Les pleurs de bébés ont un accent

Proposé par
Invité
le
dans

Les bébés qui pleurent ont déjà un accent. Il a effectivement été observé que selon la langue de la mère, qu'ils ont entendue alors qu'ils étaient encore dans son ventre, les bébés pleurent de manière différente. Ainsi, un bébé français aura tendance à pleurer en terminant par une note aigüe alors qu'un bébé allemand pleure en finissant sur une note grave.


Commentaires préférés (3)

Il paraît même que les bébés allemands naissent avec des chaussettes et des sandales en cuir...!!!! :)

Posté le

android

(213)

Répondre

a écrit : Il ne faut pas négliger la langue du père, si elle est différente, lorsque lui-même ne néglige pas le bébé. Dès avant la naissance, le bébé entend évidemment plus souvent et plus fort sa mère. Mais jusqu'à deux ans les connexions entre neurones sont très nombreuses, "totipotentes", c'est à partir de cet âge qu'elles commencent à être détruites si elles sont inutiles.
Un enfant de parents ayant des langues différentes devient généralement parfaitement bilingue. Si ceux-ci résident dans un pays où l'on parle encore une autre langue et que le bébé est mis dans une crèche, il deviendra probablement trilingue et sautera inconsciemment d'une langue à l'autre selon l'interlocuteur.
Mais apprendre une langue après cinq ans, elle restera pour toujours étrangère.
Source: expérience personnelle.
Afficher tout
Petite correction, les cellules souches neuronales ne peuvent pas etre totipotentes, meme chez le nourrisson : par definition, une cellule totipotente est une cellule capable de donner n'importe quel type cellulaire, autrement dit c'est une cellule qui n'est absolument pas spécialisée. Cela concerne uniquement les premières cellules de l'organisme, donc la cellule oeuf ( cellule issue de la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde chez l'Homme), le stade 2, 4, 8, 16 cellules, jusqu'aux premières differentiations. Ensuite les cellules qui sont différenciées et qui peuvent donner plusieurs types cellulaires de plusieurs types de tissus seront dites pluripotentes ( par exemple, aux premières semaines de la vie intra-uterine, certaines cellules vont etre capable de donner des cellules neuronales, musculaires, épithéliales etc... Ce n'est toujours pas le cas des cellules souches des neurones du nourrisson puisqu'il s'agit ici de cellule souches neuronales donc déjà différenciées en tissu neuronal. Apres il existe differents types de neurones mais il s'agit du même tissu, lorsqu'une cellule peut donner differents types cellulaires appartenant à un même tissus on parle de cellule multipotente. Enfin, les cellules souches qui ne donnent qu'un seul type de cellule, par exemple au sein d'un épithélium comme la peau, qui ne donnent que des cellules de épithéliales de l'épiderme, on parle de cellule unipotente.

Source : cours de PACES ( 2016-2017 ) du professeur Hamamah à l'Université de médecine de Montpellier.

Apres je ne sais pas si il s'agit ici de cellules qui donneront plusieurs types de neurones ou qui n'en donneront qu'un seul type, je pense perso qu'il s'agit de cellules unipotente qui vont donner des neurones, et que ces cellules se différencient en neurones aux endroits ou des connections neuronales sont nécessaires. Je suis pas un expert sur le sujet mais c'était une petite précision a faire ;).


Apres relecture, si tu parles ici des connexions et non des neurones, je m'y connais pas assez, en tout cas pour ceux qui pourraient confondre et se dire que les neurones du nourrisson sont totipotents, non, leurs cellules souches sont multi ou unipotente. Le neurone est une cellule terminale qui ne peut se diviser, donc qui ne donnera même pas d'autres neurones : ce n'est pas une cellule souche.

Posté le

android

(93)

Répondre

a écrit : Il ne faut pas négliger la langue du père, si elle est différente, lorsque lui-même ne néglige pas le bébé. Dès avant la naissance, le bébé entend évidemment plus souvent et plus fort sa mère. Mais jusqu'à deux ans les connexions entre neurones sont très nombreuses, "totipotentes", c'est à partir de cet âge qu'elles commencent à être détruites si elles sont inutiles.
Un enfant de parents ayant des langues différentes devient généralement parfaitement bilingue. Si ceux-ci résident dans un pays où l'on parle encore une autre langue et que le bébé est mis dans une crèche, il deviendra probablement trilingue et sautera inconsciemment d'une langue à l'autre selon l'interlocuteur.
Mais apprendre une langue après cinq ans, elle restera pour toujours étrangère.
Source: expérience personnelle.
Afficher tout
pour ma part, ma mere m'a expose a l'anglais des mon plus jeune age meme si je n'y ai jamais rien compris. j'ai passer toute ma scolarite a etre un echec en langue. et maintenant, je suis parfaitement bilingue a force de trainer sur l'internet anglophone.


