Tous les tigres blancs que l'on peut observer descendent du même tigre

Proposé par
le
dans

"Mohan" est le seul spécimen de tigre blanc sauvage à avoir été capturé vivant en 1951. Par conséquent, les nombreux tigres blancs présents dans les zoos sont des descendants de ce dernier. Leur élevage est controversé, car ils présentent un taux de consanguinité important.

On le fit notamment s'accoupler avec sa propre fille pour obtenir des tigres blancs. Cette consanguinité est la cause de nombreux troubles chez les tigres blancs, tels que du strabisme, déficience immunitaire, etc.


Commentaires préférés (3)

Obligé de se taper sa gosse... C'est un peu sordide quand on y pense comme ça.
Même si des cas similaire arrivent parfois dans la nature.

a écrit : L'exploitation des animaux au cirque et leur enfermement dans une cage de 3m2 entre deux tours bien entendu, cela va sans besoin de le préciser me semble-t-il dans une anecdote qui parle de tigre... Pas de tigre chez nous, blanc ou pourpre, ni aucun animal, et heureux de rencontrer de plus en plus de collègues ayant fait le même choix, pour les mêmes raisons éthiques, je suis content que l'amalgame soit balayé.
Lire des phrases comme : "le cirque est une aberration anachronique" ne nous fait pas bonne presse, bien que ça fasse un bon nom de spectacle...

Posté le

android

(79)

Répondre

a écrit : Obligé de se taper sa gosse... C'est un peu sordide quand on y pense comme ça.
Même si des cas similaire arrivent parfois dans la nature.
Très peu en réalité. Ayant été soigneur, je le savais déjà. Les tigres blancs survivent assez peu dans la nature. En 1951, un Maharadja quelconque aurait entendu parlé d'un tigre tout blanc. Il le fit capturer et accoupler à une femelle «normal». Cette union donne naissance à plusieurs tigres des deux couleurs. L'intérêt de garder les tigres roux était faible. En revanche, on fit se reproduire le mal blanc avec sa descendance blanche et cette descendance en elle même. Finalement, la consanguinité s'est perpétuée et on compte près d'une naissance anormale sur 5 en captivité. Les mutations génétiques de ce genre son rares mais les animaux survivent peu de temps dans la nature à cause de leur camouflage déficient. Ils ont du mal à chasser et à se dissimuler.
Enfin, je pense que pour conserver ces animaux, il faudrait recommencer à les faire se reproduire avec des tigres roux. Voilà encore une fois où mène la perversion des hommes qui... Vous connaissez la chanson, pour une espèce qui, a y regarder de plus près, est assez difforme et bien moins belle, selon moi, que les tigres roux.

Posté le

android

(124)

Répondre


Tous les commentaires (38)

Obligé de se taper sa gosse... C'est un peu sordide quand on y pense comme ça.
Même si des cas similaire arrivent parfois dans la nature.

Les animaux de laboratoire sont presque tous blancs: il s'agit d'obtenir des lignées "pures", génétiquement identiques.

Je n'arrive pas à trouver dans les sources mais il faut savoir que les chiens à robe blanche ont beaucoup plus de risques d'être atteints de surdité à cause d'un défaut de pigmentation de la cochlée (oreille interne). Je me demande s'il en va de même avec ces pauvres tigres, souvent utilisés dans cette aberration anachronique qu'est le cirque.

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Je n'arrive pas à trouver dans les sources mais il faut savoir que les chiens à robe blanche ont beaucoup plus de risques d'être atteints de surdité à cause d'un défaut de pigmentation de la cochlée (oreille interne). Je me demande s'il en va de même avec ces pauvres tigres, souvent utilisés dans cette aberration anachronique qu'est le cirque. Afficher tout Salut

Voici une anecdote de l'application Se Coucher Moins Bête qui devrait t'intéresser : secouchermoinsbete.fr/67557-sans-melanocyte-pas-d-audition

Posté le

android

(9)

Répondre

Mais c'est pas grave! Tant que l'occidentale en profite

a écrit : Je n'arrive pas à trouver dans les sources mais il faut savoir que les chiens à robe blanche ont beaucoup plus de risques d'être atteints de surdité à cause d'un défaut de pigmentation de la cochlée (oreille interne). Je me demande s'il en va de même avec ces pauvres tigres, souvent utilisés dans cette aberration anachronique qu'est le cirque. Afficher tout Est-ce le cirque qui est une aberration anachronique, ou l'utilisation des animaux au cirque ?

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Est-ce le cirque qui est une aberration anachronique, ou l'utilisation des animaux au cirque ? L'exploitation des animaux au cirque et leur enfermement dans une cage de 3m2 entre deux tours bien entendu, cela va sans besoin de le préciser me semble-t-il dans une anecdote qui parle de tigre...

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : L'exploitation des animaux au cirque et leur enfermement dans une cage de 3m2 entre deux tours bien entendu, cela va sans besoin de le préciser me semble-t-il dans une anecdote qui parle de tigre... S'il y a avait un doute, il ne serait pas utile de le préciser. En revanche, ta phrase dit explicitement que c'est le cirque qui est une aberration. Cf mon image de profil...

a écrit : L'exploitation des animaux au cirque et leur enfermement dans une cage de 3m2 entre deux tours bien entendu, cela va sans besoin de le préciser me semble-t-il dans une anecdote qui parle de tigre... Pas de tigre chez nous, blanc ou pourpre, ni aucun animal, et heureux de rencontrer de plus en plus de collègues ayant fait le même choix, pour les mêmes raisons éthiques, je suis content que l'amalgame soit balayé.
Lire des phrases comme : "le cirque est une aberration anachronique" ne nous fait pas bonne presse, bien que ça fasse un bon nom de spectacle...

