A Lyon, les arêtes de poissons font débat

Proposé par
le

Sous la colline de la Croix-Rousse à Lyon se trouve un vaste réseau de galeries, interdit au public car risquant de s'effondrer, en forme d'arêtes de poisson. On ne sait toujours pas à l'heure actuelle son origine ou sa fonction, mais diverses théories s'opposent : fonction hydraulique, religieuse ou militaire, catacombes ou encore entrepôt pour le trésor des Templiers.


Commentaires préférés (3)

Ahhhhh, il n'y a pas à mon avis de légendes médiévales plus tenaces en occident que l'existence d'un prétendu trésor des templiers! Entre les différents ouvrages ésotériques (certains agréables à lire par ailleurs), les pseudos livres historiques et les films à sensation on est servit.

Il est vrai que je peux comprendre l'aura de légende qui entoure cet ordre militaire disparu il y a plus de sept siècles. Cependant il faut bien prendre conscience que tout s'est emballé au XVIIIème siècle avec l'apparition des premières loges maconniques.
Certes on ne peut pas dire que l'ordre était démuni: il possédait de nombreuses commanderies et terrains agricoles en occident. Mais il faut bien garder à l'esprit qu'entretenir des milliers de soldats ça coute extrêmement cher. Alors certes un simple sergent ne coutaît pas tant que ça: il ne portait qu'une livrée de fantassin et les quelques armes qui allaient avec. (quoi qu'elle fût bien souvent de meilleure qualitée que celle d'un soldat au sein d'une troupe féodal). En revanche entretenir un chevalier, avec ses deux montures, ses servants, son armure, son voyage en Terre Sainte, l'entretien de son équipement, son logement ect ect. Je ne parle même pas de l'entretien de certaines forteresses qui étaient à leurs charges en Terre Sainte, quand ils ne payaient pas eux-mêmes l'édification!

Donc oui l'Ordre du Temple était riche.. en terres agricoles! D'ailleurs contrairement à une pensée bien courante, Phillipe Le Bel n'a pas dissous l'ordre pour s'emparer de leur trésor (quoi que ce n'est pas là une certitude historique), mais plutôt pour mettre fin à une organisation super-étatique qui faisait non seulement de l'ombre aux royaumes occidentaux en émpiétant sur certains parcelles de pouvoir jusque alors régaliennes. Sans compter bien évidemment des raisons plus factuelles ,comme la perte de Saint Jean d'Acre en 1291 et le retrait des Francs de Palestine, le contentieux entre Jacques de Molay et le roi de France, et la perte d'utilité de cet ordre militaire (bien qu'une neuvième croisade eut été envisagée...)

Pour finir seuls les Templiers de France connurent une fin malheureuse, et dans une moindre mesure ceux d'Angleterre. Ceux qui étaient situés en Aragon ou Portugal se rallièrent à d'autres ordres et continuèrent à aider les pouvoirs occidentaux dans la Reconquista.

En ce qui concerne les accusasions de sodomie, de reniement de la Croix, d'adoration d'idoles païennes ect ect..; L'historiographie moderne ne peut ni réfuter ni valider ces thèses. Cependant il est tout à fait envisageable qu'elles aient été pratiqué. Sans y voir là des "pratiques sataniques" il faut garder à l'esprit que ces hommes n'étaient pas différent de nous. Il est tout à fait possible que lors de l'entrée dans l'ordre, des bizutages aient eu lieu ou que des relations homosexuelles entre certains hommes existent.

a écrit : Interdit au public... mais ils pourrait envoyer des experts qui sont préparés à ça, non ? Après la société nous cache tout è.é Lorsqu'un lieu est interdit au public, ça ne veut pas dire que personne n'y va jamais. C'est juste que le grand public, le quidam, qui n'a pas de formation spéciale / d'intérêt à entrer ne peut le faire, en revanche quelques personnes (parfois beaucoup de personnes) peuvent évidemment y pénétrer. Toutefois, ce n'est pas parce que des chercheurs ou des 'experts' peuvent visiter un lieu qu'ils arrivent toujours à en déterminer immédiatement l'utilité... Cela peut prendre des siècles avant d'obtenir les éléments permettant de caractériser l'usage du lieu, et très souvent de grands débats. Rien ne sert de croire que tout est complot et secret de la part de l'état : ici il s'agit simplement de protéger les populations.
D'ailleurs le commentaire ci dessous montre bien qu'il n'y a pas grand chose à cacher, puisque l'interdiction semble pouvoir être contournée par les plus volontaires.

