Bientôt, des crypto-monnaies officielles ?

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Si l'Autriche faisait de même, elle serait batptisée "AuCoin"?

a écrit : Bitcoin qui semble d'ailleurs de moins en moins fiable quand on jette un œil aux récentes fluctuations. Il a perdu plusieurs centaines en valeur avant de reprendre plusieurs milliers, le tout en quelques mois. Alors c'est à nuancer ce que vous dites.
En effet le bitcoin est fluctuant car il ne dépend QUE de la loi de l'offre et de la demande. Il n'empêche qu'un bitcoin vaut 5.000$ aujourd'hui (plus ou moins).

Malgré sa fluctuation, le bitcoin est l'a monnaie virtuelle la plus élevée. Alors c'est vrai que l'on a associé les bitcoins à l'illégalité car il a largement été utilisé sur le darkweb à des fins illicites mais il est possible d'en utiliser partout où il est accepté (je sais que même des youtoubeurs en acceptent)

Il y a d'autres monnaies virtuelles aussi appelées libérales (on préférera ces termes plutôt que de parler de monnaie "anti-système"). On estime qu'environ une dizaine de ce type de monnaie né chaque jour et autant disparaît puisque n'importe qui peut en créer une (avec un minimum de connaissance informatique).

Elles ont l'avantage de ne pas dépendre de systèmes monétaires puisqu'elles s'autogère grâce à un système de blockchain (c'est une sorte d'historique des achats et vente non hackable mais qui génère énormément d'énergie... ).

C'est pourquoi des communes (et Etat) se tournent vers ce système virtuel pour développer une économie locale par l'utilisation de monnaies virtuelles donc utilisables uniquement sur un marché restreint avec les commerçants acceptant ce genre de monnaie comme le SEL ou une monnaie brésilienne dont j'ai oublié le nom. Cette dernière a permis de redorer le blason du commerce local et éviter que de l'argent ne soit pas réinvesti ailleurs qu'au niveau local.

J'ai cours (désolé) donc je ne peux pas détailler plus mais je vous conseille l'émission de France culture de cette semaine qui est consacrée à la monnaie en général et en particulier l'émission d'hier (06/09/2017) qui était consacrée au bitcoin)

Posté le

android

(127)

Répondre

a écrit : Si l'Autriche faisait de même, elle serait batptisée "AuCoin"? Avec ton raisonnement je me demande avec quoi les économistes ont réfléchi pour inventer les Bitcoins...


Tous les commentaires (22)

Bitcoin qui semble d'ailleurs de moins en moins fiable quand on jette un œil aux récentes fluctuations. Il a perdu plusieurs centaines en valeur avant de reprendre plusieurs milliers, le tout en quelques mois.

Posté le

android

(2)

Répondre

Si l'Autriche faisait de même, elle serait batptisée "AuCoin"?

a écrit : Bitcoin qui semble d'ailleurs de moins en moins fiable quand on jette un œil aux récentes fluctuations. Il a perdu plusieurs centaines en valeur avant de reprendre plusieurs milliers, le tout en quelques mois. Alors c'est à nuancer ce que vous dites.
En effet le bitcoin est fluctuant car il ne dépend QUE de la loi de l'offre et de la demande. Il n'empêche qu'un bitcoin vaut 5.000$ aujourd'hui (plus ou moins).

Malgré sa fluctuation, le bitcoin est l'a monnaie virtuelle la plus élevée. Alors c'est vrai que l'on a associé les bitcoins à l'illégalité car il a largement été utilisé sur le darkweb à des fins illicites mais il est possible d'en utiliser partout où il est accepté (je sais que même des youtoubeurs en acceptent)

Il y a d'autres monnaies virtuelles aussi appelées libérales (on préférera ces termes plutôt que de parler de monnaie "anti-système"). On estime qu'environ une dizaine de ce type de monnaie né chaque jour et autant disparaît puisque n'importe qui peut en créer une (avec un minimum de connaissance informatique).

Elles ont l'avantage de ne pas dépendre de systèmes monétaires puisqu'elles s'autogère grâce à un système de blockchain (c'est une sorte d'historique des achats et vente non hackable mais qui génère énormément d'énergie... ).

C'est pourquoi des communes (et Etat) se tournent vers ce système virtuel pour développer une économie locale par l'utilisation de monnaies virtuelles donc utilisables uniquement sur un marché restreint avec les commerçants acceptant ce genre de monnaie comme le SEL ou une monnaie brésilienne dont j'ai oublié le nom. Cette dernière a permis de redorer le blason du commerce local et éviter que de l'argent ne soit pas réinvesti ailleurs qu'au niveau local.

