40 000 personnes disparaissent en France chaque année

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (25)

a écrit : Aurais-tu le nom de l'émission stp ? Une histoire particulière ? @logji et harduinr (et pour ceux intéressés) : l'émission s'appelle "Les pieds sur terre". Ce sont des interviews de personnes sur un sujet particulier. Voici le lien de l'émission sur "Les disparus volontaires" :

www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/les-disparus-volontaires

@hardnuir : il y avait 3 histoires me semble-t-il.

Celle qui m'a le plus frappée est la disparition d'un gamin de 19 ans. Très intelligent, très bon élève à l'école et, apparemment très mature. En conséquence, il avait une certaine liberté sur ses fréquentations, sur ses sorties et sur ses loisirs.

Il n'y avait rien de sombre dans celles-ci, mais il semblerait qu'il se soit tourné vers la lecture philosophique (il ne me semble pas que sa soeur - puisque c'était elle l'interviewée - avait détaillé sur les auteurs). Petit à petit, au fil de ses lectures, il se serait progressivement tourné vers "l'antifachisme" ou du moins le sentiment de ne pas être à sa place dans la société.

Il se fait virer de son établissement pour ses idées trop extrémistes (aucun détail là dessus) en terminal et son père l'oblige à passer le bac alors que lui s'en fout. Il y va et aura la mention très bien. Fiers, ses parents le laissent aller en vacances à Paris chez ses cousins.

Sauf que voilà, pendant ses vacances de juillet 1970, plus de nouvelles. Le gamin est parti du jour au lendemain sans affaires, sans laisser de nouvelles. Rien.

Son père attendit la retraite pour se consacrer à plein temps (jour et nuit...) à la recherche de son gamin, disparu depuis 15 ans déjà. Le père meurt en 99 sans l'avoir retrouvé (plus de détails dans l'émission).

En 2015 (je crois) une journaliste veut faire un docu sur cette histoire et réussit à contacter une ancienne amie du jeune homme que le père n'avait pu appelé (à cause d'un changement de numéro). Cette dame lui apprend qu'elle a vu le jeune homme le mois de septembre de l'année de sa disparition ! En Inde !!

La famille (mère et fille) partent alors à sa recherche mais sans en savoir plus sur lui ni sur ses mouvements.... .

Je vous dis ca de mémoire donc tout n'y est pas. Je vous invite réellement à écouter l'émission (c'était le cas le plus "trash". Les 2 autres cas concernaient un mari en mauvaise situation sociale, financière et affective ; et une mère en burn-out. Les 2 étaient interviewés donc retrouvés ^^)

Voilà pour le pavé.

@celinls : écoutez l'émission, vous allez voir la "facilité" qu'à eu le premier interviewé à disparaître.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Exactement, je suis tout à fait d'accord avec toi pour les personnes désireuses de "disparaitre" (dans le sens de la fuite) prévenir la gendarmerie ou la police suffit, surtout que vous pouvez leur donner comme consigne de ne rien communiquer à votre famille ou de leur dire que tout va bien.
Natur
ellement il ne faut pas que cette fuite fasse suite à un autre délit : genre : Abandon de famille !!!! Ca arrive trèèès souvent ! Là les gendarmes seront pas contents :)

@celinls : La nuance entre absence et disparition :
Absence : plus de nouvelles de la personne mais rien n'indique qu'elle soit effectivement décédée. Dans ce cas, la loi s'autorise un délai avant de la considérer comme décédée.
C'est souvent ce cas que l'on utilise à tort pour désigner une disparition, alors qu'il s'agit simplement d'une "absence".
Exemple : Une personne veut en finir : elle part et se jette dans le canal, sans laisser de mot et son corps n'est jamais retrouvé. Rien ne suggérait qu'elle veuille mettre fin à ses jours. Donc aucune matière à déclarer cette personne en danger ou morte.

Pour ce qui est de la disparition, c'est une procédure de disparition inquiétante : la même chose que l'exemple plus haut mais en rajoutant un état dépressif ou carrément un mot laissant penser le pire pour cette personne.

Enfin la déclaration de décès du disparu à 10 ou 20 ans permet d'une part à l'Etat de se désengager de cette enquête et d'autre part aux familles de faire leur deuil.

