Deux rois envoyèrent tante et mère pour faire la paix

Proposé par
le
dans

La paix de Cambrai qui mit fin à la guerre entre Charles Quint et François Ier est aussi connue sous le nom de Paix des Dames. Ces deux rois se haïssaient à tel point qu'il leur était impossible de signer un traité commun. C'est pourquoi ce fut la tante de l'un et la mère de l'autre qui s'en chargèrent.


Commentaires préférés (3)

La Paix des Dames met fin temporairement aux hostilités entre Charles Quint (monarque d'Espagne) et François Ier (Roi de France). Le traité qu'ils signent reprend des termes du Traité de Madrid, signé 3 ans plus tôt et bafoué par François Ier.

Ainsi, ce dernier doit payer une énorme rançon pour libérer ses 2 fils, capturés comme marque de paix, il doit aussi renoncer à ses prétentions sur l'italie et cède l'Artois et les Flandres en échange de la Bourgogne.

Mais voilà, en 1536, François Ier trahit et attaque différentes contrées dernièrement perdues sur le territoire actuel français. Il reprend (et reperd) également certains territoires italiens notamment.

François Ier est l'inventeur du code civil. C'est lui qui imposera une uniformité linguistique sur le territoire par la mise en place d'un français commun à la place du latin

Source :

- https://www.google.fr/search?client=ms-android-wiko&biw=360&bih=240&tbm=isch&sa=1&ei=5ejZWbHXKI7CwQLfybioDQ&q=royaume+françois+ier&oq=royaume+françois+ier&gs_l=mobile-gws-img.3...0.0.1.253.0.0.0.0.0.0.0.0..0.0....0...1..64.mobile-gws-img..0.0.0....0.RxAGtLoiHuw#imgrc=CjvXteV9Q2t6mM:

(petite carte explicative pour montrer l'évolution du territoire de François Ier)

Posté le

android

(90)

Répondre

a écrit : La Paix des Dames met fin temporairement aux hostilités entre Charles Quint (monarque d'Espagne) et François Ier (Roi de France). Le traité qu'ils signent reprend des termes du Traité de Madrid, signé 3 ans plus tôt et bafoué par François Ier.

Ainsi, ce dernier doit payer une énorme rançon pour
libérer ses 2 fils, capturés comme marque de paix, il doit aussi renoncer à ses prétentions sur l'italie et cède l'Artois et les Flandres en échange de la Bourgogne.

Mais voilà, en 1536, François Ier trahit et attaque différentes contrées dernièrement perdues sur le territoire actuel français. Il reprend (et reperd) également certains territoires italiens notamment.

François Ier est l'inventeur du code civil. C'est lui qui imposera une uniformité linguistique sur le territoire par la mise en place d'un français commun à la place du latin

Source :

- https://www.google.fr/search?client=ms-android-wiko&biw=360&bih=240&tbm=isch&sa=1&ei=5ejZWbHXKI7CwQLfybioDQ&q=royaume+françois+ier&oq=royaume+françois+ier&gs_l=mobile-gws-img.3...0.0.1.253.0.0.0.0.0.0.0.0..0.0....0...1..64.mobile-gws-img..0.0.0....0.RxAGtLoiHuw#imgrc=CjvXteV9Q2t6mM:

(petite carte explicative pour montrer l'évolution du territoire de François Ier)
Afficher tout
Salut,
Je veux juste revenir sur ton commentaire car quelque chose me chiffonne.. Pour commencer je voudrais savoir ce que tu entends par code civil inventé par François Ier car je n'ai aucune idée de ce à quoi tu fais référence.
Mais surtout je veux revenir sur l'ordonnance Villeret-Cotterêts dont tu fais mention. Elle n'instaure le français dans l'administration qu'à la place du latin. Si c'est une langue officielle c'est aussi avant tout une langue administrative que l'on parle à la cour. La diffusion du français dans les différentes classes de la population est un mouvement que l'on retrouve beaucoup plus tardivement au XVIIIeme et surtout au XIXe siècle.

Le latin n'était plus parlé depuis longtemps. D'ailleurs c'est pendant la renaissance et sous François Ier que l'idée de récrire en latin fait son apparition dans les milieux littéraires, notamment avec erasme.