Posté le

android

(61)

Répondre

a écrit : Merci garimors cest toujours un plaisir d'avoir des informations en plus sur notre Histoire. Mais je me demandais quel a été le declick qui a rendu les templiers "ennemis d'état". En effet vu la reaction drastique envers eux jimagine qu'il y a un declencheur autre que laccumulation de pouvoir et de richesse. Tu en sais plus? Un événement particulier ? Ou alors un jour le roi c'est réveiller de mauvaise humeur.. Afficher tout En réalité si les facteurs provoquant la chute des templiers sont multiples, ils s'inscrivent aussi dan une certaine logique "géopolitique".
Ainsi comme je l'avais dis dans mon commentaire précédent la prise de Saint Jean d'Acre en 1291 par le sultanat Mameluk limite la présence franque en Orient à Chypre. Ainsi les templiers reviennent en occident. Cependant il y a une différence déjà entre les chevaliers vivant en Occident et ceux en Orient. Si les seconds vivaient une existence relativement identiques à celles que l'on pourrait imaginer, ceux d'Occident vivent dans un faste relatif. Sous prétexte de gérer des grandes propriétés latifundiaires ils dépensaient les richesses pour leurs propres comptes et les hauts gradés mène un train de vie d'aristcrates. Ce comportement en rupture avec le voeu de pauvreté n'est pas sans heurter la population. (fun fact: l'expression "boire comme un templier" est attesté à partir du XIIIème siècle)

De plus les propriétés que possèdent l'Ordre sont directement hérités de dons féodaux.. Ce sont dont autant de terres qui échappent à l'influence de seigneurs féodaux et les prive de revenus. Cela ne gène pas tant ceux qui font ces dons que Philippe le Bel. Le roi de France mène alors une politique de centralisation du pouvoir et tente d'augmenter son pouvoir sur ses vassaux. Or les commanderies et domaines templiers se heurtent à cette politique de "réunification"/accroissement du pouvoir royal.

Enfin le roi est en heurt avec la papauté de Clément V et les templiers représentent une force armée importante, estimée à une grosse dizaine de milliers d'hommes, ce qui est alors plus que l'ost royal.

Il existe sans doute d'autres facteurs à prendre en compte mais j'avoue que je ne les connais pas...


Tous les commentaires (25)

Et pourquoi n'auraient-elles pas toujours une fonction militaire secrète ? ^_^

Posté le

android

(5)

Répondre

Interdit au public... mais ils pourrait envoyer des experts qui sont préparés à ça, non ? Après la société nous cache tout è.é

Posté le

android

(0)

Répondre

Ahhhhh, il n'y a pas à mon avis de légendes médiévales plus tenaces en occident que l'existence d'un prétendu trésor des templiers! Entre les différents ouvrages ésotériques (certains agréables à lire par ailleurs), les pseudos livres historiques et les films à sensation on est servit.

Il est vrai que je peux comprendre l'aura de légende qui entoure cet ordre militaire disparu il y a plus de sept siècles. Cependant il faut bien prendre conscience que tout s'est emballé au XVIIIème siècle avec l'apparition des premières loges maconniques.
Certes on ne peut pas dire que l'ordre était démuni: il possédait de nombreuses commanderies et terrains agricoles en occident. Mais il faut bien garder à l'esprit qu'entretenir des milliers de soldats ça coute extrêmement cher. Alors certes un simple sergent ne coutaît pas tant que ça: il ne portait qu'une livrée de fantassin et les quelques armes qui allaient avec. (quoi qu'elle fût bien souvent de meilleure qualitée que celle d'un soldat au sein d'une troupe féodal). En revanche entretenir un chevalier, avec ses deux montures, ses servants, son armure, son voyage en Terre Sainte, l'entretien de son équipement, son logement ect ect. Je ne parle même pas de l'entretien de certaines forteresses qui étaient à leurs charges en Terre Sainte, quand ils ne payaient pas eux-mêmes l'édification!