J'ai cours (désolé) donc je ne peux pas détailler plus mais je vous conseille l'émission de France culture de cette semaine qui est consacrée à la monnaie en général et en particulier l'émission d'hier (06/09/2017) qui était consacrée au bitcoin)

Posté le

android

(127)

Répondre

a écrit : Si l'Autriche faisait de même, elle serait batptisée "AuCoin"? Avec ton raisonnement je me demande avec quoi les économistes ont réfléchi pour inventer les Bitcoins...

a écrit : Bitcoin qui semble d'ailleurs de moins en moins fiable quand on jette un œil aux récentes fluctuations. Il a perdu plusieurs centaines en valeur avant de reprendre plusieurs milliers, le tout en quelques mois. Les cryptomonnaies ont toujours été volatiles, le bitcoin n'y fait pas exception. Il a ses limites à long terme mais n'est pas plus ou moins fiable qu'à un quelconque moment de sa vie.

Posté le

android

(2)

Répondre

Je ne suis pas un spécialiste des crypto-monnaies, mais il me semblait qu'un des intérêts forts du bitcoin (par rapport à des monnaies usuelles) était l'indépendance vis à vis des états car son cours dépend essentiellement de l'offre et de la demande. N'est ce pas alors contradictoire d'avoir un "bitcoin" contrôlé par une banque centrale?

Posté le

android

(7)

Répondre

Outre l'instabilité de ces monnaies, j'aimerais attirer l'attention sur un problème écologique.
Le minage et l'utilisation de ces monnaies représentent des consommations d'électricité astronomique. (Beaucoup minent d'ailleurs en Islande pour tirer profit de l'activite volacano-thermique).
Ainsi pour citer seulement les deux principales l'ethereum consomme pour produire la monnaie 5tera watts par heure soit l'équivalent d'une production de l'heure d'une centrale nucléaire utilisant 80kg d'uranium par jour, et le bitcoin plus du double.

L'utilisation en électricité en 2016, d'une transaction par bitcoin represente l'utilisation d'un foyer américain pendant 5,59 jours (1,69 pour l'ethereum), et "seulement" 19 secondes pour une transaction VISA (soit 5 000 à 25 000 fois plus).
Les transactions de 2016 étaient environ au nombre de 80 millions mais je vous rappelle que ce nombre est exponentiel.
Encore une fois ceci ne vaut que pour 2 monnaies je n'ai pas parlé ici des centaines d'autres en circulation.
Comme dit un sage, prenez le temps d'e-penser.

www.clubic.com/antivirus-securite-informatique/cryptage-cryptographie/crypto-monnaie/actualite-833314-crypto-monnaie-minage-consomme-islande.html

a écrit : Outre l'instabilité de ces monnaies, j'aimerais attirer l'attention sur un problème écologique.
Le minage et l'utilisation de ces monnaies représentent des consommations d'électricité astronomique. (Beaucoup minent d'ailleurs en Islande pour tirer profit de l'activite volacan
o-thermique).
Ainsi pour citer seulement les deux principales l'ethereum consomme pour produire la monnaie 5tera watts par heure soit l'équivalent d'une production de l'heure d'une centrale nucléaire utilisant 80kg d'uranium par jour, et le bitcoin plus du double.

L'utilisation en électricité en 2016, d'une transaction par bitcoin represente l'utilisation d'un foyer américain pendant 5,59 jours (1,69 pour l'ethereum), et "seulement" 19 secondes pour une transaction VISA (soit 5 000 à 25 000 fois plus).
Les transactions de 2016 étaient environ au nombre de 80 millions mais je vous rappelle que ce nombre est exponentiel.
Encore une fois ceci ne vaut que pour 2 monnaies je n'ai pas parlé ici des centaines d'autres en circulation.
Comme dit un sage, prenez le temps d'e-penser.

www.clubic.com/antivirus-securite-informatique/cryptage-cryptographie/crypto-monnaie/actualite-833314-crypto-monnaie-minage-consomme-islande.html
Afficher tout
Sauf que cette électricité serait utilisée avec ou sans bitcoin. Il suffit de savoir comment ils sont créés

a écrit : Sauf que cette électricité serait utilisée avec ou sans bitcoin. Il suffit de savoir comment ils sont créés Quelque soit le système de minage, il demande de l'énergie ou un sur-coût d'énergie qui ne serait pas nécessaire au fonctionnement normale des machines sur lesquels on mine.. Le seul fait de la concentration de ces activités en Islande prouve bien qu'une colossale quantité d'énergie est utilisée, dont une partie est perdue sous forme de chaleur et nécessite un refroidissement performant...

