Le sable est devenu une ressource surexploitée

Proposé par
le

Le sable est la troisième ressource la plus utilisée dans le monde, après l'air et l'eau. Utilisé dans plus de 200 domaines différents, mais principalement dans le BTP, on estime que ce sont près de 50 milliards de tonnes de granulats et de sable qui sont consommés chaque année. Ce marché représenterait 70 milliards d'euros d'échanges annuels.

Bien qu'il soit trop tôt pour affirmer l'ampleur environnementale de ce marché, cela pourrait avoir de réelles conséquences puisque l'extraction de sable ferait reculer la majeure partie des plages du monde, alors plus dangereusement en proie à la montée des eaux. L'utilisation de bateaux dragueurs, aspirant le sable marin, briserait l'équilibre de l'écosystème aquatique (de nombreux poissons et plantes se servent du sable pour se cacher ou se développer)


Commentaires préférés (3)

De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...

Posté le

android

(160)

Répondre

a écrit : De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...
Afficher tout
J'ai fais mon TPE sur le sable et ait fabriqué du verre. Je me permets donc de te répondre sur ce point.

Chaque poignée de sable est constituée de morceaux de coquillages, de poussière, de roches, etc.

Pour fabriquer du verre, nous avions pris du sable noir de la Réunion pour la simple raison que le sable de plage est réputée pour sa teneur en silice (qui doit être de 70% me semble-t-il pour une confection optimale du verre).
Ensuite nous avons mélangé le sable avec de la chaux (70g de sable pour 30g de chaux). Et nous avons fais chauffer (pas sûr de la température) pour fabriquer des petites billes de verre . (en réalité il ne faut pas du sable avec de la chaux, mais de la silice avec de la chaux. Nous avons mis directement le sable car nous n'avions pas les moyens de séparer la silice du reste. J'avais 17 ans c'est pardonnable
^^).

Pour répondre à ta question, il n'est pas possible d'utiliser n'importe quel sable pour fabriquer du verre. Le sable trop sphérique entraîne des fissures dans le verre ou le béton et je crois même en fait que du sable trop sphérique ne peut se mélanger pour de telles utilisations

Voilà pour le verre. Concernant le sable en tant que tel, tu l'as très bien dit, il est triste de voir un sujet si important oublié du monde médiatique et politique. Il ne faut pas croire, mais la France est aussi sujette à cela du fait que l'on extrait du sable de certaines plages, mais aussi de fleuves et/ou rivières ... De nombreuses personnes se sont déjà manifesté contre l'extraction de sable dans leur ville/region. On en a beaucoup entendu parler en 2013 grâce au documentaire sorti sur Arte : "Le sable, enquête sur une disparition" (ou qqch comme ça) et puis qlq mois plus tard plus rien....

Cela est sûrement à cause de la crise puisque Dubaï par exemple a d'ailleurs dû arrêter certaines de ses constructions pharaoniques par "manque d'argent pour acheter le sable devenu trop cher" pour continuer leur "carte du monde" en sable. Pour ceux et celles qui ne voient pas de quoi je parle vous pouvez regarder sur Internet le chantier aujourd'hui, encore inachevé.

Bon aujourd'hui certains pays commencent à réglementer l'extraction de sable mais ça reste une goutte d'eau... La preuve, Dubaï, Singapour, Hong Kong et la Chine sont d'immenses consommateurs de sable et n'hésitent pas à transgresser les lois pour s'en approprier. On aperçoit des "mafias du sable" qui vont "braconner" le sable en volant celui de certaines plages (on a vu des plages disparaître en une nuit !!) ou en mer avec les draggeurs illégaux qui vont pomper en qlq heures un maximum de sable, mais aussi de poissons, coraux, végétaux etc. Enfin bref, l'écosystème leur dit merci......

Voilà pour ce long commentaire sur un sujet trop oublié et qui me tient à coeur. Je vous invite à regarder le documentaire d'Arte et à vous renseigner auprès de SOURCES FIABLES, qui malheureusement sont trop peu nombreux et datant généralement de 2013-2014. On devrait en entendre parler à nouveau dans la décennie qui va suivre.