Posté le

android

(92)

Répondre

a écrit : Salut,
Je veux juste revenir sur ton commentaire car quelque chose me chiffonne.. Pour commencer je voudrais savoir ce que tu entends par code civil inventé par François Ier car je n'ai aucune idée de ce à quoi tu fais référence.
Mais surtout je veux revenir sur l'ordonnance Villeret-Cotterêts don
t tu fais mention. Elle n'instaure le français dans l'administration qu'à la place du latin. Si c'est une langue officielle c'est aussi avant tout une langue administrative que l'on parle à la cour. La diffusion du français dans les différentes classes de la population est un mouvement que l'on retrouve beaucoup plus tardivement au XVIIIeme et surtout au XIXe siècle.

Le latin n'était plus parlé depuis longtemps. D'ailleurs c'est pendant la renaissance et sous François Ier que l'idée de récrire en latin fait son apparition dans les milieux littéraires, notamment avec erasme.
Afficher tout
Salut,

Effectivement j'ai fait une petite bourde dans mon commentaire : François Ier est l'instigateur de l'ETAT civil en demandant aux prêtres de mentionner tout décès, tout baptême et toute naissance.

L'ordonnance a laquelle nous faisons tous les 2 références est un premier pas vers l'uniformité linguistique, bien que, comme vous le dites, cela ne se limitait qu'à l'administration et à l'état civil naissant. Pour compléter, cela ne se limitait qu'à l'administration afin de rendre plus intelligible les documents, alors (mal) écrits en latin.

Les langues régionales perdureront officiellement jusqu'en 1794 où sera instauré le français comme langue nationale et langue du peuple.

N'hésitez pas à me corriger si nécessaire

Posté le

android

(67)

Répondre


Tous les commentaires (15)

À leur âge, ils faisaient encore des bêtises.

La Paix des Dames met fin temporairement aux hostilités entre Charles Quint (monarque d'Espagne) et François Ier (Roi de France). Le traité qu'ils signent reprend des termes du Traité de Madrid, signé 3 ans plus tôt et bafoué par François Ier.

Ainsi, ce dernier doit payer une énorme rançon pour libérer ses 2 fils, capturés comme marque de paix, il doit aussi renoncer à ses prétentions sur l'italie et cède l'Artois et les Flandres en échange de la Bourgogne.

Mais voilà, en 1536, François Ier trahit et attaque différentes contrées dernièrement perdues sur le territoire actuel français. Il reprend (et reperd) également certains territoires italiens notamment.

François Ier est l'inventeur du code civil. C'est lui qui imposera une uniformité linguistique sur le territoire par la mise en place d'un français commun à la place du latin

Source :

- https://www.google.fr/search?client=ms-android-wiko&biw=360&bih=240&tbm=isch&sa=1&ei=5ejZWbHXKI7CwQLfybioDQ&q=royaume+françois+ier&oq=royaume+françois+ier&gs_l=mobile-gws-img.3...0.0.1.253.0.0.0.0.0.0.0.0..0.0....0...1..64.mobile-gws-img..0.0.0....0.RxAGtLoiHuw#imgrc=CjvXteV9Q2t6mM:

(petite carte explicative pour montrer l'évolution du territoire de François Ier)

Posté le

android

(90)

Répondre

a écrit : La Paix des Dames met fin temporairement aux hostilités entre Charles Quint (monarque d'Espagne) et François Ier (Roi de France). Le traité qu'ils signent reprend des termes du Traité de Madrid, signé 3 ans plus tôt et bafoué par François Ier.

Ainsi, ce dernier doit payer une énorme rançon pour
libérer ses 2 fils, capturés comme marque de paix, il doit aussi renoncer à ses prétentions sur l'italie et cède l'Artois et les Flandres en échange de la Bourgogne.

Mais voilà, en 1536, François Ier trahit et attaque différentes contrées dernièrement perdues sur le territoire actuel français. Il reprend (et reperd) également certains territoires italiens notamment.

