Les Germano-Américains sont les plus nombreux aux Etats-Unis

Proposé par
le
dans

Les États-Unis sont un "melting pot". En effet, la population américaine est issue majoritairement de familles d'immigrés aux origines très diverses : Irlandais, Afro-Américains, Latinos... Le groupe ethnique le plus nombreux est constitué des Germano-Américains parmi lesquels on compte quelques stars comme Stephen King, Tom Cruise ou encore Bruce Willis.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Je le savais déjà, je trouve donc étonnant que la langue officielle soit restée l'anglais après l indépendance. Le canada à quant à lui reussi à garder l'anglais ET le français comme langues officielles. Moi je trouve également très étonnant qu'il y ait autant de racisme chez eux... Ils ont vite oublié comment leur nation a été construite.

Posté le

android

(264)

Répondre

Malheureusement il y a aussi des amnésiques qui ont oublié ce melting pot!!....quant aux amérindiens....

Posté le

android

(148)

Répondre

Si on qualifie populairement les États-Unis de melting pot, beaucoup de sociologues sont plus à l'aise avec l'idée de salad bowl ; Là où le melting pot fait miroiter que chaque population s'est mélangée pour former un groupe socio-culturel unique (le fameux rêve américain), dans certaines régions, on voit plutôt un ensemble de cultures différentes qui se mélangent mais ne se mixent pas, comme dans un bol de salade. Au Canada, le principe de Salad Bowl (appelée plutôt mosaïque culturelle de ce côté de la frontière) est particulièrement présent, car chaque groupe socio-culturel revendique ses origines, qu'elles soient Amérindiennes, Européeenes, Asiatiques, Africaines... Ce qui n'empêche pas d'avoir une cohésion d'ensemble, où chacun est différent, mais tout le monde est uni. Quelque part, c'est mieux que le melting pot, car cela montre que bien que différents, nous sommes capable d'accepter, de respecter et de vivre les uns avec les autres.


Tous les commentaires (47)

Je le savais déjà, je trouve donc étonnant que la langue officielle soit restée l'anglais après l indépendance. Le canada à quant à lui reussi à garder l'anglais ET le français comme langues officielles.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Je le savais déjà, je trouve donc étonnant que la langue officielle soit restée l'anglais après l indépendance. Le canada à quant à lui reussi à garder l'anglais ET le français comme langues officielles. Moi je trouve également très étonnant qu'il y ait autant de racisme chez eux... Ils ont vite oublié comment leur nation a été construite.

Posté le

android

(264)

Répondre

Malheureusement il y a aussi des amnésiques qui ont oublié ce melting pot!!....quant aux amérindiens....

Posté le

android

(148)

Répondre

Si on qualifie populairement les États-Unis de melting pot, beaucoup de sociologues sont plus à l'aise avec l'idée de salad bowl ; Là où le melting pot fait miroiter que chaque population s'est mélangée pour former un groupe socio-culturel unique (le fameux rêve américain), dans certaines régions, on voit plutôt un ensemble de cultures différentes qui se mélangent mais ne se mixent pas, comme dans un bol de salade. Au Canada, le principe de Salad Bowl (appelée plutôt mosaïque culturelle de ce côté de la frontière) est particulièrement présent, car chaque groupe socio-culturel revendique ses origines, qu'elles soient Amérindiennes, Européeenes, Asiatiques, Africaines... Ce qui n'empêche pas d'avoir une cohésion d'ensemble, où chacun est différent, mais tout le monde est uni. Quelque part, c'est mieux que le melting pot, car cela montre que bien que différents, nous sommes capable d'accepter, de respecter et de vivre les uns avec les autres.

a écrit : Voici une carte representant l'origine des ancetres majoritaires par étât et par comté :
upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/22/Image-Census-2000-Data-Top-US-Ancestries-by-County_fr_FR.png?uselang=fr
Dans la liste, il y a vraiment de tout, comme Neil Armstrong et "Buzz" Aldrin
Question bete sur cette carte, c'est quoi l'origine ethnique afro-americains ? on peut pas dire origine africaine comme tous les autres pays/continent ?

a écrit : Moi je trouve également très étonnant qu'il y ait autant de racisme chez eux... Ils ont vite oublié comment leur nation a été construite. Cela semble hélas dans la nature humaine que des groupes différents, d'importances analogues, et forcés de se côtoyer se détestent, en s'accusant réciproquement d'être les responsables de tout ce qui va mal. Il faut penser, par exemple, aux guerres de religion en Europe; et encore, on pouvait plus ou moins cacher ses pensées, mais pour la couleur de la peau c'est difficile...