Tous les commentaires (20)

Il ne faut pas négliger la langue du père, si elle est différente, lorsque lui-même ne néglige pas le bébé. Dès avant la naissance, le bébé entend évidemment plus souvent et plus fort sa mère. Mais jusqu'à deux ans les connexions entre neurones sont très nombreuses, "totipotentes", c'est à partir de cet âge qu'elles commencent à être détruites si elles sont inutiles.
Un enfant de parents ayant des langues différentes devient généralement parfaitement bilingue. Si ceux-ci résident dans un pays où l'on parle encore une autre langue et que le bébé est mis dans une crèche, il deviendra probablement trilingue et sautera inconsciemment d'une langue à l'autre selon l'interlocuteur.
Mais apprendre une langue après cinq ans, elle restera pour toujours étrangère.
Source: expérience personnelle.

Il paraît même que les bébés allemands naissent avec des chaussettes et des sandales en cuir...!!!! :)

Posté le

android

(213)

Répondre

a écrit : Il ne faut pas négliger la langue du père, si elle est différente, lorsque lui-même ne néglige pas le bébé. Dès avant la naissance, le bébé entend évidemment plus souvent et plus fort sa mère. Mais jusqu'à deux ans les connexions entre neurones sont très nombreuses, "totipotentes", c'est à partir de cet âge qu'elles commencent à être détruites si elles sont inutiles.
Un enfant de parents ayant des langues différentes devient généralement parfaitement bilingue. Si ceux-ci résident dans un pays où l'on parle encore une autre langue et que le bébé est mis dans une crèche, il deviendra probablement trilingue et sautera inconsciemment d'une langue à l'autre selon l'interlocuteur.
Mais apprendre une langue après cinq ans, elle restera pour toujours étrangère.
Source: expérience personnelle.
Afficher tout
Petite correction, les cellules souches neuronales ne peuvent pas etre totipotentes, meme chez le nourrisson : par definition, une cellule totipotente est une cellule capable de donner n'importe quel type cellulaire, autrement dit c'est une cellule qui n'est absolument pas spécialisée. Cela concerne uniquement les premières cellules de l'organisme, donc la cellule oeuf ( cellule issue de la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde chez l'Homme), le stade 2, 4, 8, 16 cellules, jusqu'aux premières differentiations. Ensuite les cellules qui sont différenciées et qui peuvent donner plusieurs types cellulaires de plusieurs types de tissus seront dites pluripotentes ( par exemple, aux premières semaines de la vie intra-uterine, certaines cellules vont etre capable de donner des cellules neuronales, musculaires, épithéliales etc... Ce n'est toujours pas le cas des cellules souches des neurones du nourrisson puisqu'il s'agit ici de cellule souches neuronales donc déjà différenciées en tissu neuronal. Apres il existe differents types de neurones mais il s'agit du même tissu, lorsqu'une cellule peut donner differents types cellulaires appartenant à un même tissus on parle de cellule multipotente. Enfin, les cellules souches qui ne donnent qu'un seul type de cellule, par exemple au sein d'un épithélium comme la peau, qui ne donnent que des cellules de épithéliales de l'épiderme, on parle de cellule unipotente.

Source : cours de PACES ( 2016-2017 ) du professeur Hamamah à l'Université de médecine de Montpellier.

Apres je ne sais pas si il s'agit ici de cellules qui donneront plusieurs types de neurones ou qui n'en donneront qu'un seul type, je pense perso qu'il s'agit de cellules unipotente qui vont donner des neurones, et que ces cellules se différencient en neurones aux endroits ou des connections neuronales sont nécessaires. Je suis pas un expert sur le sujet mais c'était une petite précision a faire ;).


Apres relecture, si tu parles ici des connexions et non des neurones, je m'y connais pas assez, en tout cas pour ceux qui pourraient confondre et se dire que les neurones du nourrisson sont totipotents, non, leurs cellules souches sont multi ou unipotente. Le neurone est une cellule terminale qui ne peut se diviser, donc qui ne donnera même pas d'autres neurones : ce n'est pas une cellule souche.

