The Tower va dépasser le kilomètre

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (38)

a écrit : Non, c'est très réaliste. Le graphène est un matériau à la fois bien plus résistant et léger que l'acier.
Il a même été proposé de fabriquer de gigantesques ascenseurs, de 10 km ou plus de haut, pour remplacer de coûteux lancements de satellites, et ce n'est pas si loufoque qu'il y paraît.
Des ascenseurs de 10km ou plus pour remplacer des satellites? Tu te rends compte qu'il manque plusieurs 0 à ton nombre pour être cohérent?

Le graphène est un matériau d'avenir, oui, mais faut pas dire des bêtises non plus.

Posté le

android

(0)

Répondre

À part pour se faire remarquer j'ai jamais compris à quoi ça servait, leur territoire est assez grand pour construire en horizontal, non ? puis au risque de passer pour un gros lourd, ça serait pas mieux de construire des routes et des écoles ?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Des ascenseurs de 10km ou plus pour remplacer des satellites? Tu te rends compte qu'il manque plusieurs 0 à ton nombre pour être cohérent?

Le graphène est un matériau d'avenir, oui, mais faut pas dire des bêtises non plus.
Je ne suis pas seul à écrire des bêtises, c'est Tsiolkovski qui a émis l'idée (irréalisable à l'époque) en 1890, et bien d'autres depuis.
Un ballon-sonde météo monte à 35 km. Il peut être attaché à une position géo-stationnaire par un nano-tube de graphène. Imaginer un ascenseur pour du matériel n'est pas si bête, car l'effet centrifuge (je me garde bien de dire "force centrifuge", qui est une absurdité) fait qu'à partir d'une certaine altitude il monte tout seul.
L'inconvénient de la plupart des satellites, c'est qu'ils bougent, ou plutôt que la terre tourne sous eux, et qu'il faut les envoyer très haut pour que l'atmosphère soit très raréfiée, sinon ils retomberaient.
Certaines de leurs fonctions comme la prévision du temps serait avantageusement remplacées par des ballons attachés, à une minuscule fraction du coût d'une fusée. Ce n'est plus du tout maintenant une fiction de savant fou, même s'il y a encore bien des problèmes techniques à résoudre.

a écrit : Je ne suis pas seul à écrire des bêtises, c'est Tsiolkovski qui a émis l'idée (irréalisable à l'époque) en 1890, et bien d'autres depuis.
Un ballon-sonde météo monte à 35 km. Il peut être attaché à une position géo-stationnaire par un nano-tube de graphène. Imaginer un ascenseur pour du matéri
el n'est pas si bête, car l'effet centrifuge (je me garde bien de dire "force centrifuge", qui est une absurdité) fait qu'à partir d'une certaine altitude il monte tout seul.
L'inconvénient de la plupart des satellites, c'est qu'ils bougent, ou plutôt que la terre tourne sous eux, et qu'il faut les envoyer très haut pour que l'atmosphère soit très raréfiée, sinon ils retomberaient.
Certaines de leurs fonctions comme la prévision du temps serait avantageusement remplacées par des ballons attachés, à une minuscule fraction du coût d'une fusée. Ce n'est plus du tout maintenant une fiction de savant fou, même s'il y a encore bien des problèmes techniques à résoudre.
Afficher tout
Mais même vers 35 km d'altitude vous êtes loin de l'espace. A partir de quelle attitude cette expulsion s'applique?

Vous répondez vous-même au problème, il faut monter assez haut pour sortir de l'attraction terrestre, l'ISS à plus de de 300km retombe continuellement.
Pensez-vous qu'un nanotube de carbone de cette longueur puisse s'auto supporter?

Une fraction du coup d'une fusée. Soit l'idée est superbe, mais non viable.
Je m'explique. Il y a d'autres solutions parallèles déjà en cours d'élaboration, voir même déjà mis en pratiques.
J'imagine que parler des ballons de Google, des drones de Facebook, du Zephyr d'Airbus vous parlent. Mais avez-vous déjà entendu parler des ballons dirigeables de nouvelles générations?

Un fraction du coup d'une fusée, quelle fraction ? Car même un ascenseur à 1 million d'euros resterait trop cher.
Maintenant j'imagine bien que vous conviendrez que développer un ascenseur ne coûtera pas que 1 million d'euros. Bien sûr il en faut plus qu'un pour que ça soit intéressant.

Pour l'instant vous ne m'avez pas du tout convaincu avec votre étalement de culture sur la faisabilité d'un ascenseur spatial.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais même vers 35 km d'altitude vous êtes loin de l'espace. A partir de quelle attitude cette expulsion s'applique?