Donc oui l'Ordre du Temple était riche.. en terres agricoles! D'ailleurs contrairement à une pensée bien courante, Phillipe Le Bel n'a pas dissous l'ordre pour s'emparer de leur trésor (quoi que ce n'est pas là une certitude historique), mais plutôt pour mettre fin à une organisation super-étatique qui faisait non seulement de l'ombre aux royaumes occidentaux en émpiétant sur certains parcelles de pouvoir jusque alors régaliennes. Sans compter bien évidemment des raisons plus factuelles ,comme la perte de Saint Jean d'Acre en 1291 et le retrait des Francs de Palestine, le contentieux entre Jacques de Molay et le roi de France, et la perte d'utilité de cet ordre militaire (bien qu'une neuvième croisade eut été envisagée...)

Pour finir seuls les Templiers de France connurent une fin malheureuse, et dans une moindre mesure ceux d'Angleterre. Ceux qui étaient situés en Aragon ou Portugal se rallièrent à d'autres ordres et continuèrent à aider les pouvoirs occidentaux dans la Reconquista.

En ce qui concerne les accusasions de sodomie, de reniement de la Croix, d'adoration d'idoles païennes ect ect..; L'historiographie moderne ne peut ni réfuter ni valider ces thèses. Cependant il est tout à fait envisageable qu'elles aient été pratiqué. Sans y voir là des "pratiques sataniques" il faut garder à l'esprit que ces hommes n'étaient pas différent de nous. Il est tout à fait possible que lors de l'entrée dans l'ordre, des bizutages aient eu lieu ou que des relations homosexuelles entre certains hommes existent.

Merci garimors cest toujours un plaisir d'avoir des informations en plus sur notre Histoire. Mais je me demandais quel a été le declick qui a rendu les templiers "ennemis d'état". En effet vu la reaction drastique envers eux jimagine qu'il y a un declencheur autre que laccumulation de pouvoir et de richesse. Tu en sais plus? Un événement particulier ? Ou alors un jour le roi c'est réveiller de mauvaise humeur..

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Interdit au public... mais ils pourrait envoyer des experts qui sont préparés à ça, non ? Après la société nous cache tout è.é Lorsqu'un lieu est interdit au public, ça ne veut pas dire que personne n'y va jamais. C'est juste que le grand public, le quidam, qui n'a pas de formation spéciale / d'intérêt à entrer ne peut le faire, en revanche quelques personnes (parfois beaucoup de personnes) peuvent évidemment y pénétrer. Toutefois, ce n'est pas parce que des chercheurs ou des 'experts' peuvent visiter un lieu qu'ils arrivent toujours à en déterminer immédiatement l'utilité... Cela peut prendre des siècles avant d'obtenir les éléments permettant de caractériser l'usage du lieu, et très souvent de grands débats. Rien ne sert de croire que tout est complot et secret de la part de l'état : ici il s'agit simplement de protéger les populations.
D'ailleurs le commentaire ci dessous montre bien qu'il n'y a pas grand chose à cacher, puisque l'interdiction semble pouvoir être contournée par les plus volontaires.

Posté le

android

(61)

Répondre

Interdit au public ? C'te blague.
Quand on connais les bonnes personnes, c'est très facile d'accès et on y croise d'autres passionnés aussi.
C'est jolie en tous cas :-)