Posté le

android

(5)

Répondre

À savoir que de ce fait ils ont aussi une influence sur le coût du matériel informatique qui peut être utilisé pour miner des bitcoins, comme les cartes graphiques, ou bien on peut voir la chose du côté inverse.

Posté le

android

(0)

Répondre

Pourquoi cette espèce de diabolisation ?

À croire que la création de FIAT ne coûte et ne pollue pas, et que des monnaies qui se cassent lentement la gueule en créant de l'inflation sur leur route sont un exemple positif de stabilité.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Outre l'instabilité de ces monnaies, j'aimerais attirer l'attention sur un problème écologique.
Le minage et l'utilisation de ces monnaies représentent des consommations d'électricité astronomique. (Beaucoup minent d'ailleurs en Islande pour tirer profit de l'activite volacan
o-thermique).
Ainsi pour citer seulement les deux principales l'ethereum consomme pour produire la monnaie 5tera watts par heure soit l'équivalent d'une production de l'heure d'une centrale nucléaire utilisant 80kg d'uranium par jour, et le bitcoin plus du double.

L'utilisation en électricité en 2016, d'une transaction par bitcoin represente l'utilisation d'un foyer américain pendant 5,59 jours (1,69 pour l'ethereum), et "seulement" 19 secondes pour une transaction VISA (soit 5 000 à 25 000 fois plus).
Les transactions de 2016 étaient environ au nombre de 80 millions mais je vous rappelle que ce nombre est exponentiel.
Encore une fois ceci ne vaut que pour 2 monnaies je n'ai pas parlé ici des centaines d'autres en circulation.
Comme dit un sage, prenez le temps d'e-penser.

www.clubic.com/antivirus-securite-informatique/cryptage-cryptographie/crypto-monnaie/actualite-833314-crypto-monnaie-minage-consomme-islande.html
Afficher tout
Je suis étonné des chiffres pour ethereum. Il me semblait que l'algorithme de consensus n'utilisait pas de preuve de travail, mais une preuve d'enjeu (le plus riche est le plus apte a valider les blocs pour raccourcir). et donc sans travail, pas ou peu de consommation electrique. pourquoi une telle consommation alors ?

et pour revenir a l'anecdote, en quoi serait-elle réglementée, vu que la blockchain empêche intrinsèquement d'être contrôlée ?

Posté le

android

(3)

Répondre

Hâte d'en voir une rn France

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Alors c'est à nuancer ce que vous dites.
En effet le bitcoin est fluctuant car il ne dépend QUE de la loi de l'offre et de la demande. Il n'empêche qu'un bitcoin vaut 5.000$ aujourd'hui (plus ou moins).

Malgré sa fluctuation, le bitcoin est l'a monnaie virtuelle la plus
élevée. Alors c'est vrai que l'on a associé les bitcoins à l'illégalité car il a largement été utilisé sur le darkweb à des fins illicites mais il est possible d'en utiliser partout où il est accepté (je sais que même des youtoubeurs en acceptent)

Il y a d'autres monnaies virtuelles aussi appelées libérales (on préférera ces termes plutôt que de parler de monnaie "anti-système"). On estime qu'environ une dizaine de ce type de monnaie né chaque jour et autant disparaît puisque n'importe qui peut en créer une (avec un minimum de connaissance informatique).

Elles ont l'avantage de ne pas dépendre de systèmes monétaires puisqu'elles s'autogère grâce à un système de blockchain (c'est une sorte d'historique des achats et vente non hackable mais qui génère énormément d'énergie... ).

C'est pourquoi des communes (et Etat) se tournent vers ce système virtuel pour développer une économie locale par l'utilisation de monnaies virtuelles donc utilisables uniquement sur un marché restreint avec les commerçants acceptant ce genre de monnaie comme le SEL ou une monnaie brésilienne dont j'ai oublié le nom. Cette dernière a permis de redorer le blason du commerce local et éviter que de l'argent ne soit pas réinvesti ailleurs qu'au niveau local.

J'ai cours (désolé) donc je ne peux pas détailler plus mais je vous conseille l'émission de France culture de cette semaine qui est consacrée à la monnaie en général et en particulier l'émission d'hier (06/09/2017) qui était consacrée au bitcoin)
Afficher tout
Merci de ces précisions éclairantes! - je recommande également les podcasts "Entendez-vous l'éco" de cette semaine!
Question: j'aimerai en savoir un peu plus sur les blockchains, dont on entends beaucoup parler en ce moment. Aurais-tu une émission/vidéo à suggérer pour se renseigner? Merci!

a écrit : Pourquoi cette espèce de diabolisation ?

