Le cidre basque n'est pas comme les autres

Proposé par
le
dans

Le cidre basque a une particularité dans le monde des cidres : sa maturation est poussée au maximum, ce qui le rend d'une part plus alcoolisé que les autres cidres (entre 6 et 7 degrés), et d'autre part non pétillant, raison pour laquelle il est habituel de le servir de haut pour le faire mousser.


Commentaires préférés (3)

d'ailleurs, "sagarnoa" veut dire "vin de pommes" en basque, ce qui montre bien la différence avec les cidres bretons et normands
Si vous faites un tour au pays basque, je vous conseille d'aller dans une "sagarnotegi", c'est a dire une cidrerie. le menu est traditionnel, et sera donc similaires dans toutes les cidreries : en entrée, une omelette de morue, et en plat principal, une "txulet", c'est a dire une cote de bœuf, souvent servi avec des pomme de terres. Enfin, vous aurez droit a du fromage de brebis servi avec de la pate de coing et des noix. Il y a bien sur plusieurs barriques de cidre, servi a volonté. lorsque vous entendez "Txotx !", c'est qu'on ouvre une nouvelle barrique, et qu'il faut se lever pour se servir. La pression fait que le jet est assez fort, il faut se servir le plus loin possible pour bien aérer le cidre.

a écrit : d'ailleurs, "sagarnoa" veut dire "vin de pommes" en basque, ce qui montre bien la différence avec les cidres bretons et normands
Si vous faites un tour au pays basque, je vous conseille d'aller dans une "sagarnotegi", c'est a dire une cidrerie. le menu est traditionne
l, et sera donc similaires dans toutes les cidreries : en entrée, une omelette de morue, et en plat principal, une "txulet", c'est a dire une cote de bœuf, souvent servi avec des pomme de terres. Enfin, vous aurez droit a du fromage de brebis servi avec de la pate de coing et des noix. Il y a bien sur plusieurs barriques de cidre, servi a volonté. lorsque vous entendez "Txotx !", c'est qu'on ouvre une nouvelle barrique, et qu'il faut se lever pour se servir. La pression fait que le jet est assez fort, il faut se servir le plus loin possible pour bien aérer le cidre. Afficher tout
Tu m'as devancé, c'est exactement ce que je voulais dire... mais tu "conseilles" seulement ! Non, c'est un passage "obligatoire" ! ;) Souvent paumées dans la montagne (pour les meilleures !) et difficile à trouver, ces cidreries sont des moments de bonheur pour un épicurien ; qualité des produits (viande incroyable) et vues souvent splendides...
Bon, moi, ce cidre je ne suis pas top fan (assez particulier quand même) ; mais des cidreries oui ! ;) Prévoir la petite sieste avant de "redescendre"... ça s'impose souvent ;)

Le cidre a d'ailleurs permis aux marins basques de survivre a leurs chasse a la baleine. En effet, la pomme (et par extension, le cidre) protège du scorbut, qui peut être fatal en pleine mer. Les basques ont chassé la baleine depuis le début du moyen-age, et peut être plus. Péchant au départ dans le golfe de gasconne, ils s'aventurent de plus en plus loin, au fur et a mesure de la disparition des baleines sur les cotes. Un document Viking note d'ailleurs la présence de baleiniers basques à 500 milles à l'Est du Groenland en 1412. Plus tard, ils s’étendent un peu partout entre terre-neuve, labrador et la nouvelle-ecosse. Ils ont influencé la région, avec des pidgins(mélange de langue utilisé pour le commerce) comme le basco-algonquin. Certains mots sont passé au français, comme orignal, qui vient de "oreina" en basques, non pas par le continent européen mais par l'influence des basques au canada. Coté toponymie, beaucoup de lieu sont nommés en basque, ou d’après certains basque, comme saint-pierre et Miquelon, nommé apres "Mikel", équivalent basque de Michel. d'ailleurs, le drapeau basque se trouve dans les armoiries. coté symbole, on peut aussi parlés des canoës ornées de lauburu, la croix basque.