Posté le

android

(93)

Répondre

Et un bébé belge, il fait "ouiiin, une fois" ?

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : Petite correction, les cellules souches neuronales ne peuvent pas etre totipotentes, meme chez le nourrisson : par definition, une cellule totipotente est une cellule capable de donner n'importe quel type cellulaire, autrement dit c'est une cellule qui n'est absolument pas spécialisée. Cela concerne uniquement les premières cellules de l'organisme, donc la cellule oeuf ( cellule issue de la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde chez l'Homme), le stade 2, 4, 8, 16 cellules, jusqu'aux premières differentiations. Ensuite les cellules qui sont différenciées et qui peuvent donner plusieurs types cellulaires de plusieurs types de tissus seront dites pluripotentes ( par exemple, aux premières semaines de la vie intra-uterine, certaines cellules vont etre capable de donner des cellules neuronales, musculaires, épithéliales etc... Ce n'est toujours pas le cas des cellules souches des neurones du nourrisson puisqu'il s'agit ici de cellule souches neuronales donc déjà différenciées en tissu neuronal. Apres il existe differents types de neurones mais il s'agit du même tissu, lorsqu'une cellule peut donner differents types cellulaires appartenant à un même tissus on parle de cellule multipotente. Enfin, les cellules souches qui ne donnent qu'un seul type de cellule, par exemple au sein d'un épithélium comme la peau, qui ne donnent que des cellules de épithéliales de l'épiderme, on parle de cellule unipotente.

Source : cours de PACES ( 2016-2017 ) du professeur Hamamah à l'Université de médecine de Montpellier.

Apres je ne sais pas si il s'agit ici de cellules qui donneront plusieurs types de neurones ou qui n'en donneront qu'un seul type, je pense perso qu'il s'agit de cellules unipotente qui vont donner des neurones, et que ces cellules se différencient en neurones aux endroits ou des connections neuronales sont nécessaires. Je suis pas un expert sur le sujet mais c'était une petite précision a faire ;).


Apres relecture, si tu parles ici des connexions et non des neurones, je m'y connais pas assez, en tout cas pour ceux qui pourraient confondre et se dire que les neurones du nourrisson sont totipotents, non, leurs cellules souches sont multi ou unipotente. Le neurone est une cellule terminale qui ne peut se diviser, donc qui ne donnera même pas d'autres neurones : ce n'est pas une cellule souche.
Afficher tout
Ce commentaire est parfaitement pertinent, et mérite une approbation, mais il faut relire attentivement ce que j'ai écrit.
Je parlais des connexions, non des cellules, avec des guillemets autour de "omnipotentes" pour avertir que je reprenais le sens étymologique (qui peut tout), et non des cellules de l'embryon encore indifférenciées, qui vont être destinées à être cardiaques ou neuronales par exemple.
Jusqu'à deux ans, schématiquement, toute liaison entre les 3.10^11 neurones du cerveau existe potentiellement. Après, tout ce qui est inutile, par exemple prononcer correctement le "th" anglais pour un francophone disparaît pour ne laisser que de 10^14 à 10^16 connexions. Un autre exemple est le bêlement du mouton, bien écrit par Aristophane comme "bêh, bêh", mais qu'un Grec moderne ne peut plus prononcer que "vî, vî".
Ensuite, la formation scolaire est une déformation restreignant ce que l'on peut concevoir; par exemple la mécanique quantique, qui défie les conceptions forgées, reste incompréhensible pour beaucoup; de même qu'une terre ronde ou l'attraction universelle ont un temps défié le "bon sens" inculqué.
J'en profite pour signaler, et j'espère que ce ne sera pas considéré comme trop hors sujet, les exposés de David Eagleman sur le cerveau, disponibles sur YouTube.

a écrit : Il ne faut pas négliger la langue du père, si elle est différente, lorsque lui-même ne néglige pas le bébé. Dès avant la naissance, le bébé entend évidemment plus souvent et plus fort sa mère. Mais jusqu'à deux ans les connexions entre neurones sont très nombreuses, "totipotentes", c'est à partir de cet âge qu'elles commencent à être détruites si elles sont inutiles.
Un enfant de parents ayant des langues différentes devient généralement parfaitement bilingue. Si ceux-ci résident dans un pays où l'on parle encore une autre langue et que le bébé est mis dans une crèche, il deviendra probablement trilingue et sautera inconsciemment d'une langue à l'autre selon l'interlocuteur.
Mais apprendre une langue après cinq ans, elle restera pour toujours étrangère.
Source: expérience personnelle.
Afficher tout
pour ma part, ma mere m'a expose a l'anglais des mon plus jeune age meme si je n'y ai jamais rien compris. j'ai passer toute ma scolarite a etre un echec en langue. et maintenant, je suis parfaitement bilingue a force de trainer sur l'internet anglophone.

