A Hollywood, un musée dédié à la mort

Proposé par
le
dans

Il existe à Hollywood un musée réservé aux adultes, le Museum of death. Celui-ci est essentiellement dédié à la mort et aux tueurs en série. On peut y voir des photos et vidéos d'exécution, d'autopsie, d'accidents de voiture. Il y a aussi des écrits et des tableaux réalisés par des tueurs en série.

Les avis des visiteurs sont plutôt positifs, même si certains s'interrogent sur la fascination malsaine pour les tueurs en série et la postérité de leurs actes regroupés dans un musée.


Commentaires préférés (3)

a écrit : heu... malsain cest encore un euphemisme non ?! aller voir des videos d execution et des tableaux de psychopathes qui ont de la valeur uniquement parce quils sont peints par des psychopathes je comprends pas trop trop... apres si quelquun peut m expliquer ce quil peut y trouver d interessant... :) Le probleme c'est que cela est utile mais pas pour tout le monde.

Certains vont visiter des blockhaus en Normandie, des ruines antiques, d'autres vont essayer de compendre la psychologie de tueurs.
Cela fait partie de l'histoire d'une certaine façon.
Après cela ne veut pas dire que les actes sont cautionné.

De plus, on parle aussi de la mort en général et rien ne nous regroupe plus que ça. Une part de mystère, de peur mais une étape incontournable pour chacun.

Perso je comprends qu'on puisse en faire un musée. Mais encore une fois ce n'est pas un parc d'attraction quoi.

a écrit : heu... malsain cest encore un euphemisme non ?! aller voir des videos d execution et des tableaux de psychopathes qui ont de la valeur uniquement parce quils sont peints par des psychopathes je comprends pas trop trop... apres si quelquun peut m expliquer ce quil peut y trouver d interessant... :) Je pense qu'il y a plusieurs types de personnes qui peuvent être intéréssés par ce genre de musée.
Des gens malsains, forcément mais aussi des curieux ou des gens qui veulent savoir tout simplement.
Perso je regarde toutes les émissions sur les tueurs en série ou les gangsters et pourtant je n'aime pas la violence.
Donc, peut-être que je visiterai ce musée mais je ne peux t'assurer que je ne vomirai pas à un moment.
Ce que je sais par contre, c'est que l'on aime ou pas, la violence fascine.
Et les plus fascinés sont souvent ceux qui ne sont pas violents.

Le musée Grévin et Madame Tussauds (prononcer tout-chose) attirent aussi beaucoup de monde.
Mais à Hollywood on peut voir un exemplaire du Thanatron, une machine à se suicider en douceur, après avoir confirmé plusieurs fois sa volonté de mourir et sa conscience parfaite (pour les patients qui vivent dans la douleur et n'ont aucun espoir de guérison).


Tous les commentaires (32)

heu... malsain cest encore un euphemisme non ?! aller voir des videos d execution et des tableaux de psychopathes qui ont de la valeur uniquement parce quils sont peints par des psychopathes je comprends pas trop trop... apres si quelquun peut m expliquer ce quil peut y trouver d interessant... :)

Posté le

windowsphone

(4)

Répondre

a écrit : heu... malsain cest encore un euphemisme non ?! aller voir des videos d execution et des tableaux de psychopathes qui ont de la valeur uniquement parce quils sont peints par des psychopathes je comprends pas trop trop... apres si quelquun peut m expliquer ce quil peut y trouver d interessant... :) Le probleme c'est que cela est utile mais pas pour tout le monde.

Certains vont visiter des blockhaus en Normandie, des ruines antiques, d'autres vont essayer de compendre la psychologie de tueurs.
Cela fait partie de l'histoire d'une certaine façon.
Après cela ne veut pas dire que les actes sont cautionné.

De plus, on parle aussi de la mort en général et rien ne nous regroupe plus que ça. Une part de mystère, de peur mais une étape incontournable pour chacun.

Perso je comprends qu'on puisse en faire un musée. Mais encore une fois ce n'est pas un parc d'attraction quoi.

