Un porteur du VIH peut être séronégatif par une prise de sang

Proposé par
Invité
le
dans

Une personne porteuse du VIH qui suit un traitement peut voir sa charge virale diminuer tellement qu'elle devient indétectable lors d'analyses sanguines. Dans ce cas, cette personne n'a pas plus de risques de transmettre le virus que si elle utilisait un préservatif.

En France, 99% des séropositifs sous traitement sont indétectables. Ils ont par ailleurs une espérance de vie similaire à celle d'une personne seronégative.


Tous les commentaires (36)

a écrit : Tout ce charabia pseudo-scientifique pour arriver à une conclusion erronée... Puisqu'on te dit qu'une seule copie d'un virus ne peut pas transmettre une maladie (quelle que soit la maladie d'ailleurs). C'est pas la peine d'insister. Révise tes connaissances au lieu de vouloir imposer tes préjugés. Et quel rapport avec les testicules ? On parle de contamination. La porte d'entrée pour une infection par le VIH ce ne sont pas les testicules. Afficher tout Une copie ? Désolé je ne comprends pas trop. C’est le virus qui se duplique ?

a écrit : Une copie ? Désolé je ne comprends pas trop. C’est le virus qui se duplique ? Eh bien oui il n'y a pas juste une seule petite "boule à pique" microscopique dans le corps mais elle se réplique. Le boulot des traitement est d'empêcher qu'il ne se reproduise avec divers champs d'actions (que je ne vais pas developper ici car je craint de raconter des inexactitudes).

Le virus s'adapte à chaque personne. Raison pour laquelle trouver un remède contre le VIH est très compliqué: il y a autant de virus que de porteurs.

a écrit : C est juste horrible et de mauvais gout... Je suis porteuse et generalement pointilleuse sur les blagues "sida". Celle ci me fait rire! À chaque prise de traitement, je penserais à la voix criarde hurlant "LA CHARGE VIRALE HIV A ÉTÉ MISE A JOUR!". Un humour frais et qui ridiculise le virus et non le porteur! ;)

Réminiscence de l'adolescence :

Une rumeur débile qui raconter qu'un mec avait planqué des seringues infectés dans les sièges du cinéma.

En attendant, on a pas vu beaucoup de film cette année.


Le mieux c'est d'être sero-aladeen.

a écrit : Une copie ? Désolé je ne comprends pas trop. C’est le virus qui se duplique ? On parle de copies car le virus se duplique (comme les bactéries d'ailleurs). La charge virale c'est le nombre de copies par ml. On dit des copies et pas des virus pour être plus précis. Car si on parle de plusieurs virus ça peut vouloir dire le virus de la grippe, le virus de l'hépatite A, le papillomavirus, etc. Alors que plusieurs copies c'est plusieurs virus de la même maladie.

a écrit : Il y a une grosse banalisation du sujet à cause des avancées thérapeutiques. Et malheureusement, avec les reseaux sociaux, les théories du complot ont la cote chez les gens qui en ont marre des industries pharmaceutiques. Avant, ces théories se limitaient à quelques blogs obscurs et a des discussion de comptoire. Maintenant, les gens prennent les infos sans les disséquer et tout le monde y a acces. Ce qui est dangeureux.

Alors certes, on vit bien mieux qu'avant avec le VIH mais ça reste une maladie chronique, souvent pénible et très stigmatisante au quotidien (mauvais accès aux soins dentaires, prêts bancaires refusés, licenciements abusif et j'en passe). Les deux extrêmes se cotoient (banalisation ET stigmatisation).
Afficher tout
Le VIH n'est pas une maladie, le SIDA non plus d'ailleurs.

a écrit : Réminiscence de l'adolescence :

Une rumeur débile qui raconter qu'un mec avait planqué des seringues infectés dans les sièges du cinéma.

En attendant, on a pas vu beaucoup de film cette année.


Le mieux c'est d'être sero-aladeen.
Le virus tient 2h a l’air libre.

Alors là je vais être obligé de mettre mon grain de sable : toute personne contaminée par le VIH avec un traitement efficace et une charge virale indétectable DOIT utiliser des préservatifs!!
1- La charge indétectable ne veut pas dire qu’il n’y a rien, c’est juste que nos machines ne les détectent pas
2- Il existe différents VIH (0,1,...) et même deux personnes VIH positifs, avec traitement doivent se protéger pour éviter de croiser les virus et d’aggraver leurs cas (résistances aux mediacements, ...)
3- Une étude a fait sensation il y a quelques années en ayant pour titre un truc du genre : les patients traités avec charge indétectable peuvent avoir des rapports sans soucis. En lisant l’article, qui a fait son petit effet, ce n’était qu’une façon de penser mais il était conseillé de tout de même se protéger car le risque n’est pas nul (0,0001% à la louche)
Donc, même si la science avance à grands pas depuis de nombreuses années, il ne faut surtout pas précipiter les choses!
Source : je suis pharmacien et j’ai fait un stage de 6 mois en milieu hospitalier en prise en charge VIH

a écrit : Eh bien oui il n'y a pas juste une seule petite "boule à pique" microscopique dans le corps mais elle se réplique. Le boulot des traitement est d'empêcher qu'il ne se reproduise avec divers champs d'actions (que je ne vais pas developper ici car je craint de raconter des inexactitudes). r />
Le virus s'adapte à chaque personne. Raison pour laquelle trouver un remède contre le VIH est très compliqué: il y a autant de virus que de porteurs.
Afficher tout
En effet, on peut dire que le virus s'adapte car il muté énormément à cause de son mécanisme de réplication et notamment grace à une enzyme peu scrupuleuse, présente uniquement chez les rétrovirus et donc la cible d'un nombre très important d'anti rétrovirus : La transcriptase inverse.