a écrit : Lorsqu'un lieu est interdit au public, ça ne veut pas dire que personne n'y va jamais. C'est juste que le grand public, le quidam, qui n'a pas de formation spéciale / d'intérêt à entrer ne peut le faire, en revanche quelques personnes (parfois beaucoup de personnes) peuvent évidemment y pénétrer. Toutefois, ce n'est pas parce que des chercheurs ou des 'experts' peuvent visiter un lieu qu'ils arrivent toujours à en déterminer immédiatement l'utilité... Cela peut prendre des siècles avant d'obtenir les éléments permettant de caractériser l'usage du lieu, et très souvent de grands débats. Rien ne sert de croire que tout est complot et secret de la part de l'état : ici il s'agit simplement de protéger les populations.
D'ailleurs le commentaire ci dessous montre bien qu'il n'y a pas grand chose à cacher, puisque l'interdiction semble pouvoir être contournée par les plus volontaires.
Afficher tout
Oui je sais bien, mais je disais ça puisqu'il n'est pas précisé que des autres y vont ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Merci garimors cest toujours un plaisir d'avoir des informations en plus sur notre Histoire. Mais je me demandais quel a été le declick qui a rendu les templiers "ennemis d'état". En effet vu la reaction drastique envers eux jimagine qu'il y a un declencheur autre que laccumulation de pouvoir et de richesse. Tu en sais plus? Un événement particulier ? Ou alors un jour le roi c'est réveiller de mauvaise humeur.. Afficher tout En réalité si les facteurs provoquant la chute des templiers sont multiples, ils s'inscrivent aussi dan une certaine logique "géopolitique".
Ainsi comme je l'avais dis dans mon commentaire précédent la prise de Saint Jean d'Acre en 1291 par le sultanat Mameluk limite la présence franque en Orient à Chypre. Ainsi les templiers reviennent en occident. Cependant il y a une différence déjà entre les chevaliers vivant en Occident et ceux en Orient. Si les seconds vivaient une existence relativement identiques à celles que l'on pourrait imaginer, ceux d'Occident vivent dans un faste relatif. Sous prétexte de gérer des grandes propriétés latifundiaires ils dépensaient les richesses pour leurs propres comptes et les hauts gradés mène un train de vie d'aristcrates. Ce comportement en rupture avec le voeu de pauvreté n'est pas sans heurter la population. (fun fact: l'expression "boire comme un templier" est attesté à partir du XIIIème siècle)

De plus les propriétés que possèdent l'Ordre sont directement hérités de dons féodaux.. Ce sont dont autant de terres qui échappent à l'influence de seigneurs féodaux et les prive de revenus. Cela ne gène pas tant ceux qui font ces dons que Philippe le Bel. Le roi de France mène alors une politique de centralisation du pouvoir et tente d'augmenter son pouvoir sur ses vassaux. Or les commanderies et domaines templiers se heurtent à cette politique de "réunification"/accroissement du pouvoir royal.

Enfin le roi est en heurt avec la papauté de Clément V et les templiers représentent une force armée importante, estimée à une grosse dizaine de milliers d'hommes, ce qui est alors plus que l'ost royal.

Il existe sans doute d'autres facteurs à prendre en compte mais j'avoue que je ne les connais pas...

« … car risquant de s'effondrer, en forme d'arêtes de poisson… »

Ça fait comment quand ça s'effondre en arêtes de poisson ?

a écrit : Merci garimors cest toujours un plaisir d'avoir des informations en plus sur notre Histoire. Mais je me demandais quel a été le declick qui a rendu les templiers "ennemis d'état". En effet vu la reaction drastique envers eux jimagine qu'il y a un declencheur autre que laccumulation de pouvoir et de richesse. Tu en sais plus? Un événement particulier ? Ou alors un jour le roi c'est réveiller de mauvaise humeur.. Afficher tout Il faut savoir que le roi de France a accumulé une très grosse dette envers les templiers et la rembourser n'était pas envisageable.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : « … car risquant de s'effondrer, en forme d'arêtes de poisson… »

Ça fait comment quand ça s'effondre en arêtes de poisson ?
Je ne sais pas si c'est une boutade ou non, dans le doute je vais répondre. Ce sont les galeries qui sont en forme d'arêtes de poisson, d'où leur nom....accrochez-vous... arêtes de poisson (il y a un article dessus sur Wiki). "Interdit d'accès au public car risquant de s'effondrer" est entre deux virgules, et grammaticalement la phrase et correcte et compréhensible !

Pour le reste JLSD, je sais plus par quel hasard je me suis retrouvée sur cette page Wiki, mais c'est très intrigant et j'espère qu'on saura un jour de quoi il retourne !

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Ahhhhh, il n'y a pas à mon avis de légendes médiévales plus tenaces en occident que l'existence d'un prétendu trésor des templiers! Entre les différents ouvrages ésotériques (certains agréables à lire par ailleurs), les pseudos livres historiques et les films à sensation on est servit.