a écrit : pour ma part, ma mere m'a expose a l'anglais des mon plus jeune age meme si je n'y ai jamais rien compris. j'ai passer toute ma scolarite a etre un echec en langue. et maintenant, je suis parfaitement bilingue a force de trainer sur l'internet anglophone. Bravo pour être devenu parfaitement bilingue.
Mais je doute que les circuits neuronaux restent câblés de la même façon.
Dans la traduction de par exemple "get along with somebody", l'imagerie montrerait probablement une recherche pour aboutir à la traduction correcte "s'entendre avec quelqu'un", dans le stock effroyable de verbes avec particules dont le sens n'a aucun rapport avec le verbe principal. Pour un anglophone, c'est câblé.
Un francophone scolarisé se demanderait ce que "obtenir le long de avec quelqu'un" peut bien signifier.

Et si les parents sont muet?

a écrit : Ce commentaire est parfaitement pertinent, et mérite une approbation, mais il faut relire attentivement ce que j'ai écrit.
Je parlais des connexions, non des cellules, avec des guillemets autour de "omnipotentes" pour avertir que je reprenais le sens étymologique (qui peut tout), et non des cellule
s de l'embryon encore indifférenciées, qui vont être destinées à être cardiaques ou neuronales par exemple.
Jusqu'à deux ans, schématiquement, toute liaison entre les 3.10^11 neurones du cerveau existe potentiellement. Après, tout ce qui est inutile, par exemple prononcer correctement le "th" anglais pour un francophone disparaît pour ne laisser que de 10^14 à 10^16 connexions. Un autre exemple est le bêlement du mouton, bien écrit par Aristophane comme "bêh, bêh", mais qu'un Grec moderne ne peut plus prononcer que "vî, vî".
Ensuite, la formation scolaire est une déformation restreignant ce que l'on peut concevoir; par exemple la mécanique quantique, qui défie les conceptions forgées, reste incompréhensible pour beaucoup; de même qu'une terre ronde ou l'attraction universelle ont un temps défié le "bon sens" inculqué.
J'en profite pour signaler, et j'espère que ce ne sera pas considéré comme trop hors sujet, les exposés de David Eagleman sur le cerveau, disponibles sur YouTube.
Afficher tout
Tiens, tiens... "mérite une approbation", ça me rappelle quelqu'un... La Personne Aux Multiples Pseudos Et Récemment Supprimée (alias Pampers comme les couches moins bêtes) a encore créé un nouveau pseudo !

Posté le

android

(32)

Répondre

a écrit : Il ne faut pas négliger la langue du père, si elle est différente, lorsque lui-même ne néglige pas le bébé. Dès avant la naissance, le bébé entend évidemment plus souvent et plus fort sa mère. Mais jusqu'à deux ans les connexions entre neurones sont très nombreuses, "totipotentes", c'est à partir de cet âge qu'elles commencent à être détruites si elles sont inutiles.
Un enfant de parents ayant des langues différentes devient généralement parfaitement bilingue. Si ceux-ci résident dans un pays où l'on parle encore une autre langue et que le bébé est mis dans une crèche, il deviendra probablement trilingue et sautera inconsciemment d'une langue à l'autre selon l'interlocuteur.
Mais apprendre une langue après cinq ans, elle restera pour toujours étrangère.
Source: expérience personnelle.
Afficher tout
Difficile de généraliser lorsqu'on ne se base que sur son expérience personnelle. Pour ma part, j'ai appris le français à 7 ans et c'est la langue que je maîtrise le mieux, au dépends de ma langue maternelle que je pratique malgré tout.

