Des crocodiles au milieu du Sahara

Proposé par
le

Il existe des crocodiles dans le Sahara. Dans la guelta d'Archei au Tchad, il existe une population de crocodiles du désert pourtant très éloignée d'autres populations de la même espèce. Cela est dû au fait que le Sahara était il y a très longtemps une forêt tropicale, et que la progression du désert a isolé ces crocodiles.


Commentaires préférés (3)

Pour ceux qui se demandent : guelta (pluriel gueltate voire gueltas) correspond à une dépression ou une cuvette où l'eau s'est accumulée à la faveur d'une crue, de l'alimentation par des sources ou l'inféroflux (écoulement qui provient de la réserve en eau contenue dans les alluvions de l'oued)
source : Wikipedia.

Posté le

android

(93)

Répondre

Un gars frappe à la porte du chef du personnel d'une entreprise canadienne de bûcherons , car il cherche du travail.
- Vous avez l'air costaud. Vous avez des références?
- Oui. J'ai travaillé au Sahara!
- Vous vous foutez de moi? il n'y a pas d'arbres au Sahara!
- Vous voulez dire : il n'y a PLUS d'arbres!

a écrit : Sauf que c'est david guetta…

Bien essayé… mais ça retombe comme un soufflé…
Quelqu'un aurait-il un sac de second degré s'il vous plaît ? Voire même un wagon de sacs de second degré... ;)


Tous les commentaires (20)

Pour ceux qui se demandent : guelta (pluriel gueltate voire gueltas) correspond à une dépression ou une cuvette où l'eau s'est accumulée à la faveur d'une crue, de l'alimentation par des sources ou l'inféroflux (écoulement qui provient de la réserve en eau contenue dans les alluvions de l'oued)
source : Wikipedia.

Posté le

android

(93)

Répondre

Mais du coup si le désert progresse encore, ne risquent-ils pas de disparaître ?

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Mais du coup si le désert progresse encore, ne risquent-ils pas de disparaître ? Il faut croire que non puisque ce crocodile du désert se trouve aussi en "Mauritanie, au Sénégal, en Gambie, au Mali, en Guinée, au Burkina Faso, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Nigeria, au Tchad, en Centrafrique, au Maroc, en Algérie et en Guinée Équatoriale."

Donc il ne semble pas si spécifique à une région très précise mais éparpillé sur un vaste territoire.

Et pour ceux qui souhaiteraient en voir un, il y en a en captivité au zoo de Lyon.

Source : fr.m.wikipedia.org/wiki/Crocodylus_suchus

Posté le

android

(14)

Répondre

Un gars frappe à la porte du chef du personnel d'une entreprise canadienne de bûcherons , car il cherche du travail.
- Vous avez l'air costaud. Vous avez des références?
- Oui. J'ai travaillé au Sahara!
- Vous vous foutez de moi? il n'y a pas d'arbres au Sahara!
- Vous voulez dire : il n'y a PLUS d'arbres!

Mais c'est incroyable qu'ils aient réussi à évoluer pour s'adapter dans ce milieu! Sûrement sur des millions d'année donc ils ont sûrement les descendants directs d'une lignée tres ancienne puisqu'il n'y pas eu sûrement beaucoup de "metissage"

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pour ceux qui se demandent : guelta (pluriel gueltate voire gueltas) correspond à une dépression ou une cuvette où l'eau s'est accumulée à la faveur d'une crue, de l'alimentation par des sources ou l'inféroflux (écoulement qui provient de la réserve en eau contenue dans les alluvions de l'oued)
source : Wikipedia.
C'est gentil, mais je pense que personne ne se demande, tout le monde connaît David Guelta. Merci quand même !

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : C'est gentil, mais je pense que personne ne se demande, tout le monde connaît David Guelta. Merci quand même ! Sauf que c'est david guetta…

Bien essayé… mais ça retombe comme un soufflé…

a écrit : Sauf que c'est david guetta…

Bien essayé… mais ça retombe comme un soufflé…
Quelqu'un aurait-il un sac de second degré s'il vous plaît ? Voire même un wagon de sacs de second degré... ;)

a écrit : Quelqu'un aurait-il un sac de second degré s'il vous plaît ? Voire même un wagon de sacs de second degré... ;) Trop drôle…
Chaque fois que quelqu'un se plante c'est forcément du second degré…
J'y crois pas une seconde…

J'avais vu un reportage très intéressant sur ces crocos qui vivent en parfaite harmonie avec les populations locales (qui vivent elles aussi près des plans d'eau, bien sûr)... Ils nourrissent les grosses "bébètes" et les respectent ; leurs font des offrandes. C'était incroyable car il y avait des crocos partout dans le village ! Sur les perrons des maisons ; on voit les enfants les enjamber pour sortir, et aussi se baigner au milieu de ces charmants dinosaures, marcher dessus, s'en servir de plongeoirs... c'était vraiment hallucinant. Le reportage disait qu'il n'y avait, de mémoire d'homme, aucun incident à déplorer. Quand on sait le peu "d'affect" dont sont, à priori, capables les sauriens, on peut se poser des questions...

a écrit : Pour ceux qui se demandent : guelta (pluriel gueltate voire gueltas) correspond à une dépression ou une cuvette où l'eau s'est accumulée à la faveur d'une crue, de l'alimentation par des sources ou l'inféroflux (écoulement qui provient de la réserve en eau contenue dans les alluvions de l'oued)
source : Wikipedia.
C'est un mot arabe par ailleurs :)

Cette anecdote m'a fait penser à quelque chose.
En effet, une anecdote sur ce site disait qu'avant que l'Afrique et l'Amérique ne se séparent, le fleuve amazone prenait sa source quelque part dans le Sahara.
On pourrait penser que des crocodiles de ce fleuve aient été séparés. Une partie de leur population s'étant retrouvée sur un continuant et une autre sur l'autre.
On peut également supposer que malgré cette séparation, le Sahara et les désert environnants soient restés en partie humides voire submergés, ce qui aurait permis aux crocodiles de prospérer.
On a aussi retrouvé dans le Sahara des fossiles de poissons que l'on ne trouve que dans l'Amazone.
Si vous voulez lire l'anecdote sus-citée, tapez sur Google : fleuve amazone et Sahara. Pour les fossiles, c'était dans reportage télé.

