Le genre Homo n'a peut-être pas inventé les outils

Proposé par
le
dans

Les outils les plus anciens ont été découverts sur le site de Lomekwi, au Kenya, en 2015, et dateraient de près de 3,3 millions d'années. Leur découverte remet en cause la thèse, jusqu'alors admise, selon laquelle les premiers outils auraient été façonnés par le genre Homo, apparu 500 000 ans plus tard.


Commentaires préférés (3)

Cela a pu être découvert grâce au domaine de l'archéologie qui s'appelle la tracéologie.

Cela consiste en l'étude des traces soient de dinosaures (empreinte fossilisées dans le sol comme dans celles de certaines plages en France ou en Suisse), soient d'outils.

Ce domaine est un métier clé dans la compréhension des fouilles.

Je vous invite à écouter l'émission très intéressante de France Culture qui parle du rôle du tracéologue dans cette découverte à Lomekwi :

www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-lundi-9-octobre-2017

Posté le

android

(77)

Répondre

JMCMB, mais cela ne m'étonne guère.
Je trouve qu'on a tendance, hommes modernes, à se mettre sur un piédestal sous prétexte que nous avons la technologie, le progrès. Pourtant on découvre tous les jours des objets nous prouvant que, si l'homme n'était peut-être pas aussi avancé à notre niveau technologique (et encore ? Différent peut ne pas vouloir dire moins), il est en revanche moins jeune et "sauvage" qu'on ne le pense. Malheureusement ce genre de révélations ne plait pas beaucoup à nos historiens (ça remettrait en cause beaucoup de choses, et pas seulement l'histoire). Attention, ce n'était pas une remarque déplacée contre les historiens et tout ce qui est écrit ne sont que des remises en question donc ne nous offusquons pas.

On a retrouvé une pile vieille de plus de deux mille ans à Bagdad (1 volt... Même si c'est peu : maîtrise et connaissance de l'électricité), un schéma d'ampoule laissé par les égyptiens, qui une fois construite et alimentée émet une lumière violette, des tuyaux de plomberies en Chine vieux de plusieurs centaines de milliers d'années, comment ne pas citer le fameux mécanisme d'Anticythère, rouage d'une machine immense qui on le suppose était capable de donner l'heure, positions des planètes/étoiles, avec une précision millimètrique des siècles avant JC. Quand j'étais allé en Égypte, le guide avait expliqué en nous montrant les visages sculptés des statues, que pour reproduire la symétrie parfaite des traits aujourd'hui sur de la pierre, il faudrait obligatoirement un ordinateur. On peut aussi partir sur les formes taillées au centimètre près sur les temples, ou murailles (ça ne s'arrête d'ailleurs pas à la civilisation égyptienne).
Sans oublier le nombre monumental de vestiges de cités trouvées, véritables prouesses architecturales dont on ignore encore tout de leurs anciens habitants, comme s'ils s'étaient volatilisés avec leur secret.
On pourrait par exemple faire le point sur la célèbre Atlantide (mais pas que !) : on pense évidemment qu'elle n'a pas existé, il est cependant intéressant de noter que dans absolument toutes les civilisations du monde, on trouve l'idée du déluge, qu'il soit religieux au non.
Si vous voulez mon avis, nous savons bien peu de choses... sans tout remettre en cause non plus, gardons l'esprit ouvert, et cessons de contempler le passé de l'humanité comme une "sous-espèce" qui aurait grandie et évoluée sur un système d'apprentissage et de connaissances dans le temps. Et si c'était l'inverse ?
Je ne sais pas ce qui est le pire entre savoir qu'on se sait rien sur nos origines, ou savoir que "tout" ce qu'on a appris est peut-être biaisé...

Posté le

android

(175)

Répondre

a écrit : JMCMB, mais cela ne m'étonne guère.
Je trouve qu'on a tendance, hommes modernes, à se mettre sur un piédestal sous prétexte que nous avons la technologie, le progrès. Pourtant on découvre tous les jours des objets nous prouvant que, si l'homme n'était peut-être pas aussi avancé à notre niveau
technologique (et encore ? Différent peut ne pas vouloir dire moins), il est en revanche moins jeune et "sauvage" qu'on ne le pense. Malheureusement ce genre de révélations ne plait pas beaucoup à nos historiens (ça remettrait en cause beaucoup de choses, et pas seulement l'histoire). Attention, ce n'était pas une remarque déplacée contre les historiens et tout ce qui est écrit ne sont que des remises en question donc ne nous offusquons pas.