Il es
t vrai que je peux comprendre l'aura de légende qui entoure cet ordre militaire disparu il y a plus de sept siècles. Cependant il faut bien prendre conscience que tout s'est emballé au XVIIIème siècle avec l'apparition des premières loges maconniques.
Certes on ne peut pas dire que l'ordre était démuni: il possédait de nombreuses commanderies et terrains agricoles en occident. Mais il faut bien garder à l'esprit qu'entretenir des milliers de soldats ça coute extrêmement cher. Alors certes un simple sergent ne coutaît pas tant que ça: il ne portait qu'une livrée de fantassin et les quelques armes qui allaient avec. (quoi qu'elle fût bien souvent de meilleure qualitée que celle d'un soldat au sein d'une troupe féodal). En revanche entretenir un chevalier, avec ses deux montures, ses servants, son armure, son voyage en Terre Sainte, l'entretien de son équipement, son logement ect ect. Je ne parle même pas de l'entretien de certaines forteresses qui étaient à leurs charges en Terre Sainte, quand ils ne payaient pas eux-mêmes l'édification!

Donc oui l'Ordre du Temple était riche.. en terres agricoles! D'ailleurs contrairement à une pensée bien courante, Phillipe Le Bel n'a pas dissous l'ordre pour s'emparer de leur trésor (quoi que ce n'est pas là une certitude historique), mais plutôt pour mettre fin à une organisation super-étatique qui faisait non seulement de l'ombre aux royaumes occidentaux en émpiétant sur certains parcelles de pouvoir jusque alors régaliennes. Sans compter bien évidemment des raisons plus factuelles ,comme la perte de Saint Jean d'Acre en 1291 et le retrait des Francs de Palestine, le contentieux entre Jacques de Molay et le roi de France, et la perte d'utilité de cet ordre militaire (bien qu'une neuvième croisade eut été envisagée...)

Pour finir seuls les Templiers de France connurent une fin malheureuse, et dans une moindre mesure ceux d'Angleterre. Ceux qui étaient situés en Aragon ou Portugal se rallièrent à d'autres ordres et continuèrent à aider les pouvoirs occidentaux dans la Reconquista.

En ce qui concerne les accusasions de sodomie, de reniement de la Croix, d'adoration d'idoles païennes ect ect..; L'historiographie moderne ne peut ni réfuter ni valider ces thèses. Cependant il est tout à fait envisageable qu'elles aient été pratiqué. Sans y voir là des "pratiques sataniques" il faut garder à l'esprit que ces hommes n'étaient pas différent de nous. Il est tout à fait possible que lors de l'entrée dans l'ordre, des bizutages aient eu lieu ou que des relations homosexuelles entre certains hommes existent.
Afficher tout
"des relations homosexuelles entre certains hommes" !!!!
"Reniement de la Croix, adoration d'idoles païennes "!!!! Doux Jésus !! Je sens que je vais m'évanouir ! Qu'on me passe les sels ...

a écrit : Ahhhhh, il n'y a pas à mon avis de légendes médiévales plus tenaces en occident que l'existence d'un prétendu trésor des templiers! Entre les différents ouvrages ésotériques (certains agréables à lire par ailleurs), les pseudos livres historiques et les films à sensation on est servit.

Il es
t vrai que je peux comprendre l'aura de légende qui entoure cet ordre militaire disparu il y a plus de sept siècles. Cependant il faut bien prendre conscience que tout s'est emballé au XVIIIème siècle avec l'apparition des premières loges maconniques.
Certes on ne peut pas dire que l'ordre était démuni: il possédait de nombreuses commanderies et terrains agricoles en occident. Mais il faut bien garder à l'esprit qu'entretenir des milliers de soldats ça coute extrêmement cher. Alors certes un simple sergent ne coutaît pas tant que ça: il ne portait qu'une livrée de fantassin et les quelques armes qui allaient avec. (quoi qu'elle fût bien souvent de meilleure qualitée que celle d'un soldat au sein d'une troupe féodal). En revanche entretenir un chevalier, avec ses deux montures, ses servants, son armure, son voyage en Terre Sainte, l'entretien de son équipement, son logement ect ect. Je ne parle même pas de l'entretien de certaines forteresses qui étaient à leurs charges en Terre Sainte, quand ils ne payaient pas eux-mêmes l'édification!

Donc oui l'Ordre du Temple était riche.. en terres agricoles! D'ailleurs contrairement à une pensée bien courante, Phillipe Le Bel n'a pas dissous l'ordre pour s'emparer de leur trésor (quoi que ce n'est pas là une certitude historique), mais plutôt pour mettre fin à une organisation super-étatique qui faisait non seulement de l'ombre aux royaumes occidentaux en émpiétant sur certains parcelles de pouvoir jusque alors régaliennes. Sans compter bien évidemment des raisons plus factuelles ,comme la perte de Saint Jean d'Acre en 1291 et le retrait des Francs de Palestine, le contentieux entre Jacques de Molay et le roi de France, et la perte d'utilité de cet ordre militaire (bien qu'une neuvième croisade eut été envisagée...)

