La Transnistrie est un État reconnu de personne

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

En fait cet état est revendiqué par la Moldavie, du coup ses habitants sont reconnus comme des moldaves. C'est un cas de figure dans le style du Tibet

Posté le

android

(154)

Répondre

a écrit : Comment les ressortissants peuvent-ils voyager, avec un passeport émis par un État non reconnu? C'est la Russie qui délivre des passeports aux ressortissants de Transnistrie.

En fait le gouvernement Russe a une forte influence sur le pays, il y exerce notamment une présence militaire permanente.

Enfin la page wiki du pays nous renseigne pas mal sur ce pays d’irréductibles soviets, qui ont manifestement raté le coche.

Ce pays est considéré comme une région sessesioniste par la Moldavie, et ce depuis la chute de l'URSS. Bien que les deux "pays" aient eu des gouvernements communistes, des tentatives de réunification par la force ont eu lieu dans les années 90. Stoppées net par l'armée russe qui "défend" la Transnistrie.
Par ailleurs, le souhait d'une partie des habitants serait une unification avec la Russie, qui n'en veut pas. À se demander pourquoi, en 2017, des forces armées russes permettent encore à ce territoire d'être indépendant, alors que.. la Russie ne le reconnait même pas officiellement (contrairement à l'Ossétie du sud par exemple...).
Pour finir, cette petite bande de terre est la région la plus riche de Moldavie, elle y concentre les anciennes industries soviétiques notamment.

Posté le

android

(125)

Répondre


Tous les commentaires (33)

J'imagine que c'est un pays qui peut tout faire seul comme un grand pays.

Comment les ressortissants peuvent-ils voyager, avec un passeport émis par un État non reconnu?

Bon et du coup, officiellement, ce pays est rattaché a quel pays ?

Posté le

android

(20)

Répondre

Un peu comme la Syldavie !

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Un peu comme la Syldavie ! C est comme la bigamie, si l'on m'offre le voyage, je veux bien y aller. ;)

Posté le

android

(17)

Répondre

Je crois qu'ils en ont parler à la télé, ils ont même une armée une constitution et tout comme un "vrai" gouvernement

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Comment les ressortissants peuvent-ils voyager, avec un passeport émis par un État non reconnu? En train par exemple.

Posté le

android

(20)

Répondre

En fait cet état est revendiqué par la Moldavie, du coup ses habitants sont reconnus comme des moldaves. C'est un cas de figure dans le style du Tibet

Posté le

android

(154)

Répondre

a écrit : Comment les ressortissants peuvent-ils voyager, avec un passeport émis par un État non reconnu? C'est la Russie qui délivre des passeports aux ressortissants de Transnistrie.

En fait le gouvernement Russe a une forte influence sur le pays, il y exerce notamment une présence militaire permanente.

Enfin la page wiki du pays nous renseigne pas mal sur ce pays d’irréductibles soviets, qui ont manifestement raté le coche.

Ouais comme le coup de "T'es pas sur Facebook ? T'existe pas alors !"

Posté le

android

(9)

Répondre

Ce pays est considéré comme une région sessesioniste par la Moldavie, et ce depuis la chute de l'URSS. Bien que les deux "pays" aient eu des gouvernements communistes, des tentatives de réunification par la force ont eu lieu dans les années 90. Stoppées net par l'armée russe qui "défend" la Transnistrie.
Par ailleurs, le souhait d'une partie des habitants serait une unification avec la Russie, qui n'en veut pas. À se demander pourquoi, en 2017, des forces armées russes permettent encore à ce territoire d'être indépendant, alors que.. la Russie ne le reconnait même pas officiellement (contrairement à l'Ossétie du sud par exemple...).
Pour finir, cette petite bande de terre est la région la plus riche de Moldavie, elle y concentre les anciennes industries soviétiques notamment.

Posté le

android

(125)

Répondre

quel interet a la russie a faire ca alors ????

Posté le

windowsphone

(6)

Répondre

Pour compléter l'anecdote il existe une coupe du monde de foot de tous les pays du monde non reconnus par les instances internationales et la Transnistrie y participe avec beaucoup d'autres pays pour la plupart des enclaves ou des îles .

a écrit : C'est la Russie qui délivre des passeports aux ressortissants de Transnistrie.

En fait le gouvernement Russe a une forte influence sur le pays, il y exerce notamment une présence militaire permanente.

Enfin la page wiki du pays nous renseigne pas mal sur ce pays d’irréductibles soviets, q
ui ont manifestement raté le coche. Afficher tout
Ouf ! Merci pour ton commentaire. J'ai cru qu'on allait atteindre la dizaine de commentaires qui se perdaient en conjectures plutôt que lire les sources et donner de vraies informations !