À croire que la création de FIAT ne coûte et ne pollue pas, et que des monnaies qui se cassent lentement la gueule en créant de l'inflation sur leur route sont un exemple positif de stabilité.
Ça n'est pas une diabolisation c'est une rationalisation face à ceux qui s'imaginent que c'est la panacée. Non le bitcoin n'est pas parfait il exige pour fonctionner une dépense énergétique considérable.
Une économie basée sur le bitcoin consommerait une quantité hallucinante d'énergie pour ses échanges monétaires.

Ça reste à prendre en considération face aux idéalistes qui s'imaginent avoir réalisé une virtualisation totale de la monnaie.
Transférer des Bitcoins consomme des ressources bien réelles.

a écrit : Je ne suis pas un spécialiste des crypto-monnaies, mais il me semblait qu'un des intérêts forts du bitcoin (par rapport à des monnaies usuelles) était l'indépendance vis à vis des états car son cours dépend essentiellement de l'offre et de la demande. N'est ce pas alors contradictoire d'avoir un "bitcoin" contrôlé par une banque centrale? Afficher tout Ça dépend du principe de leur monnaie.
Mais s'ils respectent le principe de la blockchain il reste de nombreux avantages.

Le bitcoin, si on oublie sa consommation énergétique, n'est QUE l'équivalent d'une monnaie OR qu'on pourrait envoyer par mail plutôt que par fourgon.
Celui qui a miné l'or possède toute la richesse, les autres ne font que la lui racheter par la suite (plus cher puisque la demande augmente nécessairement avec l'utilisation progressive)

C'est extrêmement profitable aux premiers arrivés.
Le seul risque c'est si de moins en moins de monde se mettent à l'utiliser. Là il y a perte de valeur pour ceux qui en possèdent.
Les premiers se sont donc enrichis et les second ont tout intérêt à "vendre" le truc au maximum s'ils veulent pouvoir gagner de l'argent par la spéculation.
C'est grosso modo ce qui se passe avec le bitcoin. Vue que la quasi totalité des acheteurs ne le font que pour gagner de l'argent par la spéculation (et pas pour acheter leur besoins de la vie quotidienne)


En gros, dans l'idéal d'une monnaie qui devient la référence, le premier arrivé s'enrichi démesurément et les suivants ne s'appauvrissent qu'un peu tant que l'activité économique la concernant croit à la même vitesse.

1) comme la valeur est finie sur la planète et qu'une monnaie ne créé aucune valeur. gros enrichissement = appauvrissement relatif des autres.
2) si l'utilisation non spéculative du bitcoin devient la norme cette monnaie perdra sa valeur spéculative. Lorsque ça arrivera il y aura donc une perte de valeur pour tous les possesseurs.
PUIS sa valeur se stabilisera.
Une "croissance nulle" dans l'utilisation du bitcoin reviendra donc à une perte ponctuelle d'argent.
(Équivalente à l'enrichissement des premiers)
Ça reste un mécanisme de bulle, avec une valeur "plancher" réelle TANT que tout le monde l'utilise.

3) Ce qui a malheureusement très peut de chance d'arriver s'il perd massivement de sa valeur. La nature humaine étant ce qu'elle est, il y a bien plus de chance que cet argent entrain de perdre de sa valeur "brûle" les doigts de ceux qui en possèdent. Ajoutant à la phase spéculative "croissante-enrichissante" une phase spéculative "décroissante-appauvrissante".


C'est dans cet enrichissement primaire que réside, à mon avis, l'intérêt d'un état qui a tout pouvoir pour assurer son utilisation courante par la suite. En réglementant son -utilisation- (et non sa création) par exemple en imposant (sic) sa population dans cette monnaie, ou en obligeant les commerçant à l'accepter comme paiement.

En fait, sans régulation obligeant à maintenir son utilisation, ces monnaies ne sont que des bulles spéculatives et rien d'autres.
Leur valeur réelle ne réside que dans leur utilisation.
( Soustrait du -coût- énergétique de leur utilisation )
Mais dans l'idée d'une régulation forte sur son utilisation, à terme sont emplois serait assez stable.
On transfèrerai à la loi et à l'état régalien obligeant son utilisation, le rôle actuel des banques centrales qui régulent sa valeur en créant ou réduisant la masse monétaire.

