Champion olympique de vitesse parce qu'il était le moins rapide

Proposé par
le
dans

Steven Bradburry est un patineur de vitesse sur glace, qui remporta la médaille d'or aux Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City de manière étonnante : sachant que ses adversaires en finale étaient plus rapides que lui, il décida de rester à l'arrière, tablant sur une chute de ses adversaires se bagarrant pour la victoire. Ce qui arriva, lui donnant la victoire finale.


Commentaires préférés (3)

Et ce n'est pas tout puisqu'il réussi à gagner de cette manière pour toutes les étapes de la victoire. Si vous voulez vous amuse, il y a aussi la vidéo des jeux olympiques de natation (je ne connais pas du tout la natation, en revanche) dans laquelle on peut admirer un nageur qui gagne par défaut alors que ses concurrents font un faux départ...
m.youtube.com/watch?v=oBxxAR5Uuwk

Posté le

android

(107)

Répondre

a écrit : Et ce n'est pas tout puisqu'il réussi à gagner de cette manière pour toutes les étapes de la victoire. Si vous voulez vous amuse, il y a aussi la vidéo des jeux olympiques de natation (je ne connais pas du tout la natation, en revanche) dans laquelle on peut admirer un nageur qui gagne par défaut alors que ses concurrents font un faux départ...
m.youtube.com/watch?v=oBxxAR5Uuwk
Afficher tout
Oui je crois me souvenir qu'il s'agissait d'un Guinéen qui avait appris à nager quelques mois avant les Jeux olympiques de Sydney et qui a terminé son parcours très péniblement en crawl. Je me souviens que les commentateurs étaient hilares devant cet exploit !

Édit: J'en ris encore aux larmes en revoyant la vidéo !

Posté le

android

(97)

Répondre

Bradbury pense être éliminé déjà en quart de finale, puisqu'il fini 3ème. Et seul les deux premiers sont qualifiés. Mais le 2ème est disqualifié pour contact illicite.
En demi-finale, il est distancé, mais plusieurs concurrents chutent.
Puis en finale, son coach lui dit de rester délibérément en retrait, espérant à nouveau un chute collective, car celles-ci sont nombreuses en Short-track. Cela arriva, et les quatre autres patineurs tombèrent dans le dernier virage.
Bradbury passa la ligne les bras levés, mais surtout surpris.

Posté le

android

(129)

Répondre


Tous les commentaires (27)

Et ce n'est pas tout puisqu'il réussi à gagner de cette manière pour toutes les étapes de la victoire. Si vous voulez vous amuse, il y a aussi la vidéo des jeux olympiques de natation (je ne connais pas du tout la natation, en revanche) dans laquelle on peut admirer un nageur qui gagne par défaut alors que ses concurrents font un faux départ...
m.youtube.com/watch?v=oBxxAR5Uuwk

Posté le

android

(107)

Répondre

a écrit : Et ce n'est pas tout puisqu'il réussi à gagner de cette manière pour toutes les étapes de la victoire. Si vous voulez vous amuse, il y a aussi la vidéo des jeux olympiques de natation (je ne connais pas du tout la natation, en revanche) dans laquelle on peut admirer un nageur qui gagne par défaut alors que ses concurrents font un faux départ...
m.youtube.com/watch?v=oBxxAR5Uuwk
Afficher tout
Oui je crois me souvenir qu'il s'agissait d'un Guinéen qui avait appris à nager quelques mois avant les Jeux olympiques de Sydney et qui a terminé son parcours très péniblement en crawl. Je me souviens que les commentateurs étaient hilares devant cet exploit !

Édit: J'en ris encore aux larmes en revoyant la vidéo !

Posté le

android

(97)

Répondre

tu parles, Charles, c'est une série de coups de chance, et pis c'est tout
«j'ai fait exprès»
j'aurais dit comme lui, si ça m'était arrivé...