Posté le

android

(219)

Répondre

a écrit : C'est ce qui est prévu malheureusement dans les côtes d'Armor où ils veulent "aspirer" le sable de la baie le Saint Brieuc et de ses alentours.. C'est hallucinant... En s'y intéressant, il est dit que l'entreprise d'extraction pourrait (si le chantier est accepté) extraire 250.000m3/an pendant 15 ans dans la baie de Lannion, soit un total de 3.750.000m3 extrait.... Si la dune sous-marine s'effondre à cause de l'extraction, il y a des risques de catastrophes naturelles puisque cette dune briserait toutes les grosses vagues en formation en pleine mer. Qui plus est, les machines d'extraction sont bruyantes (270dB) ce qui fera fuir les poissons et donc les pêcheurs et les touristes....

rmc.bfmtv.com/emission/extraction-de-sable-en-baie-de-lannion-personne-n-a-ete-associe-a-l-enquete-publique-1236939.html

www.google.fr/amp/mobile.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/baie-de-lannion-5-000-manifestants-contre-l-extraction-de-sable-coquillier_1822147.amp

Posté le

android

(64)

Répondre


Tous les commentaires (37)

De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...

Posté le

android

(160)

Répondre

Je comprend pas pourquoi ne vont ils pas le chercher dans le sahara???

Posté le

android

(0)

Répondre

On ne pourra bientôt plus faire de château de sable. C'est triste.

Posté le

android

(0)

Répondre

Peut-on utiliser tout le sable ou juste une partie ? Car on utilise que 20% de l'air ambiant (le reste étant du diazote, un gaz très stable, quasiment inerte, que seuls quelques bactéries utilisent) et on a encore du mal à utiliser l'eau salée encore, notamment pour l'agriculture.

Posté le

android

(1)

Répondre

Ça me rappelle une anecdote ici il y a quelque temps, où on avait parlé du vol d'une plage complète en une seule nuit.

a écrit : De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...
Afficher tout
J'ai fais mon TPE sur le sable et ait fabriqué du verre. Je me permets donc de te répondre sur ce point.

Chaque poignée de sable est constituée de morceaux de coquillages, de poussière, de roches, etc.

Pour fabriquer du verre, nous avions pris du sable noir de la Réunion pour la simple raison que le sable de plage est réputée pour sa teneur en silice (qui doit être de 70% me semble-t-il pour une confection optimale du verre).
Ensuite nous avons mélangé le sable avec de la chaux (70g de sable pour 30g de chaux). Et nous avons fais chauffer (pas sûr de la température) pour fabriquer des petites billes de verre . (en réalité il ne faut pas du sable avec de la chaux, mais de la silice avec de la chaux. Nous avons mis directement le sable car nous n'avions pas les moyens de séparer la silice du reste. J'avais 17 ans c'est pardonnable
^^).

Pour répondre à ta question, il n'est pas possible d'utiliser n'importe quel sable pour fabriquer du verre. Le sable trop sphérique entraîne des fissures dans le verre ou le béton et je crois même en fait que du sable trop sphérique ne peut se mélanger pour de telles utilisations

Voilà pour le verre. Concernant le sable en tant que tel, tu l'as très bien dit, il est triste de voir un sujet si important oublié du monde médiatique et politique. Il ne faut pas croire, mais la France est aussi sujette à cela du fait que l'on extrait du sable de certaines plages, mais aussi de fleuves et/ou rivières ... De nombreuses personnes se sont déjà manifesté contre l'extraction de sable dans leur ville/region. On en a beaucoup entendu parler en 2013 grâce au documentaire sorti sur Arte : "Le sable, enquête sur une disparition" (ou qqch comme ça) et puis qlq mois plus tard plus rien....

Cela est sûrement à cause de la crise puisque Dubaï par exemple a d'ailleurs dû arrêter certaines de ses constructions pharaoniques par "manque d'argent pour acheter le sable devenu trop cher" pour continuer leur "carte du monde" en sable. Pour ceux et celles qui ne voient pas de quoi je parle vous pouvez regarder sur Internet le chantier aujourd'hui, encore inachevé.

Bon aujourd'hui certains pays commencent à réglementer l'extraction de sable mais ça reste une goutte d'eau... La preuve, Dubaï, Singapour, Hong Kong et la Chine sont d'immenses consommateurs de sable et n'hésitent pas à transgresser les lois pour s'en approprier. On aperçoit des "mafias du sable" qui vont "braconner" le sable en volant celui de certaines plages (on a vu des plages disparaître en une nuit !!) ou en mer avec les draggeurs illégaux qui vont pomper en qlq heures un maximum de sable, mais aussi de poissons, coraux, végétaux etc. Enfin bref, l'écosystème leur dit merci......