a écrit : Je le savais déjà, je trouve donc étonnant que la langue officielle soit restée l'anglais après l indépendance. Le canada à quant à lui reussi à garder l'anglais ET le français comme langues officielles. Très tôt, le gouvernement des USA a tenu au principe de la langue unique, car il craignait un éclatement de la population. Ce ne pouvait être que la langue majoritaire.
Mais actuellement, seulement une trentaine d'États ont l'anglais comme langue officielle; et seulement 80% des Américains parlent anglais chez eux (environ 18% l'espagnol).

a écrit : Si on qualifie populairement les États-Unis de melting pot, beaucoup de sociologues sont plus à l'aise avec l'idée de salad bowl ; Là où le melting pot fait miroiter que chaque population s'est mélangée pour former un groupe socio-culturel unique (le fameux rêve américain), dans certaines régions, on voit plutôt un ensemble de cultures différentes qui se mélangent mais ne se mixent pas, comme dans un bol de salade. Au Canada, le principe de Salad Bowl (appelée plutôt mosaïque culturelle de ce côté de la frontière) est particulièrement présent, car chaque groupe socio-culturel revendique ses origines, qu'elles soient Amérindiennes, Européeenes, Asiatiques, Africaines... Ce qui n'empêche pas d'avoir une cohésion d'ensemble, où chacun est différent, mais tout le monde est uni. Quelque part, c'est mieux que le melting pot, car cela montre que bien que différents, nous sommes capable d'accepter, de respecter et de vivre les uns avec les autres. Afficher tout Merci pour ces explications sociologiques. On peut en revanche ne pas être d'accord avec votre affirmation "c'est mieux que le melting pot". Le métissage des populations peut en effet être considéré comme une réelle source d'enrichissement culturel et social...

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Je le savais déjà, je trouve donc étonnant que la langue officielle soit restée l'anglais après l indépendance. Le canada à quant à lui reussi à garder l'anglais ET le français comme langues officielles. Si je ne me trompe pas, il n'y a pas de langue officielle au niveau fédéral.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Moi je trouve également très étonnant qu'il y ait autant de racisme chez eux... Ils ont vite oublié comment leur nation a été construite. il n'y a pas plus de racisme qu'en France. Y ayant vecu plusieurs annees et voyagé dans plus de 30 Etats, je n'ai pas vu plus de racisme la bas que j'en ai vu dans certaines banlieues parisiennes.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Très tôt, le gouvernement des USA a tenu au principe de la langue unique, car il craignait un éclatement de la population. Ce ne pouvait être que la langue majoritaire.
Mais actuellement, seulement une trentaine d'États ont l'anglais comme langue officielle; et seulement 80% des Américains parlent angla
is chez eux (environ 18% l'espagnol). Afficher tout
il n'y a d'ailleurs pas de langue offocielle dans la constitution. C'est pour cela qu'il est tout a fait possible d'ailleurs de demander de passer son permi de conduire dans sa langue.

L'espagnol est aujourd'hui la premiere langue dans beaucoup d'Etats et dans toutes les administrations les formulaires sont disponibles dans les 2 langues.
A noter qu'au R.U. la situation est identique. Les papiers administratifs sont disponibles en Gallois mais aussi en Hindi, Farsi etc.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Très tôt, le gouvernement des USA a tenu au principe de la langue unique, car il craignait un éclatement de la population. Ce ne pouvait être que la langue majoritaire.
Mais actuellement, seulement une trentaine d'États ont l'anglais comme langue officielle; et seulement 80% des Américains parlent angla
is chez eux (environ 18% l'espagnol). Afficher tout
En réalité, le gouvernement fédéral à Washington n'a jamais décidé de la langue officielle. Il y a eu un vote mais aucune langue n'a dépassé les 50% des votes nécessaires pour devenir langue officielle. À une voix près, l'allemand aurait été choisi.

Je trouve ça surprenant que la majorité des américain sont d'origine allemande :o

a écrit : Si on qualifie populairement les États-Unis de melting pot, beaucoup de sociologues sont plus à l'aise avec l'idée de salad bowl ; Là où le melting pot fait miroiter que chaque population s'est mélangée pour former un groupe socio-culturel unique (le fameux rêve américain), dans certaines régions, on voit plutôt un ensemble de cultures différentes qui se mélangent mais ne se mixent pas, comme dans un bol de salade. Au Canada, le principe de Salad Bowl (appelée plutôt mosaïque culturelle de ce côté de la frontière) est particulièrement présent, car chaque groupe socio-culturel revendique ses origines, qu'elles soient Amérindiennes, Européeenes, Asiatiques, Africaines... Ce qui n'empêche pas d'avoir une cohésion d'ensemble, où chacun est différent, mais tout le monde est uni. Quelque part, c'est mieux que le melting pot, car cela montre que bien que différents, nous sommes capable d'accepter, de respecter et de vivre les uns avec les autres. Afficher tout Le mot "melting-pot" n'engendre pas automatiquement le mixage... c'est le "creuset", l'endroit, ou des gens de toutes races se rencontrent, peuvent vivre ensemble mais pas forcément (on peut utiliser le mot melting-pot pour une manifestation, par exemple). Mais ça ne veut pas dire que tout le monde copule à testicules rabattus de manière extra raciale ! :)
"Salade bowl" est plus imagé, certes, plus "américain" sûrement, mais ne veut pas dire autre chose.