Je suis désolé, mais il n'a pas fait exprès de rester derrière. Il était moins bon c'est tout. Il faisait la compétition avant tout pour le sport sachant qu'il ne pouvait pas gagner. Et par miracle il gagna.

Posté le

android

(6)

Répondre

Un spermatozoïde dirait : ça sent le vécu !

Posté le

android

(3)

Répondre

Le seul patineur à avoir lu les fables de La Fontaine!..."Rien ne sert de courir, il faut partir à point."....

Posté le

android

(11)

Répondre

Bradbury pense être éliminé déjà en quart de finale, puisqu'il fini 3ème. Et seul les deux premiers sont qualifiés. Mais le 2ème est disqualifié pour contact illicite.
En demi-finale, il est distancé, mais plusieurs concurrents chutent.
Puis en finale, son coach lui dit de rester délibérément en retrait, espérant à nouveau un chute collective, car celles-ci sont nombreuses en Short-track. Cela arriva, et les quatre autres patineurs tombèrent dans le dernier virage.
Bradbury passa la ligne les bras levés, mais surtout surpris.

Posté le

android

(129)

Répondre

a écrit : Le seul patineur à avoir lu les fables de La Fontaine!..."Rien ne sert de courir, il faut partir à point.".... Pardon, mais tout leader en patinage de couple avec son follower te le dira : «On a toujours besoin d'un plus petit que soi»

Posté le

android

(2)

Répondre

Écoute Steven, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !

Par contre cettr anecdote existe déjà non ? Je me souviens d'une histoire similaire où c'est son entraîneur qui lui conseille de rester derrière à l'affût d'une chute...

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Par contre cettr anecdote existe déjà non ? Je me souviens d'une histoire similaire où c'est son entraîneur qui lui conseille de rester derrière à l'affût d'une chute... Oui elle existait déjà, il me semble qu'elle a juste été remis au goût du jour par Philippe.

a écrit : Oui je crois me souvenir qu'il s'agissait d'un Guinéen qui avait appris à nager quelques mois avant les Jeux olympiques de Sydney et qui a terminé son parcours très péniblement en crawl. Je me souviens que les commentateurs étaient hilares devant cet exploit !

Édit: J'en ris encore aux larmes en revoyant la vidéo !
Éric Moussambani, un grand Monsieur, il a réalisé son rêve.
Chapeau l'artiste

Pour anecdote Julius yego (désolé de l'orthographe) athlète kenyan de javelot à gagner un championnat du monde en regardant des vidéos sur YouTube

Posté le

android

(7)

Répondre

"Le sportif intelligent évite l'effort inutile"

M. Mégot, professeur de sport du petit Spirou

a écrit : "Le sportif intelligent évite l'effort inutile"

M. Mégot, professeur de sport du petit Spirou
Monsieur mégot ahlala ces souvenirs merci de m'avoir remémorer ça

Stratégie... Un peu un coup de pot, surtout. La chute a bien failli ne jamais se produire, elle a eu lieu à quelques mètres de la ligne d'arrivée... En plus, on le voit se faire nettement distancer au fur et à mesure de la course...

a écrit : Pardon, mais tout leader en patinage de couple avec son follower te le dira : «On a toujours besoin d'un plus petit que soi» Le lion et le rat...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Oui je crois me souvenir qu'il s'agissait d'un Guinéen qui avait appris à nager quelques mois avant les Jeux olympiques de Sydney et qui a terminé son parcours très péniblement en crawl. Je me souviens que les commentateurs étaient hilares devant cet exploit !

Édit: J'en ris encore aux larmes en revoyant la vidéo !
Pour une fois qu'un maître nageur aurait pu avoir une mission dans des JO natation...

Posté le

android

(1)

Répondre

Cela a donné naissance à une expression anglaise " to do a Bradbury" qu'on utilise à propos de quelqu'un qui réussit quelque chose par accident.

Posté le

android

(1)

Répondre