On a retrouvé une pile vieille de plus de deux mille ans à Bagdad (1 volt... Même si c'est peu : maîtrise et connaissance de l'électricité), un schéma d'ampoule laissé par les égyptiens, qui une fois construite et alimentée émet une lumière violette, des tuyaux de plomberies en Chine vieux de plusieurs centaines de milliers d'années, comment ne pas citer le fameux mécanisme d'Anticythère, rouage d'une machine immense qui on le suppose était capable de donner l'heure, positions des planètes/étoiles, avec une précision millimètrique des siècles avant JC. Quand j'étais allé en Égypte, le guide avait expliqué en nous montrant les visages sculptés des statues, que pour reproduire la symétrie parfaite des traits aujourd'hui sur de la pierre, il faudrait obligatoirement un ordinateur. On peut aussi partir sur les formes taillées au centimètre près sur les temples, ou murailles (ça ne s'arrête d'ailleurs pas à la civilisation égyptienne).
Sans oublier le nombre monumental de vestiges de cités trouvées, véritables prouesses architecturales dont on ignore encore tout de leurs anciens habitants, comme s'ils s'étaient volatilisés avec leur secret.
On pourrait par exemple faire le point sur la célèbre Atlantide (mais pas que !) : on pense évidemment qu'elle n'a pas existé, il est cependant intéressant de noter que dans absolument toutes les civilisations du monde, on trouve l'idée du déluge, qu'il soit religieux au non.
Si vous voulez mon avis, nous savons bien peu de choses... sans tout remettre en cause non plus, gardons l'esprit ouvert, et cessons de contempler le passé de l'humanité comme une "sous-espèce" qui aurait grandie et évoluée sur un système d'apprentissage et de connaissances dans le temps. Et si c'était l'inverse ?
Je ne sais pas ce qui est le pire entre savoir qu'on se sait rien sur nos origines, ou savoir que "tout" ce qu'on a appris est peut-être biaisé...
Afficher tout
Très juste. D'ailleurs, pour rajouter quelque chose dans votre sens, les sculpteurs grecs de l'Antiquité savait non seulement reproduire une symétrie parfaite des corps, mais aussi connaissait la perspective.

En effet, les sculptures en hauteur sur les temples et autres devaient être "difformes" si vus à hauteur d'hommes. Cette difformité rendait la statue belle en hauteur.

C'est très anodin mais révélateur des techniques avancées de nos ancêtres, et pas seulement dans l'art.

Concernant les mythes et légendes semblables d'une culture à une autre, qui pourtant ne de côtoyaient pas, je trouve ça poétique de ne pas savoir les secrets de leurs apparitions. Ca donne une part de magie à l'Histoire : les crânes de cristal, les pyramides, l'Atlantide, la Fontaine de Jouvence et j'en passe. Magie qui nous permet de rêver et de créer des mythes autour de ça.
Imaginez tout savoir sur notre passé... Quel ennui ! Savoir que tout ces mythes sont fantaisies et reposent sur des choses purement naturelles ... (oubliez les films à sensation type Indiana Jones et compagnies ^^)

L'Histoire est une forme de poésie.

Posté le

android

(64)

Répondre


Tous les commentaires (28)

Cela a pu être découvert grâce au domaine de l'archéologie qui s'appelle la tracéologie.

Cela consiste en l'étude des traces soient de dinosaures (empreinte fossilisées dans le sol comme dans celles de certaines plages en France ou en Suisse), soient d'outils.

Ce domaine est un métier clé dans la compréhension des fouilles.

Je vous invite à écouter l'émission très intéressante de France Culture qui parle du rôle du tracéologue dans cette découverte à Lomekwi :

www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-lundi-9-octobre-2017

Posté le

android

(77)

Répondre

Bientôt on va nous sortir que le premier iPhone a été retrouvé dans une tombe de pharaon ;)

JMCMB, mais cela ne m'étonne guère.
Je trouve qu'on a tendance, hommes modernes, à se mettre sur un piédestal sous prétexte que nous avons la technologie, le progrès. Pourtant on découvre tous les jours des objets nous prouvant que, si l'homme n'était peut-être pas aussi avancé à notre niveau technologique (et encore ? Différent peut ne pas vouloir dire moins), il est en revanche moins jeune et "sauvage" qu'on ne le pense. Malheureusement ce genre de révélations ne plait pas beaucoup à nos historiens (ça remettrait en cause beaucoup de choses, et pas seulement l'histoire). Attention, ce n'était pas une remarque déplacée contre les historiens et tout ce qui est écrit ne sont que des remises en question donc ne nous offusquons pas.