Posté le

android

(17)

Répondre

Est-ce que cet isolement géographique à fait de ces crocodiles une espèce nouvelle ? Autrement dit, est ce que cela à donné lieu à une spéciation ?
Merci ;)

a écrit : J'avais vu un reportage très intéressant sur ces crocos qui vivent en parfaite harmonie avec les populations locales (qui vivent elles aussi près des plans d'eau, bien sûr)... Ils nourrissent les grosses "bébètes" et les respectent ; leurs font des offrandes. C'était incroyable car il y avait des crocos partout dans le village ! Sur les perrons des maisons ; on voit les enfants les enjamber pour sortir, et aussi se baigner au milieu de ces charmants dinosaures, marcher dessus, s'en servir de plongeoirs... c'était vraiment hallucinant. Le reportage disait qu'il n'y avait, de mémoire d'homme, aucun incident à déplorer. Quand on sait le peu "d'affect" dont sont, à priori, capables les sauriens, on peut se poser des questions... Afficher tout Très intéressant.
Comme vous, je ne pense pas que ces dinosaures puisse avoir un quelconque "affect" pour une autre espèce, je pense plutôt à une sorte de mutualisme inter-espèces, un peu comme le crocodile "tolère" l'oiseau qui vient lui curer les dents pendant sa sieste. Dans le cas présent, l'Homme lui faisant des offrandes et s'occupant de lui, son instinct n'a aucun intérêt à l'attaquer ;)

a écrit : Trop drôle…
Chaque fois que quelqu'un se plante c'est forcément du second degré…
J'y crois pas une seconde…
Je sais que mon jeu de mots était piètre, mais s'il te plaît, accorde moi au moins le fait qu'il était totalement volontaire !

Et moi qui pensais qu'avec une référence aussi populaire (au sens propre), l'ironie serait suffisamment claire...Je me suis bien fourvoyé !

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Je sais que mon jeu de mots était piètre, mais s'il te plaît, accorde moi au moins le fait qu'il était totalement volontaire !

Et moi qui pensais qu'avec une référence aussi populaire (au sens propre), l'ironie serait suffisamment claire...Je me suis bien fourvoyé !
Laissez moi vous dire, monsieur, que votre jeu de mots était fort appréciable, je dirais même que tous amateurs d'humour absurde se serait "poilés".

a écrit : Très intéressant.
Comme vous, je ne pense pas que ces dinosaures puisse avoir un quelconque "affect" pour une autre espèce, je pense plutôt à une sorte de mutualisme inter-espèces, un peu comme le crocodile "tolère" l'oiseau qui vient lui curer les dents pendant sa sieste. Dans le cas pré
sent, l'Homme lui faisant des offrandes et s'occupant de lui, son instinct n'a aucun intérêt à l'attaquer ;) Afficher tout
Oui, bien sûr, c'est sûrement ça... Les crocos étant "prisonniers" de leur plan d'eau et les populations riveraines n'ayant pas "évolué", pratiquant toujours les mêmes rites, est née au fil des siècles une sorte de "cohabitation" pacifique, entretenue par l'homme, et vitale pour les "bestiaux" (car la nourriture manque terriblement)... elle a dû s'inscrire dans leurs gènes. C'est ce que laissait entendre le reportage ("National Géographic", de mémoire). Ça m'avait quand même laissé baba ; comment se passe cette transition, de générations en générations, de couvées en couvées pour les crocos, alors qu'on sait que l'instinct maternel, l'apprentissage de la vie, n'est pas ce qui est le plus développé chez cette espèce, loin s'en faut. Comment les petits savent-ils ? Les mystères de l'évolution... ;)

a écrit : Trop drôle…
Chaque fois que quelqu'un se plante c'est forcément du second degré…
J'y crois pas une seconde…
C'était pourtant gros comme un camion la référence... X)
Moua ja rigoulé

Posté le

android

(4)

Répondre

Heureusement que la bas crocodile "ben"dundee veille:-p...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui, bien sûr, c'est sûrement ça... Les crocos étant "prisonniers" de leur plan d'eau et les populations riveraines n'ayant pas "évolué", pratiquant toujours les mêmes rites, est née au fil des siècles une sorte de "cohabitation" pacifique, entretenue par l'homme, et vitale pour les "bestiaux" (car la nourriture manque terriblement)... elle a dû s'inscrire dans leurs gènes. C'est ce que laissait entendre le reportage ("National Géographic", de mémoire). Ça m'avait quand même laissé baba ; comment se passe cette transition, de générations en générations, de couvées en couvées pour les crocos, alors qu'on sait que l'instinct maternel, l'apprentissage de la vie, n'est pas ce qui est le plus développé chez cette espèce, loin s'en faut. Comment les petits savent-ils ? Les mystères de l'évolution... ;) Afficher tout Il s'est peut être passé la même chose que pour l'élevage.
Si les populations nourrissent les croco et tue ceux qui bouffent des humains, la sélection artificielle en a peut être fait une espèce paisible.