Tous les commentaires (21)

d'ailleurs, "sagarnoa" veut dire "vin de pommes" en basque, ce qui montre bien la différence avec les cidres bretons et normands
Si vous faites un tour au pays basque, je vous conseille d'aller dans une "sagarnotegi", c'est a dire une cidrerie. le menu est traditionnel, et sera donc similaires dans toutes les cidreries : en entrée, une omelette de morue, et en plat principal, une "txulet", c'est a dire une cote de bœuf, souvent servi avec des pomme de terres. Enfin, vous aurez droit a du fromage de brebis servi avec de la pate de coing et des noix. Il y a bien sur plusieurs barriques de cidre, servi a volonté. lorsque vous entendez "Txotx !", c'est qu'on ouvre une nouvelle barrique, et qu'il faut se lever pour se servir. La pression fait que le jet est assez fort, il faut se servir le plus loin possible pour bien aérer le cidre.

C'est vraiment cidérant qu'on doive verser de si haut

Ce cidre a un goût très particulier qui ne peut pas plaire à tout le monde, mais moi j'adore, ça change des jus de pommes habituels.

a écrit : C'est vraiment cidérant qu'on doive verser de si haut Ta blague est si mauvaise que tu as réussi à avoir -1 xD

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : d'ailleurs, "sagarnoa" veut dire "vin de pommes" en basque, ce qui montre bien la différence avec les cidres bretons et normands
Si vous faites un tour au pays basque, je vous conseille d'aller dans une "sagarnotegi", c'est a dire une cidrerie. le menu est traditionne
l, et sera donc similaires dans toutes les cidreries : en entrée, une omelette de morue, et en plat principal, une "txulet", c'est a dire une cote de bœuf, souvent servi avec des pomme de terres. Enfin, vous aurez droit a du fromage de brebis servi avec de la pate de coing et des noix. Il y a bien sur plusieurs barriques de cidre, servi a volonté. lorsque vous entendez "Txotx !", c'est qu'on ouvre une nouvelle barrique, et qu'il faut se lever pour se servir. La pression fait que le jet est assez fort, il faut se servir le plus loin possible pour bien aérer le cidre. Afficher tout
Tu m'as devancé, c'est exactement ce que je voulais dire... mais tu "conseilles" seulement ! Non, c'est un passage "obligatoire" ! ;) Souvent paumées dans la montagne (pour les meilleures !) et difficile à trouver, ces cidreries sont des moments de bonheur pour un épicurien ; qualité des produits (viande incroyable) et vues souvent splendides...
Bon, moi, ce cidre je ne suis pas top fan (assez particulier quand même) ; mais des cidreries oui ! ;) Prévoir la petite sieste avant de "redescendre"... ça s'impose souvent ;)

Le cidre a d'ailleurs permis aux marins basques de survivre a leurs chasse a la baleine. En effet, la pomme (et par extension, le cidre) protège du scorbut, qui peut être fatal en pleine mer. Les basques ont chassé la baleine depuis le début du moyen-age, et peut être plus. Péchant au départ dans le golfe de gasconne, ils s'aventurent de plus en plus loin, au fur et a mesure de la disparition des baleines sur les cotes. Un document Viking note d'ailleurs la présence de baleiniers basques à 500 milles à l'Est du Groenland en 1412. Plus tard, ils s’étendent un peu partout entre terre-neuve, labrador et la nouvelle-ecosse. Ils ont influencé la région, avec des pidgins(mélange de langue utilisé pour le commerce) comme le basco-algonquin. Certains mots sont passé au français, comme orignal, qui vient de "oreina" en basques, non pas par le continent européen mais par l'influence des basques au canada. Coté toponymie, beaucoup de lieu sont nommés en basque, ou d’après certains basque, comme saint-pierre et Miquelon, nommé apres "Mikel", équivalent basque de Michel. d'ailleurs, le drapeau basque se trouve dans les armoiries. coté symbole, on peut aussi parlés des canoës ornées de lauburu, la croix basque.