On a retrouvé une pile vieille de plus de deux mille ans à Bagdad (1 volt... Même si c'est peu : maîtrise et connaissance de l'électricité), un schéma d'ampoule laissé par les égyptiens, qui une fois construite et alimentée émet une lumière violette, des tuyaux de plomberies en Chine vieux de plusieurs centaines de milliers d'années, comment ne pas citer le fameux mécanisme d'Anticythère, rouage d'une machine immense qui on le suppose était capable de donner l'heure, positions des planètes/étoiles, avec une précision millimètrique des siècles avant JC. Quand j'étais allé en Égypte, le guide avait expliqué en nous montrant les visages sculptés des statues, que pour reproduire la symétrie parfaite des traits aujourd'hui sur de la pierre, il faudrait obligatoirement un ordinateur. On peut aussi partir sur les formes taillées au centimètre près sur les temples, ou murailles (ça ne s'arrête d'ailleurs pas à la civilisation égyptienne).
Sans oublier le nombre monumental de vestiges de cités trouvées, véritables prouesses architecturales dont on ignore encore tout de leurs anciens habitants, comme s'ils s'étaient volatilisés avec leur secret.
On pourrait par exemple faire le point sur la célèbre Atlantide (mais pas que !) : on pense évidemment qu'elle n'a pas existé, il est cependant intéressant de noter que dans absolument toutes les civilisations du monde, on trouve l'idée du déluge, qu'il soit religieux au non.
Si vous voulez mon avis, nous savons bien peu de choses... sans tout remettre en cause non plus, gardons l'esprit ouvert, et cessons de contempler le passé de l'humanité comme une "sous-espèce" qui aurait grandie et évoluée sur un système d'apprentissage et de connaissances dans le temps. Et si c'était l'inverse ?
Je ne sais pas ce qui est le pire entre savoir qu'on se sait rien sur nos origines, ou savoir que "tout" ce qu'on a appris est peut-être biaisé...

Posté le

android

(175)

Répondre

a écrit : JMCMB, mais cela ne m'étonne guère.
Je trouve qu'on a tendance, hommes modernes, à se mettre sur un piédestal sous prétexte que nous avons la technologie, le progrès. Pourtant on découvre tous les jours des objets nous prouvant que, si l'homme n'était peut-être pas aussi avancé à notre niveau
technologique (et encore ? Différent peut ne pas vouloir dire moins), il est en revanche moins jeune et "sauvage" qu'on ne le pense. Malheureusement ce genre de révélations ne plait pas beaucoup à nos historiens (ça remettrait en cause beaucoup de choses, et pas seulement l'histoire). Attention, ce n'était pas une remarque déplacée contre les historiens et tout ce qui est écrit ne sont que des remises en question donc ne nous offusquons pas.

On a retrouvé une pile vieille de plus de deux mille ans à Bagdad (1 volt... Même si c'est peu : maîtrise et connaissance de l'électricité), un schéma d'ampoule laissé par les égyptiens, qui une fois construite et alimentée émet une lumière violette, des tuyaux de plomberies en Chine vieux de plusieurs centaines de milliers d'années, comment ne pas citer le fameux mécanisme d'Anticythère, rouage d'une machine immense qui on le suppose était capable de donner l'heure, positions des planètes/étoiles, avec une précision millimètrique des siècles avant JC. Quand j'étais allé en Égypte, le guide avait expliqué en nous montrant les visages sculptés des statues, que pour reproduire la symétrie parfaite des traits aujourd'hui sur de la pierre, il faudrait obligatoirement un ordinateur. On peut aussi partir sur les formes taillées au centimètre près sur les temples, ou murailles (ça ne s'arrête d'ailleurs pas à la civilisation égyptienne).
Sans oublier le nombre monumental de vestiges de cités trouvées, véritables prouesses architecturales dont on ignore encore tout de leurs anciens habitants, comme s'ils s'étaient volatilisés avec leur secret.
On pourrait par exemple faire le point sur la célèbre Atlantide (mais pas que !) : on pense évidemment qu'elle n'a pas existé, il est cependant intéressant de noter que dans absolument toutes les civilisations du monde, on trouve l'idée du déluge, qu'il soit religieux au non.
Si vous voulez mon avis, nous savons bien peu de choses... sans tout remettre en cause non plus, gardons l'esprit ouvert, et cessons de contempler le passé de l'humanité comme une "sous-espèce" qui aurait grandie et évoluée sur un système d'apprentissage et de connaissances dans le temps. Et si c'était l'inverse ?
Je ne sais pas ce qui est le pire entre savoir qu'on se sait rien sur nos origines, ou savoir que "tout" ce qu'on a appris est peut-être biaisé...
Afficher tout
Très juste. D'ailleurs, pour rajouter quelque chose dans votre sens, les sculpteurs grecs de l'Antiquité savait non seulement reproduire une symétrie parfaite des corps, mais aussi connaissait la perspective.