Welcome to the world of horror

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : heu... malsain cest encore un euphemisme non ?! aller voir des videos d execution et des tableaux de psychopathes qui ont de la valeur uniquement parce quils sont peints par des psychopathes je comprends pas trop trop... apres si quelquun peut m expliquer ce quil peut y trouver d interessant... :) Je pense qu'il y a plusieurs types de personnes qui peuvent être intéréssés par ce genre de musée.
Des gens malsains, forcément mais aussi des curieux ou des gens qui veulent savoir tout simplement.
Perso je regarde toutes les émissions sur les tueurs en série ou les gangsters et pourtant je n'aime pas la violence.
Donc, peut-être que je visiterai ce musée mais je ne peux t'assurer que je ne vomirai pas à un moment.
Ce que je sais par contre, c'est que l'on aime ou pas, la violence fascine.
Et les plus fascinés sont souvent ceux qui ne sont pas violents.

Le musée Grévin et Madame Tussauds (prononcer tout-chose) attirent aussi beaucoup de monde.
Mais à Hollywood on peut voir un exemplaire du Thanatron, une machine à se suicider en douceur, après avoir confirmé plusieurs fois sa volonté de mourir et sa conscience parfaite (pour les patients qui vivent dans la douleur et n'ont aucun espoir de guérison).

Il existe une branche de ce musée à la Nouvelle-Orléans à visiter pour les fans d'Halloween

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Le musée Grévin et Madame Tussauds (prononcer tout-chose) attirent aussi beaucoup de monde.
Mais à Hollywood on peut voir un exemplaire du Thanatron, une machine à se suicider en douceur, après avoir confirmé plusieurs fois sa volonté de mourir et sa conscience parfaite (pour les patients qui vivent dans la doule
ur et n'ont aucun espoir de guérison). Afficher tout
Ton commentaire est limite plus intéressant que l'anecdote, tu devrais en publier une sur le thanatron, j'ai du coup un peu vu ce qu'en disait interner et c'est intéressant.

a écrit : Le musée Grévin et Madame Tussauds (prononcer tout-chose) attirent aussi beaucoup de monde.
Mais à Hollywood on peut voir un exemplaire du Thanatron, une machine à se suicider en douceur, après avoir confirmé plusieurs fois sa volonté de mourir et sa conscience parfaite (pour les patients qui vivent dans la doule
ur et n'ont aucun espoir de guérison). Afficher tout
intéressant que vous mettiez les 2 choses en parallèle. Car en effet, l'horreur de l'humanité pourrait faire un excellent motif de suicide. Mais attention, je n'encourage personne à se suicider. La vie est merveilleuse, etc.

a écrit : intéressant que vous mettiez les 2 choses en parallèle. Car en effet, l'horreur de l'humanité pourrait faire un excellent motif de suicide. Mais attention, je n'encourage personne à se suicider. La vie est merveilleuse, etc. désolé, je n'ai encore pas pu m'en empêcher. Je souffre d'incontinence philosophique.

a écrit : Ton commentaire est limite plus intéressant que l'anecdote, tu devrais en publier une sur le thanatron, j'ai du coup un peu vu ce qu'en disait interner et c'est intéressant. Comme musées des horreurs à Paris, il y a celui de la Préfecture de Police (armes de crimes, etc.), et surtout celui des "Gueules Cassées" du Val-de-Grâce, tellement horrible que l'on en sort anti-militariste à vie (réservé, je crois, aux professionnels de la médecine).

Mon commentaire était en fait double. D'une part, la fascination de la mort, par exemple au Mexique, m'est très difficile à comprendre. D'autre part, je ne comprends pas non plus l'obstination des médecins avec qui j'en ai discuté de sauvegarder la vie à tout prix. L'inventeur du Thenatron, une machine qui ressemble à l'exécution par injections léthales, a d'ailleurs été radié et interdit de se procurer les substances nécessaires.

Si j'étais atteint d'une maladie douloureuse et incurable, si j'avais un acident qui me laisse mutilé, si je sentais que ma raison commence à dérailler complètement, (l'un ou l'autre m'arrivera bien un jour, j'espère lointain), ma résolution est prise: me suicider, si possible en douceur.

a écrit : Le musée Grévin et Madame Tussauds (prononcer tout-chose) attirent aussi beaucoup de monde.
Mais à Hollywood on peut voir un exemplaire du Thanatron, une machine à se suicider en douceur, après avoir confirmé plusieurs fois sa volonté de mourir et sa conscience parfaite (pour les patients qui vivent dans la doule
ur et n'ont aucun espoir de guérison). Afficher tout
cette machine (le thanatron ) est une invention de jack kervokian (aussi connu sous le nom Dr death ou encore Dr suicide) qui a fait l'objet d'une anecdote sur SCMB

