La plupart des systèmes auraient au moins 2 étoiles

Proposé par
le

Contrairement à notre système solaire, environ 70% des systèmes seraient binaires (ou multiples), c'est-à-dire qu'ils sont composés de deux étoiles (ou plus) orbitant autour d'un même axe de gravité. On observe plusieurs types d'étoiles binaires : visuelles, astrométriques ou à éclipse.

Cette classification fut faite en se basant sur l'observation directe ou indirecte de leur système binaire ou multiple. Les étoiles binaires visuelles sont donc observables directement avec un télescope, à l'inverse de celles spectroscopiques. Dans les étoiles binaires astrométriques, seule une des deux étoiles est visible. La seconde est supposée par l'étude de l'oscillation de la première étoile.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Donc en gros dans ces systèmes il y'a deux étoiles mais on en voit 1 seule car l'autre est caché par la plus grosse ? Je pense que les deux étoiles gravitent l'une autour de l'autre et donc que leur luminosité combinée oscille lorsqu'elles sont alignées ou côtes à côtes de notre point de vue. Si elles sont proches, cela expliquerai pourquoi on n'arrive pas à les discerner.

Posté le

android

(57)

Répondre

a écrit : Donc en gros dans ces systèmes il y'a deux étoiles mais on en voit 1 seule car l'autre est caché par la plus grosse ? Tout dépend du type de système binaire que l'on observe (c'est uniquement une dénomination (visuelle,... ) basée sur l'observation)

Dans tous les cas, les 2 étoiles tournent autour d'un même axe de gravité car elles se sont créées en même temps (il y a une raison scientifique à cette double création stellaire mais je ne m'en souviens plus)

Si on voit les deux étoiles (depuis un poste d'observation sur Terre ou dans l'espace), on parle de système binaire visuelle. Si on n'en voit qu'une on l'appelle autrement et si on n'en voit aucune, cela porte un autre nom.

À savoir qu'il semblerait que le chiffre de 70% d'étoiles binaires soit discutable mais il est le chiffre pris par la plupart des astronomes actuels.

Notre système solaire avec le Soleil est donc une "exception" (elle fait partie des 30% restants) dans les lois de l'univers.

Pour finir, quand on observe un système binaire, l'une des deux étoiles (la plus grosse) se transformera en pulsar (= étoile à neutrons tournant sur elle même en quelques secondes et émettant un fort rayonnement électromagnétique selon wiki).

Source :
- www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/pulsars-la-grande-horlogerie-cosmique

Les pulsars ont un réel intérêt scientifique mais ne m'en demander pas plus.... Si qqun qui s'y connaissait (ou qui aurait écouté cette émission) pouvait nous éclairer sur ces systèmes...

Posté le

android

(25)

Répondre

De la même façon un bon nombre de planètes ont pu être découverte en observant la variation de luminosité de de leurs étoiles lorsque ces dernières passent devant.
De mémoire c'est le transit astronomique.


Tous les commentaires (21)

Donc en gros dans ces systèmes il y'a deux étoiles mais on en voit 1 seule car l'autre est caché par la plus grosse ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Donc en gros dans ces systèmes il y'a deux étoiles mais on en voit 1 seule car l'autre est caché par la plus grosse ? Je pense que les deux étoiles gravitent l'une autour de l'autre et donc que leur luminosité combinée oscille lorsqu'elles sont alignées ou côtes à côtes de notre point de vue. Si elles sont proches, cela expliquerai pourquoi on n'arrive pas à les discerner.

Posté le

android

(57)

Répondre

Dans un système multiple les coucher de soleil n'en finissent pas.

a écrit : Donc en gros dans ces systèmes il y'a deux étoiles mais on en voit 1 seule car l'autre est caché par la plus grosse ? En fait, il est dit qu'il existe plusieurs types d'étoiles binaires, et trois d'entre-eux sont nommé dans l'anecdote. Parmi ces 3 là, seulement deux sont décrit dans le complément d'anecdote.