Posté le

android

(10)

Répondre

La Transnistrie est en fait un des états clients de la Russie, comme l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie en Géorgie ou les Républiques de Donetsk et Louhansk en Ukraine. Ces petits pays ne sont reconnus par personnes si ce n'est la Russie (et encore, pas toujours) qui les protègent.
Leur existence n'est souvent que le fruit de l'ingérence russe. En général, une région historiquement, culturellement ou économiquement proche de la Russie grogne contre le gouvernement d'un ancien pays du bloc soviétique, et la Russie intervient afin de "protéger les russophones de l'oppression" des ukrainiens/géorgiens/moldaves.

Dans le cas de la Transnistrie, il faut savoir que la Moldavie, au Nord-Est, est une des trois région formant historiquement la Roumanie, avec la Roumélie au Sud et la Transylvanie au Nord-Ouest. Or la Moldavie avait été annexée par l'URSS à l'issu de la seconde guerre mondiale tandis que le reste de la Roumanie est devenu un état du bloc communiste. Il est donc logique qu'à l'issu de la chute de l'URSS, la Moldavie et la Roumanie ont cherché à se réunifier à la façon de l'Allemagne. C'était sans compter sur la Transnistrie, région la plus riche et industrialisée de Moldavie, mais aussi la plus russophile. Pour les transnistriens, impossible d'être annexé par la Roumanie qui hait le communisme et son infâme dictateur qu'elle vient juste de faire tuer sommairement en 1991.
C'est donc le début d'une révolte armée soutenue par la Russie qui provoque ce curieux statu quo : la Transnistrie est de fait indépendante mais reconnue par personne ; et elle ne fait pas d'histoire tant qu'il n'y a pas d'unification entre la Moldavie et la Roumanie en vu. À l'inverse, impensable pour la Moldavie de s'unifier à la Roumanie si c'est pour perdre la région la plus riche.

En soutenant cette petite région indépendantiste, la Russie s'assure ainsi de ne pas renforcer la Roumanie, qui est maintenant un membre de l'UE et de l'OTAN.

Posté le

android

(41)

Répondre

Y a environ 10-15 ans j'ai rencontré un jeune Russe de Moldavie. Lui et sa famille avaient le statut de réfugiés politiques, apparemment pour discriminations opérées "par les Roumains". Il haïssait les Roumains et adorait Poutine.

Par ailleurs, je connais un couple de paysans qu'à été invité en Moldavie chez un autre paysan, ils disaient que là-bas y avait rien à faire (ni grand'chose à voir) à part boire de la vodka (ou du raki j'me rappelle plus), mais que les gens étaient sympatoches.

Je mets un lien d'une émission radiophonique sur la Transdnistrie (de RDV avec X).

rendezvousavecmrx.free.fr/audio/mr_x_2008_11_15.mp3

Pour avoir été déjà deux fois en Moldavie et être occasionnellement passé par la Transnistrie, je peux témoigner que ça n'est pas simple du tout...

La dernière fois notamment, j'étais pendant un peu moins d'une semaine vers la capitale moldave Chisinau (qui se prononce "Khichinau" en glissant du a au u, pas comme notre "au" qui se prononce comme un o), puis j'ai fait le trajet en car jusqu'à Kiev.
Les 50km de route séparant Chisinau de la frontière ukrainienne nous ont pris 5h. En effet, la zone transnistrienne est criblée de zones de contrôle et tous les passeports sont systématiquement vérifiés.

Quant aux moldaves eux-mêmes, j'ai eu l'occasion de discuter, ou plutôt de les écouter me raconter, parfois avec des larmes, la situation bien particulière de ce pays coincé entre l'UE et l'Ukraine. Avant la chute du bloc soviétique, cette région a subi le brassage des populations imposé par l'URSS, tout comme l'Ukraine. Depuis 1991, la question européenne n'a jamais été résolue, alors même que tous les moldaves roumanophones rêvent d'une intégration.
Le coup de la vie est risible, tout comme les salaires, et les échanges commerciaux sont maigres.
Ce pays déchiré politiquement est bien évidemment corrompu jusqu'à la moelle, ce qui fait que les moldaves disposent de bien peu d'espoir pour l'avenir.
Quand je leur demande de quoi ils sont fiers en tant que moldaves, ils me parlent de leur vin, très bon, comparable à l'italien, mais impossible à exporter, et des "bucuria" (=joie), des chocolats qui eux sont également très populaires en Roumanie.

