La guerre peut aussi traumatiser les chiens

Proposé par
Invité
le
dans

Tout comme les humains et en particulier les vétérans de guerre, les chiens peuvent souffrir du syndrome de stress post-traumatique (SSPT), consécutif à une expérience vécue comme traumatisante. C'est particulièrement le cas pour les chiens militaires américains : entre 5 et 10% présentaient en 2014 les symptômes du SSPT.

Les chiens peuvent également être traumatisés en dehors de tout conflit : abandon, catastrophe naturelle etc.


Commentaires préférés (3)

Prouvant ainsi que les animaux ressentent les choses et ont des émotions... En tout cas c'est mon point de vue.

La première source résume très bien ce qu'on peut se dire vis à vis des soins que devraient recevoir les animaux victimes de ces troubles post traumatiques : " Quand on voit le peu de considération et de temps que l'armée porte à ses soldats victimes du SSPT (utilisation de méthodes médicamenteuses à outrance...), il semblerait très difficile de prendre en considération et de façon sérieuse cette conclusion" (la conclusion étant le fait de soigner l'avant et l'après missions de guerre)

La même source explique aussi quelque chose d'anecdotique mais qui mériterait une anecdote sur SCMB : les USA ont connu 222 années de guerre sur leurs 239 années d'existence ! Soient 93% de leur temps consacré à la guerre !

Comme l'a écrit Michel Serres dans "Darwin, Bonaparte et le Samaritain : une philosophie de l'histoire", en reprenant les travaux d'Iwan Bloch, "entre -1496 et l'an 1861 de notre ère, il y eut eu 227 années de paix et 3.130 années de guerres" (soit un ratio temps de guerre-paix équivalent à celui des USA) avec bien sûr les désastres sociaux que cela implique.

Posté le

android

(153)

Répondre

Pas uniquement les chiens, mais les animaux en général.
Au Zoo de Saint Martin la Plaine se trouve un Ours qui a subit des atrocités lors de son enfance. Il a ensuite été recueilli par le zoo, et maintenant il fait des aller-retours en permanence sur son perchoir.
C'est assez triste à voir :/


Tous les commentaires (24)

Prouvant ainsi que les animaux ressentent les choses et ont des émotions... En tout cas c'est mon point de vue.

La première source résume très bien ce qu'on peut se dire vis à vis des soins que devraient recevoir les animaux victimes de ces troubles post traumatiques : " Quand on voit le peu de considération et de temps que l'armée porte à ses soldats victimes du SSPT (utilisation de méthodes médicamenteuses à outrance...), il semblerait très difficile de prendre en considération et de façon sérieuse cette conclusion" (la conclusion étant le fait de soigner l'avant et l'après missions de guerre)

La même source explique aussi quelque chose d'anecdotique mais qui mériterait une anecdote sur SCMB : les USA ont connu 222 années de guerre sur leurs 239 années d'existence ! Soient 93% de leur temps consacré à la guerre !

Comme l'a écrit Michel Serres dans "Darwin, Bonaparte et le Samaritain : une philosophie de l'histoire", en reprenant les travaux d'Iwan Bloch, "entre -1496 et l'an 1861 de notre ère, il y eut eu 227 années de paix et 3.130 années de guerres" (soit un ratio temps de guerre-paix équivalent à celui des USA) avec bien sûr les désastres sociaux que cela implique.

Posté le

android

(153)

Répondre

Le film "Max" en est d'ailleurs un parfait exemple. C'est l'histoire d'un chien de l'armée Américaine qui assiste à la mort de son propriétaire en Afghanistan je crois bien et qui est traumatisé et plus apte au combat, mais heureusement le frère du propriétaire de Max peut l'approcher et va lui redonner goût à la vie.
C'est dit de souvenir donc il y a peut être deux trois erreurs et j'ai pas trop spoiler non plus mais en tout cas je vous le conseil et il est extrêmement émouvant surtout au début

Posté le

android

(15)

Répondre

Il en est de même pour les chevaux, comme l'a montré la 1ère guerre mondiale.

Pas uniquement les chiens, mais les animaux en général.
Au Zoo de Saint Martin la Plaine se trouve un Ours qui a subit des atrocités lors de son enfance. Il a ensuite été recueilli par le zoo, et maintenant il fait des aller-retours en permanence sur son perchoir.
C'est assez triste à voir :/

Les mammifères (et la majorité des vertébrés) partagent avec nous le fait de ressentir des émotions, de pouvoir être traumatisés et de pouvoir devenir fous, ce qui est à mes yeux la preuve qu'ils sont plus que de des systèmes nerveux réagissant à leur environnement et sont dotés d'une forme d'esprit, argument suffisant pour qu'on leur fasse la grâce de ne pas les faire souffrir ! N'achetez plus de viande/lait/œufs dans les supermarchés !

