L'autruche n'a que 2 orteils pour courir plus vite

Proposé par
le
dans

Si la plupart des oiseaux ont quatre orteils, l’autruche n’en a que deux. Cette déformation semble être une adaptation corporelle pour être plus performante lorsqu’elle court. En outre, l’autruche est le seul oiseau qui court sur un seul orteil, le second lui servant à s'équilibrer.


Commentaires préférés (3)

A ce sujet lorsque l on dit que l on fait l autruche, c est pour dire de quelqu'un qui refuse de se rendre compte des chose alors qu il l on en face et préfère faire la sourde oreille en s'enterrerant la tête dans le sol comme l image que l on a d une autruche qui a peur et qui se met la tete dans le sol. Il s agit d ailleur d une pure invention, les autruches sont des oiseaux très curieux et peu farouche.

D’où la politique de' l'autruche, une politique qui court vite


Tous les commentaires (18)

A ce sujet lorsque l on dit que l on fait l autruche, c est pour dire de quelqu'un qui refuse de se rendre compte des chose alors qu il l on en face et préfère faire la sourde oreille en s'enterrerant la tête dans le sol comme l image que l on a d une autruche qui a peur et qui se met la tete dans le sol. Il s agit d ailleur d une pure invention, les autruches sont des oiseaux très curieux et peu farouche.

D’où la politique de' l'autruche, une politique qui court vite

a écrit : D’où la politique de' l'autruche, une politique qui court vite Non, qui n en fait qu a sa tete et n ecoute pas les autres en restant sur sa position à tord (ou a raison)

a écrit : Non, qui n en fait qu a sa tete et n ecoute pas les autres en restant sur sa position à tord (ou a raison) c’était une référence a Kaamelott

Impossible de ne pas me souvenir de cette vidéo d'une autruche qui court derrière une voiture, une des vidéos les plus traumatisantes qu'il m'ait été donné de voir sur un animal jusqu'à présent...

a écrit : c’était une référence a Kaamelott C est pas faux !

Le fait d’avoir très peu de doigts en contact avec le sol permet de mieux transmettre l’énergie de la foulée pour générer une meilleure poussée. Ça réduit la surface de contact du pied avec le sol, ce qui réduit la dispersion de l’énergie. C’est souvent associé à de longs membres coureurs, ainsi qu’à une réduction du nombre d’os (par soudure ou réduction jusqu’à disparition) et d’articulations dans les membres, avec une tendance à rendre celles qui restent plus rigides, toujours pour éviter de dissiper de l’énergie. On retrouve ça aussi chez les mammifères coureurs comme les chevaux ou les antilopes.
(Et ce qui me fait penser aussi que si on était le pinacle de l’évolution, on aurait des genoux carrément mieux conçus, pour faire du sport sans risquer de faire péter tous les ligaments et cartilages qu’il y a dans le bazar dès qu’on fait 3 pas !)

@Shinyk: Après l'être humain a un corps "conçu" pour l'endurance et non pas les courses rapides avec changements de direction extrêmes ^^

a écrit : @Shinyk: Après l'être humain a un corps "conçu" pour l'endurance et non pas les courses rapides avec changements de direction extrêmes ^^ Ouais bon, c’est vrai, mais l’évolution de notre lignée aurait pu faire que ce soit mieux foutu quand même. Ça a marché pour le coude, ça coutait pas beaucoup plus d’énergie de faire la même avec le genou ! x) (Et j’avoue, le mot « conçu » était mal choisi. En tant que grand amoureux de la théorie synthétique de l’évolution, j’ai un petit peu vomi des yeux à cause de ce mot en relisant mon com xD)

a écrit : Ouais bon, c’est vrai, mais l’évolution de notre lignée aurait pu faire que ce soit mieux foutu quand même. Ça a marché pour le coude, ça coutait pas beaucoup plus d’énergie de faire la même avec le genou ! x) (Et j’avoue, le mot « conçu » était mal choisi. En tant que grand amoureux de la théorie synthétique de l’évolution, j’ai un petit peu vomi des yeux à cause de ce mot en relisant mon com xD) Afficher tout Evolution de l homme ? T es serieux ? Il y a eu plusieurs races d’hominides dont une a extermine les autres... la suite nous ne la connaissons pas encore

a écrit : Non, qui n en fait qu a sa tete et n ecoute pas les autres en restant sur sa position à tord (ou a raison) Re non faire la politique de l'autruche signifie faire semblant de ne pas voir ce qui se passe.

