Arrêter le coeur des patients pour les sauver ?

Proposé par
le
dans

Pour avoir plus de temps pour sauver les victimes de blessures par balle, des chercheurs américains étudient la possibilité de plonger ces derniers en hypothermie en remplaçant leur sang par du sérum physiologique à très basse température, arrêtant ainsi complètement le cœur et le cerveau du patient.

Le corps ainsi arrêté a besoin de moins d'oxygène, ce qui laisse plus de temps aux médecins pour recoudre les plaies.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Le fait que le cerveau n'aie plus d'oxygène ne risque pas l'endommager de la même façon qu'un AVC ? Non (à priori). Car le corps est refroidi de manière à "surprendre" le corps pendant peu de temps.

Les scientifiques font descendre la température corporelle jusqu’à atteindre 10°C. Ils ont ainsi jusqu'à 2heures supplémentaires pour traiter les blessures graves et "stopper la mort" si on peut dire.

"Le sang du patient est alors évacué et remplacé par une solution saline froide. Une fois les blessures traitées, le sérum est retiré et remplacé avec du sang. Le cobaye est ensuite réchauffé."

Il semblerait que les scientifiques veulent utiliser ce procédé pour se rapprocher du procédé de l'hibernation animale, encore mal compris à ce jour.
Ils aimeraient l'utiliser notamment dans le domaine aérospatial pour faire hiberner les cosmonautes.
Problème : faire hiberner un cosmonaute reviendrait à lui donner l'équivalent en nourriture (imaginez un cosmonaute devant manger son propre poids en graisse (oui de graisse !) pour une hibernation de 6 mois....

Je vous conseille de regarder l'épisode YT de "vous mourrez moins bête" d'Arte qui l'explique très bien.

@solidusrex : les blessures par balles sont des blessures graves devant être soignées rapidement avec une transfusion sanguine rapide. Ce procédé est donc parfait pour ce type de blessures. Mais évidemment il pourrait être utilisé ailleurs (des tests sont encore en cours)

Édit : lien vidéo "vous mourrez moins bête" -quand pourrons nous voyager comme dans Alien- :
youtu.be/uQ9PesXcVtI

Posté le

android

(124)

Répondre

a écrit : Le fait que le cerveau n'aie plus d'oxygène ne risque pas l'endommager de la même façon qu'un AVC ? (Oui et) Non, en fait il faut savoir que la température change tout, quand ton corps est à 32 degrés par exemple, il a déjà des besoins en oxygène bien bien moindres (et un métabolisme très ralenti), c'est pour ça qu'on pratique des hypothermies protectrices sur des patients en post-arrêt-cardiaque. Cela évite les lésions neurologiques, on protège le cerveau pour qu'il souffre moins du manque d'oxygène, on fait ça pendant 24h à 48h (source: je bosse en réanimation chirurgicale). Là, j'imagine que c'est la même chose poussé à l'extrême. Ils tentent en gros d'imiter l'hibernation animale le temps de sauver le paient de ses blessures. Je trouve ça fascinant.

Ces recherches ont dû être inspirées d'hypothermies qui s'étaient produites naturellement et notamment d'enfants tombés dans des lacs gelés et qui n'avaient pas pu être secourus immédiatement. On avait remarqué que ces enfants bien qu'ayant été sous l'eau pendant plusieurs minutes avaient pu récupérer totalement leurs capacités une fois réchauffés et donc le cerveau n'avait pas souffert d'être privé d'oxygène grâce à la baisse de la température du corps provoquée par l'eau froide. La difficulté pour réanimer ce genre de victime c'est de ne pas la réchauffer trop brutalement pour que le corps puisse se remettre en route correctement.

Posté le

android

(53)

Répondre


Tous les commentaires (17)

Le fait que le cerveau n'aie plus d'oxygène ne risque pas l'endommager de la même façon qu'un AVC ?

Posté le

android

(9)

Répondre

Pourquoi spécifiquement aux blessures par balles? Ça ne peut pas fonctionner avec n'importe quelle blessure?

a écrit : Le fait que le cerveau n'aie plus d'oxygène ne risque pas l'endommager de la même façon qu'un AVC ? Non (à priori). Car le corps est refroidi de manière à "surprendre" le corps pendant peu de temps.

Les scientifiques font descendre la température corporelle jusqu’à atteindre 10°C. Ils ont ainsi jusqu'à 2heures supplémentaires pour traiter les blessures graves et "stopper la mort" si on peut dire.

"Le sang du patient est alors évacué et remplacé par une solution saline froide. Une fois les blessures traitées, le sérum est retiré et remplacé avec du sang. Le cobaye est ensuite réchauffé."

Il semblerait que les scientifiques veulent utiliser ce procédé pour se rapprocher du procédé de l'hibernation animale, encore mal compris à ce jour.
Ils aimeraient l'utiliser notamment dans le domaine aérospatial pour faire hiberner les cosmonautes.
Problème : faire hiberner un cosmonaute reviendrait à lui donner l'équivalent en nourriture (imaginez un cosmonaute devant manger son propre poids en graisse (oui de graisse !) pour une hibernation de 6 mois....