Voilà pour ce long commentaire sur un sujet trop oublié et qui me tient à coeur. Je vous invite à regarder le documentaire d'Arte et à vous renseigner auprès de SOURCES FIABLES, qui malheureusement sont trop peu nombreux et datant généralement de 2013-2014. On devrait en entendre parler à nouveau dans la décennie qui va suivre.

Posté le

android

(219)

Répondre

a écrit : J'ai fais mon TPE sur le sable et ait fabriqué du verre. Je me permets donc de te répondre sur ce point.

Chaque poignée de sable est constituée de morceaux de coquillages, de poussière, de roches, etc.

Pour fabriquer du verre, nous avions pris du sable noir de la Réunion pour la simple
raison que le sable de plage est réputée pour sa teneur en silice (qui doit être de 70% me semble-t-il pour une confection optimale du verre).
Ensuite nous avons mélangé le sable avec de la chaux (70g de sable pour 30g de chaux). Et nous avons fais chauffer (pas sûr de la température) pour fabriquer des petites billes de verre . (en réalité il ne faut pas du sable avec de la chaux, mais de la silice avec de la chaux. Nous avons mis directement le sable car nous n'avions pas les moyens de séparer la silice du reste. J'avais 17 ans c'est pardonnable
^^).

Pour répondre à ta question, il n'est pas possible d'utiliser n'importe quel sable pour fabriquer du verre. Le sable trop sphérique entraîne des fissures dans le verre ou le béton et je crois même en fait que du sable trop sphérique ne peut se mélanger pour de telles utilisations

Voilà pour le verre. Concernant le sable en tant que tel, tu l'as très bien dit, il est triste de voir un sujet si important oublié du monde médiatique et politique. Il ne faut pas croire, mais la France est aussi sujette à cela du fait que l'on extrait du sable de certaines plages, mais aussi de fleuves et/ou rivières ... De nombreuses personnes se sont déjà manifesté contre l'extraction de sable dans leur ville/region. On en a beaucoup entendu parler en 2013 grâce au documentaire sorti sur Arte : "Le sable, enquête sur une disparition" (ou qqch comme ça) et puis qlq mois plus tard plus rien....

Cela est sûrement à cause de la crise puisque Dubaï par exemple a d'ailleurs dû arrêter certaines de ses constructions pharaoniques par "manque d'argent pour acheter le sable devenu trop cher" pour continuer leur "carte du monde" en sable. Pour ceux et celles qui ne voient pas de quoi je parle vous pouvez regarder sur Internet le chantier aujourd'hui, encore inachevé.

Bon aujourd'hui certains pays commencent à réglementer l'extraction de sable mais ça reste une goutte d'eau... La preuve, Dubaï, Singapour, Hong Kong et la Chine sont d'immenses consommateurs de sable et n'hésitent pas à transgresser les lois pour s'en approprier. On aperçoit des "mafias du sable" qui vont "braconner" le sable en volant celui de certaines plages (on a vu des plages disparaître en une nuit !!) ou en mer avec les draggeurs illégaux qui vont pomper en qlq heures un maximum de sable, mais aussi de poissons, coraux, végétaux etc. Enfin bref, l'écosystème leur dit merci......

Voilà pour ce long commentaire sur un sujet trop oublié et qui me tient à coeur. Je vous invite à regarder le documentaire d'Arte et à vous renseigner auprès de SOURCES FIABLES, qui malheureusement sont trop peu nombreux et datant généralement de 2013-2014. On devrait en entendre parler à nouveau dans la décennie qui va suivre.
Afficher tout
C'est ce qui est prévu malheureusement dans les côtes d'Armor où ils veulent "aspirer" le sable de la baie le Saint Brieuc et de ses alentours..

Posté le

android

(9)

Répondre

1€40 la tonne de sable ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est ce qui est prévu malheureusement dans les côtes d'Armor où ils veulent "aspirer" le sable de la baie le Saint Brieuc et de ses alentours.. C'est hallucinant... En s'y intéressant, il est dit que l'entreprise d'extraction pourrait (si le chantier est accepté) extraire 250.000m3/an pendant 15 ans dans la baie de Lannion, soit un total de 3.750.000m3 extrait.... Si la dune sous-marine s'effondre à cause de l'extraction, il y a des risques de catastrophes naturelles puisque cette dune briserait toutes les grosses vagues en formation en pleine mer. Qui plus est, les machines d'extraction sont bruyantes (270dB) ce qui fera fuir les poissons et donc les pêcheurs et les touristes....