En espérant t'avoir éclairé :)
Afficher tout
Je connais la loi, mais une prescription pour une disparition inquiétante me parait... merdique, et pourtant on le fait.
A la limite, fermer le dossier au bout de l'âge maximum du doyen de l'humanité (122 ans) oui, mais 20 ans, c'est scandaleux.
Perso, si un proche disparaît, je ne renoncerai JAMAIS a le chercher, c'est tout. Mais les flics, oui, et je trouve ça inacceptable. On les paye pour ça après tout merde quoi!

Classer un dossier de disparition sans avoir rien trouvé... je ne souhaite à personne qu'on lui réponde ça.

a écrit : Je connais la loi, mais une prescription pour une disparition inquiétante me parait... merdique, et pourtant on le fait.
A la limite, fermer le dossier au bout de l'âge maximum du doyen de l'humanité (122 ans) oui, mais 20 ans, c'est scandaleux.
Perso, si un proche disparaît, je ne renoncerai
JAMAIS a le chercher, c'est tout. Mais les flics, oui, et je trouve ça inacceptable. On les paye pour ça après tout merde quoi!

Classer un dossier de disparition sans avoir rien trouvé... je ne souhaite à personne qu'on lui réponde ça.
Afficher tout
Je veux pas te dire de bêtises attention ! Mais il me semble que bien souvent les proches sollicitent le classement afin de "tourner la page" c'est cruel mais peu de gens ont les reins assez solides pour encaisser une disparition sans savoir ce qu'il se passe surtout si ça dure des années.
De plus, et ce n'est pas négligeable, une part de ces proches souhaitent mettre un terme aux enquêtes pour procéder à la succession... eh oui !

(Quand on les a au téléphone c'est pas rigolo !)

Je pense comme toi, retrouver le proche disparu quoi qu'il en coûte, mais en me mettant dans cette optique, je ne sais pas si j'en aurais le courage.

Je conçois aussi que les forces de police (ou gendarmerie) étant dans l'impasse depuis trop longtemps puisse classer en vaines recherches pour mobiliser ses forces sur d'autres dossiers. De plus un classement n'aboutit pas à une fin en soi. Tout élément nouveau pouvant faire avancer l'enquête permet de relancer les investigations ;)

Hasard du calendrier, une émission très intéressante est actuellement diffusée sur LCP centrée sur les disparitions volontaires (j'imagine qu'il est possible de la voir en replay)
Bon beaucoup d'inexactitudes sur les formalités et les démarches administratives mais j'imagine que le reportage date un peu en tout cas les témoignages sont très poignants :/

a écrit : Je veux pas te dire de bêtises attention ! Mais il me semble que bien souvent les proches sollicitent le classement afin de "tourner la page" c'est cruel mais peu de gens ont les reins assez solides pour encaisser une disparition sans savoir ce qu'il se passe surtout si ça dure des années.
D
e plus, et ce n'est pas négligeable, une part de ces proches souhaitent mettre un terme aux enquêtes pour procéder à la succession... eh oui !

(Quand on les a au téléphone c'est pas rigolo !)

Je pense comme toi, retrouver le proche disparu quoi qu'il en coûte, mais en me mettant dans cette optique, je ne sais pas si j'en aurais le courage.

Je conçois aussi que les forces de police (ou gendarmerie) étant dans l'impasse depuis trop longtemps puisse classer en vaines recherches pour mobiliser ses forces sur d'autres dossiers. De plus un classement n'aboutit pas à une fin en soi. Tout élément nouveau pouvant faire avancer l'enquête permet de relancer les investigations ;)
Afficher tout
Tu as raison, les "affaires classées" peuvent être réouvertes en france, mais il n'y a pas de services pour ça, c'est là qu'est le drame, il faut médiatiser l'affiare, sinon... ben sinon tout le monde s'en fout.
Entre l'an 2000 et l'an 2015, en france, 600 disparitions d'enfants jamais retrouvés, et tout le monde s'en fout c'est tout quoi.
Que les forces publiques soient dans l'impasse ne leur interdit pas de continuer à chercher, faire des recoupements d'affaires, où, je sais pas, une iddée absurde, de monter un centre informatisé national de recoupement des affaires, on est en 2017, Google domine le monde, mais les policiers n'ont pas encore de serveur informatique central national alors que la technologie nous permettrait pour un petit milliard d'en avoir un mondial?

Grrr

Alors certes on en demande beaucoup à une police débordée, mais il y a des cas autrement plus graves que de courser les fumeurs de joints et les excès de vitesse de moins de 10 kmh c'est tout ce que j'ai à dire.