James Bond aurait pu empêcher Indiana Jones

Proposé par
Invité
le
dans

Steven Spielberg, qui venait de connaître un immense succès avec Les dents de la mer, voulut réaliser un James Bond, ce qui lui fut refusé par les producteurs. Il décida alors de passer à autre chose sur les conseils de Georges Lucas, et c'est ainsi que naquit la série Indiana Jones.


Commentaires préférés (3)

Selon Amy Farrah Fowler, Indiana Jones le célèbre héro ne sert rien à rien dans "Les Aventurier de l'Arche perdue".
Sheldon Cooper ne s'en remet toujours pas ;-)

D apres les sources , il a meme été rejeté deux fois !
Je ne peux pas m empecher de penser qu est ce qu aurait ete un james bond avec Spielberg comme réalisateur. ..

Posté le

android

(49)

Répondre

a écrit : A savoir aussi que c est Stephen Spielberg qui a réalisé le 1er épisode de la longue série des Columbo Stephen c est le frère de Steven?

Posté le

android

(100)

Répondre


Tous les commentaires (32)

Selon Amy Farrah Fowler, Indiana Jones le célèbre héro ne sert rien à rien dans "Les Aventurier de l'Arche perdue".
Sheldon Cooper ne s'en remet toujours pas ;-)

D apres les sources , il a meme été rejeté deux fois !
Je ne peux pas m empecher de penser qu est ce qu aurait ete un james bond avec Spielberg comme réalisateur. ..

Posté le

android

(49)

Répondre

c'est comme si on confiait la réalisation d'un James Bond à Jean-Luc Godard !

A savoir aussi que c est Stephen Spielberg qui a réalisé le 1er épisode de la longue série des Columbo

Posté le

android

(10)

Répondre

Avec de bons conseils quand une porte se ferme une autre s'ouvre.

a écrit : A savoir aussi que c est Stephen Spielberg qui a réalisé le 1er épisode de la longue série des Columbo Non, c'était un épisode de la première saison, mais pas le tout premier épisode de la série

a écrit : A savoir aussi que c est Stephen Spielberg qui a réalisé le 1er épisode de la longue série des Columbo Stephen c est le frère de Steven?

Posté le

android

(100)

Répondre

a écrit : D apres les sources , il a meme été rejeté deux fois !
Je ne peux pas m empecher de penser qu est ce qu aurait ete un james bond avec Spielberg comme réalisateur. ..
Un agent secret avec un fouet et le méchant aurait été un nazi;-)...

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Stephen c est le frère de Steven? Stephen et Steven sont deux orthographes du même prénom et se prononcent en Anglais exactement de la même façon (stiveun). L'erreur est donc légitime.

Posté le

windowsphone

(24)

Répondre

Spielberg et Lucas sont ceux qui ont inventé le blockbuster moderne, à savoir un film dont la structure scénaristique est éprouvée, avec des personnages archétypes insignifiants et dépourvus de psychologie, une réalisation efficace mais impersonnelle, une musak Horner-Zimmer avec trompettes et violons et une fin heureuse et moralisatrice.

Certes, certains films dévient légèrement du schéma prémâché. D'autre part, Spielberg a aussi réalisé des films vraiment personnels comme La liste de Schindler et surtout Duel que j'aime bien. Enfin, le cinéma de pur divertissement a maintes fois prouvé qu'il était en mesure d'offrir des films de qualité.

Mais je ne comprends pas pourquoi on continue à encenser le mec à l'origine des étrons en série que l'on nous sert chaque semaine. Spielberg est au cinéma ce que Steve Jobs était à la technologie. Un bon vendeur. L'engouement qu'il y a autour de lui me dépasse.

a écrit : Spielberg et Lucas sont ceux qui ont inventé le blockbuster moderne, à savoir un film dont la structure scénaristique est éprouvée, avec des personnages archétypes insignifiants et dépourvus de psychologie, une réalisation efficace mais impersonnelle, une musak Horner-Zimmer avec trompettes et violons et une fin heureuse et moralisatrice.

Certes, certains films dévient légèrement du schéma prémâché. D'autre part, Spielberg a aussi réalisé des films vraiment personnels comme La liste de Schindler et surtout Duel que j'aime bien. Enfin, le cinéma de pur divertissement a maintes fois prouvé qu'il était en mesure d'offrir des films de qualité.

