La campagne publicitaire de Windows XP donna des sueurs froides à Microsoft

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

au moins, les crash de Windows provoquaient moins de victimes

Posté le

android

(244)

Répondre

a écrit : Ils auraient dû maintenir le slogan vu le succès planétaire de Windows XP.
Les attentas c'est triste mais je ne vois rien de choquant dans ces mots.
Lors du lancement d'un nouveaux produits vous aller toucher une certaines quantité de population qui servira alors de base sur une suite exponentielle.
Une perte de 5% d'acheteur en moins au lancement (population ayant été vexé par un slogan jugé inapproprié) aurait pu à la longue, entraîner de lourdes conséquences sur ce qui fut l'espace d'un temps, une réussite pour Microsoft.


Tous les commentaires (22)

au moins, les crash de Windows provoquaient moins de victimes

Posté le

android

(244)

Répondre

Ils auraient dû maintenir le slogan vu le succès planétaire de Windows XP.
Les attentas c'est triste mais je ne vois rien de choquant dans ces mots.

C'est pas surprenant.. On pourrait citer de nombreux autres exemples. On retrouve cette conséquence dans beaucoup de domaine, la publicité s'adapte souvent a l'actualité. Rien d'incroyable dans cette 'anecdote'.

J'imagine une photo d'un pauvre bonhomme qui s'apprête à sauter d'une fenêtre (window) du world trade center en flammes, et les deux slogans sont étrangement appropriés :
"Windows, prepare to fly" /
"Windows, yes you can"

Posté le

android

(6)

Répondre

Ça ne bat pas le slogan de la DS4 : "Avez-vous essayé de dire non ?"

a écrit : Ils auraient dû maintenir le slogan vu le succès planétaire de Windows XP.
Les attentas c'est triste mais je ne vois rien de choquant dans ces mots.
Lors du lancement d'un nouveaux produits vous aller toucher une certaines quantité de population qui servira alors de base sur une suite exponentielle.
Une perte de 5% d'acheteur en moins au lancement (population ayant été vexé par un slogan jugé inapproprié) aurait pu à la longue, entraîner de lourdes conséquences sur ce qui fut l'espace d'un temps, une réussite pour Microsoft.

a écrit : J'imagine une photo d'un pauvre bonhomme qui s'apprête à sauter d'une fenêtre (window) du world trade center en flammes, et les deux slogans sont étrangement appropriés :
"Windows, prepare to fly" /
"Windows, yes you can"
Il fallait y penser oO

Posté le

windowsphone

(4)

Répondre

Personnellement c'est pas plus mal d'avoir changé, "prepare to fly" est pas terrible comme slogan. "Yes you can" non plus d'ailleurs. Moi j'aurais vu plutôt "prepare to cry". Ceux qui n'aiment pas Windows XP pleurent de tristesse, ceux qui l'aiment pleurent de joie de ne plus à avoir à utiliser Windows 2000. Mais ils repleureront de tristesse avec Vista.

Posté le

android

(6)

Répondre

Le 11 septembre a aussi impacté GTA 3 : une des scènes coupées du jeu vidéo montrait un avion s'écraser dans un building. Par ailleurs, les développeurs rendirent les avions de tourismes (les "Dodo") incontrôlables et raccourcis des ailes pour éviter toute polémique

a écrit : Ils auraient dû maintenir le slogan vu le succès planétaire de Windows XP.
Les attentas c'est triste mais je ne vois rien de choquant dans ces mots.
Tu pars d'une supposition "vu le succès planétaire" mais qu'est-ce qui te dit que le produit aurait eu autant de succès avec ce slogan? Peut-être que ce slogan aurait été la cause de l'échec du produit des fois la réussite ou l'échec tiens à si peu de choses...

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Le 11 septembre a aussi impacté GTA 3 : une des scènes coupées du jeu vidéo montrait un avion s'écraser dans un building. Par ailleurs, les développeurs rendirent les avions de tourismes (les "Dodo") incontrôlables et raccourcis des ailes pour éviter toute polémique Le nombre d heures passées à essayer de faire voler ce coucou !!!!

Posté le

android

(5)

Répondre

Cela me rappelle qu'en 2003, en Chine, on pouvait lire le slogan "Hong Kong will take your breath away" (Hong Kong vous coupera le souffle) sur les panneaux publicitaires et dans les journaux afin de promouvoir cette destination. Au moment de cette diffusion programmée des mois auparavant, une grande épidémie de pneumonie éclatait... Ils ont essayé de rectifier le tir et de changer le slogan mais il était trop tard. Pas de chance pour eux...

Posté le

android

(9)

Répondre

Ils se sont aussi rattrapés sur Flight Simulator.. (c'est tout pour ce soir)

Posté le

android

(0)

Répondre

La compagnie aérienne Lufthansa aurait pu/du modifier ses publicités "le nombre de passagers détendus à bord, ça c'est de l'alchimie" alors que quelques jours avant, un pilote de cette compagnie écrasait volontairement un A320 dans les Alpes.

Précisément c'était la compagnie Low-cost de Lufthansa : Germanwings

a écrit : Cela me rappelle qu'en 2003, en Chine, on pouvait lire le slogan "Hong Kong will take your breath away" (Hong Kong vous coupera le souffle) sur les panneaux publicitaires et dans les journaux afin de promouvoir cette destination. Au moment de cette diffusion programmée des mois auparavant, une grande épidémie de pneumonie éclatait... Ils ont essayé de rectifier le tir et de changer le slogan mais il était trop tard. Pas de chance pour eux... Afficher tout Oui, j'étais en Chine à l'époque et je me souviens bien de cette pub. Mais il ne s'agissait pas de pneumonie, en fait, mais de l'épidémie de SRAS, maladie alors mal connue et qui faisait flipper les autorités chinoises. Ils avaient même alors truffé l'aéroport de Shanghai de caméras thermiques pour repérer le moindre passager ayant une petite fièvre. . .

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Lors du lancement d'un nouveaux produits vous aller toucher une certaines quantité de population qui servira alors de base sur une suite exponentielle.
Une perte de 5% d'acheteur en moins au lancement (population ayant été vexé par un slogan jugé inapproprié) aurait pu à la longue, entraîner de lourdes
conséquences sur ce qui fut l'espace d'un temps, une réussite pour Microsoft. Afficher tout
Oui mais comme la démocratie n'est pas franchement une démocratie le gouvernement aurait pu tout simplement interdire sa diffusion (ps: je ne remets en cause aucune démocratie tel quel soit).

a écrit : Oui, j'étais en Chine à l'époque et je me souviens bien de cette pub. Mais il ne s'agissait pas de pneumonie, en fait, mais de l'épidémie de SRAS, maladie alors mal connue et qui faisait flipper les autorités chinoises. Ils avaient même alors truffé l'aéroport de Shanghai de caméras thermiques pour repérer le moindre passager ayant une petite fièvre. . . Afficher tout C'est toujours le cas à l'heure actuelle.

Posté le

android

(0)

Répondre