Je vous conseille de regarder l'épisode YT de "vous mourrez moins bête" d'Arte qui l'explique très bien.

@solidusrex : les blessures par balles sont des blessures graves devant être soignées rapidement avec une transfusion sanguine rapide. Ce procédé est donc parfait pour ce type de blessures. Mais évidemment il pourrait être utilisé ailleurs (des tests sont encore en cours)

Édit : lien vidéo "vous mourrez moins bête" -quand pourrons nous voyager comme dans Alien- :
youtu.be/uQ9PesXcVtI

Posté le

android

(124)

Répondre

Bienvenue dans le futur les amis !

Posté le

android

(2)

Répondre

Une vidéo de (le monde) qui explique le processus

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le fait que le cerveau n'aie plus d'oxygène ne risque pas l'endommager de la même façon qu'un AVC ? (Oui et) Non, en fait il faut savoir que la température change tout, quand ton corps est à 32 degrés par exemple, il a déjà des besoins en oxygène bien bien moindres (et un métabolisme très ralenti), c'est pour ça qu'on pratique des hypothermies protectrices sur des patients en post-arrêt-cardiaque. Cela évite les lésions neurologiques, on protège le cerveau pour qu'il souffre moins du manque d'oxygène, on fait ça pendant 24h à 48h (source: je bosse en réanimation chirurgicale). Là, j'imagine que c'est la même chose poussé à l'extrême. Ils tentent en gros d'imiter l'hibernation animale le temps de sauver le paient de ses blessures. Je trouve ça fascinant.

Ces recherches ont dû être inspirées d'hypothermies qui s'étaient produites naturellement et notamment d'enfants tombés dans des lacs gelés et qui n'avaient pas pu être secourus immédiatement. On avait remarqué que ces enfants bien qu'ayant été sous l'eau pendant plusieurs minutes avaient pu récupérer totalement leurs capacités une fois réchauffés et donc le cerveau n'avait pas souffert d'être privé d'oxygène grâce à la baisse de la température du corps provoquée par l'eau froide. La difficulté pour réanimer ce genre de victime c'est de ne pas la réchauffer trop brutalement pour que le corps puisse se remettre en route correctement.

Posté le

android

(53)

Répondre

Tiens on a regardé les mêmes "reportages" sur les armes de guerre et les soins aux soldats... :-)

a écrit : (Oui et) Non, en fait il faut savoir que la température change tout, quand ton corps est à 32 degrés par exemple, il a déjà des besoins en oxygène bien bien moindres (et un métabolisme très ralenti), c'est pour ça qu'on pratique des hypothermies protectrices sur des patients en post-arrêt-cardiaque. Cela évite les lésions neurologiques, on protège le cerveau pour qu'il souffre moins du manque d'oxygène, on fait ça pendant 24h à 48h (source: je bosse en réanimation chirurgicale). Là, j'imagine que c'est la même chose poussé à l'extrême. Ils tentent en gros d'imiter l'hibernation animale le temps de sauver le paient de ses blessures. Je trouve ça fascinant. Afficher tout Ressuscité après congélation : le cas du jeune Américain qui met en lumière les progrès spectaculaires des techniques de réanimation
www.sciencesetavenir.fr/sante/coeur-et-cardio/declare-mort-de-froid-il-est-sauve-grace-a-la-tenacite-d-un-medecin_30376

Vu dans un épisode de la série scorpion, bon c'était fait à la mc gyver, mais la base était là.

Posté le

android

(4)

Répondre

Je suis persuadé d'avoir lu quelque part cette semaine cette anecdote où il s'agissait d'eau salée. Quelqu'un pour confirmer / démentir ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suis persuadé d'avoir lu quelque part cette semaine cette anecdote où il s'agissait d'eau salée. Quelqu'un pour confirmer / démentir ? T'a dû le voir dans la vidéo de le monde sur youtube sur comment soigner une blessure par balle sorti le 1er octobre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pourquoi spécifiquement aux blessures par balles? Ça ne peut pas fonctionner avec n'importe quelle blessure? En théorie ça peut fonctionner avec plusieurs type de blessures mais le chercheur qui a développé cette technique l'a fait dans le but 1er de sauver des personnes blessées par balle (militaire) car pour réagir à ce genre de blessure un médecin a moins de 10 minutes et le fait de faire "hiberner" le blessé prolonge ce temps.

Posté le

android

(3)

Répondre

C’est dans un épisode de scorpion ça non ? La personne en question est plongée dans un bain gelé et est réveillé par la suite avec un choc puissant, type défibrillateur.

Comme dans Les Chroniques de Riddick, le procédé est utilisé pour les voyages interplanétaires

Posté le

android

(0)

Répondre

A savoir quand même que la coagulation se fait moins bien sous 35 degré et que les dernières études sur l'hypothermie dans le traumatisme crânien sont négatives (pas de bénéfice pour le patient)