Pour avoir une meilleure idée de ce à quoi ressemblent ces systèmes, la page Wikipédia en source est bien puisqu'il y a des animation, et des descriptions plus longues.

a écrit : Dans un système multiple les coucher de soleil n'en finissent pas. Puisque les levers et couchers de Soleil sont du à la rotation de Terre, il est probable que, dans le cas où nous nous trouvions dans un systèmes d'étoiles multiples, cela ne change rien pour un observateurs à la surface d'une planète.

a écrit : Donc en gros dans ces systèmes il y'a deux étoiles mais on en voit 1 seule car l'autre est caché par la plus grosse ? Tout dépend du type de système binaire que l'on observe (c'est uniquement une dénomination (visuelle,... ) basée sur l'observation)

Dans tous les cas, les 2 étoiles tournent autour d'un même axe de gravité car elles se sont créées en même temps (il y a une raison scientifique à cette double création stellaire mais je ne m'en souviens plus)

Si on voit les deux étoiles (depuis un poste d'observation sur Terre ou dans l'espace), on parle de système binaire visuelle. Si on n'en voit qu'une on l'appelle autrement et si on n'en voit aucune, cela porte un autre nom.

À savoir qu'il semblerait que le chiffre de 70% d'étoiles binaires soit discutable mais il est le chiffre pris par la plupart des astronomes actuels.

Notre système solaire avec le Soleil est donc une "exception" (elle fait partie des 30% restants) dans les lois de l'univers.

Pour finir, quand on observe un système binaire, l'une des deux étoiles (la plus grosse) se transformera en pulsar (= étoile à neutrons tournant sur elle même en quelques secondes et émettant un fort rayonnement électromagnétique selon wiki).

Source :
- www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/pulsars-la-grande-horlogerie-cosmique

Les pulsars ont un réel intérêt scientifique mais ne m'en demander pas plus.... Si qqun qui s'y connaissait (ou qui aurait écouté cette émission) pouvait nous éclairer sur ces systèmes...

Posté le

android

(25)

Répondre

De la même façon un bon nombre de planètes ont pu être découverte en observant la variation de luminosité de de leurs étoiles lorsque ces dernières passent devant.
De mémoire c'est le transit astronomique.

a écrit : Dans un système multiple les coucher de soleil n'en finissent pas. Pas nécessairement

Du coup les planètes tournent autour de l'axe de gravité commun aux deux étoiles ? Et pas autour des étoiles ? Éclairez moi svp ^^

D'ailleurs certains scientifiques pensent que notre système solaire était auparavant un système binaire et que notre soleil a perdu sa soeur. Cette soeur serait encore en activité même si on connait pas son emplacement.
Source : mon magazine Science et Vie

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Du coup les planètes tournent autour de l'axe de gravité commun aux deux étoiles ? Et pas autour des étoiles ? Éclairez moi svp ^^ Je suppose que les attractions des deux étoiles sont mutuelles. Un peu comme deux balles reliées pas un fils (type bolas) lancées en rotation. Elles vont tourner l'une autour de l'autre. Jusqu'à ce que l'équilibre se rompe.
Mais les sources t'éclaireront sans doute plus.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Tout dépend du type de système binaire que l'on observe (c'est uniquement une dénomination (visuelle,... ) basée sur l'observation)

Dans tous les cas, les 2 étoiles tournent autour d'un même axe de gravité car elles se sont créées en même temps (il y a une raison scientifique à cette do
uble création stellaire mais je ne m'en souviens plus)

Si on voit les deux étoiles (depuis un poste d'observation sur Terre ou dans l'espace), on parle de système binaire visuelle. Si on n'en voit qu'une on l'appelle autrement et si on n'en voit aucune, cela porte un autre nom.

À savoir qu'il semblerait que le chiffre de 70% d'étoiles binaires soit discutable mais il est le chiffre pris par la plupart des astronomes actuels.

Notre système solaire avec le Soleil est donc une "exception" (elle fait partie des 30% restants) dans les lois de l'univers.

Pour finir, quand on observe un système binaire, l'une des deux étoiles (la plus grosse) se transformera en pulsar (= étoile à neutrons tournant sur elle même en quelques secondes et émettant un fort rayonnement électromagnétique selon wiki).

Source :
- www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/pulsars-la-grande-horlogerie-cosmique

Les pulsars ont un réel intérêt scientifique mais ne m'en demander pas plus.... Si qqun qui s'y connaissait (ou qui aurait écouté cette émission) pouvait nous éclairer sur ces systèmes...
Afficher tout
Il arrive parfois que l'on considère Jupiter comme étant une étoile ratée (elle est composée principalement d'hydrogène mais n'a pas la masse suffisante pour que la réaction nucléaire se déclenche…), dès lors si les conditions avaient été remplies notre système solaire aurait été dans la norme… mais la vie sur terre fort peu probable…

a écrit : Donc en gros dans ces systèmes il y'a deux étoiles mais on en voit 1 seule car l'autre est caché par la plus grosse ? Tu prends deux lampes, une petite et une très grosse. En fait plutôt une lampe torche de poche et un lampadaire bien brillant.
Tu les mets côte à côte et les allumes, maintenant tu recules de plusieurs mètres, genre 500m. Tu auras du mal a distinguer si il y a une ou deux sources de lumière.
Évidement je prend en compte que les deux sources émettent la même "couleur" de lumière pour le test, et aussi que j'ai donné une distance un peu au hasard ^^