a écrit : Tu m'as devancé, c'est exactement ce que je voulais dire... mais tu "conseilles" seulement ! Non, c'est un passage "obligatoire" ! ;) Souvent paumées dans la montagne (pour les meilleures !) et difficile à trouver, ces cidreries sont des moments de bonheur pour un épicurien ; qualité des produits (viande incroyable) et vues souvent splendides...
Bon, moi, ce cidre je ne suis pas top fan (assez particulier quand même) ; mais des cidreries oui ! ;) Prévoir la petite sieste avant de "redescendre"... ça s'impose souvent ;)
Afficher tout
J'en connais certains qui vont en bus aux cidreries. Ca permet d’éviter d'y aller a plusieurs voitures, de designer plusieurs SAM (ou pire, de conduire bourré...), mais au contraire d'y aller touts ensemble, et de bien profiter du cidre a volonté

C'est comme boire un champagne sans bulles,ça doit pas être terrible,quelle est sa désignation ? a-t-il un nom particulier ? est-il possible d'en trouver dans le commerce pour le goûter ?

Posté le

android

(1)

Répondre

C'est donc pour ça que j'étais au premier abord déçu de mon cidre, puis agréablement surpris une fois mon verre terminé !

Le Pays Basque a une production faible en cidre. Le vin y est beaucoup plus populaire. C'est la région espagnole des Asturies qui traditionnellement produit et consomme le plus de cidre. Cette façon de verser le cidre en hauteur s'appelle escanciar et permet d'oxygéner le cidre et requiers de l'habileté même si le verre utilisé spécialement à cet effet est très large. Dans cette région La tradition veut qu'on ne remplisse que le fond du verre qu'il faut boire cul sec (le verre entier à une contenance de l'ordre de 50cl) et on n'utilise qu'un seul verre pour un groupe d'amis (ou deux pour servir plus vite dans un groupe plus grand). Le cidre des Asturies est une appellation protégée contrairement à celui du Pays Basque qui cherche encore sa place. Ce ne sont pas non plus les mêmes variétés de pommes mais elles sont toutes deux très acides et non pétillantes. Pour ceux qui y ont déjà goûté il est étonnant de constater cette forte amélioration du goût par le simple fait de l'avoir versé de haut.

Ça donne envie d'y faire un tour en tout cas :)

a écrit : C'est comme boire un champagne sans bulles,ça doit pas être terrible,quelle est sa désignation ? a-t-il un nom particulier ? est-il possible d'en trouver dans le commerce pour le goûter ? Détrompez-vous! D'un premier abord surprenant, puisqu'il est presque plat, un peu acide, voire avec une légère amertume, il révèle ensuite des parfums étonnants. A mon goût, il se marie particulièrement bien avec le poisson. On en trouve parfois dans les magasins d'alimentation basque. Je crois que les magasins Pierre Oteiza en ont, bien que ce soit du cidre de la partie nord du Pays-Basque, moins savoureux à mon sens que celui de la partie sud.

a écrit : C'est comme boire un champagne sans bulles,ça doit pas être terrible,quelle est sa désignation ? a-t-il un nom particulier ? est-il possible d'en trouver dans le commerce pour le goûter ? Sa dénomination est en effet «sagarnoa», comme l'a écrit un commentateur manifestement français puisque du côté sud du Pays Basque, on dit «sagardoa», avec un «d». Vous trouverez la liste des cidreries (du sud) en activité sur www.sagardotegiak.com; vous pourrez même y acheter du cidre on-line.

a écrit : Sa dénomination est en effet «sagarnoa», comme l'a écrit un commentateur manifestement français puisque du côté sud du Pays Basque, on dit «sagardoa», avec un «d». Vous trouverez la liste des cidreries (du sud) en activité sur www.sagardotegiak.com; vous pourrez même y acheter du cidre on-line. Merci pour les informations claires avec le lien,la dégustation s'impose alors.