Posté le

android

(79)

Répondre

a écrit : Pas de tigre chez nous, blanc ou pourpre, ni aucun animal, et heureux de rencontrer de plus en plus de collègues ayant fait le même choix, pour les mêmes raisons éthiques, je suis content que l'amalgame soit balayé.
Lire des phrases comme : "le cirque est une aberration anachronique" ne nous fait
pas bonne presse, bien que ça fasse un bon nom de spectacle... Afficher tout
Quand on voit dans quelles conditions vivent les animaux des cirques et la mentalité de leurs tortionnaires, je voulais simplement faire ce HS pour vous féliciter de votre démarche. Vous êtes l'avenir de votre profession. Merci à vous.

Posté le

android

(19)

Répondre

Les tigres blancs ont pour certains l impression d être touchés par le syndrome de Down, lorsqu' on voit leur tête. Surtout de face

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Obligé de se taper sa gosse... C'est un peu sordide quand on y pense comme ça.
Même si des cas similaire arrivent parfois dans la nature.
Très peu en réalité. Ayant été soigneur, je le savais déjà. Les tigres blancs survivent assez peu dans la nature. En 1951, un Maharadja quelconque aurait entendu parlé d'un tigre tout blanc. Il le fit capturer et accoupler à une femelle «normal». Cette union donne naissance à plusieurs tigres des deux couleurs. L'intérêt de garder les tigres roux était faible. En revanche, on fit se reproduire le mal blanc avec sa descendance blanche et cette descendance en elle même. Finalement, la consanguinité s'est perpétuée et on compte près d'une naissance anormale sur 5 en captivité. Les mutations génétiques de ce genre son rares mais les animaux survivent peu de temps dans la nature à cause de leur camouflage déficient. Ils ont du mal à chasser et à se dissimuler.
Enfin, je pense que pour conserver ces animaux, il faudrait recommencer à les faire se reproduire avec des tigres roux. Voilà encore une fois où mène la perversion des hommes qui... Vous connaissez la chanson, pour une espèce qui, a y regarder de plus près, est assez difforme et bien moins belle, selon moi, que les tigres roux.

Posté le

android

(124)

Répondre

a écrit : Très peu en réalité. Ayant été soigneur, je le savais déjà. Les tigres blancs survivent assez peu dans la nature. En 1951, un Maharadja quelconque aurait entendu parlé d'un tigre tout blanc. Il le fit capturer et accoupler à une femelle «normal». Cette union donne naissance à plusieurs tigres des deux couleurs. L'intérêt de garder les tigres roux était faible. En revanche, on fit se reproduire le mal blanc avec sa descendance blanche et cette descendance en elle même. Finalement, la consanguinité s'est perpétuée et on compte près d'une naissance anormale sur 5 en captivité. Les mutations génétiques de ce genre son rares mais les animaux survivent peu de temps dans la nature à cause de leur camouflage déficient. Ils ont du mal à chasser et à se dissimuler.
Enfin, je pense que pour conserver ces animaux, il faudrait recommencer à les faire se reproduire avec des tigres roux. Voilà encore une fois où mène la perversion des hommes qui... Vous connaissez la chanson, pour une espèce qui, a y regarder de plus près, est assez difforme et bien moins belle, selon moi, que les tigres roux.
Afficher tout
Pourquoi ne pas tout simplement les cloner? Ils auraient les même gènes et ça éviterait la consanguinité..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les animaux de laboratoire sont presque tous blancs: il s'agit d'obtenir des lignées "pures", génétiquement identiques. Oui , jusqu'au jour où un leader autoproclamé des animaux de laboratoire (Un rat certainement ...) exercera une tyrannie au sein de ce peuple , allant jusqu'à déclarer la guerre à l'humanité . Hey.....ça ferait un bon documentaire Choc .

a écrit : Oui , jusqu'au jour où un leader autoproclamé des animaux de laboratoire (Un rat certainement ...) exercera une tyrannie au sein de ce peuple , allant jusqu'à déclarer la guerre à l'humanité . Hey.....ça ferait un bon documentaire Choc . Minus : « Dis, Cortex, tu veux faire quoi cette nuit ?»
Cortex : « La même chose que chaque nuit, Minus. Tenter de conquérir le monde !»

Posté le

android

(37)

Répondre

a écrit : Pourquoi ne pas tout simplement les cloner? Ils auraient les même gènes et ça éviterait la consanguinité.. Cloner n'est pas tout simple, et les rejetons sont déjà vieillis; il y a peu de réussites dans le monde animal jusqu'à présent.
Le bouturage est en fait un clonage de plantes, connu depuis très longtemps; mais, pratiqué systématiquement, il aboutit à une dégénérescence de l'espèce à long terme. Si les ormes ont été en voie de disparition, et n'ont pu être sauvés que par hybridation, c'est qu'ils avaient en général un nombre d'ancêtres très réduit, et ne pouvaient donc pas résister mieux l'un que l'autre à un parasite. Le risque avait été prévu dès 1830 environ par un certain Grille.

Jlsd au zoo de peaugres ils expliquent qu'ils sont contre le fait d'avoir des tigres blancs car ils sont "la création de l'homme" et tous ce qui est dit dans l'anecdote

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Les animaux de laboratoire sont presque tous blancs: il s'agit d'obtenir des lignées "pures", génétiquement identiques. Blancs et pures dans la même phrase... ils sont de Charlotte aux USA les patrons de laboratoire?

Posté le

android

(1)

Répondre