rmc.bfmtv.com/emission/extraction-de-sable-en-baie-de-lannion-personne-n-a-ete-associe-a-l-enquete-publique-1236939.html

www.google.fr/amp/mobile.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/baie-de-lannion-5-000-manifestants-contre-l-extraction-de-sable-coquillier_1822147.amp

Posté le

android

(64)

Répondre

a écrit : De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...
Afficher tout
La forme des grains de sables n'est sûrement pas un problème pour faire du verre mais sa pureté est importante, toujours est-il que l'on peux très bien recyclé le verre, il peut même remplacer le sable dans le béton si on le pile.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...
Afficher tout
Le photovoltaïque est un des plus propres systèmes de production d'énergie renouvelable. Les panneaux sont quasiment entièrement recyclables (sauf peut être l'EVA). Les structures sont en métal et recyclables. Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas svp et soyez sûr des informations que vous divulguez.

Posté le

android

(0)

Répondre

L anecdote peut induire en erreur on ne parle ici que de sable marin pas de sable provenant de désert, j ai fait un test il y a 3 ans , ne voulant pas acheter de sable pour couler les fondations d une petite clôture j ai mélanger mon ciment avec de la terre tamisée, le mélange a été long pour sécher mais après 3 hiver rien n à bouger. Mais je ne sais pas ce que ça vaut pour la construction.

a écrit : De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...
Afficher tout
Le ciment (liant hydraulique à base de calcaire et de marne) n'est pas élaboré à partir de sable… le mortier o…i…

Erreur de débutant.

a écrit : L anecdote peut induire en erreur on ne parle ici que de sable marin pas de sable provenant de désert, j ai fait un test il y a 3 ans , ne voulant pas acheter de sable pour couler les fondations d une petite clôture j ai mélanger mon ciment avec de la terre tamisée, le mélange a été long pour sécher mais après 3 hiver rien n à bouger. Mais je ne sais pas ce que ça vaut pour la construction. Afficher tout Le problème de la terre est qu'elle contient de l'humus (matière organique décomposée) qui est impropre à la fabrication de béton…

Pour des petites fondations ça ne pose pas trop de problème, mais pour un béton exposé à de fortes contraintes, ça n'est pas du tout indiqué…

a écrit : J'ai fais mon TPE sur le sable et ait fabriqué du verre. Je me permets donc de te répondre sur ce point.

Chaque poignée de sable est constituée de morceaux de coquillages, de poussière, de roches, etc.

Pour fabriquer du verre, nous avions pris du sable noir de la Réunion pour la simple
raison que le sable de plage est réputée pour sa teneur en silice (qui doit être de 70% me semble-t-il pour une confection optimale du verre).
Ensuite nous avons mélangé le sable avec de la chaux (70g de sable pour 30g de chaux). Et nous avons fais chauffer (pas sûr de la température) pour fabriquer des petites billes de verre . (en réalité il ne faut pas du sable avec de la chaux, mais de la silice avec de la chaux. Nous avons mis directement le sable car nous n'avions pas les moyens de séparer la silice du reste. J'avais 17 ans c'est pardonnable
^^).

Pour répondre à ta question, il n'est pas possible d'utiliser n'importe quel sable pour fabriquer du verre. Le sable trop sphérique entraîne des fissures dans le verre ou le béton et je crois même en fait que du sable trop sphérique ne peut se mélanger pour de telles utilisations

Voilà pour le verre. Concernant le sable en tant que tel, tu l'as très bien dit, il est triste de voir un sujet si important oublié du monde médiatique et politique. Il ne faut pas croire, mais la France est aussi sujette à cela du fait que l'on extrait du sable de certaines plages, mais aussi de fleuves et/ou rivières ... De nombreuses personnes se sont déjà manifesté contre l'extraction de sable dans leur ville/region. On en a beaucoup entendu parler en 2013 grâce au documentaire sorti sur Arte : "Le sable, enquête sur une disparition" (ou qqch comme ça) et puis qlq mois plus tard plus rien....

Cela est sûrement à cause de la crise puisque Dubaï par exemple a d'ailleurs dû arrêter certaines de ses constructions pharaoniques par "manque d'argent pour acheter le sable devenu trop cher" pour continuer leur "carte du monde" en sable. Pour ceux et celles qui ne voient pas de quoi je parle vous pouvez regarder sur Internet le chantier aujourd'hui, encore inachevé.