François Ier est l'inventeur du code civil. C'est lui qui imposera une uniformité linguistique sur le territoire par la mise en place d'un français commun à la place du latin

Source :

- https://www.google.fr/search?client=ms-android-wiko&biw=360&bih=240&tbm=isch&sa=1&ei=5ejZWbHXKI7CwQLfybioDQ&q=royaume+françois+ier&oq=royaume+françois+ier&gs_l=mobile-gws-img.3...0.0.1.253.0.0.0.0.0.0.0.0..0.0....0...1..64.mobile-gws-img..0.0.0....0.RxAGtLoiHuw#imgrc=CjvXteV9Q2t6mM:

(petite carte explicative pour montrer l'évolution du territoire de François Ier)
Afficher tout
Salut,
Je veux juste revenir sur ton commentaire car quelque chose me chiffonne.. Pour commencer je voudrais savoir ce que tu entends par code civil inventé par François Ier car je n'ai aucune idée de ce à quoi tu fais référence.
Mais surtout je veux revenir sur l'ordonnance Villeret-Cotterêts dont tu fais mention. Elle n'instaure le français dans l'administration qu'à la place du latin. Si c'est une langue officielle c'est aussi avant tout une langue administrative que l'on parle à la cour. La diffusion du français dans les différentes classes de la population est un mouvement que l'on retrouve beaucoup plus tardivement au XVIIIeme et surtout au XIXe siècle.

Le latin n'était plus parlé depuis longtemps. D'ailleurs c'est pendant la renaissance et sous François Ier que l'idée de récrire en latin fait son apparition dans les milieux littéraires, notamment avec erasme.

Posté le

android

(92)

Répondre

a écrit : Salut,
Je veux juste revenir sur ton commentaire car quelque chose me chiffonne.. Pour commencer je voudrais savoir ce que tu entends par code civil inventé par François Ier car je n'ai aucune idée de ce à quoi tu fais référence.
Mais surtout je veux revenir sur l'ordonnance Villeret-Cotterêts don
t tu fais mention. Elle n'instaure le français dans l'administration qu'à la place du latin. Si c'est une langue officielle c'est aussi avant tout une langue administrative que l'on parle à la cour. La diffusion du français dans les différentes classes de la population est un mouvement que l'on retrouve beaucoup plus tardivement au XVIIIeme et surtout au XIXe siècle.

Le latin n'était plus parlé depuis longtemps. D'ailleurs c'est pendant la renaissance et sous François Ier que l'idée de récrire en latin fait son apparition dans les milieux littéraires, notamment avec erasme.
Afficher tout
Salut,

Effectivement j'ai fait une petite bourde dans mon commentaire : François Ier est l'instigateur de l'ETAT civil en demandant aux prêtres de mentionner tout décès, tout baptême et toute naissance.

L'ordonnance a laquelle nous faisons tous les 2 références est un premier pas vers l'uniformité linguistique, bien que, comme vous le dites, cela ne se limitait qu'à l'administration et à l'état civil naissant. Pour compléter, cela ne se limitait qu'à l'administration afin de rendre plus intelligible les documents, alors (mal) écrits en latin.

Les langues régionales perdureront officiellement jusqu'en 1794 où sera instauré le français comme langue nationale et langue du peuple.

N'hésitez pas à me corriger si nécessaire

Posté le

android

(67)

Répondre

a écrit : La femme est l'avenir de l'homme Un peu simpliste comme raccourcis.

Posté le

android

(0)

Répondre

En même temps les 2 types ont créé une guerre, je peux comprendre la haine qu'ils avaient l'un pour l'autre...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Un peu simpliste comme raccourcis. C'est pas de moi c'est de L.Aragon

a écrit : Salut,

Effectivement j'ai fait une petite bourde dans mon commentaire : François Ier est l'instigateur de l'ETAT civil en demandant aux prêtres de mentionner tout décès, tout baptême et toute naissance.

L'ordonnance a laquelle nous faisons tous les 2 références est un pre
mier pas vers l'uniformité linguistique, bien que, comme vous le dites, cela ne se limitait qu'à l'administration et à l'état civil naissant. Pour compléter, cela ne se limitait qu'à l'administration afin de rendre plus intelligible les documents, alors (mal) écrits en latin.

Les langues régionales perdureront officiellement jusqu'en 1794 où sera instauré le français comme langue nationale et langue du peuple.