Mais en gros, il se passe un peu la même chose mais au niveau stellaire. C'est même pire encore par ce que même si les deux sources n'émettent pas la même "couleur", leur luminosité est telle qu'on ne distingue pas la différence. La seule façon c'est de repérer les variations de lumière quand les astres se déplacent.

N'hésitez pas à me corriger voir enrichir si besoin, il se peut que je m'exprime mal ou dise des bêtises ; )

a écrit : Dans un système multiple les coucher de soleil n'en finissent pas. Du coup pas vraiment. Un coucher d'astre se produit parce que le référentiel tourne sur lui même. Le fait qu'il y ait 2 étoiles augmentent sûrement la durée de jour mis le coucher à quand même lieu

a écrit : De la même façon un bon nombre de planètes ont pu être découverte en observant la variation de luminosité de de leurs étoiles lorsque ces dernières passent devant.
De mémoire c'est le transit astronomique.
*exoplanètes

Posté le

android

(0)

Répondre

A savoir que jupiter aurait pu être le binôme de notre soleil, mais n'a pas grossi assez pour devenir une étoile.. Et tant mieux pour nous du coup.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : A savoir que jupiter aurait pu être le binôme de notre soleil, mais n'a pas grossi assez pour devenir une étoile.. Et tant mieux pour nous du coup. Pouvez vous nous donnez des liens vers des études à ce sujet ?
On ne sait pas encore exactement comment se forment les étoiles et la probabilité de cet événement me semble assez faible, mais avec des "si"...
Si la Terre avait absorbé plus de matière, elle pourrait aussi, pourquoi pas, être plus grosse que Jupiter ??
D'ailleurs, comme les étoiles sont très massives par rapport aux planètes, ces dernières orbiteraient autour du binôme d'étoiles (comme ce qu'on observe actuellement dans d'autres systèmes).
Mais un scénario où une étoile suit gentiment une orbite similaire aux autres planètes sans les perturber... Ça me semble improbable.

a écrit : Pouvez vous nous donnez des liens vers des études à ce sujet ?
On ne sait pas encore exactement comment se forment les étoiles et la probabilité de cet événement me semble assez faible, mais avec des "si"...
Si la Terre avait absorbé plus de matière, elle pourrait aussi, pourquoi pas, être plus
grosse que Jupiter ??
D'ailleurs, comme les étoiles sont très massives par rapport aux planètes, ces dernières orbiteraient autour du binôme d'étoiles (comme ce qu'on observe actuellement dans d'autres systèmes).
Mais un scénario où une étoile suit gentiment une orbite similaire aux autres planètes sans les perturber... Ça me semble improbable.
Afficher tout
Tout simplement parce que jupiter a la composition qui permet de réaliser les fusions nucléaire pour devenir une étoile (probablement une naine brune), c'est simplement sa taille qui l'en a empeché. Et évidement le systeme solaire ne serait pas ce qu'il est donc l'orbite qu'elle aurait n'est pas le sujet. Si vous avez besoin de plus de détail cherchez simplement "jupiter etoile ratée" dans un moteur de recherche..

a écrit : Tout simplement parce que jupiter a la composition qui permet de réaliser les fusions nucléaire pour devenir une étoile (probablement une naine brune), c'est simplement sa taille qui l'en a empeché. Et évidement le systeme solaire ne serait pas ce qu'il est donc l'orbite qu'elle aurait n'est pas le sujet. Si vous avez besoin de plus de détail cherchez simplement "jupiter etoile ratée" dans un moteur de recherche.. Afficher tout Mmmh intéressant...
Merci beaucoup pour ces précisions :)
En complément pour les suivants, il faudrait à Jupiter 13 fois sa propre masse pour commencer la fusion du deutérium et être considérée comme une naine brune. Une naine brune n'est pas assez lourde pour être considérée comme une étoile et trop massive pour être considérée comme une planète.
Mais avec 75 fois sa propre masse, Jupiter pourrait commencer la fusion de l'hydrogène et être considérée comme une petite étoile.
On est quand même bien loin de la masse minimale d'une étoile mais c'est toujours bon à savoir.