Pour finir seuls les Templiers de France connurent une fin malheureuse, et dans une moindre mesure ceux d'Angleterre. Ceux qui étaient situés en Aragon ou Portugal se rallièrent à d'autres ordres et continuèrent à aider les pouvoirs occidentaux dans la Reconquista.

En ce qui concerne les accusasions de sodomie, de reniement de la Croix, d'adoration d'idoles païennes ect ect..; L'historiographie moderne ne peut ni réfuter ni valider ces thèses. Cependant il est tout à fait envisageable qu'elles aient été pratiqué. Sans y voir là des "pratiques sataniques" il faut garder à l'esprit que ces hommes n'étaient pas différent de nous. Il est tout à fait possible que lors de l'entrée dans l'ordre, des bizutages aient eu lieu ou que des relations homosexuelles entre certains hommes existent.
Afficher tout
Merci pour cet excellent commentaire !

Je me permettrais simplement de te contredire sur une chose :

La richesse des templiers n'étaient pas qu'agricole. Alors, en effet, leur richesse en terres va commencer dès qu'ils vont aidé les espagnols à récupérer leurs terres (Majorque entre autres) lors de la Reconquista. Pour les remercier ils auront bien d'immenses terres en échange.

Mais pour faire la guerre il leur fallait de l'argent évidement. Pour cela ils ont implanté des "commanderies" en Occident, financés par environ 700 nobles (en France en tout cas). De plus, les paysans et petits bourgeois leur donnaient souvent de l'argent, des services ou des meubles ; cela leur évitant ainsi d'effectuer leur pèlerinage jusqu'en terres saintes.

Troisièmement, les templiers ont inventé la "lettre de change" (l'ancêtre du chèque en gros). Les pèlerins donnaient de l'argent aux commanderies contre la lettre de change de la valeur des biens donnés. Le pèlerin pouvait ainsi pèleriner tranquillou jusqu'en terres saintes sans risquer de se faire attaquer et il récupérait ses biens auprès d'une commanderie située à Jerusalem entre autres. D'une part, il y avait des intérêts sur cette lettre de change et, d'autres part, certains pèlerins mourraient sur la route. Donc les templiers se faisaient un petit benef.

Pour finir, les pillages pdt les batailles et les impôts prélevés auprès de la population, a aussi fortement enrichi les templiers et grandement joué sur la légende de leur trésor (qu'on appelle "la huche")

Pour résumer, leur richesse financière est divisé en 3 ordres :
- trésor de commanderies
- trésor de l'ordre (la huche)
- gestion de l'ordre royal (prêt à des souverains avec intérêt (comme les banques maintenant))

Source : Question d'histoire (youtube), épisode "Le trésor des templiers existe-il ?"

Garimors n'hésite pas à me contredire :)

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Merci pour cet excellent commentaire !

Je me permettrais simplement de te contredire sur une chose :

La richesse des templiers n'étaient pas qu'agricole. Alors, en effet, leur richesse en terres va commencer dès qu'ils vont aidé les espagnols à récupérer leurs terres (Majorque e
ntre autres) lors de la Reconquista. Pour les remercier ils auront bien d'immenses terres en échange.

Mais pour faire la guerre il leur fallait de l'argent évidement. Pour cela ils ont implanté des "commanderies" en Occident, financés par environ 700 nobles (en France en tout cas). De plus, les paysans et petits bourgeois leur donnaient souvent de l'argent, des services ou des meubles ; cela leur évitant ainsi d'effectuer leur pèlerinage jusqu'en terres saintes.

Troisièmement, les templiers ont inventé la "lettre de change" (l'ancêtre du chèque en gros). Les pèlerins donnaient de l'argent aux commanderies contre la lettre de change de la valeur des biens donnés. Le pèlerin pouvait ainsi pèleriner tranquillou jusqu'en terres saintes sans risquer de se faire attaquer et il récupérait ses biens auprès d'une commanderie située à Jerusalem entre autres. D'une part, il y avait des intérêts sur cette lettre de change et, d'autres part, certains pèlerins mourraient sur la route. Donc les templiers se faisaient un petit benef.