En effet, les sculptures en hauteur sur les temples et autres devaient être "difformes" si vus à hauteur d'hommes. Cette difformité rendait la statue belle en hauteur.

C'est très anodin mais révélateur des techniques avancées de nos ancêtres, et pas seulement dans l'art.

Concernant les mythes et légendes semblables d'une culture à une autre, qui pourtant ne de côtoyaient pas, je trouve ça poétique de ne pas savoir les secrets de leurs apparitions. Ca donne une part de magie à l'Histoire : les crânes de cristal, les pyramides, l'Atlantide, la Fontaine de Jouvence et j'en passe. Magie qui nous permet de rêver et de créer des mythes autour de ça.
Imaginez tout savoir sur notre passé... Quel ennui ! Savoir que tout ces mythes sont fantaisies et reposent sur des choses purement naturelles ... (oubliez les films à sensation type Indiana Jones et compagnies ^^)

L'Histoire est une forme de poésie.

Posté le

android

(64)

Répondre

a écrit : JMCMB, mais cela ne m'étonne guère.
Je trouve qu'on a tendance, hommes modernes, à se mettre sur un piédestal sous prétexte que nous avons la technologie, le progrès. Pourtant on découvre tous les jours des objets nous prouvant que, si l'homme n'était peut-être pas aussi avancé à notre niveau
technologique (et encore ? Différent peut ne pas vouloir dire moins), il est en revanche moins jeune et "sauvage" qu'on ne le pense. Malheureusement ce genre de révélations ne plait pas beaucoup à nos historiens (ça remettrait en cause beaucoup de choses, et pas seulement l'histoire). Attention, ce n'était pas une remarque déplacée contre les historiens et tout ce qui est écrit ne sont que des remises en question donc ne nous offusquons pas.

On a retrouvé une pile vieille de plus de deux mille ans à Bagdad (1 volt... Même si c'est peu : maîtrise et connaissance de l'électricité), un schéma d'ampoule laissé par les égyptiens, qui une fois construite et alimentée émet une lumière violette, des tuyaux de plomberies en Chine vieux de plusieurs centaines de milliers d'années, comment ne pas citer le fameux mécanisme d'Anticythère, rouage d'une machine immense qui on le suppose était capable de donner l'heure, positions des planètes/étoiles, avec une précision millimètrique des siècles avant JC. Quand j'étais allé en Égypte, le guide avait expliqué en nous montrant les visages sculptés des statues, que pour reproduire la symétrie parfaite des traits aujourd'hui sur de la pierre, il faudrait obligatoirement un ordinateur. On peut aussi partir sur les formes taillées au centimètre près sur les temples, ou murailles (ça ne s'arrête d'ailleurs pas à la civilisation égyptienne).
Sans oublier le nombre monumental de vestiges de cités trouvées, véritables prouesses architecturales dont on ignore encore tout de leurs anciens habitants, comme s'ils s'étaient volatilisés avec leur secret.
On pourrait par exemple faire le point sur la célèbre Atlantide (mais pas que !) : on pense évidemment qu'elle n'a pas existé, il est cependant intéressant de noter que dans absolument toutes les civilisations du monde, on trouve l'idée du déluge, qu'il soit religieux au non.
Si vous voulez mon avis, nous savons bien peu de choses... sans tout remettre en cause non plus, gardons l'esprit ouvert, et cessons de contempler le passé de l'humanité comme une "sous-espèce" qui aurait grandie et évoluée sur un système d'apprentissage et de connaissances dans le temps. Et si c'était l'inverse ?
Je ne sais pas ce qui est le pire entre savoir qu'on se sait rien sur nos origines, ou savoir que "tout" ce qu'on a appris est peut-être biaisé...
Afficher tout
Très beau commentaire !