Personnellement, depuis que je connais ce pays, je pense que son sort dépend de la situation en Ukraine, de la résolution du conflit à l'est et de son rapprochement avec l'UE.

Dernière info de ce pavé: les moldaves parlent majoritairement le moldave qui n'est rien de plus qu'un patois roumain.
D'après ce qu'on m'a dit (qui est à vérifier), la propagande russe leur aurait mis dans le crâne qu'il s'agit d'une langue distincte mais bien entendu, ils ne sont pas dupes, d'une part parce que beaucoup émigrent en Roumanie ou partent y étudier, d'autre part grâce à internet.
Cependant, malgré que leur langue soit tout ce qu'il y a de plus latin, ils l'écrivent en cyrillique...

a écrit : Ouf ! Merci pour ton commentaire. J'ai cru qu'on allait atteindre la dizaine de commentaires qui se perdaient en conjectures plutôt que lire les sources et donner de vraies informations ! En quoi ce commentaire témoigne-t-il d'une lecture des sources, ou donne-t-il une information supplémentaire?
La critique systématique est aisée.

a écrit : Pour avoir été déjà deux fois en Moldavie et être occasionnellement passé par la Transnistrie, je peux témoigner que ça n'est pas simple du tout...

La dernière fois notamment, j'étais pendant un peu moins d'une semaine vers la capitale moldave Chisinau (qui se prononce "Khichinau"
en glissant du a au u, pas comme notre "au" qui se prononce comme un o), puis j'ai fait le trajet en car jusqu'à Kiev.
Les 50km de route séparant Chisinau de la frontière ukrainienne nous ont pris 5h. En effet, la zone transnistrienne est criblée de zones de contrôle et tous les passeports sont systématiquement vérifiés.

Quant aux moldaves eux-mêmes, j'ai eu l'occasion de discuter, ou plutôt de les écouter me raconter, parfois avec des larmes, la situation bien particulière de ce pays coincé entre l'UE et l'Ukraine. Avant la chute du bloc soviétique, cette région a subi le brassage des populations imposé par l'URSS, tout comme l'Ukraine. Depuis 1991, la question européenne n'a jamais été résolue, alors même que tous les moldaves roumanophones rêvent d'une intégration.
Le coup de la vie est risible, tout comme les salaires, et les échanges commerciaux sont maigres.
Ce pays déchiré politiquement est bien évidemment corrompu jusqu'à la moelle, ce qui fait que les moldaves disposent de bien peu d'espoir pour l'avenir.
Quand je leur demande de quoi ils sont fiers en tant que moldaves, ils me parlent de leur vin, très bon, comparable à l'italien, mais impossible à exporter, et des "bucuria" (=joie), des chocolats qui eux sont également très populaires en Roumanie.

Personnellement, depuis que je connais ce pays, je pense que son sort dépend de la situation en Ukraine, de la résolution du conflit à l'est et de son rapprochement avec l'UE.

Dernière info de ce pavé: les moldaves parlent majoritairement le moldave qui n'est rien de plus qu'un patois roumain.
D'après ce qu'on m'a dit (qui est à vérifier), la propagande russe leur aurait mis dans le crâne qu'il s'agit d'une langue distincte mais bien entendu, ils ne sont pas dupes, d'une part parce que beaucoup émigrent en Roumanie ou partent y étudier, d'autre part grâce à internet.
Cependant, malgré que leur langue soit tout ce qu'il y a de plus latin, ils l'écrivent en cyrillique...
Afficher tout
En fait, le moldave est tout simplement du roumain, et non un patois roumain. Comme expliqué par un autre membre plus haut, la Moldavie est une région qui appartenait à la Roumanie, mais dont une partie fut "détachée" par les russes. Les moldaves ont pu conserver la langue roumaine, mais l'usage de l'alphabet cyrillique fut imposée par les soviétiques.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : En fait, le moldave est tout simplement du roumain, et non un patois roumain. Comme expliqué par un autre membre plus haut, la Moldavie est une région qui appartenait à la Roumanie, mais dont une partie fut "détachée" par les russes. Les moldaves ont pu conserver la langue roumaine, mais l'usage de l9;alphabet cyrillique fut imposée par les soviétiques. Afficher tout Ils ont tout de même un accent qui les démarque nettement, même pour quelqu'un ne parlant pas la langue (comme moi).
Après, ça dépend ce qu'on entend par "patois". Pour moi qui suis suisse (que c'est moche comme phrase!), je donne bien plus d'importance au terme "dialecte" qui permet de différencier, par exemple, les dialectes suisse-allemands entre eux et du Hochdeutsch.
Bref, je dévie...