a écrit : Alors là je vais être obligé de mettre mon grain de sable : toute personne contaminée par le VIH avec un traitement efficace et une charge virale indétectable DOIT utiliser des préservatifs!!
1- La charge indétectable ne veut pas dire qu’il n’y a rien, c’est juste que nos machines ne les détectent pas
2- I
l existe différents VIH (0,1,...) et même deux personnes VIH positifs, avec traitement doivent se protéger pour éviter de croiser les virus et d’aggraver leurs cas (résistances aux mediacements, ...)
3- Une étude a fait sensation il y a quelques années en ayant pour titre un truc du genre : les patients traités avec charge indétectable peuvent avoir des rapports sans soucis. En lisant l’article, qui a fait son petit effet, ce n’était qu’une façon de penser mais il était conseillé de tout de même se protéger car le risque n’est pas nul (0,0001% à la louche)
Donc, même si la science avance à grands pas depuis de nombreuses années, il ne faut surtout pas précipiter les choses!
Source : je suis pharmacien et j’ai fait un stage de 6 mois en milieu hospitalier en prise en charge VIH
Afficher tout
Il va falloir te mettre à jour car la fameuse étude que tu décrie (Swiss Statement, 2008) est désormais reconnue et les pratiques médicales ont évolué dans ce sens. Cela dit les conditions de bases reste les mêmes et le traitement reste a ce jour le seul moyen de maitriser la virémie.

Mes sources: Mes toubibs du CHUV, Lausanne, diverses associations Suisses et françaises ainsi que ceci: www.sidaction.org/actualites/declaration-de-consensus-634 qui parle de l'étude Partner.

a écrit : Alors là je vais être obligé de mettre mon grain de sable : toute personne contaminée par le VIH avec un traitement efficace et une charge virale indétectable DOIT utiliser des préservatifs!!
1- La charge indétectable ne veut pas dire qu’il n’y a rien, c’est juste que nos machines ne les détectent pas
2- I
l existe différents VIH (0,1,...) et même deux personnes VIH positifs, avec traitement doivent se protéger pour éviter de croiser les virus et d’aggraver leurs cas (résistances aux mediacements, ...)
3- Une étude a fait sensation il y a quelques années en ayant pour titre un truc du genre : les patients traités avec charge indétectable peuvent avoir des rapports sans soucis. En lisant l’article, qui a fait son petit effet, ce n’était qu’une façon de penser mais il était conseillé de tout de même se protéger car le risque n’est pas nul (0,0001% à la louche)
Donc, même si la science avance à grands pas depuis de nombreuses années, il ne faut surtout pas précipiter les choses!
Source : je suis pharmacien et j’ai fait un stage de 6 mois en milieu hospitalier en prise en charge VIH
Afficher tout
Il n'y a que deux types de VIH, le 1 et 2.
Mais comme dit plus haut le risque de surcontamination est très remis en question, à plus forte raison entre personnes indetectable.
Et non, regarde les signataires de la déclaration de consensus, il est admis aujourd'hui qu'un seropositif indetectable ne peut pas contaminer

a écrit : Alors là je vais être obligé de mettre mon grain de sable : toute personne contaminée par le VIH avec un traitement efficace et une charge virale indétectable DOIT utiliser des préservatifs!!
1- La charge indétectable ne veut pas dire qu’il n’y a rien, c’est juste que nos machines ne les détectent pas
2- I
l existe différents VIH (0,1,...) et même deux personnes VIH positifs, avec traitement doivent se protéger pour éviter de croiser les virus et d’aggraver leurs cas (résistances aux mediacements, ...)
3- Une étude a fait sensation il y a quelques années en ayant pour titre un truc du genre : les patients traités avec charge indétectable peuvent avoir des rapports sans soucis. En lisant l’article, qui a fait son petit effet, ce n’était qu’une façon de penser mais il était conseillé de tout de même se protéger car le risque n’est pas nul (0,0001% à la louche)
Donc, même si la science avance à grands pas depuis de nombreuses années, il ne faut surtout pas précipiter les choses!
Source : je suis pharmacien et j’ai fait un stage de 6 mois en milieu hospitalier en prise en charge VIH
Afficher tout
On a oublié de te dire au cours de ton stage qu'il n'y a jamais eu un seul cas rapporté de contamination au sein des couples serodifférents si le partenaire séropositif à une charge indétectable ? Eh oui, il est maintenant prouvé par des études sur des années qu'un séropositif indétectable ne transmet pas le virus à son partenaire. En effet indétectable, comme tu dis, ne veut pas dire nulle mais inférieure à 20 copies par ml, mais tu devrais aussi savoir que c'est largement insuffisant pour contaminer quelqu'un. On à aussi oublié de te dire que le VIH n'est pas un virus très contagieux et qu'il en faut au moins 1000 environ pour qu'ils puissent se développer ? Enfin tu pourras aussi réviser les expressions françaises : on dit "ajouter son grain de sel". L'expression avec un grain de sable c'est pour gripper un engrenage. Mais c'est peut-être ce que tu voulais faire...