J'ajoute que pour éviter la phase 3) on la sentirait passer la régulation, car elle obligera à utiliser (donc accepter) une monnaie entrain de perdre de sa valeur. Et dans le cas contraire elle perdra /toute/ sa valeur.
Le réveil risque d'être difficile. ^^



C'est dommage qu'on n'entendent pas un peu plus de voie raisonnables d'économiste sérieux sur ces sujet extrêmement intéressant.
Et seulement les voies des spéculateurs. (Ce qui est un comble pour une monnaie qui a vocation à les faire disparaître, sois disant...)

PS :
Pour ne pas réveiller trop durement les rêveurs. Je précise que l'informatique permet d'inventer d'autres monnaies qui n'auront pas les défauts et l'injustice initiale des blockchains. À condition d'abandonner le principe rareté=valeur. ( Donc le principe des monnaies OR )

Ces monnaies sont des essais économique très intéressant. Et les principes de contrôle de la création monétaire par -l'ensemble- de la communauté EST une innovation importante. Qui servira très certainement l'humanité par la suite.

Dans toute nouveauté on casse des plâtres au début.
^^

a écrit : PS :
Pour ne pas réveiller trop durement les rêveurs. Je précise que l'informatique permet d'inventer d'autres monnaies qui n'auront pas les défauts et l'injustice initiale des blockchains. À condition d'abandonner le principe rareté=valeur. ( Donc le principe des monnaies OR )

Ces monnaies sont des essais économique très intéressant. Et les principes de contrôle de la création monétaire par -l'ensemble- de la communauté EST une innovation importante. Qui servira très certainement l'humanité par la suite.

Dans toute nouveauté on casse des plâtres au début.
^^
Afficher tout
Oui c'est ce que j'entends. Sans que ça ne soit l'avenir, ça reste un pas vers celui-ci. A terme ils finiront par trouver un système avec les avantages de la blockchain et sans une partie de ses inconvénients.

Je ne pense pas que ça ait moins de futur que le reste de l'économie actuelle.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Merci de ces précisions éclairantes! - je recommande également les podcasts "Entendez-vous l'éco" de cette semaine!
Question: j'aimerai en savoir un peu plus sur les blockchains, dont on entends beaucoup parler en ce moment. Aurais-tu une émission/vidéo à suggérer pour se renseigner? Merci!
- Pour comprendre ce qu'est une blockchain en général : il y a le site "Les échos" qui parle de la blockchain avec un exemple de lasagnes. Ce n'est vraiment pas détaillé mais ça permet de comprendre le but :

m.lecho.be/dossier/blockchain/La-blockchain-expliquee-avec-une-lasagne-Video/9930461

Il semblerait que dès le 9 septembre, "les échos" mettent en place une émission sur la blockchain pour les débutants. Peut être pourriez-vous vous informer sur ce sujet dès cette date.

- Pour comprendre la blockchain informatique : il y a une association (Blockchain France) qui a publié un article pour "expliquer la blockchain à un enfant de 5 ans" et le mettre en perspective avec les monnaies virtuelles en prenant un exemple de corvée de vaisselles (super bon article) :

consocollaborative.com/tribune/la-blockchain-expliquee-a-un-enfant-de-5-ans/

- Pour comprendre la blockchain à travers le bitcoin : L'article ci-dessus est cité dans l'article qui suit. Ca vulgarise vraiment bien ce sujet en 7 questions :

https://www.7x7.press/7-questions-pour-enfin-comprendre-la-technologie-blockchain

- Pour finir, il y a quelques vidéos YT qui parlent du bitcoin et (sûrement) de l'utilisation des blockchain dans ce système de monnaie. Je pense notamment à "Le top 5" (peut être sur sa chaîne secondaire : Outside the box. Je vous laisse chercher :) )

Avec tout ça ça devrait aller ; ce n'est vraiment pas compliqué et aucun des articles et des vidéos ne sont très longues :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui c'est ce que j'entends. Sans que ça ne soit l'avenir, ça reste un pas vers celui-ci. A terme ils finiront par trouver un système avec les avantages de la blockchain et sans une partie de ses inconvénients.

Je ne pense pas que ça ait moins de futur que le reste de l'économie actuelle.
Oui tout à fait d'accord !
Je ne voulais pas sous entendre un "c'était mieux avant".
L'économie actuelle est de toute façon totalement obsolète. Et sera forcément ré-inventée de fond en comble.
Les nouvelles technologies vont fortement modifier notre organisation économique.
( Bien que la matérialité ai quelques propriétés intéressantes aussi, à ne pas jeter avec l'eau du bain. )