a écrit : Je le savais déjà, je trouve donc étonnant que la langue officielle soit restée l'anglais après l indépendance. Le canada à quant à lui reussi à garder l'anglais ET le français comme langues officielles. Tout simplement parce que les pères fondateurs des USA étaient d'origine britannique comme la majorité de la population pendant l'indépendance.
L'immigration germanique n'arrive que bien après.

Pour la petite histoire lors de la déclaration d'indépendance la question de la langue officielle fut posée, garder l'anglais ou choisir le français pour remercier la France de son aide. Garder l'anglais n'a gagné que de quelque voix (une seul d'après la légende).
Imagine des US avec comme langue officielle le français

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : il n'y a pas plus de racisme qu'en France. Y ayant vecu plusieurs annees et voyagé dans plus de 30 Etats, je n'ai pas vu plus de racisme la bas que j'en ai vu dans certaines banlieues parisiennes. Les intellectuels US ne sont pas plus racistes que leurs homologues français. Mais il suffit d'aller dans les États du Sud-Est pour voir que le racisme y demeure très fort - dans les deux sens. J'ai vu une manifestation à Charlottesville: deux groupes d'effectifs équivalents hurlant les uns "White Power!", les autres "Black Power!", c'est tout, aucun argument sensé, de la haine pure. Et l'on peut porter des armes et se déguiser en soldats! Et le K.K.K. n'est pas mort, malgré un manque pitoyable de rationalité.
L'abolition de l'esclavage, du moins oficiellement, la non-ségrégation, sont relativement toutes récentes. Il y a encore des survivants de l'époque où les bancs, les toilettes, etc. étaient exclusivement réservés à une couleur de peau donnée.
Je sais bien que l'on a assassiné Jaurès à Paris (pas pour une question d'ethnie), mais c'est bien aux USA que le pacifique Martin Luther King l'a été (et, lui, pour ça), ce que je n'imagine pas en France actuelle.

a écrit : Tout simplement parce que les pères fondateurs des USA étaient d'origine britannique comme la majorité de la population pendant l'indépendance.
L'immigration germanique n'arrive que bien après.

Pour la petite histoire lors de la déclaration d'indépendance la question de la la
ngue officielle fut posée, garder l'anglais ou choisir le français pour remercier la France de son aide. Garder l'anglais n'a gagné que de quelque voix (une seul d'après la légende).
Imagine des US avec comme langue officielle le français
Afficher tout
L'immigration germanique (et non allemande) a commencé très tôt: 270000, le tiers de la population, en 1790 lors du recensement de Pennsylvanie.
Pour les votes à une voix près pour l'anglais contre l'allemand ou le français, je n'ai trouvé aucune source sérieuse; merci à qui en trouverait.

a écrit : il n'y a pas plus de racisme qu'en France. Y ayant vecu plusieurs annees et voyagé dans plus de 30 Etats, je n'ai pas vu plus de racisme la bas que j'en ai vu dans certaines banlieues parisiennes. Si tu as voyagé beaucoup aux USA, il semble que tu n'aies guère voyagé en France en dehors des banlieues parisiennes.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Si on qualifie populairement les États-Unis de melting pot, beaucoup de sociologues sont plus à l'aise avec l'idée de salad bowl ; Là où le melting pot fait miroiter que chaque population s'est mélangée pour former un groupe socio-culturel unique (le fameux rêve américain), dans certaines régions, on voit plutôt un ensemble de cultures différentes qui se mélangent mais ne se mixent pas, comme dans un bol de salade. Au Canada, le principe de Salad Bowl (appelée plutôt mosaïque culturelle de ce côté de la frontière) est particulièrement présent, car chaque groupe socio-culturel revendique ses origines, qu'elles soient Amérindiennes, Européeenes, Asiatiques, Africaines... Ce qui n'empêche pas d'avoir une cohésion d'ensemble, où chacun est différent, mais tout le monde est uni. Quelque part, c'est mieux que le melting pot, car cela montre que bien que différents, nous sommes capable d'accepter, de respecter et de vivre les uns avec les autres. Afficher tout C'est aux antipodes de l'assimilation C'est aussi la meilleur méthode pour balkaniser, ou libaniser un pays, en montant les uns contre les autres.

Posté le

android

(0)

Répondre