Bon aujourd'hui certains pays commencent à réglementer l'extraction de sable mais ça reste une goutte d'eau... La preuve, Dubaï, Singapour, Hong Kong et la Chine sont d'immenses consommateurs de sable et n'hésitent pas à transgresser les lois pour s'en approprier. On aperçoit des "mafias du sable" qui vont "braconner" le sable en volant celui de certaines plages (on a vu des plages disparaître en une nuit !!) ou en mer avec les draggeurs illégaux qui vont pomper en qlq heures un maximum de sable, mais aussi de poissons, coraux, végétaux etc. Enfin bref, l'écosystème leur dit merci......

Voilà pour ce long commentaire sur un sujet trop oublié et qui me tient à coeur. Je vous invite à regarder le documentaire d'Arte et à vous renseigner auprès de SOURCES FIABLES, qui malheureusement sont trop peu nombreux et datant généralement de 2013-2014. On devrait en entendre parler à nouveau dans la décennie qui va suivre.
Afficher tout
Tu te rappelles pas la température, mais qu'avez-vous utilisé pour le chauffer, et comme creuset? C'est génial!

a écrit : Tu te rappelles pas la température, mais qu'avez-vous utilisé pour le chauffer, et comme creuset? C'est génial! En regardant sur Internet, la température de transformation de sable en verre est de 2300°C. Notre professeur nous avait conseillé de rajouter de la soude pour diminuer la température à 1500°C.

Là il a ramené, si je me souviens bien, une sorte de gros chalumeau et nous avions chauffé le mélange à 1500°C (normalement : 70% de silice (nous c'était direct du sable), 15% de soude, 10% de chaux et 5% "d'impuretés". Du fait que nous avions mis directement du sable, nous avions remplacés ces 5% par 5% de chaux supplémentaires) dans un creuset (je ne sais pas en quelle matière), sous une hotte aspirante.

Résultat : 2 billes de verre mais tout n'avait pas été transformé.

Voilà c'est tout ce dont je me souviens.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...
Afficher tout
Il est utilisé dans le BTP surtout pour la confection de MORTIER et de béton.
Le CIMENT mélangé au sable et à l'eau donne le mortier (pour les joints de parpaings ou petits ouvrages nottamment) et ce CIMENT mélangé au sable à l'eau et à du graviers fait le béton. (Dalles, murs et pleins d'autres choses, plus résistant que le mortiers mais impossible à faire en petits épaisseurs du fait de la présence de graviers et pour un lissage minutieux).

Posté le

android

(10)

Répondre

Il y a toujours la faute à "on estime que ce sont près de 50 milliards de tonnes de granulats et de sable qui sont consommés chaque année".
On ne dirait pas "50 milliards de tonnes de sable sont consommés" par exemple...

a écrit : Il y a toujours la faute à "on estime que ce sont près de 50 milliards de tonnes de granulats et de sable qui sont consommés chaque année".
On ne dirait pas "50 milliards de tonnes de sable sont consommés" par exemple...
Géologiquement parlant le sable a une granulométrie qui va de 0.05 à 2mm.
En gravière les granulométries du sable vont jusqu'à 8mm…
Donc le terme « granulats » englobe toutes les particules de 2 à 8mm voir plus pour les graviers qui sont utilisés dans les bétons…

a écrit : De nombreux documentaires existent à propos de ce sujet apparemment anodin. On oubli trop vite l'utilisation du sable, à la fois pour le ciment et le béton, mais aussi pour fabriquer du verre, bien sûr. Imaginez donc la quantité de sable utilisée pour la construction d'un immeuble... Maintenant imaginez la quantité de sable utilisée pour la construction d'un barrage... D'un très écologique champ de panneaux photovoltaïques...
On pourrait penser qu'il n'y a pas besoin de prendre du sable des plages et qu'il suffirait de prendre celui du désert. Malheureusement, le sable du désert roule sur les dunes avec l'effet du vent ce qui, hélas, rend les grains très sphériques et donc impropre à l'utilisation pour le béton.
Néanmoins, je me demande si la forme de ce sable spécifique est un problème pour la confection du verre...
Afficher tout
Mais il y a une solution. Sur une plage américaine de déchet sculpter par la mer crée des grains de déchet qui peux être utiliser mais malheureusement trop cher

Posté le

android

(0)

Répondre