a écrit : Evolution de l homme ? T es serieux ? Il y a eu plusieurs races d’hominides dont une a extermine les autres... la suite nous ne la connaissons pas encore D’abord, je comprends pas ce qui est reproché au terme « d’évolution de la lignée humaine » (ou « évolution de l’homme », c’est comme on veut, même si je préfère la première formulation).
Ensuite, aucune preuve d’extermination de Neandertal (ou d’Homo erectus, ou d’H. floresiensis) par H. sapiens n’a été retrouvée. Pour le premier, c’est probablement l’hybridation avec l’homme moderne associée à une faible résistance aux maladies que ce dernier a propagées qui ont fini par avoir raison d’eux (ces hypothèses font cependant encore débat). Les autres ben... Probablement un glissement morphologique progressif vers H. sapiens, H. neandertalensis et H. de Flores (ce dernier est peut être plus un descendant de H. habilis, voire encore plus éloigné) pour H. erectus; et pour l’H. de Flores... On sait pas. On a pensé au massacre, mais pareil que pour H. neandertalensis, pas de trace dudit massacre. Conclusion : autant, à la fin du Pléistocène, on était probablement très enclin à buter du très gros marsupial, du gros oiseau et du lézard géant (cf mégafaune australienne), autant, je crois qu’on était pas trop chaud pour buter d’autres animaux qui nous ressemblaient plutôt et avec qui on pouvait potentiellement s’allier et avoir des descendants ^^

L'autruche est détentrice de plusieurs records : si mes souvenirs sont bons, c'est le plus gros oiseau vivant, celui qui pond les plus gros oeufs, et elle est un des animaux les plus rapides sur terre. Elle peut vivre dans la nature jusqu'à 70 ans, et est capable de faire des pointes de vitesse à près de 100km/h.
Fun fact: ses yeux sont généralement plus gros que son cerveau, comme certains êtres humains.

a écrit : Re non faire la politique de l'autruche signifie faire semblant de ne pas voir ce qui se passe. Ce qui rejoind exactement mon propos

L’autruche met bien la tête dans le sol, mais non pas pour ignorer son entourage mais pour pour veiller sur ses oeux.
Désolé j’ignore comme poster des liens, c’est facilement vérifiable.

a écrit : D’abord, je comprends pas ce qui est reproché au terme « d’évolution de la lignée humaine » (ou « évolution de l’homme », c’est comme on veut, même si je préfère la première formulation).
Ensuite, aucune preuve d’extermination de Neandertal (ou d’Homo erectus, ou d’H. floresiensis) par H. sapiens n’a été retrouv
ée. Pour le premier, c’est probablement l’hybridation avec l’homme moderne associée à une faible résistance aux maladies que ce dernier a propagées qui ont fini par avoir raison d’eux (ces hypothèses font cependant encore débat). Les autres ben... Probablement un glissement morphologique progressif vers H. sapiens, H. neandertalensis et H. de Flores (ce dernier est peut être plus un descendant de H. habilis, voire encore plus éloigné) pour H. erectus; et pour l’H. de Flores... On sait pas. On a pensé au massacre, mais pareil que pour H. neandertalensis, pas de trace dudit massacre. Conclusion : autant, à la fin du Pléistocène, on était probablement très enclin à buter du très gros marsupial, du gros oiseau et du lézard géant (cf mégafaune australienne), autant, je crois qu’on était pas trop chaud pour buter d’autres animaux qui nous ressemblaient plutôt et avec qui on pouvait potentiellement s’allier et avoir des descendants ^^ Afficher tout
De surcroît l’hypothèse d’une éradication d’une espèce par l’autre sous entendrait un manque de place peu réaliste avec les populations en présence. Il y aurait forcément eu des rescapées dans certains coins de la planète

L’homme n’éradique les espèces que depuis qu’il est partout. Ou seulement des espèces endémiques.
Éteindre une espèce en capacité de se déplacer sur toute la planète n’était pas à sa portée aux époques concernées.