a écrit : C'est quoi un homo?je comprend pas. Homo= genre biologique des humain(entre autre) comme homo sapiens par exemple. Un peu comme le canis des canidés (mon téléphone me dit un faute mais je trouve pas) canis lupus= loup, canis canis = chien.

a écrit : C'est quoi un homo?je comprend pas. Pour faire simple, ses une personne qui aime une autre personne du même sex et qui copule ensemble :)

a écrit : JMCMB, mais cela ne m'étonne guère.
Je trouve qu'on a tendance, hommes modernes, à se mettre sur un piédestal sous prétexte que nous avons la technologie, le progrès. Pourtant on découvre tous les jours des objets nous prouvant que, si l'homme n'était peut-être pas aussi avancé à notre niveau
technologique (et encore ? Différent peut ne pas vouloir dire moins), il est en revanche moins jeune et "sauvage" qu'on ne le pense. Malheureusement ce genre de révélations ne plait pas beaucoup à nos historiens (ça remettrait en cause beaucoup de choses, et pas seulement l'histoire). Attention, ce n'était pas une remarque déplacée contre les historiens et tout ce qui est écrit ne sont que des remises en question donc ne nous offusquons pas.

On a retrouvé une pile vieille de plus de deux mille ans à Bagdad (1 volt... Même si c'est peu : maîtrise et connaissance de l'électricité), un schéma d'ampoule laissé par les égyptiens, qui une fois construite et alimentée émet une lumière violette, des tuyaux de plomberies en Chine vieux de plusieurs centaines de milliers d'années, comment ne pas citer le fameux mécanisme d'Anticythère, rouage d'une machine immense qui on le suppose était capable de donner l'heure, positions des planètes/étoiles, avec une précision millimètrique des siècles avant JC. Quand j'étais allé en Égypte, le guide avait expliqué en nous montrant les visages sculptés des statues, que pour reproduire la symétrie parfaite des traits aujourd'hui sur de la pierre, il faudrait obligatoirement un ordinateur. On peut aussi partir sur les formes taillées au centimètre près sur les temples, ou murailles (ça ne s'arrête d'ailleurs pas à la civilisation égyptienne).
Sans oublier le nombre monumental de vestiges de cités trouvées, véritables prouesses architecturales dont on ignore encore tout de leurs anciens habitants, comme s'ils s'étaient volatilisés avec leur secret.
On pourrait par exemple faire le point sur la célèbre Atlantide (mais pas que !) : on pense évidemment qu'elle n'a pas existé, il est cependant intéressant de noter que dans absolument toutes les civilisations du monde, on trouve l'idée du déluge, qu'il soit religieux au non.
Si vous voulez mon avis, nous savons bien peu de choses... sans tout remettre en cause non plus, gardons l'esprit ouvert, et cessons de contempler le passé de l'humanité comme une "sous-espèce" qui aurait grandie et évoluée sur un système d'apprentissage et de connaissances dans le temps. Et si c'était l'inverse ?
Je ne sais pas ce qui est le pire entre savoir qu'on se sait rien sur nos origines, ou savoir que "tout" ce qu'on a appris est peut-être biaisé...
Afficher tout
Tout à fait. Et selon moi, la religion a fait beaucoup de mal à la science. Nombreuses sont les choses qui étaient connues à l’Antiquité ou bien avant encore mais que l’obscurantisme a relégué au rang de sorcellerie ou de blasphème...

a écrit : Tout à fait. Et selon moi, la religion a fait beaucoup de mal à la science. Nombreuses sont les choses qui étaient connues à l’Antiquité ou bien avant encore mais que l’obscurantisme a relégué au rang de sorcellerie ou de blasphème... ... Et à moi de rappeler que certaines religions comme le christianisme et le bouddhisme ne sont en essence pas mauvais mais c'est leur interprétation qui peut susciter cet obscurantisme!
Exemple 1 : les croisades, c'était surtout un prétexte (et ça enfreint beaucoup de commandements ). Exemple 2 : l'EI, qui oeuvrent comme on le sait alors qu'un hadith dit que celui qui tue un homme tué toute l'humanité...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour faire simple, ses une personne qui aime une autre personne du même sex et qui copule ensemble :) Ah d'accord,donc ce sont des homosexuels qui ont créés des outils il y a 500 000 ans,je leur tire mon chapeau,mais comment on a pû les repousser pendant tout ce temps alors que c'est grace à eux qu'on a des outils ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Très juste. D'ailleurs, pour rajouter quelque chose dans votre sens, les sculpteurs grecs de l'Antiquité savait non seulement reproduire une symétrie parfaite des corps, mais aussi connaissait la perspective.