Posté le

android

(27)

Répondre

a écrit : Petite correction, les cellules souches neuronales ne peuvent pas etre totipotentes, meme chez le nourrisson : par definition, une cellule totipotente est une cellule capable de donner n'importe quel type cellulaire, autrement dit c'est une cellule qui n'est absolument pas spécialisée. Cela concerne uniquement les premières cellules de l'organisme, donc la cellule oeuf ( cellule issue de la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde chez l'Homme), le stade 2, 4, 8, 16 cellules, jusqu'aux premières differentiations. Ensuite les cellules qui sont différenciées et qui peuvent donner plusieurs types cellulaires de plusieurs types de tissus seront dites pluripotentes ( par exemple, aux premières semaines de la vie intra-uterine, certaines cellules vont etre capable de donner des cellules neuronales, musculaires, épithéliales etc... Ce n'est toujours pas le cas des cellules souches des neurones du nourrisson puisqu'il s'agit ici de cellule souches neuronales donc déjà différenciées en tissu neuronal. Apres il existe differents types de neurones mais il s'agit du même tissu, lorsqu'une cellule peut donner differents types cellulaires appartenant à un même tissus on parle de cellule multipotente. Enfin, les cellules souches qui ne donnent qu'un seul type de cellule, par exemple au sein d'un épithélium comme la peau, qui ne donnent que des cellules de épithéliales de l'épiderme, on parle de cellule unipotente.

Source : cours de PACES ( 2016-2017 ) du professeur Hamamah à l'Université de médecine de Montpellier.

Apres je ne sais pas si il s'agit ici de cellules qui donneront plusieurs types de neurones ou qui n'en donneront qu'un seul type, je pense perso qu'il s'agit de cellules unipotente qui vont donner des neurones, et que ces cellules se différencient en neurones aux endroits ou des connections neuronales sont nécessaires. Je suis pas un expert sur le sujet mais c'était une petite précision a faire ;).


Apres relecture, si tu parles ici des connexions et non des neurones, je m'y connais pas assez, en tout cas pour ceux qui pourraient confondre et se dire que les neurones du nourrisson sont totipotents, non, leurs cellules souches sont multi ou unipotente. Le neurone est une cellule terminale qui ne peut se diviser, donc qui ne donnera même pas d'autres neurones : ce n'est pas une cellule souche.
Afficher tout
Moi, à la naissance, je devais avoir trop de cellules ventripotentes...

Posté le

android

(12)

Répondre

En tout cas , grave ou aigu ça reste une note énervante

Posté le

android

(12)

Répondre

Commentaire supprimé Tu sais qu' on est tous passés par ce stade donc qu' avant d'être l'être que tu es maintenant, tu étais tout aussi répugnant?
Tout être utile débute quelque part, et bien souvent de manière anodine...

Posté le

android

(8)

Répondre

Commentaire supprimé Oula. Tu aurais dû te faire manger par un félin toi, pour renforcer ton idée !

Tel Omphale, mon expérience familiale confirme que l'on peut se "recabler" à tout âge. Mon père parle mieux une langue non maternelle... apprise la quarantaine passée.
Sincèrement, les études récentes pointent du doigt le fait que le cerveau est beaucoup plus plastique que ce que les anciennes conceptions scientifiques voulaient croire ;)
Quant à l'accent des bébés, je ne trouve pas ça étonnant outre mesure. On est censé être doués pour la survie, et à cet âge là, on dépend entièrement (ou presque) des adultes pour ce faire!
Intéressant en tout cas que l'on ait pu le mesurer :)

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Il paraît même que les bébés allemands naissent avec des chaussettes et des sandales en cuir...!!!! :) Les allemands sont dans le futur

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Bravo pour être devenu parfaitement bilingue.
Mais je doute que les circuits neuronaux restent câblés de la même façon.
Dans la traduction de par exemple "get along with somebody", l'imagerie montrerait probablement une recherche pour aboutir à la traduction correcte "s'entendre ave
c quelqu'un", dans le stock effroyable de verbes avec particules dont le sens n'a aucun rapport avec le verbe principal. Pour un anglophone, c'est câblé.
Un francophone scolarisé se demanderait ce que "obtenir le long de avec quelqu'un" peut bien signifier.
Afficher tout
quand j'ai lue ton commentaire, j'ai compris la phrase en anglais, lue le mot traduction, chercher une traduction tout en lisant la suite, pas trouver parce que ce n'etait pas necessaire pour comprendre. c'est toute la difference entre bien connaitre une langue et etre bilingue. les deux langue son comprise, mais ne sont pas traduite spontanement l'une vers l'autre, car ca n'est pas necessaire.
des fois, je m'amuse a traduire des expression literalement pour rire: "qu'est-ce que c'est?" -> "what is it that it is?"

Et si les parents sont muets, le bébé pleurera t-il à la naissance ?

a écrit : Et si les parents sont muet? Il pleure en langue des signes.