Le blob a des capacités extraordinaires

Proposé par
le
dans

Le Physarum polycéphalum (surnommé blob) est un être unicellulaire que l'on trouve généralement dans les sous-bois et qui interroge les scientifiques. Il est presque immortel, peut se diviser en plusieurs individus puis refusionner en un seul, est presque insensible au feu et à l'eau et cicatrise en quelques minutes. En cas d'environnement défavorable, il peut se déshydrater et entrer dans une quasi hibernation.

Bien qu'il n'a pas d'organe similaire à un cerveau, il peut anticiper et apprendre face à son environnement.


Commentaires préférés (3)

J'adore apprendre qu'il y a des bestioles de ce genre sur Terre.

Posté le

android

(182)

Répondre

Bon sinon cette petite bête est vraiment intéressante. Elle a été soumis à une expérience (une parmi tant d'autres) qui consistait à une recherche de nourriture dans un labyrinthe.

Le petit plus c'est que ce labyrinthe comportait plusieurs sources de nourriture et que le plan général de tout ceci représentait les différentes ville de la région de Tokyo.

Résultat, les différents chemins parcourus par polycephalum représentaient assez fidèlement le réseau actuel de la région.

Un peu comme les fourmis finalement :)

Posté le

android

(125)

Répondre

Je doute que le blob lui même pose ses questions directement aux scientifiques..
Peut être fait il s'interroger les scientifiques ? (Mais je chipote)


Tous les commentaires (33)

JMCMB, en tout cas, champion ce blob :)

Posté le

android

(2)

Répondre

J'adore apprendre qu'il y a des bestioles de ce genre sur Terre.

Posté le

android

(182)

Répondre

Comme quoi il n y a pas besoin de cerveau pour être intelligent !

Posté le

android

(6)

Répondre

Que veut dire "insensible à l'eau" ... ?

Il peut nager ou c'est une question de résistance à la température ... Ou pas du tout ?

Posté le

android

(12)

Répondre

Bon sinon cette petite bête est vraiment intéressante. Elle a été soumis à une expérience (une parmi tant d'autres) qui consistait à une recherche de nourriture dans un labyrinthe.

Le petit plus c'est que ce labyrinthe comportait plusieurs sources de nourriture et que le plan général de tout ceci représentait les différentes ville de la région de Tokyo.

Résultat, les différents chemins parcourus par polycephalum représentaient assez fidèlement le réseau actuel de la région.

Un peu comme les fourmis finalement :)

Posté le

android

(125)

Répondre

Une cellule unique qui se sépare en deux ça fait deux cellules, et ces deux cellules n'en font à nouveau qu'une lorsqu'elle fusionnent, comme une ovule et un spermatozoïde, c'est très curieux. Sinon, blonde est un film des années 70, assez amusant, un film science fiction horreur second degré. Une matière rouge unicellulaire très goinfre

Posté le

android

(6)

Répondre

Je doute que le blob lui même pose ses questions directement aux scientifiques..
Peut être fait il s'interroger les scientifiques ? (Mais je chipote)

Je me demande si le film "life " ne s'est pas inspiré de cette petite bestiole diabolique !

les slimes existent dans la vrais vie!

a écrit : Comme quoi il n y a pas besoin de cerveau pour être intelligent ! Il ne s'agit pas d'intelligence ici. Je doute que ces animaux fassent tout ça de façon consciente et réfléchie.

Tout comme l'hydre que l'on trouve dans les rivières, sauf qu'elles peuvent vivre des siècles entiers, voir des millénaires

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je me demande si le film "life " ne s'est pas inspiré de cette petite bestiole diabolique ! J'ai pensé à ça aussi !

Un rapport avec le pousson blob??? Tout flasque!!!!

Posté le

android

(1)

Répondre

Tiens! Ca me rappelle un jeu Nintendo: «a boy and his blob». J'y jouais à l'époque sur Gameboy, il était assez sympa!

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Comme quoi il n y a pas besoin de cerveau pour être intelligent ! Dans le genre animal on a l'étoile de mer qui se meut et qui une sorte d'intelligence de groupe sans avoir de cerveau pour autant.

a écrit : Il ne s'agit pas d'intelligence ici. Je doute que ces animaux fassent tout ça de façon consciente et réfléchie. Comme dit dans l anedocte, il peut apprendre face à son environnement et s adapter, ce qui est une preuve d intelligence. On parle aussi d intelligence végétale, et cela est encore moins réfléchie

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Je doute que le blob lui même pose ses questions directement aux scientifiques..
Peut être fait il s'interroger les scientifiques ? (Mais je chipote)
En fait, même s'il n'apparaît pas le dictionnaire comme tel, "interroger" est assez fréquemment utilisé dans le sens de "susciter l'interrogation". C'est probablement une métaphore en cours de lexicalisation.
Je m'explique: quand une métaphore est utilisée par énormément de gens, elle finit par perdre son pouvoir poétique, et passer dans le langage courant. Par extension, on passe directement du mot à un nouveau sens, sans passer par l'image. On appelle ça une métaphore figée/morte/lexicalisée. On en utilise plein tous les jours.
Exemples:
- Lors de son discours, il s'est enflammé.
- Tu cours un grand danger.
- Elle a la tête dans les nuages.

Sources:
- mes études en liguistique
- numeroatypique.jimdo.com/travaux/la-s%C3%A9mantique-lexicale-les-relations-du-sens-lexical/
- fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9taphore#Clich.C3.A9.2C_lieu_commun.2C_m.C3.A9taphore_morte.2C_catachr.C3.A8se

a écrit : Comme quoi il n y a pas besoin de cerveau pour être intelligent ! Bonne nouvelle pour nos politiques

Posté le

android

(8)

Répondre