frelons Japonais. Très judicieux