En effet, les sculptures en hauteur sur les temples et autres devaient être "diffor
mes" si vus à hauteur d'hommes. Cette difformité rendait la statue belle en hauteur.

C'est très anodin mais révélateur des techniques avancées de nos ancêtres, et pas seulement dans l'art.

Concernant les mythes et légendes semblables d'une culture à une autre, qui pourtant ne de côtoyaient pas, je trouve ça poétique de ne pas savoir les secrets de leurs apparitions. Ca donne une part de magie à l'Histoire : les crânes de cristal, les pyramides, l'Atlantide, la Fontaine de Jouvence et j'en passe. Magie qui nous permet de rêver et de créer des mythes autour de ça.
Imaginez tout savoir sur notre passé... Quel ennui ! Savoir que tout ces mythes sont fantaisies et reposent sur des choses purement naturelles ... (oubliez les films à sensation type Indiana Jones et compagnies ^^)

L'Histoire est une forme de poésie.
Afficher tout
« L’histoire n’est pas une science, c’est un art... On y trouve du plaisir et on y réussit que par l’imagination »... Anatole France.
Et comme c’est un art, tu as raison : c’est aussi une poésie.

Voir la "pile de bagdad" en top commentaire me donne envie de me pendre... arnaque populaire. Légende urbaine de faux documentaires...

a écrit : « L’histoire n’est pas une science, c’est un art... On y trouve du plaisir et on y réussit que par l’imagination »... Anatole France.
Et comme c’est un art, tu as raison : c’est aussi une poésie.
À Anatole France, je lui répondrai que science et art ne sont pas antinomiques car dans toute science on trouve du plaisir et dans toute science on ne réussit que par l’imagination. Ainsi toute science, dont l’Histoire, serait un art.
Maintenant libre à lui de se retourner dans sa tombe s’il n’est pas d’accord :P

a écrit : Voir la "pile de bagdad" en top commentaire me donne envie de me pendre... arnaque populaire. Légende urbaine de faux documentaires... La pile de Bagdad existe bel et bien... En revanche, l’idée que la poterie ait effectivement servi de pile est très largement controversée, notamment car on n’a pas retrouvé de fils autour ou branchés dessus, le rendement de la pile est très faibles et les connaissances probables de l’époque ne furent pas assez élevées pour la conception d’une pile. ... Mais sinon, la poterie qu’on appelle pile de Bagdad existe ^^

a écrit : Ah d'accord,donc ce sont des homosexuels qui ont créés des outils il y a 500 000 ans,je leur tire mon chapeau,mais comment on a pû les repousser pendant tout ce temps alors que c'est grace à eux qu'on a des outils ? C'est de l'humour ?

a écrit : Voir la "pile de bagdad" en top commentaire me donne envie de me pendre... arnaque populaire. Légende urbaine de faux documentaires... Dieu merci ca fait du bien de lire un commentaire qui a su sens entre ceux qui disent que l'histoire n'est pas une science mais un art, les ampoules en egypte et l'atlantide... Encore un peu et on nous sort le calendrier maya et les repriliens. J'ai pris les soin de liker ce commentaire et de dislike les autres.

a écrit : C'est de l'humour ? Pas du tout,j'ai confiance en l'anecdote et à la réponse de ma question,jmcmb.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : JMCMB, mais cela ne m'étonne guère.
Je trouve qu'on a tendance, hommes modernes, à se mettre sur un piédestal sous prétexte que nous avons la technologie, le progrès. Pourtant on découvre tous les jours des objets nous prouvant que, si l'homme n'était peut-être pas aussi avancé à notre niveau
technologique (et encore ? Différent peut ne pas vouloir dire moins), il est en revanche moins jeune et "sauvage" qu'on ne le pense. Malheureusement ce genre de révélations ne plait pas beaucoup à nos historiens (ça remettrait en cause beaucoup de choses, et pas seulement l'histoire). Attention, ce n'était pas une remarque déplacée contre les historiens et tout ce qui est écrit ne sont que des remises en question donc ne nous offusquons pas.