Pour finir, les pillages pdt les batailles et les impôts prélevés auprès de la population, a aussi fortement enrichi les templiers et grandement joué sur la légende de leur trésor (qu'on appelle "la huche")

Pour résumer, leur richesse financière est divisé en 3 ordres :
- trésor de commanderies
- trésor de l'ordre (la huche)
- gestion de l'ordre royal (prêt à des souverains avec intérêt (comme les banques maintenant))

Source : Question d'histoire (youtube), épisode "Le trésor des templiers existe-il ?"

Garimors n'hésite pas à me contredire :)
Afficher tout
Je ne te contredirai que sur un point à vrai dire haha :

- le système de lettre de change tel qu'il est développée en occident par les templiers provient d'Orient où il était déjà présent depuis près de cinq siècles. Ce n'est pas la seule innovation venant d'Orient (cf. Les pigeons voyageurs ou la soie entre autres).

En ce qui concerne le passage sur la possession d'argent. Je crains que mes propos n'aient été mal interprete. Bien évidemment loin de moi l'idée de dire que l'ordre ne possédait pas de monnaie fiduciaires (ou de bijoux), mais force est de constater qu'une grande partie de cette monnaie est dépensée dans le fonctionnement de l'organisation. Mais surtout, même si les sommes peuvent être importantes, elles restent tout de même relativement dérisoires quand on prendre en compte le fait que l'ordre regroupait autour de plusieurs dizaines de milliers de membres à son apogée. (Avec les servants, les artisans, fermiers, religieux, etc etc).

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Et pourquoi n'auraient-elles pas toujours une fonction militaire secrète ? ^_^ Sans doute a-t-on trouvé plus d'utilité à la base aérienne du Mont Verdun ;)

a écrit : Interdit au public... mais ils pourrait envoyer des experts qui sont préparés à ça, non ? Après la société nous cache tout è.é Préparés à quoi ? Se ramasser la colline sur la ****** ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Préparés à quoi ? Se ramasser la colline sur la ****** ? Non, entrainés je veux dire... afin de ne pas faire trop de bruit, peut-être avoir le matériel nécessaire s'il y a un effondrement...

Posté le

android

(1)

Répondre

Tandis qu'à Grenoble les aiguilles de gantiers font des gants.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Lorsqu'un lieu est interdit au public, ça ne veut pas dire que personne n'y va jamais. C'est juste que le grand public, le quidam, qui n'a pas de formation spéciale / d'intérêt à entrer ne peut le faire, en revanche quelques personnes (parfois beaucoup de personnes) peuvent évidemment y pénétrer. Toutefois, ce n'est pas parce que des chercheurs ou des 'experts' peuvent visiter un lieu qu'ils arrivent toujours à en déterminer immédiatement l'utilité... Cela peut prendre des siècles avant d'obtenir les éléments permettant de caractériser l'usage du lieu, et très souvent de grands débats. Rien ne sert de croire que tout est complot et secret de la part de l'état : ici il s'agit simplement de protéger les populations.
D'ailleurs le commentaire ci dessous montre bien qu'il n'y a pas grand chose à cacher, puisque l'interdiction semble pouvoir être contournée par les plus volontaires.
Afficher tout
Merci Luc, cette réponse s'applique également au commentaire de Svendsen :)
Quelques curieux s'y risquent en urbex (voir sur YT), comme dans l'église Saint-Bernard située en aplomb d'un puits, passant les systèmes de vidéo-surveillance et portes plombées. De nombreux passages restent méconnus dans ce labyrinthe (passionnant!) que sont les pentes de la Croix-Rousse.

Pour Garimors et Theo : apparemment, seul Walid Nazim semble défendre l'hypothèse du trésor des Templiers...

Les modos ont du reformuler ma contribution ; pas facile de synthétiser autant d'infos et de les garder attrayantes !

Un véritable paradis pour les passionnés d'urbex, ces arêtes de poissons, pour ceux qui savent comment et où y entrer ;) (ce qui n'est pas mon cas, car n'étant pas de Lyon, mais des amis m'en ont envoyé des photos magnifiques). Pour ceux qui savent où et comment (et avec qui) y aller, n'oubliez pas de prévoir des bottes en caoutchouc ;)