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : heu... malsain cest encore un euphemisme non ?! aller voir des videos d execution et des tableaux de psychopathes qui ont de la valeur uniquement parce quils sont peints par des psychopathes je comprends pas trop trop... apres si quelquun peut m expliquer ce quil peut y trouver d interessant... :) Je comprends bien ce que tu veux dire, et même j'admets... mais je suis controversé. Peut-on appeller tout cela de "l'art" ? Un peu quand même, c'est d'ailleurs un "musée". C'est quoi l'art ? Ce qui crée une émotion... Et là, on peut dire qu'on a de quoi être ému ! Voire même changer d'avis sur certaines choses. Qu'on aime ou pas, ce n'est pas la question ; on ressent une émotion.
Je n'en sais rien, mais j'imagine que les tableaux des assassins sont sélectionnés pour être là, d'après leurs qualités artistiques... Cela nous montre que les tarés aussi peuvent avoir un vrai sens artistique, des qualités qu'on n'attendait pas d'eux. En tous cas, ça doit faire réfléchir sur beaucoup de choses ; j'irais volontiers voir ça, même si c'est choquant sûrement.

a écrit : Il existe une branche de ce musée à la Nouvelle-Orléans à visiter pour les fans d'Halloween Faut se déguiser en plus pour aller sur cette branche ?

a écrit : Le musée Grévin et Madame Tussauds (prononcer tout-chose) attirent aussi beaucoup de monde.
Mais à Hollywood on peut voir un exemplaire du Thanatron, une machine à se suicider en douceur, après avoir confirmé plusieurs fois sa volonté de mourir et sa conscience parfaite (pour les patients qui vivent dans la doule
ur et n'ont aucun espoir de guérison). Afficher tout
Je serais curieux de connaitre le rapport entre les musées de cire et le thanatron ? Je me dis que pour avoir 19 likes il y a forcément un lien.

a écrit : Faut se déguiser en plus pour aller sur cette branche ? Exactement

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je serais curieux de connaitre le rapport entre les musées de cire et le thanatron ? Je me dis que pour avoir 19 likes il y a forcément un lien. Il n'a aucun rapport entre le thanatron et les musées de cire

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il n'a aucun rapport entre le thanatron et les musées de cire Merci !!!
J’adore ces demonstrations ou tu commences par lier des éléments sans rapport pour finir en laissant penser au lecteur que c’est logique. Et au final tout le monde surkiff en mettant des +1.
C’est un vrai métier, quel talent !

a écrit : Je serais curieux de connaitre le rapport entre les musées de cire et le thanatron ? Je me dis que pour avoir 19 likes il y a forcément un lien. Le rapport est la relation avec la mort. Les assassins célèbres sont souvent représentés dans les musée de cire, la tête décapitée de Landru est exposée à Hollywood, et le couperet de la guillotine qui a été fatale pour Louis XVI à Londres (enfin, pour ces deux dernières choses, elles sont du moins présentées comme authentiques).

À Hollywood, on peut voir un thanatron; le mentionner ne me semblait donc pas hors sujet.

a écrit : Comme musées des horreurs à Paris, il y a celui de la Préfecture de Police (armes de crimes, etc.), et surtout celui des "Gueules Cassées" du Val-de-Grâce, tellement horrible que l'on en sort anti-militariste à vie (réservé, je crois, aux professionnels de la médecine).

Mon commentaire était
en fait double. D'une part, la fascination de la mort, par exemple au Mexique, m'est très difficile à comprendre. D'autre part, je ne comprends pas non plus l'obstination des médecins avec qui j'en ai discuté de sauvegarder la vie à tout prix. L'inventeur du Thenatron, une machine qui ressemble à l'exécution par injections léthales, a d'ailleurs été radié et interdit de se procurer les substances nécessaires.

Si j'étais atteint d'une maladie douloureuse et incurable, si j'avais un acident qui me laisse mutilé, si je sentais que ma raison commence à dérailler complètement, (l'un ou l'autre m'arrivera bien un jour, j'espère lointain), ma résolution est prise: me suicider, si possible en douceur.
Afficher tout
Il y a également un musée de la torture à Carcassonne dont on ressort un peu secoué par l'imagination humaine quand il s'agit de violence.
Pour rebondir sur le rapport à la mort au Mexique je pense qu'il est très culturel et différent selon les pays leurs traditions leurs religions etc.