Mais je ne comprends pas pourquoi on continue à encenser le mec à l'origine des étrons en série que l'on nous sert chaque semaine. Spielberg est au cinéma ce que Steve Jobs était à la technologie. Un bon vendeur. L'engouement qu'il y a autour de lui me dépasse.
Afficher tout
si vous regardez les James Bond, c'est encore plus impersonnel. Le paradoxe est que Spielberg a encore trop de personnalité pour réaliser un James Bond. Un film de Spielberg, ou d'Hitchcock, se reconnaissent au premier coup d'oeil.

a écrit : Spielberg et Lucas sont ceux qui ont inventé le blockbuster moderne, à savoir un film dont la structure scénaristique est éprouvée, avec des personnages archétypes insignifiants et dépourvus de psychologie, une réalisation efficace mais impersonnelle, une musak Horner-Zimmer avec trompettes et violons et une fin heureuse et moralisatrice.

Certes, certains films dévient légèrement du schéma prémâché. D'autre part, Spielberg a aussi réalisé des films vraiment personnels comme La liste de Schindler et surtout Duel que j'aime bien. Enfin, le cinéma de pur divertissement a maintes fois prouvé qu'il était en mesure d'offrir des films de qualité.

Mais je ne comprends pas pourquoi on continue à encenser le mec à l'origine des étrons en série que l'on nous sert chaque semaine. Spielberg est au cinéma ce que Steve Jobs était à la technologie. Un bon vendeur. L'engouement qu'il y a autour de lui me dépasse.
Afficher tout
Je pense qu'on aime aussi Spielberg pour tous ses films d'aventure qui ont marqué notre enfance, du moins la mienne ;) Les goonies, Hook, Indiana Jones, Jurassic Park...

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : si vous regardez les James Bond, c'est encore plus impersonnel. Le paradoxe est que Spielberg a encore trop de personnalité pour réaliser un James Bond. Un film de Spielberg, ou d'Hitchcock, se reconnaissent au premier coup d'oeil. Dans les années 70, André Broccoli avait refusé les avances de Spielberg parce que ce dernier n'avait pas suffisamment d'expérience, pas du tout parce que sn style était trop marqué. Quant aux tics de réalisation de Spielberg, au demeurant assez lourdingues, même Michael Bay ou Roland Emmerich en ont.

a écrit : Je pense qu'on aime aussi Spielberg pour tous ses films d'aventure qui ont marqué notre enfance, du moins la mienne ;) Les goonies, Hook, Indiana Jones, Jurassic Park... Bien sûr, j'en ai aimé quelques-uns aussi. Mais donc pas de quoi le considérer comme l'un des plus grands réalisateurs de son époque. Je ne dis pas qu'il est mauvais, mais qu'il est surévalué. Il suffit d'ailleurs de l'écouter parler avec la suffisance des imposteurs placés sur un piédestal qu'ils ne méritent pas.

a écrit : A savoir aussi que c est Stephen Spielberg qui a réalisé le 1er épisode de la longue série des Columbo Faux, il en a réalisé un mais pas le premier.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Avec de bons conseils quand une porte se ferme une autre s'ouvre. C'est beau ce que tu dis...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Stephen c est le frère de Steven? C'est celui qui ignorait qu'il était noir dans "ça te barbera", à moins que ce soit l'autre. "Mais Stephen, pourquoi ne m'as tu jamais dit que tu étais noir ? Mais enfin Steven, tu sais bien que papa était suisse et que maman était norvégienne ! "
youtu.be/t1_zaPfw-Wc

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : c'est comme si on confiait la réalisation d'un James Bond à Jean-Luc Godard ! Heu ... non, en fait pas du tout ;-)

a écrit : Faux, il en a réalisé un mais pas le premier. Si, il a bien réalisé le premier épisode de la première saison. Même si il y a eu avant un téléfilm et le pilote. Mais le premier épisode officiel de la première saison, c'est bien Spielberg qui l'a réalisé ! (cf Wikipedia)

Posté le

android

(6)

Répondre

Un film qui combine gros effets speciaux avec developpement magnifique des psychologies de minimum 5 personnages, ce n'est malheureusement pas possible dans un film car la durée est trop courte. A la rigueur le seigneur des anneaux y arrive d'une certaine façon mais faut plutôt de tourner vers les séries si on cherche la profondeur. Certains diront les livres mais je n'ai jamais aimé lire un film.

Posté le

android

(3)

Répondre