On a retrouvé une pile vieille de plus de deux mille ans à Bagdad (1 volt... Même si c'est peu : maîtrise et connaissance de l'électricité), un schéma d'ampoule laissé par les égyptiens, qui une fois construite et alimentée émet une lumière violette, des tuyaux de plomberies en Chine vieux de plusieurs centaines de milliers d'années, comment ne pas citer le fameux mécanisme d'Anticythère, rouage d'une machine immense qui on le suppose était capable de donner l'heure, positions des planètes/étoiles, avec une précision millimètrique des siècles avant JC. Quand j'étais allé en Égypte, le guide avait expliqué en nous montrant les visages sculptés des statues, que pour reproduire la symétrie parfaite des traits aujourd'hui sur de la pierre, il faudrait obligatoirement un ordinateur. On peut aussi partir sur les formes taillées au centimètre près sur les temples, ou murailles (ça ne s'arrête d'ailleurs pas à la civilisation égyptienne).
Sans oublier le nombre monumental de vestiges de cités trouvées, véritables prouesses architecturales dont on ignore encore tout de leurs anciens habitants, comme s'ils s'étaient volatilisés avec leur secret.
On pourrait par exemple faire le point sur la célèbre Atlantide (mais pas que !) : on pense évidemment qu'elle n'a pas existé, il est cependant intéressant de noter que dans absolument toutes les civilisations du monde, on trouve l'idée du déluge, qu'il soit religieux au non.
Si vous voulez mon avis, nous savons bien peu de choses... sans tout remettre en cause non plus, gardons l'esprit ouvert, et cessons de contempler le passé de l'humanité comme une "sous-espèce" qui aurait grandie et évoluée sur un système d'apprentissage et de connaissances dans le temps. Et si c'était l'inverse ?
Je ne sais pas ce qui est le pire entre savoir qu'on se sait rien sur nos origines, ou savoir que "tout" ce qu'on a appris est peut-être biaisé...
Afficher tout
Uush.. eum, je ne sais plus trop où tu veux en venir du coup... Ton commentaire ressemble plus à quelqu'un qui veut etaler sa culture qu'a quelqu'un qui veut nous faire part d'une véritable réflexion. Les exemples que tu cite ne sont pas tous vrais (en tout cas tel que tu le présente, comme la pile de bagdad par exemple); et les conclusions que tu en tire ne sont pas tout à fait correcte... Du moins, ta thèse me semble un peu nébuleuse
Edit : (sans vouloir t'offenser hein, en me relisant je me trouve un peu brusque... Je m'habitue seulement à tenter de débusquer les langues de bois, et il m'a semblé en entrevoir une dans ton discours. Mes excuses si ce n'est pas le cas)

a écrit : Uush.. eum, je ne sais plus trop où tu veux en venir du coup... Ton commentaire ressemble plus à quelqu'un qui veut etaler sa culture qu'a quelqu'un qui veut nous faire part d'une véritable réflexion. Les exemples que tu cite ne sont pas tous vrais (en tout cas tel que tu le présente, comme la pile de bagdad par exemple); et les conclusions que tu en tire ne sont pas tout à fait correcte... Du moins, ta thèse me semble un peu nébuleuse
Edit : (sans vouloir t'offenser hein, en me relisant je me trouve un peu brusque... Je m'habitue seulement à tenter de débusquer les langues de bois, et il m'a semblé en entrevoir une dans ton discours. Mes excuses si ce n'est pas le cas)
Afficher tout
Sache que je te suis complètement...
Le commentaire de Moe ressemble plus à un étalage qu'à une réelle réflexion...
Les scientifiques se doivent de remettre en question nos connaissances, c'est ainsi qu'on s'améliore.
Moe ne fait que dire ce que personne n'a dit... (les minorités qui jactent le plus sont souvent les plus entendus)

Si quelqu'un a mis l'Homme sur un piédestal, ce ne sont certainement pas les scientifiques.

Tout ça pour terminer sur une conclusion que tout le monde partage déjà. :)
On est tous au courant qu'on ne connaît rien de l'Univers.

Posté le

android

(0)

Répondre