Vous répondez vous-même au problème, il faut monter assez haut pour sortir de l'attraction terrestre, l'ISS à plus de de 300km retombe continuellement.
Pensez-
vous qu'un nanotube de carbone de cette longueur puisse s'auto supporter?

Une fraction du coup d'une fusée. Soit l'idée est superbe, mais non viable.
Je m'explique. Il y a d'autres solutions parallèles déjà en cours d'élaboration, voir même déjà mis en pratiques.
J'imagine que parler des ballons de Google, des drones de Facebook, du Zephyr d'Airbus vous parlent. Mais avez-vous déjà entendu parler des ballons dirigeables de nouvelles générations?

Un fraction du coup d'une fusée, quelle fraction ? Car même un ascenseur à 1 million d'euros resterait trop cher.
Maintenant j'imagine bien que vous conviendrez que développer un ascenseur ne coûtera pas que 1 million d'euros. Bien sûr il en faut plus qu'un pour que ça soit intéressant.

Pour l'instant vous ne m'avez pas du tout convaincu avec votre étalement de culture sur la faisabilité d'un ascenseur spatial.
Afficher tout
Critique déplaisante.
Pour une idée des calculs, une source simple, accessible niveau bac. est:
en.wikipedia.org/wiki/Space_elevator
Pour information, un nanotube de 0.6 mm de section supporterait une camionnette, un de 7.8 mm un Boeing 747.
Il n'est pas question de sortir de l'attraction terrestre, qui s'étend à l'infini avant d'en trouver de prédominantes comme celle de la lune, mais d'avoir un point d'équilibre entre gravitation et effet centrifuge dû à l'inertie galiléenne.
Pardon d'étaler ma culture - accusation gratuite mais je paye cher le désir de partager des connaissances sans désirer aucune gloire puisque je reste anonyme, comme lorsque je contribue à Wikipedia -, mais j'ai un diplôme en nano-sciences (Yale) et n'ai pas l'habitude de raconter n'importe quoi, même sur ce site.
Désirer briller en soirée n'est pas ma tasse de thé.

a écrit : Critique déplaisante.
Pour une idée des calculs, une source simple, accessible niveau bac. est:
en.wikipedia.org/wiki/Space_elevator
Pour information, un nanotube de 0.6 mm de section supporterait une camionnette, un de 7.8 mm un Boeing 747.
Il n'est pas question de sortir de l'
;attraction terrestre, qui s'étend à l'infini avant d'en trouver de prédominantes comme celle de la lune, mais d'avoir un point d'équilibre entre gravitation et effet centrifuge dû à l'inertie galiléenne.
Pardon d'étaler ma culture - accusation gratuite mais je paye cher le désir de partager des connaissances sans désirer aucune gloire puisque je reste anonyme, comme lorsque je contribue à Wikipedia -, mais j'ai un diplôme en nano-sciences (Yale) et n'ai pas l'habitude de raconter n'importe quoi, même sur ce site.
Désirer briller en soirée n'est pas ma tasse de thé.
Afficher tout
9 gouttes de Super Glue peuvent soulever plus de 5 tonnes aussi. C'est pas pour autant que c'est viable pour un tel dessein.

Bien sûr, nous ne voulons pas sortir de l'attraction terrestre, mais rester stationnaire sur une position donnée.

De votre propre source Wiki:
"In 2014, Google X's Rapid Evaluation R&D team began the design of a Space Elevator, eventually finding that no one had yet manufactured a perfectly formed carbon nanotube strand longer than a meter. They thus decided to put the project in "deep freeze" and also keep tabs on any advances in the carbon nanotube field."
En résumé, ce n'est pas possible actuellement. Je ne cite même pas le paragraphe précédent qui prévoit 20 ans de recherche avant de trouver quelque chose de viable.

Soyons d'accord, ceci est faisable sur papier, mais de nos jours en 2017, infaisable. Je rêve du jour où on trouvera encore mieux que le graphène, car même celui-ci n'est pas encore viable industriellement. Mais vous devez déjà connaître tout ce que j'étale, vu que vous travaillez dans le domaine.