Posté le

android

(1)

Répondre

Présentes aussi dans les Asturies, les « sidrería «  différent un peu en gastronomie, essentiellement de la viande et de la charcuterie on retrouve quand même des spécialités à base de pomme en dessert et des spécificités identiques à celles des basques (service pour faire mousser le cidre etc...)
L’ambiance y est assez fantastique, je vous recommande par exemple Avilés, petite ville assez magique où le mélange de ces deux cultures vaut le détour.

Ce cidre ressemble au cidre des Asturies qui est également plus alcoolisé et doit être servie également de haut pour qu’il mousse.

En quoi le fait d’augmenter la fermentation et le titrage le rend non gazeux.
Je ne vois pas bien le rapport...
Quelqu’un pourrait m’expliquer ?

a écrit : En quoi le fait d’augmenter la fermentation et le titrage le rend non gazeux.
Je ne vois pas bien le rapport...
Quelqu’un pourrait m’expliquer ?
L'explication est la suivante: TOUT le sucre contenu dans le jus de pomme utilisé pour faire le cidre est transformé en alcool par les levures. Or, la transformation du sucre en alcool dégage du CO2 (Gaz carbonique), qui fait les bulles. Les cidriers classiques (Normandie, Bretagne, autres....) stoppent la maturation à un moment donné, pour garder à la fois la pétillance et un taux d'alcool aux alentours de 5 degrés. Au Pays Basque, comme il n'y a plus de sucre dans le cidre, mais que de l'alcool, il n'y a donc forcément plus de CO2, donc de bulles. C'est la raison pour laquelle le cidre basque n'est pas sucré ni pétillant, comme les cidres classiques. Une confirmation de ceci réside dans les bouteilles utilisées pour le cidre basque: il s'agit de bouteilles du genre de celles utilisées pour les vins d'Alsace, et non pas de bouteilles de type Champagne, et ce pour une raison logique: comme il n'y a pas de gaz dans le cidre basque, il n'y a donc pas de pression dans la bouteille, et il est inutile d'utiliser des bouteilles type Champagne, résistantes aux hautes pressions des boissons pétillantes.

a écrit : L'explication est la suivante: TOUT le sucre contenu dans le jus de pomme utilisé pour faire le cidre est transformé en alcool par les levures. Or, la transformation du sucre en alcool dégage du CO2 (Gaz carbonique), qui fait les bulles. Les cidriers classiques (Normandie, Bretagne, autres....) stoppent la maturation à un moment donné, pour garder à la fois la pétillance et un taux d'alcool aux alentours de 5 degrés. Au Pays Basque, comme il n'y a plus de sucre dans le cidre, mais que de l'alcool, il n'y a donc forcément plus de CO2, donc de bulles. C'est la raison pour laquelle le cidre basque n'est pas sucré ni pétillant, comme les cidres classiques. Une confirmation de ceci réside dans les bouteilles utilisées pour le cidre basque: il s'agit de bouteilles du genre de celles utilisées pour les vins d'Alsace, et non pas de bouteilles de type Champagne, et ce pour une raison logique: comme il n'y a pas de gaz dans le cidre basque, il n'y a donc pas de pression dans la bouteille, et il est inutile d'utiliser des bouteilles type Champagne, résistantes aux hautes pressions des boissons pétillantes. Afficher tout Je ne vois toujours pas le rapport!
Si on le met en bouteille avant la fin de la fermentation, il finira de fermenter en bouteille, et le gaz étant emprisonné, le cidre sera pétillant.
Pour le cidre normand, on rajoute du sucre à la mise en bouteille pour réactiver tiver les levures...
A mon avis il y a une erreur dans l’anecdote, la raison n’est pas là...

Apparemment la traduction littérale de sagarno est vin de pomme. Et tout comme le vin de raisin, on est capable de le faire pétillant ou non.
Je pense plutôt qu’il s’agit tout simplement d’une recette différente, qui fait toute la singularité de ce cidre.
Mais de dire que c’est parce qu’il est plus fort qu’il ne pétille oas, c’est pour moi complètement faut.
Il ne pétillen pas tout simplement parce que c’est voulu u!