a écrit : En vrai, c'est horrible, t'imagines, tu viens hurler ça pendant un rapport ? La ca coupe tout

a écrit : Alors là je vais être obligé de mettre mon grain de sable : toute personne contaminée par le VIH avec un traitement efficace et une charge virale indétectable DOIT utiliser des préservatifs!!
1- La charge indétectable ne veut pas dire qu’il n’y a rien, c’est juste que nos machines ne les détectent pas
2- I
l existe différents VIH (0,1,...) et même deux personnes VIH positifs, avec traitement doivent se protéger pour éviter de croiser les virus et d’aggraver leurs cas (résistances aux mediacements, ...)
3- Une étude a fait sensation il y a quelques années en ayant pour titre un truc du genre : les patients traités avec charge indétectable peuvent avoir des rapports sans soucis. En lisant l’article, qui a fait son petit effet, ce n’était qu’une façon de penser mais il était conseillé de tout de même se protéger car le risque n’est pas nul (0,0001% à la louche)
Donc, même si la science avance à grands pas depuis de nombreuses années, il ne faut surtout pas précipiter les choses!
Source : je suis pharmacien et j’ai fait un stage de 6 mois en milieu hospitalier en prise en charge VIH
Afficher tout
Ah oui, au fait, j'avais oublié de relever ton 0,0001% (c'est à dire 1 pour un million) qui est absolument fantaisiste. Les études ont montré qu'il n'y avait eu aucune contamination au sein de couples sérodifférents sur plus de 60 000 rapports sexuels, alors bien sûr il y a une marge d'erreur et ça ne prouve donc pas qu'il y a un risque zéro et il peut y avoir une contamination au bout de 200 000 rapports... Mais ça ne permet pas non plus de dire qu'il y a un risque sur un million, ce chiffre est donc fantaisiste. Et surtout il n'a aucun sens car même si c'était un risque sur un million comme tu le prétends, as-tu pris la peine de réfléchir à ce que ça représente ? Alors je vais t'aider : en comptant 3 rapports sexuels par semaine, ce qui me paraît une bonne moyenne, tu as un risque tous les 6000 ans ! Alors tu aurais largement le temps de contracter une autre maladie et mème de mourir de viellesse avant d'être contaminé. Mais je vais te donner un conseil, comme tu me sembles être quelqu'un de très prudent, pour t'aider à éviter des risques bien plus importants que ça qui te guettent au quotidien, ne sors pas de chez toi sans un minimum d'équipement : un casque contre les chutes d'objets, un gilet pare-balles contre les balles perdues, des jambes de pantalon rembourées contre les morsures de chien et de serpent, une combinaison métallique contre la foudre et bien sûr ne jamais monter dans une voiture c'est beaucoup trop dangereux. Ah mais j'oubliais: tu es pharmacien, tu es sûr que c'était un stage pour soigner des gens ou un stage de marketing pour vendre des préservatifs ?

Ah oui au fait : le titre de l'anecdote est faux. On ne peut pas redevenir séronégatif une fois qu'on a rencontré le virus. Mais ça ne veut pas dire qu'on va rester contagieux ni qu'on va tomber malade. Les tests qui détectent la séropositivité réagissent aux anticorps produits par l'organisme quand il rencontre un virus. Ce n'est pas une détection directe du virus. C'est pourquoi les tests ne donnent pas un résultat positif dès le début de la contamination bien que les virus se sont déjà beaucoup multipliés dans le corps de la personne et qu'elle est déjà conragieuse. Il faut donc attendre un certain temps sans avoir de rapport non protégés et faire un deuxième test pour être sûr de ne pas être porteur du virus si on veut arrêter les préservatifs quand on commence à fréquenter une personne (dans le temps on disait qu'il fallait attendre 3 mois entre les deux tests maintenant c'est seulement 15 jours grâce à l'amélioration de la sensibilité des tests). Inversement une fois qu'on est devenu indétectable, on ne trouve plus de virus dans le sang mais le test réagit toujours de manière positive aux anticorps qui sont toujours présents dans le sang. Donc séropositif et contagieux ce n'est pas pareil: on peut être séronégatif et contagieux sans le savoir ou séropositif et pas contagieux quand on suit un traitement et après que son efficacité à été confirmée par les analyses.