J'en reviens à ma 1ere réponse, ceci n'est pas viable avec les moyens d'aujourd'hui. Peut-être, j'espère dans plusieurs décennies.

a écrit : Un poteau de 700 mètres, rien que ça? Ou alors plusieurs photos de téléphone montés les uns sur les autres ? "M'est avis" que monsieur n'est ni architecte, ni dans le génie, et qu'il n'a pas assez joué aux legos et mecanos étant petit...

a écrit : Oui il existe encore des expositions universelles, même si elles sont beaucoup moins impressionnantes de nos jours. J’ai assisté à celle de Milan en 2015, sur l’énergie et l’alimentation du futur. Chaque pays imagine et construit son pavillon sur ce thème. Au final, j’ai trouvé ça hyper décevant. Faire une heure de queue pour faire une visite de 5 minutes dans un pavillon où il n’y a rien à voir sauf une pauvre vidéo expliquant qu’on manque d’eau potable et qu’il faut manger plus de légumes et moins de viande... ça ne donne pas envie de voir le reste.
Surtout que je trouve que les thèmes abordés sont très politiquement corrects sans être révolutionnaires. Et parler écologie alors qu’on construit une ville entière qui va être détruite un an après, c’est le summum de l’hypocrisie.
Afficher tout
J'en ai vu une au mexique, ça a été l'occasion pour la ville accueillante de construire 2 3 musée et de tout rénover.

a écrit : Des ascenseurs de 10km ou plus pour remplacer des satellites? Tu te rends compte qu'il manque plusieurs 0 à ton nombre pour être cohérent?

Le graphène est un matériau d'avenir, oui, mais faut pas dire des bêtises non plus.
Orbite geostationnaire : altitude proche de 36 000 km

a écrit : Orbite geostationnaire : altitude proche de 36 000 km Il ne s'agit pas de satellites géo-stationnaires, forcément dans le plan de l'équateur à une altitude précise, mais de la possibilité que l'on peut entrevoir de remplacer certaines fonctions par un ballon attaché.

a écrit : Pourquoi "la gouvernance mondiale" ? Les reptiliens, tant qu'on y est ! L'anglais est tout simplement la langue la plus parlée dans le monde avec 1500 millions de locuteurs, alors que le français n'arrive qu'en 6ème position avec 274 millions de locuteurs, c'est tout... À noter que d'ici 2050 le nombre de francophones augmentera considérablement grâce aux pays d'Afrique francophone

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Cela est assez connu, mais beaucoup moins que Dubaï doive importer ... du sable.
En effet, celui trouvé sur place est abondant, mais les grains sont trop arrondis pour faire du bon béton.
Le problème est universel: on construit à un tel rythme en ce moment que le sable adéquat va devenir une marchandise précieuse.
Vous avez raison, le sable utilisé pour la Palm (une île artificielle) provient du Maroc.

a écrit : Cela est assez connu, mais beaucoup moins que Dubaï doive importer ... du sable.
En effet, celui trouvé sur place est abondant, mais les grains sont trop arrondis pour faire du bon béton.
Le problème est universel: on construit à un tel rythme en ce moment que le sable adéquat va devenir une marchandise précieuse.
C’est Coluche qui disait :
« Les technocrates, si on leur donnait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs »

Je crois, les amis, qu’on y est :D

Plus de 3X la tour eiffel! Au moins si tu veux te suicider tu risques pas de te louper

a écrit : Plus de 3X la tour eiffel! Au moins si tu veux te suicider tu risques pas de te louper En fonction de la résistance de l'air, la vitesse devient pratiquement constante. Sauter de 100 m, ou 1000, ou 10000 sans parachute, on atterrit toujours à environ 150-200 km/h.
Pas la peine d'acheter un billet pour le troisième étage de la tour Eiffel, le résultat est le même que du premier, et les héritiers vous sauront gré de l'économie.

a écrit : Orbite geostationnaire : altitude proche de 36 000 km Merci helot pour la précision. Dans un commentaire juste au-dessus je parle justement de stationnaire et non géostationnaire, explicitement pour la raison expliquée par helot.
Je ne comprends donc pas votre réponse, si ce n'est étaler une connaissance au hasard.

Posté le

android

(2)

Répondre

la civilisation vampirise la sexualité des gens pour la transfuser dans l'architecture

a écrit : Pourquoi "la gouvernance mondiale" ? Les reptiliens, tant qu'on y est ! L'anglais est tout simplement la langue la plus parlée dans le monde avec 1500 millions de locuteurs, alors que le français n'arrive qu'en 6ème position avec 274 millions de locuteurs, c'est tout... Et alors? L'anglais est utilisé partout donc on ne doit utiliser que l'anglais partout? Pour la diversité culturelle du monde c'est pas terrible quand meme. Personnelement j'aurais preferé un nom arabe pour cette tour. Tout comme je ne comprend pas le.nouveau slogan d'air france... C'est quoi l'interet en fait? Vendre toujours plus? Mouais...