Il y a un excellent livre de Robert Crais (suspect) qui traite de ce sujet et fait le parallèle entre la réaction de l’homme et du chien.

a écrit : Les mammifères (et la majorité des vertébrés) partagent avec nous le fait de ressentir des émotions, de pouvoir être traumatisés et de pouvoir devenir fous, ce qui est à mes yeux la preuve qu'ils sont plus que de des systèmes nerveux réagissant à leur environnement et sont dotés d'une forme d'esprit, argument suffisant pour qu'on leur fasse la grâce de ne pas les faire souffrir ! N'achetez plus de viande/lait/œufs dans les supermarchés ! Afficher tout Tiens, encore un vegan qui fait de la propagande...

a écrit : Tiens, encore un vegan qui fait de la propagande... Faut pas confondre propagande et prosélytisme

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Prouvant ainsi que les animaux ressentent les choses et ont des émotions... En tout cas c'est mon point de vue. Prouver de ton point de vue ? hahaha

a écrit : Prouver de ton point de vue ? hahaha J'ai pas compris ton mess?

a écrit : Pas uniquement les chiens, mais les animaux en général.
Au Zoo de Saint Martin la Plaine se trouve un Ours qui a subit des atrocités lors de son enfance. Il a ensuite été recueilli par le zoo, et maintenant il fait des aller-retours en permanence sur son perchoir.
C'est assez triste à voir :/
Vivre enfermé dans le zoo provoque aussi ce genre de troubles ( moi entente allers venus répétitifs ) on le voit aussi souvent avec les éléphants et les singes . Au zoo de la palmyre il y a un éléphant dans ce cas là . Au zoo de Berlin c'est un ours par exemple .la vie en captivité n'est pas naturelle , surtout que certaines espèces bougent beaucoup en temps normal ( comme les éléphants par exemple)

Affirmer le contraire ca me paraîtrait complètement aberrant. Bien sur que les animaux peuvent subir les mêmes traumatismes que les humains malheureusement...

a écrit : Tiens, encore un vegan qui fait de la propagande... Qui a dit qu'il/elle était vegan ? Ne plus acheter dans les supermarchés et ne plus acheter est différent, non ?

Posté le

android

(27)

Répondre

Pour ceux qui en douteraient : eux aussi ont un cerveau !

« Un chien mordu par un serpent a peur de tout, craint même une corde » proverbe arabe

a écrit : La première source résume très bien ce qu'on peut se dire vis à vis des soins que devraient recevoir les animaux victimes de ces troubles post traumatiques : " Quand on voit le peu de considération et de temps que l'armée porte à ses soldats victimes du SSPT (utilisation de méthodes médicamenteuses à outrance...), il semblerait très difficile de prendre en considération et de façon sérieuse cette conclusion" (la conclusion étant le fait de soigner l'avant et l'après missions de guerre)

La même source explique aussi quelque chose d'anecdotique mais qui mériterait une anecdote sur SCMB : les USA ont connu 222 années de guerre sur leurs 239 années d'existence ! Soient 93% de leur temps consacré à la guerre !

Comme l'a écrit Michel Serres dans "Darwin, Bonaparte et le Samaritain : une philosophie de l'histoire", en reprenant les travaux d'Iwan Bloch, "entre -1496 et l'an 1861 de notre ère, il y eut eu 227 années de paix et 3.130 années de guerres" (soit un ratio temps de guerre-paix équivalent à celui des USA) avec bien sûr les désastres sociaux que cela implique.
Afficher tout
Faire la guerre ça rapporte... Tu vends tes armes en trop à un pays, et tu va l'attaquer pour ses ressources après..
C'est comme ça que le monde tourne.
Ta comparaison est intéressante, quel est le ratio pour des pays européens ? Notamment la France ? ( qui est engagé souvent et un peu partout à petite échelle sans qu'on en parle....)

a écrit : J'ai pas compris ton mess? Ce qu'il veut dire, c'est qu'une preuve est par définition indépendante d'un point de vue.
Ou bien c'est une preuve, ou bien c'est un point de vue.
Pas les deux.

Le superbe film l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux illustre ça admirablement !
Je vous le conseille.

a écrit : Les mammifères (et la majorité des vertébrés) partagent avec nous le fait de ressentir des émotions, de pouvoir être traumatisés et de pouvoir devenir fous, ce qui est à mes yeux la preuve qu'ils sont plus que de des systèmes nerveux réagissant à leur environnement et sont dotés d'une forme d'esprit, argument suffisant pour qu'on leur fasse la grâce de ne pas les faire souffrir ! N'achetez plus de viande/lait/œufs dans les supermarchés ! Afficher tout J’ai lu ton commentaire en coupant mon saucisson et tu m'as fait doucement rire :) Je veux bien que l'on admettent que certains animaux ont des semblants d'émotion (même si je pense que c'est de l'instinct plus ou moins développé) mais c'est tout. Alors dire qu'il faut arrêter de les manger sous ce prétexte edt une aberration pour moi. Bientôt les vegans iront dire aux lions d'arrêter de bouffer de la gazelle parce qu'elle a des sentiments ! On marche sur lz tête....