N'hésitez pas à me corriger si nécessaire
Afficher tout
Bonjour, juste une petite correction : le français devient langue nationale et officielle en France en 1992, année où cela a été écrit dans l'article 2 de la constitution.

Concernant le français "langue du peuple", je me doute que ce n'était pas une omission volontaire mais je me permets une précision. Parler de "langue du peuple" au singulier c'est comme considérer que le pays est monolingue, or aucun pays ne l'est. Malheureusement on fait encore partie de ces rares pays à ne reconnaître qu'une langue officielle et nationale, mais en pratique un pays monolingue n'existe pas.

J'ajouterai aussi que la principale cause d'éradication des langues régionales (et des langues immigrées) en France, ce sont davantage les lois de Jules Ferry (années 1880), qui ont certes permis la scolarisation de la majorité des enfants en France, ce qui est une très bonne chose, mais qui n'ont pas eu que des bons côtés, puisqu'elles ont mis de côté tout un pan de leur culture et de leur personnalité (en plus de supprimer le plurilinguisme qui est pourtant bénéfique à bien des niveaux).

Voilà en tant que future linguiste c'est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur et je voulais le préciser :)

Posté le

android

(18)

Répondre

ÉDIT : En 1794 le français est en effet imposé dans tous les documents publics (mais pas considéré comme langue officielle et nationale) (j'avoue que je ne me souvenais plus de cette date), la Révolution française ayant participé à cette idée qu'une langue unique signifiait un pays uni.

Mais le monolinguisme en France, tel qu'on l'imagine aujourd'hui, a surtout voulu être mis en place (avec un énorme impact au niveau des langues et cultures régionales) au cours du 19ème et du 20ème siècles, donc en décalé par rapport à la décision d'instaurer le français comme langue officielle et nationale

Posté le

android

(6)

Répondre

Rendons quand même mémoire aux deux Dames qui ont joué un grand rôle dans cette paix en citant leurs noms : Marguerite d'Autriche la tante de Charles Quint et Louise de Savoie la mère de François Ier.

Posté le

android

(26)

Répondre

a écrit : La Paix des Dames met fin temporairement aux hostilités entre Charles Quint (monarque d'Espagne) et François Ier (Roi de France). Le traité qu'ils signent reprend des termes du Traité de Madrid, signé 3 ans plus tôt et bafoué par François Ier.

Ainsi, ce dernier doit payer une énorme rançon pour
libérer ses 2 fils, capturés comme marque de paix, il doit aussi renoncer à ses prétentions sur l'italie et cède l'Artois et les Flandres en échange de la Bourgogne.

Mais voilà, en 1536, François Ier trahit et attaque différentes contrées dernièrement perdues sur le territoire actuel français. Il reprend (et reperd) également certains territoires italiens notamment.

François Ier est l'inventeur du code civil. C'est lui qui imposera une uniformité linguistique sur le territoire par la mise en place d'un français commun à la place du latin

Source :

- https://www.google.fr/search?client=ms-android-wiko&biw=360&bih=240&tbm=isch&sa=1&ei=5ejZWbHXKI7CwQLfybioDQ&q=royaume+françois+ier&oq=royaume+françois+ier&gs_l=mobile-gws-img.3...0.0.1.253.0.0.0.0.0.0.0.0..0.0....0...1..64.mobile-gws-img..0.0.0....0.RxAGtLoiHuw#imgrc=CjvXteV9Q2t6mM:

(petite carte explicative pour montrer l'évolution du territoire de François Ier)
Afficher tout
François 1er n'est pas l'inventeur du code civil. Il instaure l'état civil par l'Ordonnance de Villers-Cotterêts. Jusque là le registre des naissances était tenu par l'Eglise et non par l'administration royale. Le code civil a été rédigé par Tronchet, Bigot de Préameneu, Maleville et Portalis sous l'impulsion de Napoléon Bonaparte et promulgué en 1804.

'"Maman!! Le monsieur il fait rien que m embeter !!"

Posté le

android

(3)

Répondre

Ça me fait penser à Kaamelott, Arthur et ses problèmes de tante/belle mère

a écrit : La femme est l'avenir de l'homme La femme est le propre de l'homme!

Posté le

android

(1)

Répondre